DIOCESE DU BOMA
Notre identité

Nos engagements

Du Bureau de l'évêque

De la chancellerie

Congrégations religieuses

Eglises Confessions religieuses

Hôpitaux et Centres de santé

Associations , ONG-NGO

 

Hôtels

Sociétés et Entreprises

Nos appels a la solidarité

 
 

BOMA

Envoyez vos nouvelles, commentaires et photos (cliquer sur le texte)
Dernières nouvelles/urgences : DECES A LUKALA CE VENDREDI 26 AOUT 2016 A 10H00 DE S. E. MGR KEMBO GABRIEL, EVEQUE EMERITE DE MATADI * SINCERES CONDOLEANCES *
ACTUALITÉS LOCALES ET ÉTRANGÈRES
VIDEOS :  * NOMINATIONS 16-17DU NOUVEAU A LA MAIRIE DE BOMA   *  JUBILE SAC. 25ANS  

SSMBVC16   SSMBSD16   SSMBPTH16   SSMBP16   SSMBJA16   SSPVC16   SSPVJ16  

FSJBVJ16   

SSMB-VETURE    FUNERAILLES-MGR KEMBO    SSFB-JUBILE  

PHALANGA-NDENGA 

NGANDA-TSUNDI 75 ANS     INTERNOVICIAT 2016.1    INTERNOVICIAT 2016.2

CLIPS   
SSMB  SSMB SSMB  Ballet  Chorale  Chorale  Chorale  Chorale  Chorale  Chorale M.Cath    Chorale  Chorale   Chorale 

CAL. EP. DEC. 2016







  
CAL. DIOC. ANNEE MISERIC   SERVICES PASTORAUX 2016-2017   GRANDS  SEM. 16-17

«Les Juifs attendent des miracles et les Grecs veulent de la sagesse,  nous proclamons un Messie crucifié… » (1 Co 1, 22-23). Le 27 septembre 2016, le Père évêque a adressé une lettre pastorale à tous les fidèles du diocèse sur « Fixation des Croix dans les Villages et Cités ». Vu l’actualité de la question au sein de la communauté diocésaine, surtout dans plusieurs villages, notre Site offre à ses lecteurs et lectrices la possibilité de lire cette lettre : [Lettre pastorale du Père évêque]

25/27-11-2016 : Weekend à la paroisse saint Jean apôtre de Mbata-Ntombo. Ce Weekend a été fort chargé pour le Père évêque. Le vendredi 25-11-2016, après la réunion de la MC2-Boma, à 16h00, le convoi épiscopal a quitté Boma pour Tshela via Phatu. L’arrêt de Phatu était prévu pour rencontrer des fidèles de cette Cité qui avaient sollicité d’échanger avec le Père évêque autour de l’implantation de la Croix chez eux. Chose curieuse, une immense foule attendait le Père évêque, en majorité jeune;  arrivé sur le lieu le Père évêque recevait un accueil chargé d’une attente fiévreuse, mêlée de craintes et d’espoirs. Il a fallu s’imposer : dans le salon du presbytère n’était admis que les adultes choisis ; tous les autres attendaient dehors à la manière du « brigandage d’Éphèse ». Plus le temps passait plus cris devenaient plus forts : nous voulons la Croix. Pour la population intéressée : oui à la Croix, comme le soutient le Père évêque, mais celle que vient planter l’abbé Albert NDIBU. Sur ce dernier point, le Père évêque n’a pas cédé. C’est donc dans cette divergence que se clôturée la rencontre avec l’espoir d’une rencontre ultérieure. Quelques personnes, surtout adultes, ont compris la position du Père évêque, mais beaucoup restent convaincus que l’Abbé Albert a une mission spéciale qui fait que la Croix qu’il plante a des effets originaux. On a craint que l’équipe sacerdotale ne soit lynchée après le départ du Père évêque, mais grâce à Dieu, finalement la population s’est progressivement dégonflée. De Phatu le convoi épiscopal s’est dirigé vers Tshela Mbata-Ntombo : souper et repos de la nuit. Le samedi 26-11-2016 fête patronale pour l’ITP par anticipation : messe à 09h30, animée par les ITPiens avec 28 enfants pour la confirmation. Après la messe : bénédiction des bâtiments dont la toiture, ravagée par la tempête, venait d’être refaite grâce aux efforts des parents, de quelques amis de l’ITP, de la Coordination et aussi de la Province du Kongo Central. Comme d’habitude, après les cérémonies religieuses : apéritif, manifestations diverses de la part des élèves, discours divers et enfin repas fraternel dans la grande salle de l’ITP. La fanfare kimbanguiste est intervenue plus d’une fois, exécutant même certains chants catholiques notamment le célèbre chant de « Makuku matatu » dans la composition de l’Abbé Alexandre Thamba. Dans la soirée du samedi 26-11-2016, tous les prêtres présents à Mbata-Ntombo (certains sont venus des paroisses des doyennés voisins) ainsi que l’équipe du Père évêque ont été invités à souper dans une famille d’un paroissien, pas loin de la paroisse. Le dimanche 27-11-2016 : premier dimanche du temps de l’Avent, messe animée par la Chorale sélectionnée de la place ; c’est au cours de cette messe que le Père évêque a reçu la collecte des fonds des MAC et Chorales des paroisses des doyennés de Kuimba, Tshela et Maduda. C’était aussi l’occasion de remettre aux paroisses concernées par la porte sainte de Kangu, qui n’étaient pas présentes à la clôture de cette porte, de recevoir, comme les autres, l’Image de Jésus miséricordieux et la Croix, symboles de la continuation de la pratique de la miséricorde. Comme on l’avait dit antérieurement, en reprenant les termes du pape François dans sa Lettre ‘Miséricorde et pitié’ : « Le Jubilé s'achève et la porte sainte se ferme. Mais la porte de la miséricorde de notre cœur demeure toujours grande ouverte ». Les autorités politico-administratives, militaires et policières locales ont accompagné le Père évêque jusqu’au poste de police après le parquet. La RTDN a accompagné toutes ces actions. [Voir diapositives]

25-11-2016 : Assemblée générale MC2-Boma. Qu’on se rappelle, nos précédentes éditions ont déjà parlé de MC2. En effet, le 15-09-2016 a eu lieu, à Muanda, l’Assemblée Générale de la MC2 Muanda et le 16-09-2016 c’était le tour de celle de Boma. Dans notre édition du 15 septembre 2016 nous avions parlé longuement de la MC2 : sa nature, ses objectifs, ses membres et enfin les avantages qu’on peut en tirer. La première Assemblée générale de la MC2 de Boma, qui a eu lieu à Boma le 16 septembre 2016, n’a pas atteint ses objectifs. C’est ainsi qu’une autre Assemblée générale avait été projetée ; elle vient d’avoir lieu ce vendredi 25-11-2016 à Boma dans la grande salle de l’évêché. Commencée à 10h30, la réunion a pris fin à 14h30. Près de deux cents membres étaient présents : hommes et femmes, jeunes et adultes. Les initiateurs : le diocèse de Boma, la Société MENIMEX ainsi que la banque  Afriland First Bank CD étaient présents. La rencontre a porté sur l’adoption des statuts ainsi que l’approbation des Organes directeurs : Conseil d’Administration et Conseil des sages. Ça y est, la MC2-Boma existe désormais. Il ne reste plus qu’à se mettre au travail pour une véritable Croissance Communautaire. FELICITATIONS. [Voir diapositives]

24-11-2016 : Clôture de la pratique « 24 heures pour le Seigneur ». Dans le cadre de l’année de la Miséricorde, la pratique de « 24 heures pour le Seigneur », recommandée par le saint Père François, a été organisée dans la chapelle de la Communauté Mgr Nsumbu, Boma-Kabondo. Chaque jeudi à partir du mois de février une adoration silencieuse, des instructions, des célébrations pénitentielles et une eucharistie ont été assurées par les paroisses de la ville à tour de rôle. La messe, qui a commencé à 17h00 avec une forte concélébration et une abondante participation des fidèles, a été célébrée par le Père évêque, l’homélie assurée par l’abbé Roger-Delphin MATANDU, Administrateur paroissial de la quasi-paroisse saint Sacrement, quasi-paroisse chargée de conduire la pratique de l’adoration perpétuelle. Le Vicaire Général, l’Abbé Chancelier et Madame le Maire étaient présents. Dans l’avant-midi, le Père évêque a présidé le Conseil épiscopal dans la salle de Conseil. Après la messe, un repas fraternel a été organisé au réfectoire de la communauté presbytérale Mgr Nsumbu. [Voir diapositives]

20-11-2016 : Clôture de l’année de la miséricorde. Officiellement, les diocèses ont clôturé l’année de la miséricorde le 13 novembre, tandis que le saint Père, au niveau de l’Église universelle le 20-11-2016 en la fête du Christ Roi de l’Univers. Au diocèse de Boma, l’autorité épiscopale a estimé significatif de faire participer à cet événement un plus grand nombre de fidèles et d’une façon plus engageante. C’est ainsi que le Père évêque avait programmé trois célébrations de clôture liée chacune à la porte sainte. Ce 20-11-2016 c’était Kangu sainte Marie pour toutes les paroisses liées à la porte sainte de Kangu (les doyennés de Kangu, Mbata-Mbenge, Lukula, Tseke-Mbanza, Maduda, Tshela et Kuimba). Arrivé déjà la veille, le 19-11-2016, le Père évêque a passé la nuit à Kangu. 20-11-2016, la journée commence avec les Laudes dans l’église sainte Marie de Kangu. Le matin du 20-11-2016 la journée est plutôt maussade ; une forte pluie s’est abattue depuis 4h15 ; une heure après la pluie a cessé mais le ciel restait couvert avec une pluie fine. Prévue pour 08h30, la messe ne commence qu’à 09h30, mais grâce à Dieu le ciel est plus éclairci et l’on peut se stationner sur la cour de l’église pour la procession d’entrée de tous les fidèles à travers la porte sainte. Cette procession prend du temps, mais très digne et pieuse. Tous les Curés et AP des paroisses liées à la porte sainte de Kangu étaient invités à participer à cette eucharistie ; sept paroisses n’ont pas pu, sans doute à cause de la route, car il pleut beaucoup à cette période ; ce sont précisément les paroisses du grand nord : Kai-Mbaku, Maduda, Mbata-Siala, Nganda-Tsundi, Kisama, Kuimba et Mbata-Banga. L’église est comble ; deux chorales animent la messe : sainte Trinité de Kangu et saint Philippe de Nsioni ; une ambiance festive et le ciel finalement serein, doux et paisible. La messe prévoyait une double cérémonie : la remise des enveloppes de la collecte des fonds des MAC et Chorales provenant des paroisses liées à la porte sainte de Kangu, et la clôture de l’année de la Miséricorde. C’est ainsi que les cérémonies se sont déroulées de la manière suivante : Prière après la communion ; Prière du diocèse ; Remise des enveloppes MAC et Chorales ; Invitation des curés, AP, Recteurs des Séminaires, Maîtres et Maîtresses des novices et postulants et postulantes concernés par la porte sainte de Kangu ou leurs délégués à s’approcher de l’autel ; Prière d’action de grâce pour la clôture de l’Année de la miséricorde par le Père évêque (tous debout) ; Chant de Magnificat ; Rite de la remise des images de la miséricorde et de la croix aux Curés, AP, Recteurs des Séminaires, Maîtres et Maîtresses des novices et postulants et postulantes  ou leurs délégués ; Allumage des bougies de tous les fidèles à partir du Cierge jubilaire, tous les fidèles étant debout ; Rite symbolique de clôture : (lavement des mains, lancement des colombes et extinction du Cierge jubilaire) ; Bénédiction solennelle ; Sortie de l’église en procession, bougies allumées, en chantant l’hymne de la Miséricorde. Comme le dit le pape Fraçois dans sa Lettre ‘Miséricorde et pitié’ : « Le Jubilé s'achève et la porte sainte se ferme. Mais la porte de la miséricorde de notre coeur demeure toujours grande ouverte ». En remettant à chaque paroisse, quasi-paroisse, supérieur (e) de communauté de formation une image de la miséricorde et une croix c’est pour les placer dans les églises paroissiales et chapelles respectives en vue de continuer à nourrir les fidèles de la miséricorde divine. Les fidèles et les jeunes en formation initiale au presbytérat et à la vie consacrée doivent être vaillants dans la vénération de cette image et cette croix comme une manière d’implorer le Seigneur de les aider à être miséricordieux comme lui-même est miséricordieux.  Toujours dans le rite de conclusion, avant d’éteindre le Cierge Jubilaire de la Miséricorde, les Curés, AP, Recteurs des Séminaires, Maîtres et Maîtresses des novices et postulants et postulantes  ont allumé, à partir du Cierge Jubilaire, les bougies des fidèles. Le Cierge Jubilaire lui-même a été éteint juste juste avant la lecture par le Père évêque du décret de clôture de l’année de la Miséricorde ; puis la bénédiction solennelle suivie de la procession avec les bougies allumée en chantant l’Hymne de la Miséricorde. Ces bougies emportées par les fidèles aideront à garder la flamme de la miséricorde allumée dans leurs cœurs. La journée s’est clôturée par un repas fraternel dans la salle « Nzo Bingumbula ». [Voir diapositives……….(a)          ……………(b)          ……………(c)]

13-11-2016 : Présentation du nouvel AP à Nzobe par le VG, dimanche 13 novembre. Il est 17h passé quand le samedi 12 novembre le Vicaire général arrive au bas de la colline de la jeune paroisse St Cyprien de Nzobe, après plus de 8h de route, le tronçon Nsioni-Mbata Mbenge-Nzobe étant dans un mauvais piteux. Il est accueilli par les jeunes scouts et KA, les membres des conseils paroissiaux et quelques fidèles. Adoration à l’oratoire, dîner retardé puis réunion avec les chefs catéchistes. La soirée est arrosée par les champs des chorales venus de tous les sous-postes, jusqu’à 1h du matin. Le dimanche 13 novembre, au programme les laudes, le déjeuner, la messe, de 10h à 13h30, le dîner-réception, la réunion avec les membres des conseils paroissiaux, les audiences avec les prêtres, la récréation, le souper, dodo. C’est lundi 14 que Mgr le VG a regagné Boma, après une escale à Mbata Mbenge et à Nsioni St Luc. Heureux et Fructueux ministère au nouvel Administrateur de Nzobe où le plus grand défis d’actualité est la construction de l’église paroissiale pour laquelle est sollicité la générosité des fidèles et des originaires de ce coin du diocèse ! [Voir diapositives]

02-11-2016 : Montligeon à Kangu et à Nsioni. Le 02 novembre 2016, en  la commémoration de tous les fidèles défunts, les membres de la Fraternité Notre Dame de Montligeon /Diocèse de Boma et leurs aumôniers se sont retrouvés ensemble à  la paroisse Sainte Marie de Kangu pour un pèlerinage dans le cadre de l’année de la miséricorde et pour la messe en mémoire des fidèles défunts (messe célébrée par Mgr le Vicaire Général) et à la paroisse Saint Luc /Nsioni pour l’assemblée générale. Au cours de cette assemblée, les membres ont bénéficié entre autres de deux conférences prévues pour la circonstance. La première conférence était animée par l’abbé Jean Jacques MASIALA BAZOLA (diacre en ministère à Nsioni). Cette première conférence était axée sur les prolégomènes à la spiritualité de la Fraternité Notre Dame de Montligeon. La seconde conférence, animée par Mgr Jean Basile MAVUNGU KHOTO, avait pour objectif principal d’expliquer l’origine et l’importance de la pratique d’Intentions de messe pour l’Église en général et pour les défunts en particulier. À la fin de l’assemblée, un repas fraternel a été partagé. [Voir diapositives]

29/30-10-2016 : Mgr le Vicaire Général  à Muanda/Nsiamfumu. Le samedi 29 octobre, Mgr le Vicaire général arrivait à la nouvelle paroisse Saint Jacques autour de midi. Après une minute d’adoration à l’église, il a directement commencé à s’entretenir avec les deux prêtres affectés à cette paroisse, le vicaire Raymond, puis le nouveau curé Vincent de Paul Mayemba Ngimbi qui vient de Nzobe où il a conduit la paroisse pendant 6 ans. Après les entretiens, ce fut le repas. Dimanche 30, la messe, qui a connu une très grande affluence des fidèles de Nsiamfumu et d’autres paroisses de Muanda, a commencé à 9h30 pour se terminer à 13h. C’est au cours de cette messe qu’a eu lieu la cérémonie d’installation du nouveau curé et que 63 jeunes ont reçu le sacrement de confirmation. Après la messe, la réception des invités a été offerte à l’école. Mgr le Vicaire général est rentré dans l’église pour s’entretenir avec les membres des conseils paroissiaux sur les défis qui restent de taille dans cette nouvelle paroissiale et qui font partie des charges que Mgr l’évêque a confiées au nouveau curé (achever la résidence provisoire des prêtres, achever l’église paroissiale et la meubler, mieux organiser les sous-postes, dynamiser la pastorale des jeunes). Tous ont promis de se mettre au travail, sous la houlette du nouveau curé et du curé Doyen, vu leur retard par rapport aux autres dernières nouvelles fondations paroissiales. Sont vivement sollicités la générosité et le soutien des autres paroisses de Muanda ainsi que des originaires de Nsiamfumu vivant ailleurs en RDC ou à l’étranger. Fructueuse mission au nouveau Curé ! [Voir diapositives] 

29-10-2016 : Mariage de Simon TSIMBA NLANDU et Paula-Juliette MATSUELA NGEBO à Moanda. Le 29 octobre 2016, en l’église paroissiale de Muanda/Sainte Trinité, Monsieur Simon TSIMBA NLANDU, ophtalmologue à la Polyclinique Diocésaine de Secours (ex Mabaku) et madame Paula-Juliette MATSUELA NGEBO, se sont unis dans le sacrement de mariage. C’est au cours de la messe, célébrée par l’abbé Dieudonné LUZOLO LAU, secrétaire-Chancelier, que ce mariage a été béni ensemble avec  celui d’un autre couple de la même paroisse (le couple Auguste MABIALA MALUNDAMA et Jacqueline MANENE MANANGA). Tous nos souhaits d’un mariage heureux à ces deux couples. [Voir diapositives]

23-10-2016 : Mgr le Vicaire Général à Kilengi saint Pierre Claver. Samedi 22 octobre, Mgr le VG arrivait à Kilengi à 15h30, après un arrêt-dîner à Tseke Mbanza. Dans la soirée, il a rencontré les membres du conseil paroissial provisoire, puis les prêtres. Le dimanche, journée de la mission universelle, laudes, déjeuner et eucharistie au cours de laquelle le nouvel Administrateur paroissial, Jean Marie Nsoki Mananga, a été présenté au peuple de Dieu et quinze enfants ont été baptisés. Après la messe et le dîner, Mgr le VG s’est entretenu avec les chefs catéchistes pour quelques points de rappel quant à la mise en œuvre du thème pastoral et à leur mission spécifique. C’est à 17h00 que Mgr quittait Kilengi pour Boma. Les fidèles de ce coin encore enclavé du diocèse sont venus nombreux accueillir leur nouveau pasteur. Qu’il soit bon Missionnaire ! [Voir diapositives]

22-10-2016 : Ouverture de l’année académique à Ngidi. Les cérémonies d’ouverture de l’année académique en date du 22 octobre 2016 au Grand Séminaire Abbé Ngidi étaient présidées par l’abbé Pamphile MBADU KUMBU, vicaire épiscopal chargé de la pastorale. Outre les séminaristes, quelques invités y ont pris part. Après la célébration eucharistique, une séance académique était prévue. Cette séance a connu cinq étapes , à savoir :  l’hymne du séminaire, le discours du président des séminaristes, le discours du recteur, la leçon inaugurale par monsieur Rigobert MATALANGA , DG de l’ISAM/Kidima et la prononciation de la formule d’ouverture officielle de l’année académique par l’abbé Vicaire épiscopal chargé de la pastorale. Un repas fraternel a conclu lesdites cérémonies. [Voir diapositives] Le même jour, l’abbé Dieudonné LUZOLO LAU, Secrétaire Chancelier, a célébré la messe d’ouverture officielle de l’année académique 2016 – 2017 au Séminaire Propédeutique saint Jean -Marie Vianney à Kangu le samedi 22 octobre 2016. Pour  la circonstance la messe à l’Esprit Saint  était célébrée.  La présence de plusieurs concélébrants  et  autres fidèles à cette célébration manifeste l’intérêt accordé à cette activité liturgique  prévue dans le calendrier académique du séminaire et aux jeunes dans la Formation initiale.  Après la messe, une séance académique était organisée ; séance au cours de laquelle le recteur et le délégué épiscopal (l’abbé secrétaire-Chancelier) ont exhorté les séminaristes, à la lumière des directives et orientations de Mgr l’évêque,  à  se préparer en conséquence à vivre la déontologie presbytérale  et à incarner les caractéristiques d’un manager. Le mot d’ouverture solennelle de l’année académique a, par la suite, été prononcé par l’abbé secrétaire-chancelier et un repas fraternel a été partagé pour clôturer la séance. [Voir diapositives]

18-10-2016 : Session des nouveaux Administrateurs paroissiaux, édition 2016-2017. Le mardi 18 octobre, Mgr le VG a présidé la session des nouveaux administrateurs paroissiaux, auxquels s’est joint le nouveau Doyen de Lukula, sous le thème « De Bons et Fidèles Administrateurs paroissiaux ». Le programme, assez chargé, prévoyait les activités ci-après : 9h30 : Prière d’ouverture (par le plus jeune AP) ; 9h35 : Mot de bienvenue (par Mgr le VG) ; 9h45 : Différence entre Curé et Administrateur paroissial (par le VG) ; 10h30 : L’Administrateur paroissial, Bon Pasteur du troupeau des fidèles laïcs (par le VE–L) ; 11h30 : L’Administrateur paroissial, Gestionnaire des biens et de l’argent, un agent de développement (par le VE–O) ; 12h00 : Échanges ; 13h00 : Repas ; 14h30 : L’Administrateur paroissial, Maître de la liturgie paroissiale (par le Président Commission liturgique) ; 15h00 : L’Administrateur paroissial en paroisse rurale, Organisateur de la pastorale de proximité (par Directeur du CPD) ; 15h30 : L’Administrateur paroissial, Homme de bureau (par A. Chancelier) ; 16h00 : L’Administrateur paroissial, Responsable de communauté sacerdotale (par A. Président Commission du clergé) ; 16h30 : Échanges ; 17h30 : Conclusion (par Mgr VG) ; 17h45 : Prière de clôture (par le plus âgé des AP). Nous leur souhaitons un fructueux apostolat ! [Voir diapositives]

16-10-2016 : Installation du Curé Doyen de Lukula par Mgr le Vicaire Général. Mgr le Vicaire général est arrivé dimanche 16 octobre à la paroisse de Lukula Ste Thérèse pour l’installation du nouveau curé-Doyen. La belle messe très participée a débuté à 8h30. Le nouveau Curé Doyen Ferdinand Makoko a été accueilli avec enthousiasme et optimisme par les fidèles. Après la messe et le dîner, Mgr le Vicaire général a rencontré les membres des trois Conseils paroissiaux, puis les prêtres, pour échanger sur les missions confiées au nouveau curé et les responsabilités de chacun (nouvelle fondation paroissiale, réfection cure et église, finition travaux maison de passage, salle des réunions, patrimoine domanial,…). Il y’ a de l’espoir. Le travail à faire est immense. Ils vont programmer à court, moyen et long terme, dès les prochaines réunions, ont-ils promis. La mission continue. [Voir diapositives]

16-10-2016 : Saint Charles Lwanga Kabondo : Installation du nouveau curé et action de grâce pour le 20è anniversaire du GIRAC/Missionnaire. La messe commence, comme prévu, à 08h30 ; l’église est pleine à craquer, des gens sont obligés de rester dehors. La chorale sélectionnée fait vibrer l’édifice religieux ; GIRAC/Missionnaire anime les offrandes, en style « charismatique » qui fait bouger toute l’église. Madame le Maire, Marie Nsuami, réinstallée est présente ; Mgr le Vicaire Général ainsi que l’Abbé Chancelier sont parmi les concélébrants ; le Père évêque célèbre. L’abbé Edmond Nganga Mbuta, ancien curé de Bula, est maintenant curé de saint Charles Lwanga, Boma-Kabondo. Il est installé au cours de cette belle et participative célébration eucharistique. Après la communion, prière sur les membres du GIRAC/Missionnaire avec cérémonie de lumière. En ce dimanche du mois des missions, dimanche d’entrée dans la semaine conduisant au dimanche des missions universelles, l’occasion est donnée aux fidèles de Boma de rendre grâce à Dieu pour tant de bienfaits accordés par ses serviteurs et servantes de GIRAC/Missionnaire durant 20 ans. Vingt ans de campagne d’évangélisation, de prière, de chants et de témoignage de vie chrétienne par le Groupe Instrumental les rachetés du Christ Missionnaire. Pour mémoire, GIRAC/Missionnaire (Groupe Instrumental les rachetés du Christ Missionnaire) a été fondé par Maman Françoise Masota en 1996 avec l’encouragement et la bénédiction de S. Exc. Mgr Mbadu Joachim, alors évêque de Boma. Depuis lors, ce Groupe n’a cessé de soutenir l’action pastorale de notre diocèse par l'évangélisation par la musique religieuse chrétienne ; la louange et l’adoration ; la prédication des âmes à la conversion, la consolation des cœurs brisés, abattus ; l'interpellation et L'éducation de différentes couches sociales à l'amour du pays, au rejet des orphelins et des autres enfants en situation défavorable ; l'encadrement des enfants en situation défavorable qui est encore un projet ; la sensibilisation de la population sur certaines maladies, notamment les infections sexuellement transmissibles ; l'initiation à la musique religieuse chrétienne. C’est à juste titre qu’ensemble, nous nous sommes tournés vers le Seigneur avec tous les groupes de prières de notre diocèse et en particulier avec GIRAC/MISSIONNAIRE pour élever la coupe du salut  en appelant le nom de Yahvé (cf. Ps 116, 13). Un repas fraternel a été organisé après la messe à la cour du Centre des handicapés « Luzolo » avec l’animation du GIRAC/Missionnaire. Plus tard, dans une des salles de fête de Boma, GIRAC/Missionnaire a offert un concert musical religieux. [Voir diapositives]

13-10-2016 : Rentrée 2016-2017 de nos grands Séminaristes. Comme de coutume, avant de gagner leurs séminaires respectifs, les grands séminaristes du diocèse se retrouvent autour du Père évêque pour une rencontre. Habituellement, la rencontre est organisée par le Chargé de la Formation Initiale. Étant donné que ce dernier n’est pas encore sur place, c’est l’Abbé Dieudonné, Secrétaire-Chancelier, qui s’en est occupé. Cette année cette rencontre a eu lieu le jeudi 13-10-2016. Trois exposés ont été assurés : le premier par l’abbé Ernest Vangu, Recteur de la Propédeutique et Président de la Commission du Clergé, le deuxième par le Mgr le Vicaire Général et le troisième par le Père évêque. L’Abbé Dieudonné, Secrétaire Chancelier, a eu à rencontrer chaque séminariste dans l’après-midi pour faire le point. Entre eux, les séminaristes ont eu à travailler en carrefours pour l’échange autour des évaluations du ministère des vacances. Le vendredi 14-10-2016 était réservé à embarquer et apprêter le bus, du moins pour ceux de Mayidi. Le samedi matin à 06h30 : messe dans la grande salle du Centre Pastoral Jean Paul II. À 08h15 départ pour ceux de Mayidi ; les autres (Ngidi et Propédeutique) quittaient aussi l’évêché pour rejoindre leur séminaire respectif. [Voir Diapositives]

8/9-10-2016 : Visite pastorale à Kai-Mbaku saint Quirin. Le Père évêque, en compagnie de l’abbé Chancelier et du Cérémoniaire, arrivent le soir à Maduda ce vendredi 07-10-2016 après s’être arrêté à Tshela Mbata-Ntombo pour le repas de midi et la sieste. À Maduda, c’est juste pour le repas du soir et passer la nuit. Le samedi 08-10-2016, messe à la paroisse à 06h15, célébrée par le Père évêque. À la sortie de la messe, salutations fraternelles. C’est après le petit déjeuner que le convoi épiscopal s’engager sur le chemin vers Kai-Mbaku (Mbusa Masaka) ; la route, en cette saison, encore passable ; il est 11h30 lorsque le convoi épiscopal est accueilli à Kai-Mbaku. Visite au saint Sacrement, repas de midi, sieste, rencontre de divers groupes, ouverture du mois marial à la grotte, souper, concert musical religieux et enfin : repos de la nuit. [Voir diapositives] Le dimanche 09-10-2016, laudes à 07h30 suivies du petit déjeuner ; la messe commence à 10h30. Au cours de la messe : présentation et accueil du nouveau Curé doyen de Maduda en la personne de l’Abbé Claude Nsitu Mbizi, Curé de Kai-Mbaku. Claude remplace l’Abbé Vital Ngimbi à la fonction de Curé doyen. Beaucoup de fidèles. Le Curé de Mbata-Siala, Dieudonné Mbuinga Lukinzu, est présent et quelques amis et connaissances dont l’Abbé Richard Mavungu Thonya et Sœur Élisabeth Lukinzu Ngoma, ssmb (communauté de Kangu-Béthanie). Une belle messe animée par la chorale sélectionnée ; beaucoup de monde et beaucoup de joie et d’enthousiasme. [Voir diapositives] Après la messe, repas fraternel dans la cour du presbytère. [Voir diapositives] L’après-midi : sieste ; entretien individuel avec les membres de l’équipe presbytérale et ensuite ensemble ; visite de l’hôpital. Dans la soirée : vêpres et souper au couvent des sœurs. Pour le moment, sur les quatre sœurs de la communauté, elles ne sont que deux (Élisabeth Matsuela Phanzu, supérieure locale et Rose Nzuzi Vuvu), les autres étant encore en congé (Marie Ntoto Ntoto et Georgette Pembe Isomi). [Voir diapositives] C’est le lendemain matin, le lundi 10-10-2016, après les laudes, la messe et le petit déjeuner au couvent des sœurs que le convoi épiscopal quitte Kai-Mbaku. L’évêque prend la route de Nsumbi. Sur le passage, le convoi épiscopal est accueilli par une école succursale de Kai-Mbaku. [Voir diapositives] Il 12h10 lors que le Père évêque et son équipe arrivent à Nsumbi, accueilli par des notables du Sous-Poste, des Mamans Légionnaires, les élèves primaires et secondaires et quelques notables du lieu ; le Curé de Mbata-Siala est déjà sur place depuis la veille. Un accueil délirant : visite au saint Sacrement, discours, entretien, repas, voilà le menu du jour. À Nsumbi, les fidèles désirent avoir une paroisse ; c’est un souhait de longue date. [Voir diapositives] De Nsumbi, le convoi épiscopal prend la route de retour en faisant une brève escale à Mbata-Siala où il est accueilli par les élèves et quelques notables ; une brève visite au saint sacrement et un rapide tour au presbytère. C’est ici que s’achève cette longue visite pastorale. [Voir diapositives]  

01/02-10-2016 : Ouverture du mois du rosaire à Nsioni Saint Luc.  Dans le cadre de l’année de la miséricorde, le mois d’octobre a été dédié à Notre Dame du rosaire : organiser des visites aux sanctuaires, surtout par les mouvements et associations de spiritualité mariale (congrégations, légionnaires, Nkangu Vuvu, Mamans catholiques, chorales, etc. Le dimanche 02-10-2016 a été retenu comme date du lancement du mois, et cela à la paroisse saint Luc de Nsioni. Le Père évêque, en compagnie de l’abbé Chancelier et de l’abbé Cérémoniaire, arrive à Nsioni ce vendredi 30-09-2016 à 19h30 ; quelques Mamans catholiques de Boma, notamment celles du Bureau diocésain, sont arrivées un peu avant lui. Tout de suite le souper. Le lendemain matin, samedi 01-10-2016, après les laudes, messe paroissiale à 06h15. [Voir diapositives] Dans la journée : quelques audiences avec le Père évêque. Dans l’après-midi : visite des Sœurs aînées à la communauté des SSMB de Béthanie [Voir diapositives] et à partir de 16h00 pèlerinage et bénédiction d’une nouvelle chapelle au Quartier ecclésial André-Jacques/Mabiemba, don d’une maman du quartier. [Voir diapositives] Le dimanche 02-10-2016, la messe commence à 07h45 ; belle messe ; beaucoup de monde. Au cours de la messe plusieurs événements célébrés : confirmations ; institution de 8 Chefs catéchistes dont 2 femmes ; jubilés d’or et d’argent matrimoniaux, dont les parents de l’abbé Moïse Binda Ndami (60 ans) ; ouverture du mois du rosaire ; ouverture du mois missionnaire ; installation du Comité paroissial des Mamans catholiques. [Voir diapositives] Les festivités officielles se clôturent par un repas de famille dans la véranda et la cour de la paroisse. [Voir diapositives]

01/02-10-2016 : à Muanda Pika pende, enterrements parents des consacrées. Le samedi 1 octobre, Mgr le Vicaire Général s’est rendu à Muanda Pika Pende pour l’enterrement de papa Enoch, père de la sœur Aurore, SSM préfète du lycée de Kangu, et de papa Alois, père de la sœur Charlotte, SSP aux soins médicaux à Kinshasa. Nos deux parents étant protestants, c’est dimanche 2 octobre qu’une messe a été célébrée à leur intention à la paroisse Ste famille où la célébration était par ailleurs haute en couleur à l’occasion de l’ouverture de l’année pastorale et l’envoi en mission des agents pastoraux et responsables des MAC et chorales. C’était l’occasion pour Mgr le VG de relayer le message épiscopal sur le thème de cette année pastoral, davantage à cette paroisse dédiée à la sainte famille de Nazareth, et d’encourager les fidèles pour les travaux de construction de l’église paroissiale et des boutiques. Que nos chers pères reposent en paix et que l’année pastorale dans cette paroisse produise beaucoup de fruits dans les familles ! [Voir diapositives]

24-09-2016 : Messe des funérailles de papa Aloïs MBUMBA. Papa Aloïs MBUMBA, grand frère de Me Fabrice MBUNGU, est décédé le samedi 17-09-2016, fusillé à la forêt par erreur par un collègue de chasse. Il est mort sur le champ. Il laisse une veuve et 8 orphelins. Placée à la morgue de Lukula, la dépouille mortelle est sortie le vendredi 23-09-2016 et acheminée au village (Mandu/Mbata-Mbenge) pour la veillée. La messe d’enterrement, célébrée par Mgr le Vicaire Général, a eu lieu le samedi 24-09-2016. La nature même du décès a drainé beaucoup de monde. Que son âme repose en paix. [Voir diapositives]

24/25-09-2016 : Visite pastorale et célébration de l’institution et de la retraite des chefs catéchistes à la paroisse Mater Dei/Mbata-Nlundu. Il est 12h50 ce samedi 24-09-2016  lorsque le Père évêque, l’abbé Chancelier et l’abbé Cérémoniaire des Célébrations épiscopales sont accueillis à Mbata-Nlundu. Les trois membres de l’équipe sacerdotale sont présents. D’abord une visite au saint sacrement avant toute autre activité. Les mamans sont déjà à l’œuvre depuis le matin ; sans tarder, c’est le repas suivi du repos. À partir de 16h00, le Père évêque rencontre les divers membres selon les regroupements habituels : chefs catéchistes, les trois conseils paroissiaux, les MAC, les Chorales, les Jeunes, etc. Comme faisant partie de cette rencontre : la visite du terrain projeté pour la future cure…Mais c’est encore en discussion ; vraisemblablement ils devront la construire du côté de la cure actuelle qui, elle, restera comme bâtiment à multiples services. La soirée se clôture par l’animation assurée par diverses chorales de la paroisse ; on est allé jusqu’à 02h00 du matin. [Voir diapositives] Dimanche 25-09-2016 : la messe commence à 09h00 ; belle messe avec une belle animation et une forte et active participation. Deux cérémonies : institution de quatre chefs catéchistes et retraite de trois. La messe prend fin dans une ambiance joyeuse, festive et fraternelle. [Voir diapositives]  La visite pastorale c’est aussi l’occasion pour le Père évêque de rencontrer chaque prêtre et tous ensemble, de prier avec eux, de partager le repas avec les paroissiens et aussi de visiter les malades là il y a un Centre de santé, c’est le cas de Mbata-Nlundu. [Voir diapositives]  

22-09-2016 : Célébration eucharistique au Lycée Maman Clare MAYELA. On connaît déjà cette Institution. Ce jeudi 22-09-2016 à 18h00 une messe a été célébrée dans la chapelle de cette école, au cours de laquelle ont été bénies et placées des reliques des martyrs de saint Maurice. Profitant de la fête de saint Maurice, l’abbé Innocent Futi, Fondateur de cette œuvre, a voulu honorer la mémoire des membres de l’abbaye de saint Maurice en Suisse décédés récemment notamment Mgr Joseph Roduit, Père Abbé émérite. Cette communauté « abbaye territoriale » est parmi les grands bienfaiteurs de cette belle œuvre. Le Père évêque, accompagné de l’abbé Chancelier, a célébré la messe. Les élèves de l’école ainsi que des amis et connaissances étaient présents. Un repas fraternel a clôturé la soirée. [Voir diapositives]

13/18-09-2016 : Célébration de l’année de la miséricorde avec les couples et familles. En cette année consacrée à la Miséricorde divine, notre Calendrier diocésain prévoit au mois de septembre le Jubilé des familles, avec célébration des mariages religieux, des jubilés matrimoniaux. Pour préparer les chrétiens de la paroisse Notre Dame des pauvres de Mbanga à mieux célébrer la beauté de l’amour, du mariage et de la famille le dimanche 18 septembre, une session a été organisée pendant trois jours, du mardi 13 au jeudi 15 septembre. Tous les après-midi, de 16h à 19h30, Mgr le Vicaire général les a conduits à l’écoute de la Parole de Dieu, aux échanges mutuels et aux prières. Partant de la pratique de la dot qui est en grande partie cause de la diminution du nombre de mariages religieux, vu la surenchère et les abus actuels, les chrétiens de Mbanga ont eu l’opportunité de redécouvrir la valeur de l’amour (qui est communion, don gratuit, miséricorde), la dignité de la femme (créée, comme l’homme, à l’image et à la ressemblance de Dieu) et l’importance du mariage et de la famille (cellule de base pour l’église et la société) en vue de mieux se conformer à la volonté du Créateur, devant les nombreux et complexes défis de la société d’aujourd’hui. Sur ces défis est principalement intervenue Mme Gertrude Nsoka, chrétienne de la Cathédrale de Boma, qui a accompagné Mgr le Vicaire général, pour rendre compte aux fidèles de Mbanga des conclusions du congrès sur la famille organisé par la CENCO à Kinshasa en février dernier, congrès auquel le couple Nsoka a participé comme délégué de notre Diocèse, aux côtés de Père Évêque et de l’Abbé Pamphile Mbadu. [Voir diapositives] C’est riche de ces enseignements suivis avec assiduité par une chrétienté assoiffée de la Parole de Dieu qu’un bon groupe s’est rendu en pèlerinage à la Porte Sainte de la miséricorde au sanctuaire Notre Dame des croyants à la paroisse de Kangu le vendredi 16 où ils ont encore été nourris par une conférence spirituelle et une eucharistie assurées par l’Abbé Pamphile Mbadu, Curé doyen de Boma et Vicaire Épiscopal en charge de la pastorale. [Voir diapositives] Le dimanche 18-09-2016, grande célébration eucharistique avec 8 couples pour la bénédiction nuptiale et 15 pour les jubilés d’or et d’argent. En réalité, un seul couple (les parents de Mgr le Vicaire Général) célébrait ses 50 ans, par contre les autres c’était soit entre 25 et 50 ans soit au-delà de 50 ans. En effet, pour favoriser les célébrations jubilaires matrimoniales, il a été retenu que les couples qui n’ont pas eu l’occasion de célébrer leur jubilé en diocèse (c’est-à-dire à 25 ou 50 ans) pouvaient le demander et le faire. Comme on peut le deviner, l’ambiance était au zénith ; immense foule jusqu’au dehors ; l’animation bien faite par la chorale sélectionnée ; plusieurs prêtres et sœurs. Outre le jubilé d’or des parents du Vicaire Général, les parents de l’abbé Désiré Mvumbi étaient parmi les couples au-delà de 50 ans. La messe, commencée à 08h45 et célébrée par le Père évêque, qui est arrivé à Tshela la veille, a connu une importante concélébration. Un repas copieux de fête a été servi dans la salle paroissiale avec plusieurs invités dont les consacrés, les couples en honneur et plusieurs amis, familiers et connaissances. [Voir diapositives……….(a)     ……………(b)      ……………(6)] Après ce repas communautaire, d’autres célébrations par couple ont eu lieu dans divers lieu du Centre et de la Cité. Plusieurs consacrés, dont le Père évêque et l’Abbé Chancelier, se sont retrouvés au Bar Nkongo pour la réception organisée par les membres de famille  de Mgr le Vicaire Général en honneur de leurs parents jubilaires d’or. [Voir diapositives] Plaise au Ciel que la paroisse de Mbanga et notre diocèse en cueillent beaucoup de fruits, déjà en cette 3e année pastorale dédiée au thème de la famille.

15-09-2016 : Assemblée Générale MC2 Muanda. 16-09-2016 : Assemblée Générale MC2 Boma. La MC2 [Mutuelle de Croissance Communautaire] est une microbanque de développement rural. C’est une Association de secours mutuel qui vise le développement rural par l’amélioration des conditions socio-économiques des membres. Elle est la propriété exclusive de la communauté constituante, créée par la communauté, gérée par la communauté et au service de la communauté. Elle a pour objectifs : 1) Développer différents types de services financiers notamment l’épargne et le crédit populaire au service de la communauté ; 2) promouvoir par l’entraide, le bien-être économique et social des adhérents ; 3) favoriser le développement du crédit nécessaire pour accroitre les capacités de production agropastorales et artisanales ; 4) soutenir la création et le développement des projets présentés par les mutualistes. Qui peut être membre de la MC2 ? 1) Toutes les personnes (hommes ou femmes) résidant le lieu de son implantation et de ses environs ; 2) tous les ressortissants de ce lieu en vivant en RDC ou à l’étranger ; 3) toutes personnes morales résidantes dans ce lieu et dans ses environs ; 4) toutes Associations ou groupements constitués par les résidents ou originaires de ce lieu et de ses environs. Il y a deux catégories de membres : 1) les membres actifs (être majeur, être de bonne moralité, jouir de ses droits civiques, payer ses droits d’adhésion, souscrire au moins à dix (10) parts sociales, contribuer au fonds de solidarité, accepter d’approvisionner son compte, accepter la responsabilité solidaire, accepter les statuts ; 2) Les membres associés (soit être mineur ou personne physique ou morale n’obéissant pas aux dispositions relatives à la qualité de membre actif, souscrire au moins à une part sociale). Les avantages de la MC2 sont : 1) Mettre de l’argent de côté pour économiser ; 2) mettre de l’argent en sécurité contre le vol et les incendies ; 3) bénéficier de prêts afin de réaliser vos projets ; 4) aider des personnes à entreprendre, 5) aider des personnes à augmenter la superficie de leurs plantations et améliorer la qualité de leur production, 6) permettre aux plus démunis de bénéficier de prêts afin de sortir de la précarité ; 7) contribuer à l’essor socio-économique de ses origines grâce à la réalisation de projets communautaires ; 8) transfert d’argent aussi bien au interne qu’externe. La différence dans les cotisations ne crée pas une différence d’avantage quelconque. Il s’agit d’une banque fondée sur la solidarité, la proximité et la promotion collective éthiquement assurée. La MC2 comporte trois niveaux d’organisation : l’Assemblée générale (tous les membres et ont chacun une voix), le Conseil des Sages (régulation des conflits ou des questions d’ordre éthique) et le Comité de Gestion pour la gestion quotidienne. Dans tout cela, le diocèse, comme Co-promoteur détient l’autorité morale. Toutes les MC2 qui vont être créées vont constituer le Réseau Diocésain MC2. Frères et Sœurs, vous qui habitez le territoire du diocèse de Boma (toute confession religieuse et appartenance sociale et politique confondue) et qui êtes originaires de ce territoire, souscrivez-vous. Les deux premières MC2 du réseau viennent d’avoir leur Assemblée constituante ; le 15-09-2016 pour Muanda [Voir diapositives] et le 16-09-2016 pour Boma [Voir diapositives]. Le Père évêque était présent dans aux deux rencontres. Les Abbés André Lelo, Matthieu Kimbuende et Landry-Philippe Dinandi ainsi que Monsieur Apollinaire Nsoka constituent la Coordination du Projet Intégré du Diocèse de Boma. Le Diocèse de Boma, par son service de la Coordination du PI-DIOBO, accompagne la MC2 par la sensibilisation de ses membres, leur mise en réseau et leur structuration et organisation, et leur mise en réseau. Le Diocèse de Boma sert aussi d’interface entre la MC2 et ses partenaires, notamment les Opérateurs Économiques (ex.MINIMEX) et Afriland First Bank CD ; le Diocèse de Boma, par son service de la Coordination du PI-DIOBO, assure l’organisation des interventions des partenaires auprès de la MC2 ; l’Opérateur Économique (ex.MINIMEX) s’engage à renforcer les capacités managériales et de gestion économique des membres de la MC2 ; Afriland First Bank CD s’engage à renforcer les capacités en organisation et en gestion financières et bancaires des membres de la MC2 ; le Diocèse de Boma, par son service de la Coordination du PI-DIOBO, veille au respect des dispositions prescrites dans les divers contrats signés avec les partenaires de la MC2.

14-09-2016 : Exaltation de la Sainte Croix. Les Disciples et Filles de Jérusalem, une Union pieuse dans le diocèse de Boma, ont comme spiritualité la compassion, la miséricorde, la Sainte Croix. Ainsi l’Exaltation de la Sainte Croix est leur fête patronale. Chaque année, le 14 septembre, une messe est organisée soit dans l’église paroissiale d’implantation de la communauté (Bon Pasteur, Boma Km8) soit au sein même de la communauté, dans l’enceinte. Ce mercredi 14-09-2016 était spéciale car elle se passait en pleine année consacrée à la Miséricorde divine et donc la fête de l’Exaltation de la Sainte Croix pour ces personnes dont la spiritualité est la Compassion et la miséricorde devait être marquée par un signal fort avec une empreinte durable. Une grande Croix a été plantée dans l’enceinte de la parcelle de la communauté avec aux pieds de la Croix : Marie, mère de Jésus ; saint Jean et Marie Madeleine. Ce mercredi 14-09-2016 le Père évêque et l’A. Chancelier arrivent à la communauté, située au Km8 à 16h40 ; la chorale est déjà là avec quelques sympathisants : hommes et femmes, religieux, religieuses et laïcs ; les acolytes et lecteurs sont aussi déjà prêts. Avant de commencer la messe, le Père évêque bénit le nouveau réfectoire de la communauté et autres salles connexes ainsi que la Sainte Croix, plantée dans une belle maisonnette avec devant des bancs pour la prière et la méditation. Au terme de ces bénédictions la messe commence, célébrée par le Père évêque avec la concélébration de l’équipe sacerdotale de la paroisse ainsi que de l’abbé Chancelier. La messe a lieu dans l’enceinte de la parcelle de la communauté devant la Sainte Croix ; elle est bien animée par une chorale de la paroisse. Un repas fraternel clôture la rencontre. La communauté ne manque pas d’offrir le produit de ses mains au Père évêque. Rendons grâce à Dieu, qui est MISERICORDIEUX. [Voir diapositives]

11-09-2016 : Jubilé d’argent religieux, Sr Rita Kieyele, SSFB. La série des jubilés religieux se clôture ce dimanche 11-09-2016 pour le compte de l’année pastorale 2015-2016. C’était le tour de la Sœur Rita KIEYELE, des Sœurs de la Sainte Famille de Bordeaux, communauté de Phatu. La Sr Rita a célébré son jubilé d’argent à Idiofa il y a plus de deux mois ensemble avec ses consœurs, mais il fallait aussi quelque chose au diocèse de Boma où elle vient de travailler depuis 2014. Le Père évêque est arrivé à Phatu ce matin du dimanche 11-09-2016 venant de Lukula où il avait passé la nuit en compagnie de l’abbé Chancelier. Par contre, Mgr le Vicaire Général est arrivé de Boma ce même matin. La messe commence à 0845. L’église du sous-poste de Phatu ne parvient pas à contenir la foule de fidèles, plusieurs sont obligés de rester dehors. Religieux et surtout religieuses et fidèles laïcs sont nombreux ; quelques prêtres concélèbrent autour de Père évêque. Parmi les fidèles il y a aussi des membres de famille de la Sœur Rita. Notons en passant que le Frère Bonaventure KINGIELA PHAMBU, des Frères de Saint Joseph de Boma, qui avait célébré son jubilé d’argent religieux à Saint Charles Lwanga, Boma-Kabondo, avec son confrère Jean-Benoît MABUMBI MUAKA le 04 septembre 2016 s’est joint à la Sœur Rita pour son action de grâce étant donné que Phatu est sa communauté de vie, même si dans les récentes nominations il est prévu qu’il doit se rendre à Tseke-Mbanza. Une messe bien animée par la chorale sélectionnée de Phatu ; la cérémonie jubilaire se déroule comme de coutume : rite de la lumière et remise du diplôme, et tout est assaisonné par des gestes  rythmiques et de pas de danse de joie et d’action de grâce. Avant la bénédiction, la Sœur Rita a adressé un mot émouvant de remerciement ; elle en a profité pour présenter aussi à la communauté chrétienne la Congrégation des Sœurs de la Sainte Famille de Bordeaux dans sa diversité d’engagements, de lieux et du nombre ; elle a également présenté les trois nouveaux membres de la communauté : deux religieuses et une laïque consacrée. Pour la Sœur Rita, cette messe est aussi l’occasion de faire ses adieux au diocèse de Boma,  puisqu’elle vient d’être nommée pour Kikwit. Un repas fraternel, dans la salle de conseil du territoire, clôture ces belles, heureuses et religieuses retrouvailles. [Voir diapositives]

08/09-09-2016 : Funérailles de S.E. Mgr KEMBO MAMPUTU, évêque émérite de Matadi. Comme nous l’avons annoncé dans nos précédentes éditions, S.E. Mgr Gabriel Kembo, évêque émérite de Matadi, nous a quittés ce vendredi 26 août 2016 à Lukala. La dépouille mortelle a été déposée à la morgue de l’Hôpital Général de Référence de Kisantu. Ce jeudi, 08-09-2016, après la levée du corps de l’illustre défunt de la morgue, une foule nombreuse s’est pressée à la cathédrale de Kisantu pour une prière présidée par S.E. Mgr Fidèle NSIELE, évêque de Kisantu, avant de laisser entreprendre le voyage pour Matadi. Kisantu, Mbanza-Ngungu, Kimpese, Luka et Matadi…tout au long de la route Nationale N° 1, les populations émues se sont massées au passage du cortège funèbre, en brandissant rameaux et pagnes, en hommage au bon pasteur disparu. À chaque étape, le corps a été exposé à l’église de la place pour permettre aux autorités locales, aux ecclésiastiques, prêtres, religieux, religieuses, ainsi qu’aux fidèles laïcs de s’incliner devant la dépouille mortelle et d’adresser au Seigneur des prières pour le repos de l’âme de leur bon berger. À Matadi, la dépouille a été installée dans l’église Notre Dame de Fatima où le Père évêque, Mgr Mbuka Cyprien, cicm, à 20h30, a célébré l’eucharistie de la veillée en présence de son collègue S.E. Mgr Daniel Nlandu, évêque de Matadi, avec une foule de prêtres à la concélébration; plusieurs prêtres de Boma y étaient présents, dont Mgr le Vicaire Général et l’A. Chancelier, sans oublier plusieurs religieux, religieuses et laïcs. Tout au début de la messe, un rite de lumière et de fleurs a été présidé par S.E. Mgr Daniel Nlandu, qui a aussi esquissé quelques traits historiques et qualités de l’illustre défunt. S.E. Mgr Fidèle Nsielele, évêque de Kisantu, est arrivé à la fin de la messe. S.E. Mr le Gouverneur Jacques MBADU et plusieurs de ses collaborateurs étaient présents, ainsi que le parlement provincial. Dans la nuit même certaines personnalités, dont Mr le Gouverneur et le Vice-Gouverneur, ont signé le livre d’or ouvert dans l’église même. Le lendemain matin, le vendredi 09-09-2016, après l’office des défunts dirigé par les Grands Séminaristes, est intervenu le dépôt des gerbes de fleurs. La messe de suffrage a commencé à 10h30, célébrée par S.E. Mgr Daniel Nlandu, évêque de Matadi, avec à ses côtés ses collègues de Kisantu, Mgr Nsielele et celui de Boma Mgr Mbuka, ainsi que près de 150 prêtres à la concélébration venus de Kinshasa, Kisantu, Boma, Mbanza Kongo et de toutes les paroisses de Matadi. La grande église de Notre Dame de Fatima n’était pas suffisante pour contenir tant de monde, même dehors la foule n’avait pas suffisamment de place. Ils sont venus de diocèses voisins : Boma, Kisantu, Mbanza Kongo et de Kinshasa…Tout le corps administratif et politique du Kongo Central était présent. Après la messe, juste avant les absoutes, deux interventions : les petits séminaristes qui ont chanté l’hymne du petit séminaire autour de la dépouille mortelle, chant qui a ému et emballé toute l’église, et le mot de la famille biologique de Mgr Kembo. Les absoutes terminées, le corps a été acheminé par les grands séminaristes de l’église jusqu’au corbillard, les novices et postulantes des sœurs de sainte Marie de Matadi transportant les gerbes de fleurs. De la cour de l’église jusqu’à la cathédrale une longue et émouvante procession à pieds sous le pas de la fanfare de la police nationale, encadrant le corbillard. Toute la ville de Matadi, du moins sur le passage du cortège funèbre, était dans la rue, émue et compatissante avec de gestes de gratitude et d’action de grâce. Un groupe réduit a été admis dans la cathédrale, trop petite pour une telle foule. Les cérémonies d’enterrement ont été présidées par S.E. Mgr Daniel Nlandu, en présence de ses collègues évêques du Kongo Central. Après l’inhumation, un bain de consolation a été servi dans plusieurs endroits selon les délégations. Quant aux « dignitaires de la Province », civils comme ecclésiastiques, leur bain de consolation a eu lieu dans les jardins de la Résidence officielle du Gouverneur, un véritable repas de famille. Oui, il faut le dire, S.E. Mgr Gabriel KEMBO a eu des funérailles dignes du Serviteur bon et fidèle. Ses frères et sœurs du Kongo Central particulièrement l’ont dignement et familialement accompagné à sa dernière demeure terrestre. Le diocèse de Boma y était officiellement représenté par un groupe assez important dans la diversité de Makuku matatu. S.E. Mgr Kembo meurt à l'âge de 81ans. Que son âme repose en paix. [Diapositives la veille]   [Diapositives le jour]

08-09-2016 : A la maison généralice SSMB, messe de vêture. L’année dernière la messe de vêture pour les SSMB a eu lieu à Maduda-Bruxelles, cette année elle s’est passée à la maison généralice SSMB. C’était dans la stricte intimité. Plusieurs sœurs servantes de Marie de Boma, surtout des communautés de la ville, étaient cependant là. La messe, célébrée par le Père évêque, a connu la concélébration de : Mgr le Vicaire Général, l’A. Chancelier, le Curé de Mama ya Luzingu, Abbé Maurice Phambu, les Abbés José-Claude Mbimbi et Roger Phoba du grand Séminaire Abbé Ngidi, et les abbés Roger Kifu et Floribert Mananga vicaires de Mama ya Luzingu. Trois candidates ont été admises à la vêture et donc aussi à commencer, dès ce soir, le noviciat : Rosette Ndonda Nguba de Kuimba, Gertrude Khumba Tona de Bula Naku et Innocente Ngoma Mbadu de Kizu. La messe a commencé à 09h10, animée merveilleusement par les sœurs elles-mêmes avec le concours de quelques-unes de leurs aspirantes. Le Frère Général des FSJB, Bruno Nkambu, et quelques-uns de ses confrères y étaient aussi. C’est par un repas fraternel, pris à la terrasse de la cour du Généralat, que tout s’est clôturé. Notons que la veille au soir, c’est-à-dire le mercredi 07-09-2016, toujours à la maison généralice, a eu lieu une messe pour l’entrée des trois aspirantes au postulat. [Voir Diapositives]

07-09-2016 : Messe d’action de grâce pour 30 ans de mariage religieux. Au diocèse, les jubilés matrimoniaux (25, 50, 75 ans…) sont encouragés et célébrés en communauté diocésaine, surtout en ces années dédiées au thème de la famille. À cette occasion, un diplôme diocésain est donné en guise d’encouragement et de remerciement. Ce soir du 07-09-2016, à son domicile, le couple papa Baudouin Tumilali Yakusu et Maman Antoinette Tshimpi Kumbu a eu la joie d’inviter membres de famille, amis et connaissances à une messe d’action de grâce, célébrée par le Père évêque, pour ses 30 ans de mariage religieux. Papa Baudouin, un retraité de la DGDA est bien connu à Boma surtout à la Cathédrale sous l’appellation de « Papa Mabidi ». Ce dernier étant actuellement fragile de santé (de suite d’un AVC), la cérémonie a dû se passer à domicile, à la cour de la résidence. C’était aussi l’occasion de rendre grâce à Dieu pour les 56 ans d’âge de naissance de maman Antoinette, l’épouse du couple en honneur. Il y avait également en présence pour cette action de grâce les 25 couples que le couple en honneur a eu a parrainé (témoin de mariage) durant ces 30 ans. Et enfin, le couple en honneur rendait aussi grâce à Dieu pour ses enfants devenus grands et plusieurs diplômés récemment. Belle rencontre de famille. Messe animée par une bonne partie de la chorale « Voix des anges » de la cathédrale. La fanfare kimbanguiste était là aussi pour la soirée. Le Père évêque a concélébré avec Mgr le Vicaire Général, l’A. Chancelier ainsi que l’équipe sacerdotale de la cathédrale. Une petite cérémonie de remise du Cierge et de diplôme jubilaire. Deux diplômes : l’un papal et l’autre diocésain. La messe a commencé à 16h45. [Voir diapos]

04-09-2015 : Ouverture de l’année pastorale 2016-2017. L’ouverture de l’année pastorale au diocèse de Boma se fait en deux temps : en diocèse puis en paroisse, pour permettre aux curés et aux administrateurs paroissiaux d’être présents autour de l’évêque lors de l’ouverture en diocèse, et dans leurs paroisses respectives pour l’ouverture en paroisse. Le dimanche d’ouverture est le point d’arrivée de tout un processus d’activités et aussi un point de départ de tout un programme. Cette année l’ouverture en paroisse a été retenue pour le dimanche 18 septembre. Dimanche 04 septembre 2016 : à 08h25, accueil du Père évêque à Saint Charles Lwanga, Boma Kabondo par la fanfare diocésaine ; les fidèles et plusieurs prêtres sont déjà là, la messe étant prévue pour 08h30. Après les salutations de notables et de la foule déjà en attente, le Père évêque et sa suite rejoignent les autres ministres pour s’habiller et sans tarder la procession démarre. La foule est immense. La RTDN fait le direct à la Radio comme à la Télé. La concélébration est bien fournie : beaucoup de prêtres ; on y remarque la présence du Vicaire général et de l’A. Chancelier. La messe est haute en couleurs. La chorale sélectionnée s’exécute merveilleusement bien. ‘au cours de la messe il y a aussi professions perpétuelles et jubilés d’argent religieux des Frères de Saint Joseph de Boma. Il s’agit de : 1) professions perpétuelles [Frère Augustin SUMA TUNGA et Frère Romain MALONDA MALONDA] et pour les Jubilés religieux [Frère Bonaventure KINGIELA PHAMBU et Frère Jean-Benoît MABUMBI MUAKA]. Le décret de l’ouverture de l’année pastorale a été lu comme de coutume, avant la bénédiction finale et avant les communiqués, discours et protocole. Comme il fallait s’y attendre, c’est par un repas fraternel que s’est terminée la journée : consacrés, délégués des paroisses venus pour l’ouverture de l’année pastorale, chorale, acolytes, majorettes, fanfare, protocoles, lecteurs, chacun a eu sa part : c’était beau et fraternel. [Diapos]    [Diapos]

03-09-2015 : Mise au point et fixation du thème pastoral. Le travail de l’évaluation du thème de l’année pastorale commence dans les communautés paroissiales et dans les commissions diocésaines. Les divers rapports de ces entités arrivent au Centre Pastoral où l’équipe permanente du Centre Pastoral fait une première synthèse. Ensuite, l’Équipe Diocésaine de Coordination pastorale travaille sur base de cette synthèse et propose un thème pour l’année nouvelle pastorale avec un argumentaire. Enfin, le Père évêque réunit, le samedi qui précède le dimanche de l’ouverture de l’année pastorale en diocèse, le vicaire général, les vicaires épiscopaux, la déléguée à la vie consacrée, le vicaire judiciaire, les curés et administrateurs paroissiaux, les aumôniers diocésains et leurs adjoints, deux représentants des M.A.C. par paroisse (un homme et une femme), les présidents et vice-présidents des commissions diocésaines, l'Équipe permanente du Centre Pastoral, l'Équipe diocésaine de coordination pastorale, le Coordinateur des ECC, l'Économe diocésain, les Recteurs des séminaires, les Supérieur(e)s majeur(e)s ou leurs délégués, le chargé des questions juridiques et domaniales. Comme on vient de le dire plus haut, pour cette année, c’était ce samedi 03 septembre ; c’était dans la salle saint Antoine. La réunion a commencé à 10h45, sous la présidence de Père évêque ; Mgr le Vicaire Général ainsi que l’A. Chancelier étaient autour de lui. Après la prière introductive, le mot de bienvenue et la présentation de l’ordre du jour par le Père évêque, la parole a été donnée à l’abbé Pamphile Mbadu, Vicaire épiscopal chargé de la pastorale, pour présenter le rapport sur la mise en œuvre du Thème Pastoral durant l’année écoulée 2015-2016 ainsi que la proposition du thème pastoral pour la prochaine année. Au terme de ce rapport, la parole a été donnée à l’assemblée pour échanger autour du thème pastoral proposé. Comme pour chaque année, les échanges, bien nourris et impliquant la participation de tous, ont conduit à préciser les articulations du thème, le thème lui-même étant retenu, puisqu’il est triennal, mais avec une légère retouche, l’ajout de « vérité » : « Makuku matatu matelimina nzungu. Dans la foi, dans la vérité et dans la joie, reconstruisons notre famille » ; «  Makuku matatu matelimina nzungu. Na lukuikinu, na bukieleka mpe na kiese, betu buela tunga dikanda ya betu » ;  « Makuku matatu matelimina nzungu. Mu luwiluku, mu bukiedika ayi mu kiese, tu-bue tunganu dikanda dietu ». Après la fixation du thème pastoral, on est passé aux divers. Il était 12h00. Un repas fraternel a clôturé le tout. [Voir diapos]    [Diapos]

01/02-09-2016 : Rencontre des curés, administrateurs paroissiaux et responsables des communautés presbytérales extraparoissiales. Comme pour chaque année, la semaine qui précède le dimanche de l’ouverture de l’année pastorale connaît une intense activité pastorale : diverses rencontres des agents pastoraux. La rencontre des curés, administrateurs paroissiaux et des responsables des communautés presbytérales extraparoissiales est une occasion de formation permanente aussi, de fraternisation, d’échange et d’écoute mutuels ; une opportunité, pour les prêtres, de conseils et d’interpellations mutuels. Cette année, cette rencontre a eu lieu du jeudi 01 au vendredi 02 septembre. La plupart des concernés étaient présents ; quelques-uns sont encore sur la route de retour du ministère de vacances à l’étranger. Cette année, les participants se sont proposé de faire une démarche qui s’inspire de la devise socratique : connais-toi toi-même. À côté du suivi des décisions prises lors de la dernière rencontre (dossier présenté par l’A. Chancelier) et des informations diocésaines importantes échangées entre les membres, la session s’est consacrée essentiellement sur l’identité profonde des membres comme curé, administrateur paroissial, supérieur de communauté presbytérale, équipe ou communauté presbytérale face à la mission confiée à eux. Ainsi, après avoir parcouru rapidement le travail en chantier dans le diocèse (par une projection des diapositives assurée par le Père évêque), l’assemblée est passée à une deuxième étape au cours laquelle les membres ont eu à répondre, en carrefours, aux questions suivantes : face au fonctionnement diocésain actuel, quelles sont nos forces, nos faiblesses, nos opportunités, nos résistances et nos menaces. Mais nous ne nous arrêterons pas là, il nous faudra, et c’est la troisième étape, bâtir et le présent et l’avenir et cela en répondant à ces questions : quelles propositions faisons-nous pour accroître nos forces, nous attaquer à nos faiblesses, capitaliser nos opportunités, réduire nos résistances, contourner ou neutraliser nos menaces ? La première journée a été réservée à ce travail en carrefours et à la mise en commun. La deuxième journée a été consacrée aux échanges et à la formulation des recommandations. Un moment d’échange sur le nouveau thème pastoral a eu lieu, échangés introduits par un exposé de l’A. Pamphile Mbadu, Vicaire Épiscopal chargé de la Pastorale. En guise de conclusion, les interventions du Vicaire général et de l’Évêque ont abordé respectivement les exposés suivants : « la déontologie presbytérale » et éla dimension managériale du ministère pastoral du prêtre ». C’est par un repas fraternel que ces journées se sont clôturées. Il était 20h30. [Diapos]

28-08-2016 : Professions religieuses et Jubilés d’argent et d’or religieux chez les Sœurs de saint Vincent de Paul, Servantes des Pauvres. La coutume n’a pas été abrogée : la veille des professions et des Jubilés des consacrés, le Père évêque procède à la visite canonique des concernés. Ce vendredi 26-08-2016, le convoi épiscopal arrive à Lukula dans la nuit, accueilli à Makuku Matatu. Le lendemain matin, à 08h40, les concernées par la profession et le jubilé rejoignent le Père évêque à Makuku Matatu, conduites par leur Mère Provinciale, Sœur Sylvie NZUZI PHANZU. Après une brève causerie avec celle-ci, le Père évêque rencontre individuellement les sœurs en honneur dans le salon de la résidence Makuku Matatu. Elles sont au nombre de 11 : 1 jubilaire d’or : Sr Henriette PHEMBA BAMBA ; 6 jubilaires d’argent : Sr Jacqueline BAZABA MUANDA, Sr Berthe KHONDE PHOBA KIUSI, Sr Anne-Marie KHONDE NSOKI, Sr Alexandrine MAMBU MBINDA, Sr Florienne NIATI MALUNDA et Sr Jeanne-Françoise TUMBA MANTUBA ; 3 professes perpétuelles : Sr Esther BULA NKANU, Sr Madeleine NLANDU MAKETAMA et Sr Marie-Jeanne UMBA MBODO ; 1 première professe : Sr Gérardine MAHATA MASEKA. C’est une rencontre de prière, de prise de contacts, de félicitation, d’encouragement et de conseil. Cette rencontre est suivie de la messe à la cour même de la résidence Makuku Matatu et après la messe, le Père évêque et sa suite partagent le repas dans la véranda avec les sœurs accompagnées de leur Mère provinciale. Pendant ce temps et tout l’après-midi voire la nuit à la Maison provinciale des SSP tout respire les préparatifs de la fête. [Diapos] Le dimanche 28-08-2016, JJ, la messe commence à 09h00. Comme d’habitude, en pareilles circonstances, la participation est massive et active : beaucoup de prêtres, de religieux et religieuses ainsi que de laïcs, non seulement du diocèse mais même venus d’ailleurs. L’église est pleine ; des gens sont obligés de rester dehors. La journée, saison sèche, est douce. La chorale sélectionnée est à la hauteur de sa tâche. La messe est radiodiffusée en direct par la RTD. La cérémonie des jubilaires a suivi le rythme devenu habituel avec la procession de la lumière et la remise du diplôme. Une couronne de 25 bougies et une autre de 50 bougies sont portées du fond de l’église en pas de danse par des novices et postulantes SSP tandis que d’autres apportent des cierges allumés à remettre à aux diverses jubilaires. Mettant ensemble la cérémonie religieuse des professions et des Jubilés, la communauté chrétienne de Lukula, en communion avec tous les fidèles du diocèse et du monde entier, a eu un avant-goût des joies du ciel par une certaine participation à la liturgie céleste autour de l’Agneau. C’est là un des signes manifestant la « pastorale de p roximité » prônée par notre diocèse : une Église toute entière missionnaire, « en sortie » et « en partance » pour annoncer la Bonne Nouvelle ; une Église de solidarité, de concertation, de coresponsabilité et de sens du bien commun. [Diapos] La fête s’est poursuivie avec le repas dans le jardin de la Maison provinciale ; et c’est là aussi que s’est passée la remise des cadeaux. [Diapos] [Diapos] Par la suite, chacune des sœurs en honneur a eu son rassemblement festif dans la cité. Rendons grâce à Dieu.

22-08-2016 : SSMB, messe d’envoi en mission. Une tradition s’installe tout doucement : en guise d’ouverture de l’année pastorale nouvelle pour les Sœurs Servantes de Marie de Boma et dans le cadre des nominations, une messe d’envoi en mission a lieu le lundi qui suit immédiatement la profession religieuse des SSMB. C’est la troisième année que cette expérience est vécue. La messe est présidée par le Père évêque. Comme cette année la profession religieuse a eu lieu à Kangu, le dimanche 21-08-2016, cette messe a été célébrée ce lundi 22-08-2016 dans l’église paroissiale de Kangu. Une foule de Sœurs Servantes de Marie de Boma (celles qui sont venues aux vœux) était présente ainsi que leurs novices, postulantes et quelques aspirantes.  Quelques prêtres présents à Kangu ont concélébré ainsi que l’abbé Chancelier. Une messe bien animée par les sœurs elles-mêmes avec acte d’engagement pour la mission. La messe a été suivie d’un repas fraternel. Les jubilaires, les premières professes et les nouvelles professes perpétuelles étaient encore en honneur ; elles ont mangé ensemble avec le Père évêque au réfectoire de la communauté de Mamvuamvu pendant que les autres sœurs étaient dans le réfectoire et couloirs du bâtiment en étage. C’est par la visite des sœurs aînées à la communauté de Béthanie qu’a pris fin ce long weekend du Père évêque avec les Sœurs Servantes de Marie de Boma, à Kangu. [Diapos]

21-08-2016 : SSMB, messe des professions religieuses et des jubilés d’argent religieux.  Il est 09h20 lorsque la longue procession se met en branle ; les Sœurs concernées ainsi que la Mère Générale et sa Vicaire Générale sont aussi dans la procession. Un nombre assez important de prêtres concélèbrent ; quelques prêtres venus d’ailleurs sont aussi présents. Une belle messe ; une église archicomble, dehors aussi beaucoup de monde ; la RTDN est présente, la Radio diffuse en direct. La chorale sélectionnée anime merveilleusement bien. La cérémonie des vœux se déroule sans faille. Comme on le sait déjà, il y a 3 pour les premiers vœux, 9 pour les vœux perpétuels, 3 jubilaires d’argent dont une en dehors du pays, la Sr Angèle BILA MBUMBA actuellement en formation au Canada. La cérémonie des jubilaires suit le rythme devenu habituel avec la procession de la lumière et la remise du diplôme. Une couronne de 25 bougies est portée du fond de l’église en pas de danse par deux novices tandis que les majorettes apportent deux cierges allumés à remettre à chaque jubilaire. La fête se poursuivra avec le repas à la cour du Lycée avec une foule d’invités. C’est là aussi qu’a lieu la remise des cadeaux. [Diapos]

20-08-2016 : SSMB, Visite canonique en vue des professions et jubilés d’argent religieux. Depuis deux ans la Cathédrale a récupéré sa fête patronale, l’Assomption ; les Sœurs Servantes de Marie de Boma célèbrent leurs professions et jubilés religieux le dimanche qui suit immédiatement l’Assomption. Cette année, cela a eu lieu le dimanche 21 août. Ainsi, comme d’habitude, le Père évêque a rencontré les concernées pour un entretien fraternel avec encouragements la veille des professions religieuses et des jubilés religieux, ce samedi 20 août. C’est déjà depuis le vendredi 19 août soir que le Père évêque et l’abbé chancelier sont à Kangu. Le samedi 20 août la visite canonique commence à 10h10, et cela se passe à la maison CICM de Kangu. Accompagnées de la Supérieure Générale, Mère Colette MALONDA, les sœurs franchissent le portail de la maison ; elles sont accueillies par le Père évêque et l’abbé chancelier. Les Sœurs sont installées à la paillotte. Le Père évêque commence par s’entretenir dans le salon de la maison avec la Mère Générale en guise d’introduction. Ensuite, il rencontre chacune des 14 sœurs : deux Jubilaires d'argent (25 ans de vie religieuse) : Sr Charlotte Phemba Malonda (maîtresse des novices), Sr Viviane BAVENGA MBADU (maîtresse des postulantes). Neuf vœux perpétuels : Sr Geneviève TSIMBA LULENDO, Sr Pauline NZAU LUEMBA, Sr Nicole NDULU MBUINGA, Sr Agnès BUKU MBAMBI, Sr Rita NLANDU KHIEBI, Sr Joséphine MALEMBE NGOMA, Sr Bernadette LUVUEZOLO MABIALA, Sr Marie NZAU NYIMI et Sr Véronique MASIALA TSASA. 9 professes perpétuelles issues de cinq promotions. Trois premiers Vœux : Sr. Jacqueline MAKAYA KINI, Sr Véronique PHAMBU MUANDA et Sr Rosalie LUBONGO KIONGA. Au terme de cette rencontre, messe dans la chapelle de la maison CICM suivie du repas toujours chez les CICM, mais repas offert par les Sœurs. [Diapos] Dans la soirée, à partir de 19h15 : pièce de théâtre à Nzo Bingimbula, présentée par les novices et postulantes. La pièce, composée par La Comtesse de Ségur,  s’intitule : « On ne prend pas les mouches avec du vinaigre » ; une pièce en deux actes. Une belle soirée très bien animée ; la pièce de théâtre est entrecoupée par des chants, des poèmes et de la danse. La soirée se termine par la bénédiction du Père évêque. [Diapos]

15-08-2016 : Le Père évêque rencontre les jubilaires d’argent presbytéraux. C’est devenu une tradition que le Père évêque rencontre à l’évêché les prêtres jubilaires pour un entretien, une eucharistie et un repas. Habituellement cela se fait le samedi qui précède le dimanche où l’on célèbre ce jubilé. Mais des empêchements peuvent faire modifier le jour ; c’est le cas pour cette année ; cette rencontre a eu lieu ce lundi 15-08-2016, le lendemain de la célébration jubilaire. Tout a commencé par l’entretien dans la salle de Conseil de l’évêché ; les neuf jubilaires du dimanche 14-08-2016 étaient tous là ; le Père évêque était entouré du Vicaire Général et de l’Abbé Chancelier. Après avoir donné quelques informations sur la vie du diocèse : pastorale, personnel, social, économie, divers, un échange s’en est suivi. Les jubilaires n’ont pas manqué de donner quelques informations relatives à leur fraternité et posé des questions au Père évêque. Ce dernier a remercié les jubilaires et les a encouragés dans leur ministère. Après l’entretien, l’assemblée est passée à l’eucharistie dans la chapelle de l’évêché, présidée par le Père évêque avec la concélébration de Mgr le Vicaire général et de l’Abbé Chancelier. Après la messe, le souper dans la salle de conseil de l’évêché. Avant de se séparer, le Père évêque a remis à chacun des jubilaires une petite brochure publiée à Médiaspaul en 2008 : « Le sacerdoce, chemin de non-retour ». Commencées à 16h40, les retrouvailles ont pris fin à 22h10. [Diapos]

14-08-2014 : Fête patronale de la Cathédrale N.-D. de l’Assomption et Jubilé presbytéral d’argent. En ce dimanche 14 août 2014, jour où l’Église de Notre pays célèbre l’Assomption de la Vierge Marie, notre diocèse de Boma est triplement en fête. En effet, à la liesse de ce grand événement de l’Église universelle, deux grandes célébrations viennent augmenter sa joie, à savoir : La fête patronale de la paroisse Notre Dame de l’Assomption, Église Cathédrale de Boma : événement paroissial de grande importance parce que s’inscrivant dans la perspective de la pastorale de proximité. Plus encore, cela fait longtemps que la paroisse-mère de Boma n’a plus jamais connu cette mémoire de la fête patronale. Le jubilé d’argent presbytéral de la promotion de 1991. La promotion qui fête ses vingt-cinq ans de vie presbytérale aujourd’hui a été ordonnée à la paroisse sainte Marie de Kangu, le dimanche 25 août 1991 des mains de Son Excellence Mgr Mbadu-Kikhela Kupika Joachim. Ce jour-là, à Kangu, malgré que la journée était maussade (disala), tout le diocèse était dans l’action de grâce. Ils étaient 14 diacres à être ordonnés prêtres, 11 au compte du diocèse de Boma [les Abbés MAKANDA ma NGANGA Alphonse, MAMBU MAMBU Marc, MALONDA NZAU Gustave, MAMBUENE YABU André-Jacques, MBADU KUMBU Pamphile, MBUMBA KHONDE JEAN Arthur, NDIBU PHOBA Albert, NKUANGA NGOMA Jean-Cornelis, NSAFU NSAFU Georges, PHAMBU PHAMBU Maurice, VANGU VANGU Emmanuel et MVIOKI NDUNDU Adrien (décédé le 19 janvier 1997) ; 1 CICM (l’actuel évêque de Budjala, S.E. Mgr Philibert TEMBO NLADU) et 1 Spiritain (Père Innocent NZEMBA MUANDA actuellement en mission au Gabon). C’était une grande joie pour le diocèse de compter tous ces ouvriers dans sa vigne. En ce dimanche 14 août 2016 : ils sont neuf présents : MAMBU MAMBU Marc, MALONDA NZAU Gustave, MBADU KUMBU Pamphile, MBUMBA KHONDE JEAN Arthur, NDIBU PHOBA Albert, NKUANGA NGOMA Jean-Cornelis, NSAFU NSAFU Georges, PHAMBU PHAMBU Maurice, VANGU VANGU Emmanuel. La messe commence à 0840 par une longue procession qui débute à la cour de la petite cathédrale, après l’accueil du Père évêque et du Chancelier par la fanfare diocésaine. Beaucoup de prêtres concélèbrent ; une foule immense de fidèles : religieux, religieuses et laïcs, venus de près et de loin, voire même de l’étranger ; l’église est pleine ainsi que la tribune voire dehors. Une messe très bien animée par la chorale regroupée de la Cathédrale. La cérémonie jubilaire se déroule comme d’habitude, sauf qu’il n’y a qu’une une couronne de 25 bougies, mais à chacun est remis un cierge allumé à partir de cette couronne ;  évidemment le diplôme du diocèse ne manque pas. La couronne des bougies ainsi que les cierges individuels sont acheminés du fond de l’église par deux jeunes et les majorettes. Le rite de la lumière se passe après une prière du Père évêque sur les jubilaires. Après la remise des diplômes et les félicitations par des fidèles choisis parmi les trois « makuku »,  les jubilaires défilent en pas de danse à travers l’allée principale, encadrés par les majorettes, du bas de l’autel vers le fond de l’église aller-retour. Avant la bénédiction finale, deux personnes font des adresses : un représentant des jubilaires et le vice-président du Conseil Paroissial pour les Affaires Économiques. Un repas est organisé dans la salle saint Antoine, et les paroissiens de la Cathédrale se retrouvent sur l’Esplanade de la cathédrale et à Bethléem pour leur repas en quartier ecclésial. À ces rassemblements officiels font suite d’autres rassemblements ci et là dans la ville selon les familles des jubilaires. Avant de se retirer, le Père évêque fait le tour et de la salle saint Antoine et de Bethléem ainsi de l’esplanade de la Cathédrale pour saluer les divers convives. La RTDN a diffusé les cérémonies en direct à la Radio et à la Télévision. Nous rendons grâce à Dieu pour ces occasions qu’il nous donne de mettre en œuvre notre projet ecclésial de pastorale de proximité. Aux jubilaires : Ad multos annos ! À la Cathédrale : à l’année prochaine pour la fête patronale ! [Diapos]

13-08-2016 : Dibundu, triple événement. Parti de Boma à 16h00 avec les abbés Chancelier et le Maître des cérémonies épiscopales, le Père évêque est arrivé à Tshela Mbata-Ntombo où il était attendu à souper à 19h30. Sitôt arrivés, les hôtes venus de Boma se sont retrouvés à table avec les autres convives de la maison et d’autres de passage. Après le souper, le Père évêque s’est retiré pour dormir. Le lendemain matin, samedi 13-08-2016 : 07h00 laudes suivies du petit déjeuner, 07h55 départ pour Dibindu, un sous-poste de la paroisse de Nganda-Tsundi. L’abbé Vital Ngimbi, dit « Vangelos », s’est ajouté dans la jeep du Père évêque. Il est 08h55 quand la Jeep épiscopale arrive à Dibindu ; l’accueil est chaleureux ; plusieurs consacrés du coin sont déjà sur place et les fidèles attendent aussi. Une heure du temps pour aller de Tshela à Dibindu. Le culte a commencé par la bénédiction du nouveau Centre de santé Maman Emérence ; un Centre très bien construit avec un équipement très moderne. Ce sont les Frères de Saint Joseph de Boma qui vont le gérer. Après la bénédiction du Centre on est passé à la bénédiction de la maison où vont habiter les Frères. Ils seront trois essentiellement pour la pastorale, l’école et le Centre de santé. Après la bénédiction du couvent a commencé la messe. Une messe très bien animée par la chorale du sous-poste ; beaucoup de monde. Au cours de la messe le Père Manu Tsasa, originaire de Konde di Dibindu, a rendu grâce au Seigneur pour ses 50 ans de ministère presbytéral. Il y a eu également le mandat donné par le Père évêque à deux Frères pour la distribution de la sainte eucharistie comme ministres extraordinaires. La RTDN, présente sur place dès vendredi soir pour l’animation, a diffusé la messe en direct. La journée a terminé par un repas fraternel. Le Père évêque et sa suite ont regagné Boma dans la soirée. À titre de rappel : les trois œuvres admirées à Dibindu : Institut saint Pierre, Couvent et Centre de santé ont été rendues possibles grâce à l’appui et à la générosité des amis suisses introduits par l’abbé Willy Mbuinga. À l’abbé Willy et aux bienfaiteurs le diocèse de Boma exprime ses sincères remerciements, ainsi qu’aux Frères de Saint Joseph de Boma qui ont accepté de gérer présentement cet ensemble. À l’abbé Georges Khita, préfet sortant de l’Institut : merci. [Diapos]

07-08-2016 : A la quasi-paroisse Bx Isidore Bakanja, Boma-Seka Mbote, journée des laïcs. Au 12 août 2016 le calendrier de la CENCO indique la fête de Bienheureux Isidore Bakanja, Patron des laïcs. Le diocèse de Boma a choisi de célébrer cette fête le dimanche 07 août 2016. À cette même occasion de la fête patronale il y a eu aussi jubilé de la miséricorde pour les agents pastoraux et institution des chefs catéchistes du doyenné de Boma. La messe, célébrée par le Père évêque, a commencé à 08h30. Quatre chefs catéchistes, de diverses paroisses de la ville, dont une femme, ont été institués. Les différents représentants des Mouvements d’Action Catholique et des Chorales ont été bénis après la prière postcommunion. Une importante participation des fidèles à cette messe, très animée et bien chantée par la chorale sélectionnée. La fanfare diocésaine était présente, la RTDN a diffusé la messe en direct pour la Radio. Après la messe, qui a duré jusqu’à 12h30 : photos de famille avec non seulement les nouveaux chefs catéchistes mais aussi les anciens ainsi que les délégués de divers MAC et Chorales. Un repas fraternel a clôturé ces retrouvailles fraternelles. Le Père évêque a visité les travaux de la cure avant de regagner l’évêché. [Diapos]

06-08-2016 : Pèlerinage à la quasi-paroisse Isidore Bakanja, Boma-Seka Mbote. Le calendrier de l’année de la miséricorde se poursuit comme prévu. Ce samedi, la veille de la fête patronale de la quasi-paroisse Bienheureux Isidore Bakanja, Boma-Seka Mbote, a eu lieu un pèlerinage consacré particulièrement aux laïcs, car ce mois leur est dédié en RDC et au diocèse de Boma dans le cadre de l’année de la miséricorde. Tout a commencé à 15h00, sous la présidence de Père évêque avec quelques prêtres de la ville dont l’abbé Chancelier, le Curé doyen et l’Administrateur paroissial de Seka Mbote. La procession a commencé sur le terrain de l’école de Yolombo, puis on est passé par le marché de Nkondo Seka Mbote pour enfin terminer dans l’église. Le dernier mystère du Rosaire s’est fait dans l’église. Après le rosaire on a enchaîné avec l’adoration au saint Sacrement. Pour les consacrés présents, la soirée a terminé par un repas fraternel à la résidence des prêtres. La RTDN a accompagné le pèlerinage par une diffusion en direct sur les ondes de la Radio. [Diapos]

31-07-2016 : Grande fiesta à Mama ya Luzingu, Boma-Mbangu. La messe du 18ème dimanche du temps  ordinaire C a été célébrée avec faste à la paroisse Mama ya Luzingu/ Boma Mbangu. Deux particularités au cours de cette messe : le 30 ème anniversaire du Groupe vocal Major / Mama ya Luzingu et le jubilé d’argent de mariage du couple  Joachim NKUANGA et Marcelline PHEMBA. L’abbé José-Claude MBIMBI MBAMBA , vicaire épiscopal chargé de l’Apostolat des laïcs a été le  délégué de Monseigneur l’évêque qui a célébré cette eucharistie. Éclairé par la parole de Dieu, particulièrement par l’évangile du jour, a loué le dynamisme de la chorale en fête ; c’était aussi l’occasion pour  l’officiant de rappeler  aux fidèles que le but de la vie de l’homme n’est pas sur cette terre. En vue d’aider les choristes à se rappeler leur mission dans l’Église,  il  a relevé entre autres les aspects ci-après : la fonction liturgique de la chorale et sa mission d’aider les fidèles à bien prier ;  la chorale n’est pas à identifier à une ONG mais plutôt à un groupe ecclésial qui doit fonctionner selon les normes de l’Église… Le couple jubilaire a, quant à lui, été félicité et recommandé entre les mains du Seigneur pour qu’il continue de les bénir. Au cours de la même célébration, des encadreurs de la Légion de petites âmes ont été présentés à l’assemblée des fidèles. De fait, la Légion de petites âmes s’implante à la paroisse Mama ya Luzingu.  Il faut noter par ailleurs que la veille, ces festivités ont été précédées par une soirée musicale animée par  plusieurs  chorales venues de Kakongo (Menge), de Tsanga Nord, de Muanda, de Nzobe, de Cabinda, de Matadi et de Kinshasa qui étaient invitées pour la circonstance. Un repas fraternel a clôturé cette belle journée. [Diapos]

30-07-2017 : Nouveau Gouvernement provincial chez les Sœurs de Saint Vincent de Paul, Servantes des pauvres. Comme déjà rapporté dans nos éditions antérieures, les Sœurs Servantes des pauvres étaient en chapitre provincial depuis le samedi 23 juillet, au grand Séminaire Abbé Ngidi de Boma. Le chapitre avait entre autres mission d’élire les Conseillères provinciales et les déléguées au prochain chapitre général 2017. Le chapitre s’est clôturé ce samedi 30 juillet par une messe célébrée par le Père évêque avec la concélébration de l’abbé Chancelier et de l’abbé Recteur de Ngidi. La messe a commencé à 11h00 et a été suivie par un repas fraternel. Dans son mot avant la bénédiction finale à la messe, la Soeur Sylvie, Supérieure provinciale, n'a pas manqué de remercier pour le Père Baudouin Mukabi, svd, Modérateur du Chapitre. Le Père évêque avait déjà fait de même durant son homélie. Comme on le sait, la Sœur Sylvie Nzuzi avait déjà été élue et nommée pour un troisième mandat de trois ans. Ce chapitre provincial a élu les Conseillères : Sr Antoinette Masanga Thuadi (première conseillère et vice-provinciale), Sr Mélanie Mambu Tshiozi, Sr Berthe Khonde Phoba Kiusi et Sr Florentine Nsafu Nzebo. Comme déléguées au chapitre général : Sr Brigitte Phemba Ndudi, Sr Victorine Phola Mabiala et Sr Florentine Nsafu Nzebo ; comme suppléantes : Sr Mélanie Mambu Tshiozi et Sr Raymonde Nkongo Thende. [diapos]

30-07-2016 : IST/B, Collation des grades. La date ultime dans l’ensemble du pays pour la collation des grades académiques a été fixée par le ministère de tutelle au 31 juillet. Ainsi plusieurs Instituts Supérieurs et Universités ont programmé cette activité au cours de la semaine du 25 au 31 juillet. L’Institut Supérieur Technique de Boma, ex-ISCIA, l’a programmé pour le samedi 30 juillet. Cela a effectivement eu lieu. Tout a commencé par la messe célébrée dans la cathédrale Notre Dame de l’Assomption, sous la présidence de l’Abbé Pamphile Mbadu, Curé doyen de Boma et Vicaire Épiscopal en charge de la pastorale, délégué personnel de Père évêque. La messe a été animée par la chorale de l’Institut. La fanfare diocésaine était présente. Les cérémonies de collation ont eu lieu sur l’esplanade de la cathédrale, bien ornée et équipée pour la circonstance. Tout était haut en couleurs. Le Directeur Général, Abbé Placide Khonde, étant à l’étranger, le Secrétaire Général Académique, l’Abbé Pamphile Masuangi, a assuré la direction des cérémonies. Il a, tour à tour, prononcé le discours de politique générale et aussi présenté le Rapport académique de l’année écoulée. À titre de rappel, l’IST/B organise pour le Graduat : 1) Sciences Infirmières option hospitalière, 2) Technique de laboratoire, 3) Industrie du pétrole, 4) Chimie et Industrie alimentaire, 5) Gestion informatique et financière ; pour la Licence : 1) EASI, 2) Santé Communautaire, 3) Biologie médicale. En Graduat ils étaient 570 dont 406 filles et 164 garçons, et en Licence 31 dont 12 filles et 19 garçons. Dans la ville de Boma la soirée de ce 30 juillet a été fiévreusement animée : des fêtes un peu partout. Rendons grâce à Dieu pour ces jeunes diplômés. [Diapos]

RÉTROSPECTION. ACTIVITÉS DU VICAIRE GÉNÉRAL. 22-07-2016 : Enterrement Maman Véronique, mère de la Sœur Brigitte Phemba, SSP. Le vendredi 22 juillet, Mgr le Vicaire général s’est rendu à Tshela où il a présidé la messe d’enterrement de la maman de la sœur Brigitte Phemba, Servante des pauvres. Décédée à 76 ans, maman Véro, après le décès de son mari, était venue vivre à Tshela depuis une quinzaine d’années. Légionnaire très assidue, elle était très engagée dans sa CEV où elle a été « Dibundu » jusqu’à sa mort. Après la messe, le corps de notre chère mère a été enterré au cimetière de Mongo minsafu. Qu’elle repose en paix ! [Diapos] 23-07-2016. Funérailles de papa Achille Ngoma. Dans la soirée du même vendredi 22 juillet est sortie de la morgue de Lukula la dépouille mortelle de Papa Achille Ngoma, 76 ans, qui a été exposé à la cour du quartier Kimandombe où il était domicilié pour la veillée. Un de ses fils, Patrick Mamona, est missionnaire de saint Paul à Kinshasa. Le samedi 23-07-2016, une messe a été célébrée à l’église paroissiale, sous la présidence de Mgr le Vicaire général. Papa Achille a exercé pendant 54 ans le métier d’enseignant. Les dernières années, il était directeur de l’école primaire de Kintembila Yanga. A la paroisse, il s’est fait remarquer comme membre de la chorale kivuvu et protocole à l’église. Les autorités de la coordination des écoles étaient présentes et ont font un bon témoignage de sa prestation. Qu’il repose en paix ! [Diapos] 24-07-2016 : Visite pastorale du Vicaire Général à la paroisse de Kuimba. Samedi 23 juillet, après la messe d’enterrement à Tshela, c’est à 15h que Mgr le Vicaire général prenait la route en direction de la paroisse Notre Dame Médiatrice de Kuimba où il était attendu pour la fête patronale, la confirmation de 250 jeunes, la bénédiction nuptiale de 3 couples et les jubilés matrimoniaux, d’argent et d’or, de 20 couples. C’était une très grande fête. Les fidèles sont venus très nombreux de tous les coins de la paroisse et d’ailleurs. C’est à 16h45 que Mgr Jean Basile Mavungu foulait le sol de Kuimba : Accueil, recueillement à l’église, installation, réunion avec les représentants des conseils paroissiaux, entretien avec les prêtres, souper. Les jeunes ont offert une belle soirée à leurs hôtes avec chants, danses, saynètes et poèmes. Le dimanche, à 7h30, laudes et déjeuner au couvent des sœurs. Commencée à 10h15, la messe a duré près de 5 heures et ce n’est que peu avant 16h que s’offrait le dîner aux invités et aux couples en fête dans la salle paroissiale. Le lundi 25, après les laudes et la messe au couvent, puis le déjeuner, Mgr le Vicaire général et sa suite se sont rendus à l’hôpital avant de reprendre le chemin de retour. Ils se sont arrêtés à Singini visiter le sous-poste de Thotama puis le mausolée Président Joseph Khasa Mvubu. Kuimba, cette année, aura pris la première place parmi les paroisses du diocèse, en nombre de confirmés. Félicitations aux agents pastoraux ! La pastorale familiale va se poursuivre et prendre un plus bel élan encore la prochaine année pastorale pour plus de régularisation et de célébrations des mariages et de vie familiale. [Diapos]

24-07-2016 : Visite inattendue d’une délégation du grand Nord Kivu. Comme on le sait, depuis vendredi 22 juillet dans l’après-midi le Président de la République est dans nos murs, dans sa résidence privée sur l’île. Il est passé à Boma dans la soirée et est allé tout droit chez lui. Hier samedi 23 juillet il s’est rendu à Muanda pour inaugurer le nouvel hôtel sur la plage, œuvre personnelle de son petit frère Zoé. De Muanda le Président est retourné dans sa résidence insulaire où il reçoit certaines personnalités. C’est ainsi qu’aujourd’hui, dimanche 24 juillet, il a reçu une délégation du grand Nord Kivu, quelques notables conduits par le Gouverneur de cette Province, y compris S.E. Mgr Melchisédek Sikuli, évêque de Butembo-Beni. Ils sont venus remercier le Président de la République pour tout ce qu’il a fait pour leur frère l’abbé Malumalu. Profitant de leur bref séjour dans les environs de Boma, ils ont tenu à visiter la ville portuaire et historique de Boma, et à la fouillée l’évêché de Boma avec son site historique : la première cathédrale. Il était autour des 13h00. Ils étaient accompagnés de notre  Gouverneur Jacques Mbadu. À l’évêché se trouvaient heureusement le Père évêque et l’abbé Chancelier ; ce sont eux qui les ont accueillis et promenés quelque peu sur le plateau. Dans la délégation il y avait aussi quelques membres de famille du défunt abbé Malumalu. [Voir diapositives]

23-07-2016 : Messe d’ouverture du chapitre provincial des Sœurs de Saint Vincent de Paul, Servantes des pauvres. C’est parti, les Sœurs Servantes des pauvres ont commencé leur chapitre provincial ce samedi 23-07-2016 par une messe célébrée par le Père évêque avec la concélébration de l’Abbé Dieudonné Luzolo, Chancelier, de l’Abbé José-Claude Mbimbi, Recteur du Philosophat Abbé Ngidi et de Père Baudouin Mukabi, svd, canoniste et professeur à l’UCC, animateur du chapitre. Le Père évêque, accompagné de l’abbé Chancelier, est arrivé à Ngidi à 10h50, accueilli par les Abbés José-Claude, Jules Kienga, Roger Phoba et Thomas Vayi, tous Formateurs, le Père Baudouin, svd. Peu de temps après, la messe a commencé par une procession de toutes les Capitulantes, au nombre de 25. Messe au Saint Esprit, solennisée : deux lectures ainsi que l’évangile, gloria, credo. Une belle animation par les Sœurs elles-mêmes. Avant la bénédiction finale, la Mère provinciale, Sœur Sylvie Nzuzi, nouvellement renommée pour un troisième terme de trois ans a adressé un mot à l’assemblée en concluant par la formule de l’ouverture officielle du chapitre. Après la messe : photos de famille et repas. C’est après le repas que le convoi épiscopal a regagné l’évêché. Le chapitre, qui aura à élire les conseillères provinciales ainsi que les déléguées au chapitre général de l’année prochaine,  durera jusqu’au samedi 30 juillet et sera clôturé par la messe célébrée par le Père évêque. [Voir diapositives]

13-07-2016 : Funérailles de l’Honorable Justin Mananga ma Pholo. Ainsi que dit dans nos éditions antérieures, Honorable Justin Mananga est décédé à Kinshasa. Le corps a été acheminé à Nsioni le lundi 11 juillet, puis au village (Buende) le mardi 12 juillet. La messe des funérailles, célébrée par le Père évêque, avec la concélébration de quelques prêtres dont le Vicaire général et l’Abbé Chancelier, a commencé à 12h15 ce mercredi 13 juillet, dans la chapelle de Buende, construite grâce à l’aide du défunt. Après les absoutes, la dépouille a été promenée pour les honneurs, puis l’enterrement à côté de la maison du défunt. [Diapos]

12-07-2016 : Funérailles de l’Abbé Edgar Mambuene Mbenza. Sortie la morgue de Lukula le lundi 11 juillet, après une prière présidée par Mgr le Vicaire Général, la dépouille mortelle de l’Abbé Edgar a été acheminée à Kangu pour la veillée mortuaire. A l'arrivée à Kangu, le Vicaire général a procédé au rite de la lumière, de croix et de l'habillement. Déjà dans la nuit de ce même 11 juillet, une messe est célébrée par le Vicaire général, en présence du Père évêque et avec la concélébration de plusieurs prêtres. L’homélie est assurée par l’Abbé Thomas Vayi, un des collègues du défunt. L’église est pleine de monde. Le lendemain matin, à 11h00 : messe des funérailles célébrée par le Père évêque avec une forte concélébration. Ici aussi, beaucoup de monde. Après les absoutes, la dépouille est acheminée à sa dernière demeure terrestre. L’abbé Alain Phuati, l’un des collègues de promotion, prononce le mot d’adieu. [Diapos]

10-07-2016 : Ordinations presbytérale et diaconale. Le rendez-vous annuel a effectivement eu lieu. C’était à Khanzi saint Alphonse. On a gagné le pari ; Khanzi s’est montrée à la hauteur d’une paroisse cinquantenaire. Toutes les paroisses et communautés religieuses ont été mobilisées pour venir en aide. Grâce à Dieu, toutes ont répondu positivement, même la route a été nettement améliorée, de telle sorte que le Père évêque ainsi que les Ordinandi ont quitté l’évêché ce dimanche 10-07-2016 à 07h45 pour arriver à Khanzi une heure après. Sur place, à Khanzi, la fête avait déjà commencé depuis le samedi soir : messe de confirmations, animation par la RTDN et la fanfare diocésaine. Le Père Évêque est accueilli par la fanfare diocésaine. Il est 09h30 quand la procession commence à partir de l’église paroissiale. Beaucoup de monde : prêtres, religieux-ses et laïcs. C’est à la cour, à côté de la tribune du cinquantenaire qu’une nouvelle a été construite, plus grande, appelée « Tribune de la miséricorde ».  Beaucoup d’Officiels : Ministre provincial du budget  représentant personnel du Gouverneur de la Province. le Président du Parlement provincial, Honorable Nsimba, les honorables Mulatu et Modero, Madame le Maire de Boma, etc. La chorale sélectionnée est surtout de couleur féminine, elle est épatante. La fête est belle, le climat est doux (Sivu), le repas copieux. Le site est embelli : grotte, église, presbytère revêtus de leur belle robe. La réception principale a eu lieu dans la salle paroissiale, salle du cinquantenaire. La cour a servi aussi de lieu de réception. Les nouveaux diacres ont organisé leurs réceptions dans les buvettes de Khanzi, tandis que les nouveaux prêtres l'ont fait tous à Boma, dans la soirée. Le personnel de la RTDN, après un intense travail de retransmission des cérémonies en direct, s'est retrouvé, après Khanzi, dans la salle saint Antoine de la Cathédrale pour un rafraîchissement fraternel [Diapos du personnel de la RTDN en fête]. Les Nouveaux diacres : BINDA BAKAMBANA Raymond, de Mbanga/N.D. des Pauvres ; MASIALA BAZOLA Jean-Jacques, de Mbanga/N.D. des Pauvres ; NSUAMI BUYANGU Serge, de Kuimba/N.D. Médiatrice. Les Nouveaux prêtres : BAMVANGILA MUIMBA Cyprien, de Bula/Sacré-Cœur ; KHASAMVUMBI Guy-Adolphe, de la paroisse Mama ya Luzingu/Boma-Mbangu ; KHOTE BAFUANGA Omer, de Kangu/Ste Marie ; MVUEZOLO PHUATI Trésor, de Boma/Cathédrale, NSITU MVUMBI Joseph, de Kuimba/N.D. Médiatrice ; UMBA NGOMA Jean-Robert, de Kisama/St Pierre ; WALA VAYAMBI Laurent, de Lukula. Adolphe, de la paroisse Mama ya Luzingu/Boma-Mbangu ; KHOTE BAFUANGA Omer, de Kangu/Ste Marie ; MVUEZOLO PHUATI Trésor, de Boma/Cathédrale, NSITU MVUMBI Joseph, de Kuimba/N.D. Médiatrice ; UMBA NGOMA Jean-Robert, de Kisama/St Pierre ; WALA VAYAMBI Laurent, de Lukula. [Diapos]

09-07-2016 : Visite canonique des Ordinandi. Le samedi 09 juillet, le Père Évêque s’est rendu à Ngidi où les 7 diacres (6 diocésains et 1 Missionnaire xaverien) et 3 séminaristes en stage, sous la houlette de l’Abbé Fulbert Ntedi, faisaient leur retraite. C’était pour la traditionnelle visite canonique. Il est 09h10 lorsque le Père Évêque arrive sur le lieu, en compagnie de l’abbé Chancelier. Sans tarder, le Père évêque commencé la rencontre individuelle, suivie de la messe, au cours de laquelle les ordinandi professent leur foi et font le serment de fidélité. La messe est suivie du repas. [Diapos]

09-07-2016 : Confirmations à Khanzi saint Alphonse. C’est déjà le samedi 9 juillet que Mgr le Vicaire général s’est rendu à Khanzi pour conférer le sacrement de confirmation à 34 jeunes. Commencée à 11h, la messe s’est terminée à 13h30. Après une pause, Mgr le VG s’est rendu à l’ITV pour la bénédiction du nouveau bâtiment scolaire qui vient d’y être construit. [Diapos] Ce bâtiment servira principalement aux professeurs pour la préparation de leurs cours et leurs réunions ainsi que pour une salle informatique. Une réception a été donnée au corps enseignant et aux invités après la bénédiction de ce beau bâtiment. [Diapos]

COMMUNIQUE DE L'EVECHE : NOMINATIONS 2016-2017. Depuis quelques années, les nominations sont publiées le samedi qui suit les ordinations. Cette année, elles seront rendues publiques la semaine prochaine, celle du 17 au 24 juillet.

08-07-2016 : Rencontre  des Jeunes en Formation Initiale à la paroisse Bse Anuarite de Lovo. C’est devenu une tradition, le Père évêque rencontre les Jeunes en Formation Initiale le vendredi qui précède les ordinations. Par jeunes en Formation Initiale on entend les jeunes postulants, postulantes, novices et grands séminaristes. La rencontre est organisée sous la direction du Chargé de la FI, qui est, actuellement, abbé Jules KIENGA. Cette préparation se fait avec tous les Responsables des Maisons de formation concernées ainsi que l’Abbé Chancelier, œil et oreille de l’évêque. Il avait été retenu que tous ces jeunes puissent être présents aux ordinations pour être présentés aux fidèles. Mais le nombre actuel du groupe (près de 100) a pouseé à ne pas les y amener. Ce matin du 08-07-2016, il est 09h25 lorsque le Père évêque et l’abbé Chancelier arrivent à Lovo où ils trouvent déjà les jeunes ainsi que plusieurs fidèles de la paroisse désireux assister à la messe épiscopale. Vu la particularité de la rencontre des jeunes en FI et le programme prévu, les fidèles ont dû être invités à la patience s’ils tenaient à participer à la messe qui, elle, devait forcément avoir lieu plus tard. Les fidèles ont compris ; plusieurs sont rentrés chez eux et une poignée est restée dehors pendant que le programme des jeunes se déroulait dans l’église. Le programme s’est passé ainsi : 09h30 : Mise en place dans l'Église paroissiale de Lovo ; 09h45 : Prière d'ouverture par son Excellence Mgr l'Évêque ; Accueil et Mot de bienvenue par le Modérateur ; Chant d'accueil par les Novices et les Postulantes des SSM de Boma et des Frères de SJB ; Mot de bienvenue par le Curé de Lovo ;  Présentation individuelle par groupe ; Mot des Jeunes en formation (Macro-doyen) ; Mot du Chargé de la formation initiale ; Détente animée par les Postulantes de Lukula ; Méditation : « La vocation, don de la miséricorde de Dieu » (Abbé -Fidèle Mangovo, Spirituel à la Propédeutique) ; Communication par le Père Évêque ; Messe ; Mot de remerciement par la Sœur Octavie, SSP ; Procession vers le Sanctuaire ; Repas et retour. Tout s’est passé avec joie et détente. Toutes les communautés et Responsables étaient présents : Mayidi, Ngidi, Propédeutique, Kangu SSMB, Kangu FSJB ; Tsangu FSJB ; Mbata-Mbenge SSMB ; Lukula SSP. Si la paroisse de Lovo a été choisie, c’est pour le passage à la porte sainte et le pèlerinage au sanctuaire Bse Anuarite. [Diapos]

07-07-2016 : Enterrement à Nsioni de maman Colette. Mgr le vicaire général, partant de Tshela où il a passé la nuit, a présidé à Nsioni la messe d’enterrement de maman Colette, 97 ans, mère de la sœur Anne, ssm. La messe commençait à 13h. Après la messe, c’est à un des cimetières de Nsioni, sur la route de Mbata Mbenge, qu’a été inhumée la défunte. Appelée « ma Nzola », elle laisse un beau témoignage de dame très solidaire à l’égard des plus démunis, des jeunes et des enfants. [Diapos]

06-07-2016 : Visite des travaux du centre médical de Dibindu. Après Mbata Ntombo, le mercredi 6 juillet, Mgr le Vicaire général s’est dirigé vers Nganda Tsundi en passant par Dibindu se rendre compte de l’avancement des travaux de finissage du centre médical de Dibindu devant être inauguré très prochainement. C’était également l’occasion de visiter les travaux de construction du côté de l’école secondaire et de l’école primaire ainsi que de l’état des plantations de cacao et du verger. Après les entretiens avec le chef catéchiste et l’abbé préfet ainsi que quelques ouvriers du chantier, Mgr est allé au siège de la paroisse de Nganda Tsundi où l’attendaient les prêtres pour le souper. [Diapos]

06-07-2016 : Enterrement de maman Célestine Mbuilu Kumbu à Tshela. Après la messe présidée par le Père évêque le mardi 5 juillet à la cathédrale de Boma, la dépouille mortelle de Mme Célestine a été conduite au village où elle a vécu pour la veillée. Le mercredi 6 juillet, une messe d’enterrement a été présidée par Mgr le Vicaire général entouré de plusieurs prêtres sur place, à la demande des fidèles de Mbata Ntombo qui ont bien connu et aimé la défunte. Commencée à 11h45, c’est autour de 14h que notre sœur a été conduite à sa dernière demeure aux côtés de sa mère morte en novembre dernier. Après l’enterrement, une réception a été offerte dans la salle polyvalente de Mbata Ntombo. [Diapos]

05-07-2016 : Messe de funérailles de Maman Célestine MBUILU KUMBU. Petite sœur de l’Abbé Pamphile MBADU KUMBU, Célestine est née à Tshela le 17 juin 1971, de Papa Sébastien NDEDI KUMBU et Maman Pauline MASIALA NIATI (tous deux décédés). Elle a fait ses études primaires à Saint Paul de Tshela, puis à Matadi. Revenue à Tshela, elle fera des études secondaires en section commerciale et secrétariat de direction, puis sera engagée comme secrétaire au Tripaix de Tshela. Après quelques années de vie conjugale à Lukula, Tshela, Boma, Brazzaville et Tshela, elle est revenue chez les parents qu'elle assistera jusqu'à leur mort. Tout récemment elle venait de faire de brillantes études en Techniques de laboratoire à l'ITM Saint Nicolas de Tshela. Tombée malade quelques mois avant la mort de sa Maman, elle a été internée successivement à l'hôpital de Mbata Phangi au mois de janvier 2016, puis à la PDS/MABAKU depuis le mois de février 2016 où elle a paisiblement rendu l'âme le samedi 2 juillet, aux environs de 5h00 du matin. Maman Célestine nous quitte à 45 ans et nous laisse 3 enfants, tous des garçons, et une petite-fille. Sortie de la morgue de Boma ce matin, le corps a été placé dans la cathédrale de Boma pour la messe, présidée par le Père évêque avec une trentaine de prêtres concélébrant dont le Vicaire Général et l’Abbé Chancelier. L’homélie a été assurée par le Vicaire Général. Tous les curés du doyenné de Boma étaient présents. Après la messe, qui a commencé à 10h40, un rafraîchissement a été servi dans la salle saint Antoine. Par la suite, le corps a été acheminé au village, à Tshela pour l’enterrement, qui aura lieu le mercredi 067-07-2016. Que son âme repose en paix. [Diapos]

04-07-2016 : Messe de funérailles de papa Eugène Baya Mavinga. Décédé à Boma le 23-06-2016, papa Eugène Baya Mavinga, papa de la sœur Astrid Générose, SSMB, a été placé dans la morgue de Boma. Sortie de la morgue de Boma ce lundi 04-07-2016, la dépouille mortelle a été d’abord acheminée à la maison familiale avant d’être conduite à l’église de Bon Pasteur, Km8. Une messe a été célébrée par le Père évêque avec une concélébration d’une vingtaine de prêtres parmi lesquels le Vicaire Général et l’Abbé Chancelier. L’homélie a été assurée par l’Abbé Jean-Liévin Malonda. Après la messe, un rafraîchissement a été servi à la cour du presbytère. Le mardi tain, 05-07-2016, le corps a été acheminé au village, Konde di Kizu, pour l’enterrement. [Diapos

02/03-07-2016 : Visite pastorale à la paroisse sainte Bernadette de Tsanga-Kiyeba. Le 21 juin 2015 la paroisse sainte Bernadette de Tsanga-Kiyeba a célébré ses 10 ans d’existence et à cette occasion ont eu lieu la bénédiction et l’inauguration de la nouvelle église. Comme à cette occasion, les fidèles de Tsanga-Kiyeba n’ont pas vu le Père évêque, en réunions épiscopales à Kinshasa, ils ont tenu à ce que cette année ils l’invitent en visite pastorale pour qu’il admire lui-même la nouvelle église. C’est ce qui vient de se faire. Parti de Boma le vendredi 01-07-2016 après le Conseil épiscopal [ Diapos Conseil épiscopal ], en compagnie de l’abbé Chancelier et du Maître des cérémonies épiscopales, le Père évêque fait escale à Lukula, Makuku matatu, pour la nuit. Le lendemain matin, 02-07-2016 : messe au postulat des Sœurs Servantes des Pauvres [Diapos messe] et petit déjeuner au provincialat. C’est vers 12h00 que le convoi épiscopal est accueilli au centre de Nzobe, juste avant d’arriver à Tsanga-Kiyeba : des élèves et des adultes sont là ; c’est en procession qu’ils rejoignent tous la paroisse. Sans trop tarder, le repas puis le repos. C’est à 16h00 que le Père évêque rencontre les forces vives de la paroisse : CPP-pastoral, CPP-école, CPAE, Représentants des MAC, des Chorales, des jeunes et des notables. Ensuite rencontre de l’équipe sacerdotale individuellement : curé, vicaire et séminariste (futur diacre) [Diapos, rencontre équipe sacerdotale]. La soirée se clôture par un concert musical religieux auquel participe une chorale protestante ; le concert prend fin à 02h00 du matin. [Diapos] Dimanche 03-07-2016 : laudes à la paillotte, petit déjeuner, messe. Cinq grandes cérémonies alimentent la messe : Confirmations ; Bénédiction nuptiale de quatre couples ; Institution de deux Chefs catéchistes ; Jubilé d’or matrimonial de deux couples et enfin Mise à la retraite de deux Chefs catéchistes. Parmi les jubilaires d’or matrimonial, les parents de l’abbé Olivier Malonda et de son frère, Père Roger Thuadi, Missionnaire d’Afrique. Une belle cérémonie, pleine de couleurs, de cris et d’exubérance. Des gens sont venus de Kinshasa, de Matadi, de Muanda, de Boma, etc. On se réjouit de la vitalité de cette jeune paroisse : 10 sous-postes et tous ont une chapelle en dure, celle de…devait être consacrée ce weekend n’eut été la mauvaise route ; une grotte ; un presbytère dont la véranda vient d’être agrandie ; une belle et grande nouvelle église ; nouveaux bureaux pour le Directeur de l’école primaire et le Préfet ; école primaire et institut repeints ; un ensemble propre et bien accueillant. Félicitations et merci au Curé et à toute son équipe, aux parissiens et aux originaires de cette paroisse qui, de loin ou de près, de l’intérieur ou de l’extérieur, aident tant soit peu à toutes ces réalisations. [Diapositives]

02/03-07-2016 : Visite pastorale de Mgr le Vicaire Général à Mbata-Banga saint Marc. Après avoir célébré à Florentia, Mgr le Vicaire général a pris la route du Mayombe pour les confirmations à la nouvelle quasi-paroisse saint Marc de Mbata Banga où il arrivait à 18h30.  De 19h à 20h30, il s’est entretenu avec les chefs catéchistes et les membres de deux conseils paroissiaux, puis est venu le souper après lequel il s’est entretenu avec l’abbé Louis-Junior, Administrateur paroissial. C’est après cet entretien qu’il s’est retiré pour le repos de la nuit. Le dimanche matin, après les laudes à 7h30, Mgr le Vicaire général a visité le presbytère en construction pour se rendre compte de l’avancement des travaux car il est prévu que dès l’année pastorale prochaine un autre prêtre résident y soit affecté. À 8h30 le déjeuner. La messe ne commençait qu’à 10h45 pour finir à 14h15. Au cours de cette messe, animée par la chorale sélectionnée, 70 jeunes ont reçu le sacrement de confirmation. Après la messe, Mgr s’est entretenu avec quelques personnes avant de se rendre dans la salle où était organisée la réception. C’est à 16H qu’il quittait les chrétiens de ce coin du diocèse très heureux d’avoir vu se réaliser leur rêve de devenir une unité pastorale autonome. Sur le chemin de retour, Mgr le vicaire général s’est arrêté à la paroisse de Bula, au petit séminaire de Mbata Kiela et au collège de Lukula pour échanger avec quelques prêtres. C’est peu après 23h00 qu’il regagnait l’évêché de Boma. [Diapos]

02-07-2016 : Une double fête à Florentia, dans la paroisse Bon Pasteur. À l’occasion de la clôture de l’année scolaire, huit élèves sourds-muets ont reçu le baptême au cours de la messe d’action de grâce présidée par Mgr Jean Basile, Vicaire général. La messe a été animée par la chorale du personnel enseignant et médical de Florentia. Les parents des élèves étaient présents. Après la messe, on a assisté à la proclamation des résultats. Grande liesse dans l’assistance en apprenant que tous les 7 finalistes de l’école primaire ont réussi à l’examen national du TENAFEP et passent donc en première année C.O. L’année qui s’achève, Florentia a organisé pour ses élèves sourds-muets la troisième des humanités avec la section commerciale-informatique. Après la proclamation, le personnel a partagé un repas fraternel avec quelques invités dont le président du comité des parents. [Diapos]

Page nécrologique. Ces derniers jours, plusieurs membres de familles des consacrés du diocèse de Boma sont à la morgue, en attente d’être inhumés. Bien plus, le corps de l’abbé Edgar Mambuene, ancien professeur à l’ITAV Luangu (Tseke-Temba) est à la morgue de Lukula. Accident de Moto la nuit du 01-07-2016, sur la route km111-Loangu ; il était seul ; acheminé d’abord dans un Centre hospitalier de Loangu, il a fini par être transféré à Kangu où il est décédé la nuit-même. Sortie de la morgue lundi 11 et inhumation le 12 à Kangu où aura aussi lieu la veillée mortuaire. D’autres défunts encore à la morgue : papa de la sœur Astrid Générose, SSMB : sortie de la morgue de Boma ce lundi 04-07-2016 et inhumation à Konde di Kizu le 05-07-2016 ; la maman de la sœur Anne TEMBO, SSMB, tante de la sœur Jacqueline DIANA, SSMB : sortie du corps de la morgue de Lukula 06-07-2016, inhumation à Nsioni le 07-07-2016 ; Mr Justin MANANGA, grand frère de l’abbé Floribert MANANDA, décédé à Kinshasa le 01-07-2016 enterrement prévu après les ordinations (10 juillet) ; 02-07-2016 : décédée à Boma, Polyclinique de Secours (Mabaku), Célestine MBUILU KUMBU, petite sœur de l’Abbé Pamphile MBADU KUMBU, sortie de la morgue mardi 05-07-2016 et enterrement au village, Tshela, mercredi 06-07-2016. 03-07-2016, décès à Kinshasa de Maman Colette, petite sœur de Sœur Praxède TATI et grande sœur de l’Abbé Zacharie LUKIELO TATI (US). Nos sincères condoléances aux familles éprouvées. Que les âmes de nos défunts reposent en paix.

30-06-2016 : 56è Anniversaire de l’Indépendance de la RDC. À 07h00, une messe d’action de grâce a été célébrée dans la Cathédrale de Boma pour le 56è anniversaire de l’Indépendance de notre pays. Le Père évêque a célébré la messe avec la concélébration de quelques prêtres du plateau, notamment le Vicaire Général et l’abbé Chancelier. Au début de la messe, la Cathédrale était vide, mais progressivement les gens sont arrivés. Il fallait célébrer la messe tôt pour permettre à ceux qui voulaient suivre en direct les cérémonies du défilé national qui se tenaient à Kindu, à l’Est du pays, autour du Président de la République. À Boma, les choses se sont passées sans fanfare ni trompette. Dans son homélie, le Père évêque a invité tous les citoyens à la conversion sinon tous périront. [Lire l'homélie du Père évêque....] Après la messe, des photos de famille ont été faites devant la première Cathédrale. [Diapos]

07/29-06-2016 : Réunions épiscopales. Le mois de juin est habituellement consacré aux réunions épiscopales. Cette année, en plus des réunions propres à la Conférence Épiscopale Nationale du Congo, il y a eu aussi une rencontre de l’Association des Conférences Épiscopales de l’Afrique Centrale. D’autres activités extra ont eu lieu durant cette même période. Pour la chronique : du 07 au 09 juin, Commissions épiscopales ; du 13 au 17 juin : Comité permanent ; du 20 au 25 : Assemblée Plénière de la CENCO ; du 25au 27 : Congrès organisé par l’ACEAC sur le phénomène des migrants dans la Région des Grands Lacs ; du 28 au 29 : Assemblée Plénière de l’ACEAC. Pour les activités particulières en marge : 18 juin, bénédiction du Centre National d’Animation Missionnaire (CENAM) à Bibwa, dans la Commune de Nsele, Kinshasa ; activités de la CENCO. 20 juin : signature, à l’Hôtel du Gouvernement, du partenariat entre le CGAT et le Ministère de la santé ; activité du Père évêque, Mbuka Cyprien, cicm. 22 Juin : Ouverture officiel de l’IFOD, une Société de Microfinance (Institution Financière pour les Œuvres de Développement).[Lire Message d'ouverture]. 25 juin, en l’église Notre Dame de Fatima, Kinshasa-Gombe, messe d’ouverture du Congrès sur les migrants, suivie de la séance officielle d’ouverture. Cette séance a eu lieu dans la grande salle de l’Immeuble Notre Dame de la Paix, une nouvelle acquisition de la CENCO, qui abrite aussi l’IFOD. Les activités de ce congrès se sont poursuivies au Centre Caritas avec un public plus large et des intervenants de l’extérieur. La CENCO tout comme l’ACEAC ont eu à renouveller leurs présidents et vice-présidents. La CENCO aura désormais à sa tête pour quatre ans : S. Exc. Mgr Marcel UTEMBI, archevêque de Kisangani, et comme Vice-Président : S. Exc. Mgr Fridolin Ambongo, évêque de Bokungu-Ikela et Administrateur apostolique de Mbandaka-Bikoro. PHOTO EN-TÊTE : AU MICRO, S.E. MGR MARCEL UTEMBI, PRESIDENT. ET A SES COTES, S.E. MGR FRIDOLIN AMBONGO, VICE-PRESIDENT. Plusieurs Présidents des Commissions ont quitté leur poste pour fin mandat, notamment le Père évêque qui quitte la présidence de la Commission des Consacrés, et du coup qui aussi le Comité permanent. [Lire le Message de la CENCO].

23-06-2016 : Funérailles de Denise NDEDE KHONDE, maman de l'abbé André-Jacques MAMBUENE YABU. Décédée le 17/06/2016 à la Polyclinique Diocésaine de Secours/ex Mabaku, son corps a été placé à la morgue de l'HGR de Boma. C'est le 22-06-2016 que la dépouille mortelle est sortie de cette morgue pour être acheminée à Nsioni (lieu où la défunte venait de passer ces dernières années)  pour la veillée mortuaire. Avant la veillée mortuaire, la messe des défunts a été célébrée par l'abbé Crispin KHONDE NDUNDA, curé de la paroisse saint Luc/Nsioni. Le 23-06-2016, à 11h00, l'abbé Pamphile MBADU KUMBU, vicaire épiscopal chargé de la pastorale et délégué du Père évêque, a, quant à lui, célébré la messe de la Résurrection en souvenir des 25 ans de sacerdoce de l'abbé André-Jacques MAMBUENEYABU. C'est après cette messe que le corps a été transporté à Lukamba Bemba Singini où il a été inhumé le lendemain, après la messe des funérailles présidée par l'abbé André-Jacques MAMBUENE. [Diapos]

18/19-06-2016 : Le secrétaire-chancelier à Lukula sainte Thérèse de l’enfant Jésus. Le dimanche 19 juin 2016, le secrétaire-Chancelier, l'abbé Dieudonné Luzolo Lau,  a été délégué de Monseigneur l'évêque à la paroisse sainte Thérèse de l'Enfant Jésus /Lukula.  Arrivé la veille à 16h30, il s'est entretenu en premier lieu avec les chefs catéchistes de cette paroisse  et a rencontré en second lieu les trois animateurs pastoraux promus à  l'institution comme chefs catéchistes le lendemain.  Il est à  noter que la paroisse Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus/Lukula compte actuellement 13 sous-postes et 9 quartiers ecclésiaux. Deux événements étaient célébrés pendant la messe dominicale , à savoir : le sacrement de confirmation, conféré à 55 catéchumènes et l'institution des chefs catéchistes Edmond MALONDA, Henri KUALU et Flavien NLANDU qui ont été respectivement choisis pour les sous postes de Bidi, Phatu Tsenda et Tsese Ntinu en remplacement des chefs catéchistes retraités depuis l'année 2014. L'église paroissiale de Lukula était pleine de fidèles venus de tous les sous-postes et quartiers ecclésiaux de ladite paroisse. La messe, avec la concélébration des prêtres de la paroisse et ceux de la communauté de la Maison Blanche, était chantée par la chorale sélectionnée. Après la messe, un repas fraternel  a été partagé avec quelques fidèles.  Il était 17h00 lorsque le délégué épiscopal quittait Lukula. [Diapos]

18/19-06-2016 : Visite pastorale à Nzobe Saint Cyprien. C’est le samedi 18 juin 2016, à 16h00, que l’abbé José-Claude, Vicaire Épiscopal chargé de l’apostolat des laïcs, arrivait à Sizi-Nzobe, accueilli à l’entrée du village par toutes les forces vives de la communauté paroissiale : prêtres, chefs catéchistes, conseillers paroissiaux, chefs du village et notables, scouts, enfants du groupe KA, confirmands, membres des MAC, notamment les légionnaires de Marie, et une foule nombreuse venue de tous les coins de la paroisse. Après le recueillement dans l’oratoire et la visite du site paroissial et du chantier de l’église en construction, le , Vicaire Épiscopal s’est, de 17h00 à 22h00, entretenu tour à tour avec le curé, les membres du CPP et du CPAE, les chefs catéchistes, le chef du village, la chorale St Joseph du sous-poste du siège et enfin avec quelques personnes invitées; quant aux membres de l’équipe sacerdotale, ils ont rencontré le , Vicaire Épiscopal le lendemain, individuellement et en commun. Tous les échanges ont tourné autour de la vie et de la santé paroissiale. Le dimanche, la messe a été célébrée sur le site où l’église est en train d’être érigée ; c’était une vivante eucharistie, animée par la chorale regroupée du sous-poste voisin Sebo-Nzobe. Au cours de cette célébration, 53 enfants, 17 garçons et 36 filles, ont reçu le sacrement de la confirmation. En même temps, 7 sur les 11 couples prévus initialement ont célébré leurs jubilés matrimoniaux, 4 d’argent et 3 d’or. À la fin de la messe, la Grotte mariale nouvellement construite a été bénie. Un repas partagé sur la véranda du presbytère a clôturé la journée. C’est à 17h00 que le Vicaire Épiscopal quittait Sizi-Nzobe pour retourner à Boma. [Diapos]

16-06-2016 : Célébration de la miséricorde avec les enfants de la rue (enfants du cœur). Dans le cadre de la célébration du Jubile de la Sainte Miséricorde, le mois de juin est réservé, dans le calendrier du calendrier diocésain, aux enfants de la rue, communément appelés « enfants du cœur ».   Pour rendre possible cette célébration, le Père Evêque avait chargé l’Abbé Jean Liévin MALONDA, Aumônier diocésain des jeunes de prendre contact avec les organisations qui s’occupent de l’encadrement de ces enfants. Avec le concours de Mademoiselle Marcelline NZATI, directrice du bureau diocésain Justice et Paix, qui travaille depuis longtemps dans ce secteur, des réunions ont eu lieu avec les organisations ci-après : OCMP, CHREROEA, les Oblates, AETP, FCM. De ces rencontres, quelques directives ont été définies ainsi que le jour de la célébration choisie. Etant donné que l’Afrique célèbre la journée internationale de l’enfant africain, en souvenir des enfants massacrés à Soweto, en Afrique du Sud, le 16 juin 1976, tout le monde s’est mis d’accord pour que cette célébration ait lieu le jeudi 16 juin à la quasi-paroisse Saint Sacrement/ Boma Saïco. Rapport fait, le Père Evêque a jugé bon que cette rencontre ait lieu plutôt à la paroisse Bienheureuse Anuarite là où se trouve l’une de trois Portes Saintes dans notre diocèse, pour permettre à ces enfants de passer par la Porte Sainte. Jeudi 16 juin, à 09h40’ nous arrivons à Manterne avec l’Abbé José-Claude MBIMBI MBAMBA, Vicaire Episcopal chargé de l’Apostolat des laïcs, délégué personnel du Père Évêque, alors en réunions épiscopales à Kinshasa. A 10h50’, un des 4 bus, mis à la disposition des  enfants par le Père Evêque arrive, les autres arrivent à 11h15’. Tous les enfants sont accueillis par la Fadiobo, ils sont au nombre de 107, accompagnés de leurs encadreurs. L’ambiance commence, le décor change, c’est la joie, les enfants dansent et défilent devant l’église paroissiale. A 11h40’, la messe commence. Tout le monde passe par la Porte Sainte. Une messe animée par les musiciens de la Fadiobo qui, le temps de la messe, avaient mis de côté leurs instruments pour chanter par la voix, sous la direction de la Sœur Clémentine SAMBU, Aumônière diocésaine adjointe des jeunes. Le Vicaire Épiscopal exploite abondamment le message du Père Évêque adressé aux enfants de la rue à cette occasion, pour montrer à ces enfants que Dieu ne les abandonne pas, qu’il les aime et s’occupe d’eux, malgré la situation dans laquelle ils se trouvent aujourd’hui. Et que le diocèse  Boma, en commençant par le Père Evêque, tous les fidèles, les aime aussi. Ces enfants ont participé dans une discipline totale à toute la célébration eucharistique. À 13h30’, la procession vers le Sanctuaire commence, au son de la fanfare diocésaine. Sur place prière et exhortation du célébrant du jour, bénédiction finale et prise des photos souvenirs. 14h15’, un repas fraternel est servi à tout le monde. Les enfants mangent à leur faim et remercient le Père Evêque pour ce geste. Après le repas, quelques récitals des poèmes par les enfants. Un compromis est pris pour que ces enfants se rendent à la RTDN pour passer en direct. Le souhait est de voir continuer le contact avec leurs encadreurs pour que cette première rencontre ne soit pas la dernière. Avant de rentrer à Boma, animés par le Vicaire Episcopal, les enfants ont souhaité un Joyeux Anniversaire à l’Abbé Jean Liévin MALONDA, né le 16 juin. À 17h00’, toute la délégation est rentrée à Boma. Merci à la paroisse de Lovo et à la communauté des Sœurs Servantes de Marie de Boma. [Diapos]

12-06-2016 : Clôture de la célébration de la RTDN 10 ans. Lancée à la Pentecôte, le 15-05-2016, à la messe célébrée au grand Séminaire Abbé Ngidi par le Père évêque pour le quartier ecclésial saint Philippe, la célébration des dix ans de la RTDN s’est clôturée avec la messe du 12-06-2016, journée mondiale des Moyens de Communication sociale. Plusieurs événements ont été célébrés au cours de cette messe, célébrée par le Père évêque : confirmations, Jubilé d’or matrimonial (dont papa Toko), présentation de la nouvelle équipe dirigeante de l’ARCAD, bénédiction du personnel de la RTDN, remise des cadeaux aux gagnants du concours des élèves, la bénédiction de l'esplanade de la miséricorde à l'Institut Kiveve. Le Père évêque arrive à Boma II accueilli comme d’habitude par la fanfare diocésaine et les membres des Conseils paroissiaux ainsi qu’une foule de fidèles. La messe commence à 08h40 par la bénédiction de l’esplanade de la miséricorde construite par l’Institut Kiveve ; une belle réalisation. Après la messe le repas est pris à cette esplanade avec beaucoup d’invités par les divers groupes en l’honneur. C’est aussi là qu’ont lieu les divers discours : CPP, RTDN et ARCAD. [Diapos] La Radio Télé Diocésaine Nguizani (RTDN) qui vient de célébrer ses dix ans d’exercice a connu une longue gestation jusqu’à sa naissance. En effet, les initiatives pour une communication facile et rapide datent depuis des années au Diocèse de Boma. Au début de 1976 déjà, un réseau de communication radioamateur communément appelé « PHONIE » était installé. Du coup, la communication interne devenait mieux qu’avant. Tout au départ, la communication se passait entre les entités économiques (Économat et Centres d’Accueil et de Gestion). Mais  très vite la communication sera élargie pour la pastorale en reliant toutes les paroisses et communautés tant presbytérales que religieuses ainsi que Nzo Dikanda Kinshasa voire les divers diocèses du pays. Ce Réseau radiophonique a été très renforcé par un Studio de prise de son avec une intense production des cassettes de musique religieuse. En 1998, unie valise satellitaire mobile permettra de téléphoner et de faire de la messagerie internet, et cela avant l’avènement des compagnies de télécommunication. Peu après 2001, on abandonne le circuit de la phonie et de la valise satellitaire pour emboîter le pas avec le téléphone offert par les Sociétés de Télécommunication et installer, pour raisons d’évangelisation, un serveur internet diocésain. Cette ouverture amène le diocèse à créer un Site web diocésain. En 2004, le diocèse entreprend des démarches administratives pour une Radio-Télévision diocésaine ; parallèlement à cela, on lance la recherche des fonds pour les premières infrastructures : le pylône à Boma II pour le système d’émission. Ces travaux sont confiés à l’abbé Joseph Batueme, qui les conduit avec compétence jusqu’au bout. [Diapos] C’est aussi lui qui installe les matériaux de la Radio et de la Télévision. En octobre 2005, l’Abbé José-Adélard MATOKO KHONDE est envoyé à Kinshasa en stage de formation à l’Institut Congolais de l’Audiovisuel, l’ICA en sigle. Il deviendra le premier Directeur de la Radio Télé Diocésaine Nguizani. Le samedi 01 juin 2006 à 18h00, du studio Radio (évêché), le Père évêque lance le message inaugural radiodiffusé ; le  dimanche 02 Juin à 10h00 : messe d’ouverture de la Radio à Boma II, célébrée par le Père évêque. Dès l’installation de la Radio, celle-ci contient un faisceau mobile permettant de rejoindre l’émetteur sur un rayon proche de Boma II. Le samedi 17 juin 2006 à 18h00, du studio TV (évêché), le Père évêque lance le message inaugural Télédiffusé, le  dimanche 18 Juin à 10h00 : messe d’ouverture de la TV à Boma II, célébrée par le Père évêque.  Les studios de production et de mise en onde aussi bien pour la Radio que pour la TV sont placés dans les anciens locaux du studio de production des cassettes, et le local à côté pour l’administration et une partie du garage de l’évêché est récupérée pour la salle de rédaction. [Diapos] Dès lors, on va vivre une double extension, géographique et qualitative. Géographiquement : Relais Radio à Tseke-Mbanza [2007] ; mais ce relais ne fait pas long feu faute d’énergie suffisamment puissante pour faire fonctionner les appareils ;  relais Radio à Muanda [2007] ; ici aussi on connaît des déboires à cause des interférences avec les Radios locales ; de Tseke-Mbanza on va d’abord à Lukula en partenariat avec la société de télécommunication CCT (devenue Orange) [2009] [Diapos] ; de Muanda on va à Tshela où on s’installe dans le pylône de CCT [2009] ; en 2009 on installe aussi dans le pylône de CCT la Radio Muanda sur le plateau de Baki. [Diapos] En 2010, on abandonne le partenariat avec CCT, trop coûteux. Puis avec l’incendie un arrêt se fait jusqu’en 2012. En 2012, à Tshela on installe la Radio dans la cave de la résidence épiscopale [Diapos] ; la même année, 2012, à Mbata-Kiela, on monte un pylône sur la tour de la chapelle avec un petit studio dans la chambre épiscopale [Diapos]; en 2012 on acquiert aussi un faisceau TV mobile permettant de rejoindre l’émetteur sur un rayon proche de Boma II [Diapos]; à l’Évêché, à la même année également, 2012, on installe un émetteur TV en plus de celui de Boma II [Diapos]; bien plus, toujours en 2012, la chaîne acquiert un émetteur Radio mobile qui va jouer un rôle important dans les pèlerinages et autres émissions en direct dans toutes les parties du diocèse [Diapos]. En 2015, à Muanda la Radio est réinstallée  dans un local propre à Muanda Notre Dame de grâce, Muanda Ville [Diapos].  Sur le plan qualitatif, l’évolution n’est pas en reste : dès l’ouverture de la Radio-TV, un studio de production est monté : journaux, cassettes, CDs, DVDs et duplication, studio relié aux studios de mise en onde Radio et TV. Depuis 2009 la chaîne est dotée de deux groupes électriques principaux (évêché et Boma II) avec système de démarrage automatique, sans parler de petits groupes dans les relais secondaires. En 2010 : inauguration d’un nouveau bâtiment pour l’administration et le studio TV incluant du matériel nouveau ; ce bâtiment fait partie du complexe Centre Pastoral Jean Paul II ; le studio TV est relié à la grande salle Jean Paul II permettant des diffusions en direct [Diapos]. La même année, le 09-11-2010, un incendie ravage tout le nouveau bâtiment TV et équipement, menaçant le nouveau Centre Pastoral Jean Paul II. Un véritable deuil diocésain et toute la ville de Boma en est affectée. Tout est d’abord fermé ; le personnel licencié [Diapos]. Courageusement, le samedi 23 juillet 2011 à 18h00, du studio TV (évêché), le Père évêque lance le message de réouverture de la Radio-TV ; le  dimanche 24 Juillet à 10h00 : messe de réouverture de la Radio-TV à Boma II, célébrée par le Père évêque. On est donc revenu aux anciens locaux du départ. Cependant, la technologie évolue : informatisation, du plateau matériel on passe au plateau virtuel avec bandes passantes et automatisation des programmes Radio-TV. En 2014, la chaîne acquiert du matériel qui permet aux diverses stations Radio de se mettre en réseau et d’entrer en lien avec la Radio Maria Internationale [Diapos]. L'histoire de la RTDN est tellement riche dix ans  à peine qu'elle mérite d'être écrite dès maintenant pour ne pas oublier de détails importants. Quelques documents et diapositives complémentaires ci-après :  1) Récit complet sur la RTDN tel que rapporté lors de la clôture de la célébration des 10 ans [Document]; 2) Rapport sur le concours des élèves lors de la célébration de la RTDN 10 ans : [Document]; 3) Un petit état des lieux sur le personnel de la RTDN à ses débuts : [Diapos]; 4) Quelques séances de réunions et de formation du personnel de la RTDN : [Diapos].

10-06-2016 : RTDN 10 ans, Troupes théâtrales. Avant la messe de clôture, la RTDN a terminé le programme des activités liées au 10ème anniversaire ce vendredi 10 juin 2016. Cette soirée a été mouvementée par la production des troupes théâtrales. Six groupes ont fait une prestation de plus ou moins vingt minutes à chacun. De ces six groupes, quatre occupent des espaces à la RTDN. Il  s’agit de Magnificat, les Amis de l’Afrique, Kimbokoto et OK plus. Les deux autres (Shekania Action et Vision de l’Aigle)  ont été associés à cette joie de l’anniversaire. Tout au début, c’est la sélection de quelques acteurs (trois par troupes) des quatre groupes qui occupent des espaces à la RTDN, ont présenté une saynète d’ensemble. Ils ont joué sur les quatre mots qui composent la ligne éditoriale de la RTDN : Évangélisation, Information, formation et divertissement en mettant l’accent sur l’importance de la RTDN dans la société. Ils ont ainsi invité la population à suivre souvent la RTDN.  Après le tirage au sort, l’ordre de prestation était le suivant : 1) SHEKANIA ACTION ; 2) VISION DE L’AIGLE ; 3) MAGNIFICAT ; 4) KIMBOKOTO ; 5) LES AMIS DE L’AFRIQUE ; 6) OK PLUS. Les deux groupes invités, Shekania action et Vision de l’aigle ont plus travaillé sur la bouffonnerie afin d’agrémenter la salle. Ce groupe a commencé par souhaiter un bon anniversaire à la RTDN en amenant un plateau de dix bougies allumées symbolisant les dix ans de la RTDN. Les acteurs se sont positionnés scéniquement, chacun tenant un papier sur lequel il était mentionné le souhait reparti comme suit : RTDN – 10 – ANS – JOYEUX – ANNIVERSAIRE. À la fin de ce positionnement scénique, une actrice a amené les 10 bougies vers l’Abbé Vital NGIMBI, Ancien Directeur de la RTDN pour les éteindre. S’en est suivie la saynète dans laquelle Magnificat a mis l’accent sur le thème : « Famille-miséricorde », thème révélé par l’hymne de la miséricorde qui suivait leur jeu d’acteur en fond sonore. Ils ont démontré que les enseignements de l’Église, surtout les thèmes de cette année, qui passe tous les jours à la RTDN, peuvent facilement changer la vie de toute une famille. Le groupe Kimbokoto a fait des éloges de la RTDN eu égard à son impact visible dans la société. Les amis de l’Afrique quant à eux ont agrémenté la salle par un peu de comédie sur la formation et le divertissement. Le groupe Ok plus s’est déployé dans le thème de l’évangélisation. Ils ont essayé de présenter un village qui suit les enseignements de l’Église catholique à travers les ondes de la RTDN. C’est par ce groupe que la soirée a pris fin à 20h00’ dans un climat de grande satisfaction. [Diapositives]

08-06-2016 : RTDN 10 ans, Concert des musiciens chrétiens. Les activités du 10ème anniversaire de la Radio Télé Diocésaine Nguizani se poursuivent. Ce mercredi 8 juin, un concert  des groupes instrumentaux religieux était au programme.  Sept orchestres au total avaient répondu à l’invitation de la RTDN. Invité par la journaliste Sandrine LISINGI, l’Abbé José-Claude MBIMBI MBAMBA, Vicaire Épiscopal chargé de  l’apostolat des laïcs ouvre la soirée par la prière. Une grande foule est présente dans la salle Jean-Paul II pour assister en live à ce concert. L’ordre d’animation avait déjà été établi par les musiciens eux-mêmes si bien que le tirage au sort ne valait plus la peine. En ordre, les groupes suivants ont offert un concert très ambiant : 1) La Fraternité de la Paroisse Christ-Roi ; 2) Gireda de la Paroisse Mama ya Luzingu ; 3) Écho de l’Éternel de la Paroisse Sacré-Cœur/Boma II ; 4) Le Rocher des Âges de la Paroisse Saint Charles LWANGA/Kabondo ; 5) Alliance divine de la CEAC ; 6) Maranatha de la Paroisse Notre Dame de l’Assomption/Cathédrale ; 7) Girac missionnaire de la Paroisse Saint Charles LWANGA/Kabondo. Comme on peut le constater, de  ces orchestres, il y en a un de l’Église protestante CEAC. C’est en fait pour marquer la fraternité et l’œcuménisme avec les Églises sœurs.  Tous les groupes ont tellement bien animé que les spectateurs ne se sont pas retenus de se lever pour danser au rythme de leur musique. Il sied de signaler que l’Abbé Pamphile MBADU KUMBU, Vicaire Épiscopal chargé de la pastorale a aussi été présent dans la salle. C’est lui qui a dit la prière finale. [Diapositives]

05-06-2016 : Concert des chorales classiques de la ville de Boma. La soirée du dimanche 5 juin 2016 a été exceptionnelle aux auditeurs et téléspectateurs de la Radio Télé Diocésaine Nguizani. En effet, dans le cadre de la célébration du 10ème anniversaire, la Radio Télé Diocésaine Nguizani a invité à un concert les chorales classiques de la ville de Boma. Quatre paroisses ont envoyé leurs chorales pour animer la soirée. Il s’agit de la paroisse Notre Dame de l’Assomption avec la chorale Voix des Anges, de la Paroisse Christ-Roi avec la Chorale Saint Gabriel, de la Paroisse Notre Dame de la vie/Mama ya Luzingu avec la chorale Mater Vitae et la Quasi paroisse Saint Sacrement avec la chorale Écho des Anges. L’Abbé José-Claude MBIMBI MBAMBA, Vicaire Épiscopal chargé de  l’apostolat des laïcs accompagne toujours les activités liées à l’anniversaire de la RTDN. C’est lui qui a dit la prière d’ouverture. La RTDN, par le modérateur de la soirée, l’Abbé Edouard MAKOKO NGUMBA, n’a pas changé de méthode pour obtenir l’ordre d’animation. C’est le tirage au sort. Les quatre chorales ont animé selon l’ordre suivant : 1) Saint Gabriel de la paroisse Christ-Roi ; 2) Mater Vitae de la Paroisse Notre Dame de la Vie/Mama ya Luzingu : 3) Écho des Anges de la Quasi Paroisse Saint Sacrement ; 4) Voix des Anges de la Paroisse Notre Dame de l’Assomption/Cathédrale. Le concert s’est déroulé dans la salle Jean-Paul II qui était remplie de chantres et de spectateurs. C’était un concert de classe. L’événement a été retransmis en direct à la radio et à la télévision. L’Abbé José-Claude a encouragé toutes les chorales à aller de l’avant dans le  classique. Il a clôturé la soirée par la prière suivie de la bénédiction. [Diapositives]

05-06-2016 : Solennité du Sacré-Cœur de Jésus, à Kabondo. Le dimanche, 05 juin 2016, en la Solennité du Sacré-Cœur de Jésus, les paroissiens de Kabondo St Charles Lwanga ont célébré en même temps que le mystère du jour leur fête patronale en différé. La messe était présidée, délégué du Père évêque, par l’abbé José-Claude, Vicaire épiscopal en charge du Laïcat, entouré des prêtres de la paroisse, à l’exception du curé, l’abbé André-Jacques Mbongo, aux soins médicaux à l’étranger. Au cours de l’eucharistie, 85 personnes, tous les genres et âges confondus, ont reçu le sacrement de la Confirmation. L’ambiance était à la fête et à l’action de grâces, dans une église pleine de fidèles regroupant les trois « Makuku ». La messe était bien animée par la chorale sélectionnée de la paroisse. Dans son mot de circonstance, le 1er vice-président du Conseil Pastoral Paroissial a relevé et encouragé l’esprit d’entente et de collaboration entre les trois piliers, présents dans la communauté paroissiale : laïcs, religieux/religieuses et prêtres. Par ailleurs, il s’est félicité de la bonne santé de la communauté paroissiale et a remercié les autorités diocésaines pour leur proximité pastorale, à travers les précédentes visites de Père ’évêque et du vicaire général. Quant aux délégués des confirmés – ils étaient trois -, tout en remerciant le vicaire épiscopal pour son exhortation pendant l’homélie et l’administration du sacrement de la confirmation, ils ont exprimé leur reconnaissance à l’endroit de leurs catéchètes et de leurs parents pour l’accompagnement spirituel et humain. Après la messe, tous les fidèles se sont retrouvés par Quartiers ecclésiaux dans l’enceinte du Lycée Kiezila de Kabondo pour se partager un verre et un gâteau de fraternité. C’était une première expérience, du reste bien réussie, d’organiser un agapè fraternel pour tous à l’occasion de la fête patronale. [Diapositives]

04/05-06-2016 : Visite pastorale à Vaku Sacré-Cœur de Jésus. Pour un weekend calme, le Père évêque quitte Boma ce vendredi 03-06-2016 pour passer la nuit à la paroisse de Nsioni Saint Luc. Au passage, il s’arrête un instant à la Coordination pour un bref entretien avec le Coordinateur. Il est 19h55 lorsque le Père évêque et sa suite sont accueillis à Nsioni par l’équipe sacerdotale ainsi que quelques membres de la paroisse. Sans trop attendre, tout le monde passe à table, dehors, dans un climat fraternel et détendu. Le lendemain matin, 04-06-2016, après les Laudes dites au presbytère (05h50) vient la messe paroissiale à 06h15. Le Père évêque célèbre. Les fidèles viennent nombreux. Après la messe, petit déjeuner au presbytère avec quelques fidèles. C’est autour de 08h30 que le convoi du Père évêque quitte Nsioni pour Vaku via Kimbenza. La route est en train d’être travaillée. Le voyage est freiné quelque peu à cause de ces travaux : il faut attendre l’évacuation d’un arbre tombé, de la terre versée, etc. Mais dans l’ensemble on roule assez vite. Déjà un peu avant 11h00, le convoi épiscopal est accueilli à Vaku. [Diapositives] Avant le repas de midi, le Père évêque fait un tour au couvent des Sœurs (Saint Vincent de Paul, Servantes des Pauvres) et à l’hôpital. 13h00 : repas ; 16h00 : rencontre de divers groupes des fidèles (ensemble) ; 18h30 : rencontre des deux prêtres de la paroisse individuellement ; 19h00 : rencontre de deux ensemble ; [Diapositives] 19h30 : souper suivi du concert religieux. [Diapositives] Le dimanche 05-06-2016 : à 07h00 : Laudes au couvent des Sœurs suivies du petit déjeuner au couvent ; après le petit déjeuner, le Père évêque rencontre les Sœurs. 10h00 : messe au cours de laquelle, outre la fête patronale de la paroisse (Sacré-Cœur de Jésus), sont célébrés les confirmations et les Jubilés matrimoniaux (1 : 25 ans et 2 : 50 ans). Beaucoup de monde, déjà depuis la veille au soir ; l’église est archicomble y compris la tribune et plusieurs sont obligés de rester dehors. Après le repas, le Père évêque et ses compagnons quittent Vaku pour Boma : il est 15h30. [Diapositives] S.O.S.: La toiture de l'église de Vaku est en danger : d'énormes trous causés par la détérioration des tuiles.

04-06-2016 : Pèlerinage des Mouvements d’Actions Catholiques (MAC). Dans le cadre de la célébration de son 10ème anniversaire, la Radio Télé Diocésaine Nguizani RTDN a proposé au Père Évêque un pèlerinage des Mouvements d’Actions Catholiques (MAC). L’ordinaire du lieu a accordé la demande et l’activité a été programmée pour samedi 4 juin 2016. Ce jour a changé la couleur d’une bonne partie de la ville de Boma. En début  de l’après-midi déjà, la grotte centrale été inondée des hommes et des femmes en uniforme de la Vierge Marie et autres tenues. L’occasion était ainsi offerte à tous les MAC de la ville en général et les légionnaires en particulier de clôturer le mois marial. En présence de l’Abbé José-Claude MBIMBI MBAMBA, Vicaire Épiscopal chargé de  l’apostolat des laïcs, les légionnaires ont commencé la cérémonie par la prière du chapelet avec le mystère joyeux.   Mystère joyeux terminé, l’Abbé José-Claude MBIMBI MBAMBA a pris la parole pour circonscrire l’événement avant la marche proprement dite vers la Paroisse Sacré-Cœur/Boma II. À 15h00’, la marche a commencé. Madame Marie-José NIONGO NSUAMI, Maire de la ville, était de la partie. Renouveau, Ligue du Sacré-Cœur, Ligue de l’Espérance, Famille chrétienne, Joséphite, Pax et autres fidèles se sont mis en route pour la Paroisse Boma II, encadrés par la police. Chemin faisant, les fidèles continuaient de réciter le chapelet sous la conduite des légionnaires. La jeep qui contenait l’équipement radiophonique de la RTDN était au milieu d’une longue file des pèlerins. La fanfare diocésaine attendait les pèlerins au niveau de Lukubu. Sous son animation, les fidèles ont continué leur marche en chantant et en dansant jusqu’à la Paroisse Sacré-Cœur Boma II. Aussitôt arrivés, les fidèles se sont dirigés dans l’Église paroissiale pour attendre la messe à 17h00’. Au cours de cette messe célébrée par l’Abbé José-Claude MBIMBI MBAMBA,  un jeune couple a reçu le sacrement de mariage. C’est une grâce pour ces heureux mariés d’avoir eu une Église pleine de témoins à un moment où les gens ne s’empressent qu’aller à la fête plutôt qu’à la messe de mariage. Cette messe a pris fin à 19h00’. [Diapositives]

03-06-2016 : Concert de musique profane. Comme prévu dans le calendrier des activités liées au 10ème anniversaire, la Radio Télé Diocésaine Nguizani (RTDN) a programmé un concert des musiciens profanes. Le concert a effectivement eu lieu le  vendredi 3 juin dans la salle Jean-Paul II. Sept groupe aux styles différents étaient sélectionnés pour marquer la richesse de la diversité : l’orchestre Thutu ntuala (kintueni moderne), Zuba danse (kintueni traditionnel), Ban’Africa, Magnificat,The King Dance, Rasta man et Nzombo Jackson. Le mot d’ouverture a été prononcé par l’Abbé Edouard MAKOKO NGUMBA, chargé du suivi des programmes. C’est alors qu’a commencé le concert selon cet ordre : 1) Magnificat ; 2) The King Dance ; 3) Nzombo Jackson ; 4) Rasta man ; 5) Ban’Africa ; 6) Zuba Danse ; 7) Thutu ntuala. L’ambiance était très forte si bien que les spectateurs dansaient à un rythme endiablé. La RTDN a non seulement organisé ce divertissement, mais l’a retransmis en direct à la radio et à la télévision, à la grande joie de la population de Boma et de ses environs. ¨[Diapositives]

02/3-06-2016 : Futurs diacres et prêtres en session. Dans le cadre de la préparation aux ordres, la commission pour la formation initiale a organisé une session de formation des diacres et stagiaires du 2 juin au 3 juin 2016. Pour la première journée, l'ordre du jour suivi était celui-ci :1) Mot de bienvenue et présentation des thèmes par l'Abbé Jutes KIENGA ; 2) La femme dans le ministère du prêtre : quels types de rapports à entretenir ? (AA. Dieudonné LUZOLO et Didier MAMBUTU) ; 3) Le prêtre et le matériel (A. Ernest) ; 4) Le prêtre et son épanouissement. Réflexions sur la question des études post-séminaires (A. Julien MATONDO) ; 5) À l'écoute de nos laïcs : les couples Masota et Ngimbi. La deuxième journée avait la particularité d’avoir parmi les futurs diacres et prêtres leurs parents. L’ordre des interventions a été le suivant : 1) Compte rendu du rapport de la première journée ; 2) Intervention du Père évêque; 3) Eucharistie célébrée par le Père évêque ; 4) Repas. Tout s’est passé dans la salle Jean Paul II du Centre Pastoral Diocésain. Les futurs diacres et prêtres qui font objet de publication des bans canoniques à partir du 12 juin prochain sont les suivants : Futurs diacres : BINDA BAKAMBANA Raymond : de Mbanga/Notre Dame des Pauvres en stage à Tsanga Kiyeba/Ste Bernadette ; MASIALA BAZOLA Jean-Jacques : de Mbanga/Notre Dame des Pauvres en stage à Nsioni/St Luc ; NSUAMI BUYANGU Serge : de Kuimba/N.D. Médiatrice en stage à Loangu Bendo/Ste Élisabeth. Futurs prêtres :  BAMVANGILA MUIMBA Cyprien : de Bula-Naku Sacré-Cœur, en ministère à Dizi/Saint Ferdinand : KHOTE BAFUANGA Omer : de Nsioni/Saint Luc, en ministère à Mbata-Makongo Saint-Esprit ; MVUEZOLO PHUATI Trésor : de Borna Cathédrale ND de l'Assomption, en ministère à Mbata Siala/Sainte Marie Mère de Dieu ; NSITU MVUMBI Joseph : de Nzobe/Saint Cyprien, en ministère à Kilengi/Saint Pierre Claver ; UMBA NGOMA Jean-Robert : de Kisama/saint Pierre, en ministère à Mbata-Nlundu/Mater Dei : WALA VAYAMBI Laurent : de Lukula/sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, en ministère à Nganda Tsundi/Saint Paul Apôtre. [Diapositives]

01-06-2016 : Concert de musique religieuse en langues locales. Poursuivant la célébration du 10ème anniversaire, la Radio Télé Diocésaine Nguizani a aussi programmé un concert des chorales. Le mercredi 1er juin était le jour prévu pour les chorales qui chantent en langues locales. En ce jour, 9 chorales des 9 paroisses de la ville de Boma, l’aumônerie militaire Mbotama y comprise, étaient invitées pour animer la soirée. Chaque paroisse avait mandaté une chorale pour la circonstance. Après l’annonce par le modérateur, l’Abbé Édouard MAKOKO NGUMBA,  Chargé du suivi des programmes à la RTDN, la parole était accordée à l’Abbé José-Claude MBIMBI MBAMBA, Vicaire Épiscopal chargé de  l’apostolat des laïcs et représentant de Père Évêque, pour la prière. L’ordre d’animation était facilité par le tirage au sort. Par ordre, les chorales ci-après ont offert un concert très animé : 1) Sainte Famille de la Quasi paroisse Isidore Bakanja ; 2) Sainte Cécile de la Paroisse Bon Pasteur/Km 8 ; 3) Saint Joseph de la Paroisse Christ-Roi ; 4) Saint Sacrement de la Quasi paroisse Saint Sacrement/Saïco ; 5) Nguizani de la Paroisse Mama ya Luzingu/Mbangu ; 6) Notre Dame de la Paroisse Notre Dame de l’Assomption/Cathédrale ; 7) Saint Paul de la Paroisse Saint Charles LWANGA/Kabondo ; 8) Mbotama de l’Aumônerie militaire ; 9) Kiezila de la Paroisse Sacré-Cœur/Boma II. La salle Jean-Paul II était pleine à craquer si bien qu’un grand nombre se retrouvait dehors faute de places. Toute la ville en général et les fidèles catholiques en particuliers ont remercié la RTDN d’avoir retransmis l’événement en direct à la radio et à la télévision. L’Abbé José-Claude a clôturé la soirée par la prière. [Diapositives]

RETROSPECTION. 29-05-2016 : Ballets dans la salle Jean Paul II. Le dimanche 29 mai, la Radio Télé Diocésaine Nguizani a organisé, dans le cadre de la célébration de son dixième anniversaire, une soirée de dance-ballet des enfants du groupe Kizito Anuarite (KA). Trois paroisses de la ville de Boma ont répondu à l’invitation à savoir la paroisse Notre Dame de l’Assomption/Cathédrale de Boma, la paroisse Christ-Roi/Boma I et la Quasi Paroisse Saint Sacrement/Boma Saïco. L’Abbé José-Claude MBIMBI MBAMBA, Vicaire Épiscopal chargé de  l’apostolat des laïcs et représentant de Mgr l’Évêque, a ouvert la soirée par la prière. C’est alors que l’Abbé Édouard MAKOKO, Chargé du suivi des programmes à la RTDN et modérateur de la soirée, a invité les trois groupes à un tirage au sort pour l’ordre à suivre. Le clan Christ-Roi était le premier à passer sur la piste, suivi de Saint Sacrement et enfin de la Cathédrale. À travers des chants et des danses, les enfants ont offert un spectacle très captivant. La salle Jean-Paul II a abrité un grand nombre d’enfants accompagnés de leurs encadreurs. Chaque groupe avait plus ou moins 20 minutes à telle enseigne que l’activité n’a duré qu’une heure. Commencée à 17h50’, la soirée a pris fin à 18h50’ après le mot de l’Abbé José-Claude suivi de la prière. [Voir diapositives]

RETROSPECTION. 28-05-2016 : Match de foot, RTDN contre CVM. Dans le cadre du dixième anniversaire de la Radio Télé Diocésain Nguizani, une rencontre sportive été organisée dans l’avant-midi du samedi 26 mai sur le terrain de l’IBM. Cette rencontre sportive qui entre dans la logique du divertissement, l’un des objectifs poursuivi par la ligne éditoriale de cette chaîne, a opposé les agents des médias à l’équipe de la Marée haute de la Congolaise des Voies Maritimes. C’est à 10H00 que les 22 athlètes ainsi que l’arbitre ont foulé le terrain de l’IBM. Une grande assistance est venue soutenir les deux équipes. Le coup d’envoi a été donné par la RTDN qui était en honneur.  Tout au début c’est l’équipe de la marée haute qui domine et ouvre le score à la 8ème minute de jeu suite à une confusion du côté de la défense de la RTDN. À la 16ème minute, un pénalty est accordé à la RTDN et offre à celle-ci l’égalisation. Quelques minutes après, bien des joueurs de la RTDN accusaient déjà la fatigue et réclamaient eux-mêmes le remplacement. Profitant de cette fatigue et d’une erreur défensive, la marée haute de la CVM  marque un deuxième but quelques minutes avant la fin de la première période. 2 buts à 1 en faveur de la CVM pour la première période. À la deuxième période, c’est l’équipe de la RTDN qui revient avec force après quelques remplacements effectués par son coach de circonstance à savoir l’Abbé Édouard Makoko. Les attaques se multiplient et la Marée haute cède à la 57ème minute de jeu. C’est par ce score de parité, 2 buts à 2, que le match va prendre fin à la 73ème  minute. Après le match, tous les athlètes ainsi que les supporters se sont rendus à Nganda CVM pour un verre d’amitié. Sur place, les deux parties se sont félicitées et ont manifesté leur joie pour cette rencontre qui a offert aux uns et aux autres l’occasion de tisser leurs amitiés. [Diapos]

RETROSPECTION 26-05-2016 : RTDN, portes ouvertes. La RTDN a ouvert ses portes ce jeudi 26-05-2016. Une initiative inscrite dans le cadre du 10ème anniversaire de cette maison de presse. Les portes étaient effectivement ouvertes dès les premières heures d’après-midi aux invités et à ceux qui le voulaient. Il s’agissait d’une visite guidée, qui partait de la salle de rédaction jusqu’à la salle de montage en passant par les deux régies et le plateau télé. Les visiteurs ont donc eu l’opportunité de palper du doigt le fonctionnement de cet instrument d’évangélisation. Ils ont vu de leurs yeux les machines, les différents appareils et le personnel de la RTDN. Après la visite, certains visiteurs ont eu l’occasion de s’exprimer en direct des antennes radio et télé d’autant plus que l’activité  était retransmise en direct. [Voir diapositives]

27/29-05-2016 : Visite pastorale et bénédiction d’une chapelle d’un Sous-Poste à Mbata-Mbenge Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. Un weekend fort chargé pour le Père évêque. En marge de la visite pastorale de Mbata-Mbenge, le Père évêque, en concertation avec la Coordination, a tenu à rencontrer le Bureau Diocésain des Écoles Conventionnées Catholiques, rencontre qu’il n’a pas pu réaliser en janvier dernier. Parti à Boma ce jeudi 26 mai à 17h00 après le Conseil épiscopal, le Père évêque, en compagnie des abbés Chancelier et Maître des Cérémonies Épiscopales, arrive à Lukula à 19h40. Il est accueilli à Makuku Matatu par tous les membres du Bureau, notamment le Coordinateur, les deux Conseillers chargé du Primaire et du Secondaire, les 9 Conseillers Résidents, le Secrétaire Administratif ainsi que le chargé des Finances. Les autres prêtres de la Maison Blanche ainsi que ceux de la paroisse passent aussi saluer. Après un bref entretien avec tous, le Père évêque, sa suite ainsi que les deux prêtres de la Coordination restent à Makuku Matatu pour le souper. C’est aussi là que loge le convoi épiscopal. Le vendredi 27-05-2016, à 06h15 : messe au Collège avec les deux écoles secondaires : Saint Charles Lwanga et Lufiamu ; tout le Bureau de la Coordination est aussi présent ainsi que les Sœurs Servantes des Pauvres présentes à Lukula. Le Père évêque célèbre, les autres prêtres concélèbrent ; une chorale sélectionnée des élèves des deux Instituts anime. Après le petit déjeuner pris à la Maison Blanche, le Père évêque, accompagné de l’abbé Chancelier, rencontre tous les membres du Bureau de la Coordination : d’abord les laïcs seuls et ensuite tous ensemble avec les deux prêtres. La réunion termine pratiquement à Midi. [Voir diapositives] C’est après cela que le Père évêque et sa suite se mettent en route pour Mbata-Mbenge. Sur la route, un bourbier les retient pendant au moins deux heures ; heureusement la générosité des pensants produit du fruit ; la Jeep du Père évêque est tirée du bourbier par un grand véhicule. Il est 16h50 quand le convoi épiscopal est chaleureusement accueilli au Centre de Mbata-Mbenge par une foule en liesse, et escorté à pied jusqu’à la paroisse. À l’accueil est aussi présente la fanfare kimbanguiste, qui exécute merveilleusement bien  le chant de « Makuku Matatu », devenu classique. À la paroisse, après la visite au Saint Sacrement et un petit moment de relaxe : repas (du midi ?). Sans tarder, le Père évêque rencontre les divers membres des Conseils paroissiaux. Un peu après 20h00, après cette rencontre, souper au presbytère avec tous les consacrés : prêtres et Sœurs Servantes de Marie de Boma. Rappelons qu’à Mbata-Mbenge les Sœurs s’occupent de l’hôpital, d’une école primaire et du Postulant. [Voir diapositives] Le samedi 28-05-2016, à 07h00 : Laudes au presbytère avec tous les consacrés, suivies du petit déjeuner. À 09h40, début de la messe de confirmations avec une centaine de jeunes. Une messe animée par une chorale des élèves ; l’église est archicomble, surtout les élèves. Dans l’après-midi, à partir de 16h00 : le Père évêque commence une série de rencontres : d’abord avec dereprésentants d’une chorale de Nzobe saint Cyprien, puis avec l’Administrateur paroissial de Mbata-Banga saint Marc et enfin avec les Sœurs Servantes de Marie de Boma. Après cette série de rencontres, souper avec une délégation des mamans catholiques de la paroisse ensemble avec tous les consacrés ; après le souper, les mamans catholiques présentent une saynète sur le thème « la famille » ; s’en suivent un mot de la Présidente décanale des amans catholiques et celui du Père évêque. Avant d’aller dormir, le Père évêque rencontre chacun des quatre prêtres de la paroisse et enfin tous ensemble. [Voir diapositives] Dimanche 29-05-2016 : Laudes au presbytère avec tous les consacrés à 07h00, suivies du petit déjeuner. À 08h20 départ pour le Sous-Poste de Yenga ; sur la route on fait escale aux Sous-Postes de Nlundu-Tsundi, de Yenzi et de Kalungu. Il est 11h00 passé lorsque la procession pour la messe se met en branle ; on commence par bénir la chapelle de Yenga, une ancienne chapelle mais consacrée à cette occasion privilégiée ; la messe a lieu dehors avec un monde fou. Il y a plusieurs événements à célébrer : Mariage (deux couples), Institution des deux Chefs Catéchistes, Retraite des deux Chefs Catéchistes et deux couples jubilaires de 25 ans. Une belle journée ; tout le village est en fête. Après la messe, repas ; après le repas, le Père évêque et son convoi ainsi que plusieurs sœurs et prêtre quittent le lieu pour regagner Mbata-Mbenge en passant par Mbaka-Khose pour une rapide visite du nouveau dispensaire des Sœurs Servantes de Marie de Boma inauguré récemment. Le convoi épiscopal passe rapidement par Mbata-Mbenge avant de continuer la route vers Boma. Un moment d’ensablement un peu après Nlundu Matende freine de nouveau la progression du voyage ; mais encore une fois, des âmes généreuses aident à décanter la situation. Il est 22h00 passé quand le Père évêque et sa suite arrivent à l’évêché. [Diapos]    

24/25-05-2016 : Visite canonique au Grand Séminaire Abbé Philippe Ngidi. Après Mayidi, le Père évêque a effectué du 24 au 25 mai la traditionnelle visite canonique du Grand Séminaire de Philosophie Abbé Ngidi de Boma. Habituellement, cela se fait en une journée. L’expérience de la surcharge a conduit le Père évêque à programmer cette visite en deux journées : la première journée était consacrée à l’écoute individuelle des membres de la communauté, Étudiants et Formateurs résidents ; la deuxième journée dédiée à la rencontre de tous les Étudiants ensemble et de tous les Formateurs ensemble, suivie de l’eucharistie. Les étudiants sont au nombre de 33 : 15 en 1ère, 11 en 2è et 7 en 3è. Quant aux Formateurs résidents : 7. Parmi les Formateurs résidents était absent l'Abbé Jules Kienga, parti à Kinshasa pour des enseignements à l'UCC. Les deux journées ont été clôturées par un repas fraternel. Progressivement, le Séminaire se prépare à célébrer en 2017 75 ans depuis la mort de l'Abbé Philippe Ngidi : la chapelle-bibliothèque entre déjà dans cette dynamique ainsi que la bâtisse restée longtemps inachevée à l’entrée du Séminaire ; ce sera pour l’administration et l’accueil des visiteurs de passage. Sur le chemin de retour, à la deuxième journée, le Père évêque et l’abbé Chancelier sont passés par le Complexe scolaire diocésain Saint Kizito, à la Ferme de Boma ; quelques travaux y ont été entrepris il y a quelques jours ; il s’agit de compléter le cycle primaire. [Voir diapositives] [Voir diapositives]    

21/22-05-2016 : Visite pastorale à Muanda Sainte Trinité. En compagnie des Novices des Sœurs Servantes de Marie de Boma et des Frères de Saint Joseph de Boma, le Père évêque quitte Boma ce samedi 21 mai 2016 pour la paroisse Sainte Trinité de Muanda Cité. Le Père évêque se trouve dans sa Jeep avec les abbés Chancelier et le Maître des cérémonies épiscopales, alors que les novices sont dans la vielle Jeep du Père évêque. Il est 08h25 lorsque le convoi quitte l’évêché. Première escale : Khanzi pour une courte visite de l’équipe sacerdotale et des travaux préparatoires aux prochaines ordinations diaconales et presbytérales, le 10 juillet 2016. L’équipe du Père évêque est accueillie par les enfants de l’école primaire de Khanzi, prêts à entrer dans l’église pour la messe. À Muanda, le convoi épiscopal est accueilli au plateau de BAKI par une forte délégation décanale ; il est 12h10. De là, une escorte se met en branle jusqu’à Muanda Cité où une autre foule de fidèles attend le convoi épiscopal. Après la visite au Saint Sacrement, une pause à la paillotte pour un apéritif. Celui-ci est suivi du repas puis du repos. À 15h00 : le Père évêque rencontre les traditionnels Conseils ainsi que les Chefs Catéchistes. À 17h00 : départ pour le Quartier ecclésial Saint Augustin, dans le quartier « Boimanu », et cela en vue de bénir la nouvelle chapelle construite pour ce quartier. C’est toujours dans la paroisse Muanda Sainte Trinité. Les fidèles s’attendent à une messe, mais finalement on se contente de la bénédiction et des prières enrichies par des chants. Un mot est adressé au Père évêque pour le remercier et lui parler de l’historique de ce quartier. Après les cérémonies de la bénédiction, plusieurs invités se rendent à la cour d’une maison privée d’un paroissien, proche de la nouvelle église, pour le souper. La soirée connaît un concert religieux des chorales dans l’église paroissiale. Le dimanche 22-05-2016 : début de la messe à 08h30. Une messe animée par la chorale sélectionnée de la paroisse. Plusieurs événements célébrés : Fête patronale, Confirmations de 140 jeunes, Institution de 9 Chefs Catéchistes dont une femme, Mandat à 3 personnes pour aider les prêtres et les diacres à distribuer la sainte communion. Avant la bénédiction finale, le Père évêque présente les Novices, occasion d’une petite animation vocationnelle. Après la messe : photos, repas (les uns dans la salle paroissiale et les autres par groupe à la cour de la paroisse). Avant de se retirer pour un petit repos, le Père évêque salue les diverses personnes dans leurs groupes. À 16h00 : en compagnie des Novices, des abbés Chancelier et Maître des cérémonies épiscopales, le Père évêque visite la quasi-paroisse Saint Jacques de Muanda Nsiamfumu. Les deux prêtres de la quasi-paroisse étant absents (les abbés Gabriel Tsasa Mbaku, Administrateur paroissial et Raymond Nzuzi Khonde, Vicaire), ils sont accueillis par quelques membres du Conseil pastoral paroissial ainsi que par l’abbé Elie Ntedika Nzau, Professeur, Vicaire dominical à la paroisse Ste Trinité, parti remplacer  pour la messe dominicale. De là, le Père évêque et sa suite visitent le Site des esclaves de la forêt de Vula. Au retour, le convoi épiscopal passe par Kinkazi pour visiter la minoterie, entreprise en partenariat « Diocèse-PERENCO », puis le Centre spirituel à Muanda Ville Notre Dame de Grâce et enfin la paroisse Sainte Famille de Muanda Pika-Pende, avant d’atterrir à Muanda Cité pour le souper. Il est déjà près de 22h00. Le lundi 22-05-2016, à 06h30 : messe dans la cour de la communauté des Sœurs Servantes de Marie de Boma. Le Père évêque célèbre avec à la concélébration les abbés Floribert Ngimbi et Roger Dumbi, tous deux de la paroisse Muanda Cité et parmi les 15 prêtres ordonnés le 23-05-1999 par le Père évêque MBUKA Cyprien, à Kidima. Après la messe, le convoi épiscopal se rend à la cure de la paroisse Muanda Cité pour le petit déjeuner. Le Père évêque aura deux séries de rencontre avant de quitter Muanda : d’abord avec les 5 prêtres de la paroisse individuellement (Joseph Nzuzi Nzuzi, Curé, Floribert Dimbi Ngimbi, Roger Dumbi Muanda, Roger Dumbi Muanda, icaire, Vicaire, Crispin Lebo Mavuangi, Vicaire, Gustave Malonda Nzau, Préfet de l’Institut du Centenaire, Vicaire) et ensuite tous ensemble. Il est 11h40 quand le Père évêque et sa suite quittent Muanda. Après une brève escale à Kai-Tshinionga saint Kizito et à Khanzi Saint Alphonse, le convoi épiscopal arrive à l’évêché à 15h10. Apes le repas, les Novices regagnent Kangu. [Voir diapositives]         

18/21-05-2016 : CONCOURS DES ECOLES. En rapport avec le dixième anniversaire de la Radio Télé Diocésaine Nguizani (cf. le programme des activités annoncé officiellement le 15 mai 2016 ), le Père évêque a initié un concours des écoles conventionnées de la ville de Boma sur la connaissance religieuse et ecclésiale. Au total, 14 écoles conventionnées catholiques ont été sélectionnées. Et chacune de ces écoles avait donné deux candidats. Dirigé par une équipe de la RTDN, le concours est parti du mercredi 18 au samedi 21 mai 20160. Sur les 28 candidats inscrits, 25 se sont effectivement présentés le 18 mai, jour de l’ouverture. Tous les candidats étaient soumis aux mêmes questions réparties comme suit : « Quelques questions de curiosité sur la RTDN, quelques-unes de curiosité scolaire et pastorale et quelques autres sur la Bible et l’Église (diocèse, Église universelle et liturgie) ». Mr Vital NLANDU et Mlle Sandrine LISINGI, respectivement secrétaire et journaliste, ont constitué l’équipe des examinateurs, tandis que les abbés Joseph MABONZO et Didier MAMBUTU ont été membres du jury. Au dernier jour du concours, l’Abbé Pierre MAVINGA a pris la place de l’Abbé Joseph MABONZO parti à Muanda/Sainte Trinité avec le Père évêque. Pendant les quatre jours, la présence  des préfets des études, des professeurs, des encadreurs ainsi que quelques élèves de différentes écoles sélectionnées était remarquable. Ils  encourageaient sans retenue leurs candidats. Il faut noter également la présence de Mr Pamphile NTEDIKA YALA, Conseiller résident des écoles conventionnées catholiques de la Zone d’Animation Pédagogique de Boma pendant les quatre jours. Du premier au dernier jour, la procédure d’interrogation était la même. Pour éviter toute tentative de tricherie, les candidats étaient isolés dans une salle où ils n’étaient en contact ni avec leurs encadreurs, ni avec la télévision, ni avec la radio, encore moins avec le téléphone. Et ceux-ci venaient l’un après l’autre dans la salle pour être interrogé, accompagné d’un journaliste placé pour la surveillance. 12 questions prévues au premier jour et 10 candidats ont été éliminés pour en rester avec 15. Au deuxième jour cinq étaient encore parties et 10 sont restés. Au troisième jour, jour de la demi-finale, le nombre a été réduit à cinq pour la finale, mais après un double débarrage de deux candidats. À ce jour, l’Autorité diocésaine, le Père évêque, a rehaussé de sa présence pendant tout le concours. Il n’a pas manqué de prendre  parole pour saluer le bon déroulement du concours tel qu’il l’avait prévu et proposé à la RTDN.  Il a également profité de l’occasion pour fixer l’objectif du concours. [Voir diapositives des trois premiers jours] Samedi 21 mai, jour de la finale, la salle Jean-Paul II où se déroulaient les activités était pleine à craquer. Certains ont même manqué de place et se sont installés dans le couloir du Centre pastoral Jean-Paul II pour suivre ces activités à partir d’un écran géant prévu pour eux. L’Abbé André LELO-di-MBUMBA, Vicaire Épiscopal chargé des œuvres, y était également pour représenter le Père évêque parti à Muanda Cité en visite pastorale.  Une autre surprise à signaler, la présence de Madame le Maire de la ville de Boma, Marie-Josée NIONGO NSUAMI, venue assister à la finale. Comme d’habitude, les candidats finalistes ont répondu à 25 questions divisées en deux manches. Avant la proclamation des résultats finaux, quelques mots ont été dits respectivement par le Conseiller Pamphile NTEDIKA YALA, puis par l’Abbé André LELO, Vicaire Épiscopal et enfin par Madame le Maire de Boma. Cette dernière n’a pas manqué d’exprimer son émotion. Elle se voyait encore toute petite lorsqu’elle fut à l’école. Pour encourager ces enfants, elle a remis un kit scolaire à  chacun des 25 participants. Au cinq finalistes Madame le Maire a remis à chacun une pièce de pagne avec l’effigie de la Sainte Vierge Marie à remettre à leur tour à leurs mamans car c’est la maman qui apprend à l’enfant le chemin de Dieu. Voici les résultats et les points des finalistes : 1er : Jean KIA  MUKELENGE de la 4ème année Littéraire à l’Institut Boma Mungu 2  avec 47/50. 2ème                : Bénédicte MAYANGO  MASANGU de la 5ème biochimie au Lycée Marial avec 45/50. 3ème : Prince MAKUIKA  MBUMBA de la 4ème littéraire de l’Institut Raymond NDUDI 2 avec 40/50. 4ème : Jodie MBUABU MBUABU de la 4èmeCommerciale Info. de l’Institut Raymond NDUDI avec 37/50. 4ème : Sara BINDA  MBUNGU de la 6ème Math. Physique de l’Institut Boma Mungu 1 avec 37/50. Les 3 premiers sont les meilleurs. Des prix sont prévus par le Père évêque pour les écoles dont les candidats sont arrivés en finale et les élèves eux-mêmes recevront une prime d’encouragement à la messe de clôture à Boma II le 12 juin 2016. L’ambiance était au zénith aussi bien dans la salle qu’à la cité où bon nombre de gens suivaient ce concours en direct à la télévision et à la radio. Certains candidats finalistes pleuraient de joie. Les Sœurs Servantes de Marie de Boma ont exprimé leur joie en exécutant un chant dédié à la Vierge Marie. Les Frères des écoles Chrétiennes, eux aussi avaient une grande joie car le premier est sorti de l’école qu’ils dirigent. Le concours a attiré l’attention de beaucoup de téléspectateurs et auditeurs de la RTDN et ceux-ci souhaitent que cette pratique ne se maintienne. En guise, voici quelques questions posées : « le nom de l’apôtre qui a renié le Christ trois fois » ; « le nom de l’apôtre qui a d’abord été collecteur d’impôts » ; « le nom du sacrement par lequel on devient chrétien » ; « le nom de ta paroisse » ; « le nom de ton curé » ; « le nom du pape » ; « comme s’appelle celui qui est à la tête d’un diocèse » ; « cite deux Mouvements d’Action Catholique dans notre diocèse » ; « le nom du père de la foi » ; « le premier commandement du décalogue » ; « la première congrégation missionnaire à Boma ». [Voir diapositives de la finale]

RETROSPECTION : 13-05-2016 : « Sapologie ». Fidèle à sa ligne éditoriale, la RTDN a organisé en date du 13 mai 2016 une soirée de divertissement à l’espace « Par rapport à par rapport » situé au centre-ville de Boma. Il s’est agi d’une compétition des vêtements dans leurs différentes coutures communément appelées ‘’sapologie’’. En fait, la RTDN a voulu rejoindre les disciples de Papa Wemba en cette matière, décédé il y a quelques semaines, pour honorer sa mémoire. Voilà pourquoi l’équipe de la RTDN est descendue à cet endroit pour retransmettre l’événement en direct. Décor de la RTDN bien planté à 18h00, commençait alors la soirée par la production tour à tour de deux troupes théâtrales à savoir Magnificat et Shekania Action. Leurs belles comédies annonçaient déjà les couleurs de l’événement. Au total, 23 « sapeurs » ont fait la présentation de leurs habits. Invité chacun à son tour au podium, il fallait les voir y monter avec des démarches qui ne pouvaient pas laisser indifférents les spectateurs. Des habits quelque peu drôles à regarder, mais ce qui compte pour eux ce n’est pas la beauté de l’habit dans le corps, mais plutôt sa valeur que révèle la griffe.  Le spectacle était tellement plaisant qu’il ne finissait plus. A 22h00’, la RTDN était obligée d’arrêter.  Beaucoup de téléspectateurs ont fait parvenir leurs satisfactions d’avoir été bien détendus. [Voir diapositives]

15-05-2016 : Célébration eucharistique au Quartier ecclésial Saint Philippe et lancement des activités du 10ème anniversaire de la RTDN. Le Père évêque avait retenu ce jour de la Pentecôte pour faire une première visite de ce qui se projette de devenir un jour une paroisse près du Grand Séminaire Abbé Ngidi, quartier en pleine extension. Les fidèles de-là ont déjà écrit pour une paroisse, mais le Père évêque veut d’abord palper du doigt la réalité avant d’envisager une démarche vers une érection. Il est 09h25 lorsque le Père évêque et sa suite arrivent au Grand Séminaire; ils sont accueillis par la communauté du Grand Séminaire avec à sa tête l’Abbé Recteur, José-Claude Mbimbi Mbamba. L’Abbé Jules Kienga, chargé de préparer cette nouvelle fondation, est aussi présent. Entre-temps les fidèles sont déjà dans l’église et plusieurs, surtout les enfants, sont dehors. Après un moment de relaxe, la messe commence : la chorale sélectionnée anime merveilleusement bien. Avant la bénédiction finale, présentation de l’équipe de la RTDN ainsi du programme des activités commémorant les 10 ans de la RTDN et le lancement officiel par le Père évêque de ces activités. Tout le personnel de la RTDN (permanent et collaborateur externe) est présent. La messe est diffusée en direct à la Radio comme à la TV. Après la messe, une rapide visite du Père évêque de la nouvelle bibliothèque encore en voie d’achèvement. Toutes les personnes présentes ont droit au repas. Le Père évêque, les consacrés ainsi que les adultes du Quartier Saint Philippe prennent leur repas dans la grande salle du Séminaire. Avant la prière conclusive du repas, mot du Chef Catéchiste du Quartier ecclésial puis le mot du Père évêque.  Dans son mot, au nom de toute la communauté concernée par cette nouvelle fondation en gestation, le Chef Catéchiste a émis trois souhaits : élargir la configuration de la communauté au-delà du quartier ecclésial saint Philippe puisque beaucoup de ceux qui se rendent à Ngidi viennent surtout du Quartier ecclésial saint Joseph ; voir comment harmoniser l’engagement spirituel et matériel de ceux qui vont à Ngidi avec leur paroisse mère, la Cathédrale ; permettre aux Séminaristes d’exercer leur apostolat au-delà du Quartier ecclésial saint Philippe. À ces souhaits, le Père évêque a répondu qu’il fallait une démarche progressive : les visites pastorales de l’autorité compétentes vont aider à bien cadrer la communauté, elles vont aussi se concentrer sur la population potentielle, sur les chrétiens au sein de cette population, sur les pratiquants et engagés au sein de l’Église spirituellement et matériellement et sur la capacité de cette population chrétienne de se prendre en charge ; ces éléments sont nécessaires pour décider de la fondation et de la forme à donner à cette fondation. Tel est, du reste, le message que le Père évêque avait déjà adressé lors de son homélie et qu’il a considéré comme un devoir laissé à tous ceux qui vont prier à Ngidi. Sur le chemin de retour, le Père évêque et sa suite visitent le terrain acquis pour la future nouvelle paroisse. Confions ce projet à l’Éternel. [Voir diapositives

14-05-2014 : Messe de suffrage pour Sita ki Tsumbu Barnabé, Père bien-aimé de Maman Olive, Première Dame de la RDC, auquel suffrage a été associée Maman LEMBE PFUMU Astrid, tante et homonyme de Maman Olive. Décédé et enterré à Kinshasa en 1985, les restes du corps de papa Barnabé ont été exhumés et déposés dans une tombe préparée à cet effet au cimetière de Kiphungu 2 à Boma le mercredi 04-05-2016 lors d’une discrète cérémonie religieuse présidée par le Père Évêque en la présence de S. Exc. Mr le Gouverneur du Kongo Central Jacques Mbadu et de Madame le Maire de Boma ainsi de la veuve de papa Barnabé. La première Dame est arrivée par route de Kinshasa à Boma le vendredi 13-05-2016. Elle s’est rendue dans la résidence familiale à l’Ile. Le lendemain, samedi 14-05-2016 : à 12h00, dévoilement et bénédiction du mausolée de papa Barnabé, et aussi de la tombe de Maman Astrid; le Père évêque a conduit la prière assisté par S. Exc. Mgr Daniel Nladu, évêque de Matadi. Plusieurs personnalités étaient présentes ainsi que les membres de la famille biologique de Maman Olive aussi bien du côté maternel que paternel. Tous les chefs des groupements de Maduda, accompagnés de leur Chef de Secteur, étaient là. À 13h30 : messe de suffrage dans la Cathédrale Notre Dame de l’Assomption. Il y avait plus de monde dehors que dedans. Mgr Daniel Nlandu étaient parmi les concélébrants. 15h00 : réception à la résidence familiale de feue Maman Astrid Lembe Pfumu. Pour s’y rendre on a emprunté le grand boulevard qui part de l’évêché jusqu’à SAMPA, cela a été pratiquement l’occasion d’inaugurer cette route à peine complètement bétonnée. Une belle messe, très pieuse, animée par la Chorale « Voix des anges » de la Cathédrale. [Voir diapositives]

08-05-2016 : À la Propédeutique Jean Marie Vianney, Fête patronale. Il a été décidé depuis un certain temps que notre Propédeutique fêterait son saint Patron non pas en la fête même de saint Jean Marie Vianney, le 04 août, mais le 08 mai, pour permettre aux étudiants d’être présents en pleine année académique. En effet, la fête de saint Jean-Marie Vianney a lieu le 04 août, cela tombe pendant les vacances. Depuis quelque temps aussi le Père évêque profite de cet événement pour effectuer la visite canonique de la communauté. Ainsi, ce vendredi 06-05-2016, à 17h00, le Père évêque, en compagnie des abbés Chancelier et Maître des cérémonies épiscopales, quitte Boma pour aller dormir à Kangu afin d’effectuer la visite canonique le samedi 07 mai, un jour avant la fête patronale. Sur la route, le Père évêque et sa suite s’arrêtent à Kidima pour s’incliner devant la dépouille mortelle du Papa du défunt abbé Raphaël VUIDI NLANDU. Il est 19h50 lorsque le convoi épiscopal arrive à la Propédeutique, accueilli par le Recteur et deux étudiants, les autres étant déjà au théâtre présenté par les Propédeutes dans « Nzo Bingimbula ». Sans trop tarder, c’est le souper. Après le souper, le Père évêque se retire pour le repos de la nuit tandis que sa suite se rend au théâtre. Le lendemain matin, 07-05-2016, à 07h00 : Laudes à la Propédeutique, suivies du petit déjeuner. À 08h15, le Père évêque commence la visite canonique avec les étudiants de la première année, qui sont 11, puis ceux de la deuxième (10), en outre les Formateurs résidents (3). Après la rencontre individuelle, le Père évêque fait la restitution d’abord aux Formateurs puis à toute la communauté avant de passer à la messe, suivie du repas de midi. Après-midi, à 16h30 : le Père évêque rencontre individuellement en visite canonique les Finalistes du petit Séminaire de Mbata-Kiela : ils sont sept. Dans la nuit du samedi au dimanche, à la paroisse, une veillée de prière des Légionnaires, mois de Marie en préparation spirituelle  des engagements (ACIES) pour quelques membres et renouvellement pour tous les autres. En effet, cet événement a été programmé en profitant de la présence du Père évêque. Finalement, étant donné que le 08 mai de cette année tombe un dimanche et qu’il s’agit de la solennité de l’Ascension, il a été retenu que la messe de la fête patronale de la Propédeutique ait lieu à la paroisse. Dimanche 08-05-2016 : Laudes à la Maison CICM. La messe commence à 09h30, tous les prêtres du site de Kangu sont présent pour la concélébration y compris ceux du petit Séminaire ; Bula et Nsioni sont aussi présents par leurs curés. À l’entrée de la messe, les Propédeutes, les Sœurs Servantes de Marie de Boma, Les Légionnaires passent par la porte sainte, car ce mois est consacré aux personnes vivant avec handicap et à tous les regroupements ecclésiaux à spiritualité mariale. La messe connaît quatre événements significatifs : la fête patronale de la Propédeutique, les confirmations d’une trentaine des petits Séminaristes et de deux Propédeutes, les Engagements des Légionnaires et enfin la  Présentation des nouveaux membres des Conseils paroissiaux de Kangu : pastoral et affaires économiques. Une belle messe bien animée par la chorale sélectionnée sous un ciel assez clément. Après la messe, la réception pour les invités, a lieu à la Propédeutique : discours du Président des Propédeutes, discours du Recteur, mot du Père évêque et enfin repas. L’abbé Jules Kienga, Chargé de la Formation Initiale, est présent depuis la veille au soir ; il y reste quelques jours pour un cours. Le Père évêque et sa suite regagnent Boma : il est 16h30 quand ils quittent la Propédeutique. [Voir diapositives]

01-05-2016 : Célébration du Jubilé de la miséricorde avec les personnes vivant avec handicap et les légionnaires de la ville de Boma à la paroisse Saint Charles Lwanga, Boma-Kabondo. En ce dimanche 01 mai 2016, 6è dimanche de Pâques Année C, fête de Saint Joseph Travailleur, Ouverture du mois marial, le diocèse de Boma a programmé l’ouverture du mois consacré au Jubilé de la miséricorde avec les personnes vivant avec handicap et les légionnaires de la ville de Boma. C’était en l’église paroissiale Saint Charles Lwanga, Boma-Kabondo. Ils étaient nombreux, les légionnaires et les personnes vivant avec handicap, principalement ceux de l’Institut Luzolo et de Florentia, mais aussi d’autres. L’église était pleine et plusieurs personnes étaient dehors. Autour du Père évêque une dizaine de prêtres ont concélébré. Parmi les fidèles les Frères, les Sœurs. Madame le Maire était aussi présente. La chorale sélectionnée a fait bouger l’église et fait mettre les Mamans Légionnaires et les Mamans Catholiques plusieurs fois debout avec des cris et de mouvements de danse. La messe a commencé à 08h40. Comme cérémonie particulière : la passation du cierge jubilaire. Les acolytes et majorettes (leur mois fini) ont transmis le cierge jubilaire aux personnes vivant avec handicap et aux Légionnaires (ainsi que tous les mouvements à spiritualité mariale). L’hymne de la miséricorde a été chantée les bougies allumées de la part des Légionnaires et personnes vivant avec handicap. A la fin de la messe, le Père évêque a ouvert officiellement le mois marial. La journée s’est clôturée par un repas au Centre Luzolo. L'événement a été diffusé en direct sur les ondes de la RTDN : Radio et Télé. [Voir diapositives]

30-04-2016 : Célébration du sacrement de confirmation et bénédiction de la chapelle scolaire au Lycée Maman Clare Mayela. Chaque année le Lycée Maman Clare organise une célébration sacramentelle soit pour des baptêmes ou confirmations des enfants de l’école. Selon la disponibilité, il arrive que le Père évêque préside lui-même à cette célébration. Cette année, conformément au calendrier épiscopal du mois d’avril, le Père évêque y a été personnellement présent. 14 élèves, filles et garçons, ont été confirmés. Le site s’est vu enrichir et agrandir de plusieurs bâtisses, notamment une en étage et sous-sol ; le réfectoire au sous-sol, la chapelle au rez-de-chaussée et la salle de spectacle avec tribune à l’étage. La messe, célébrée par le Père évêque, a connu une concélébration de 7 prêtres et une participation de nombreux fidèles, surtout laïcs dont tous ceux de l’école. La fanfare diocésaine était présente ainsi que la RTDN. Après la messe, les élèves ont présenté quelques jeux de danse, puis le Promoteur, A. Innocent Futi, a fait une adresse dans laquelle il a rendu hommage au Père Abbé Joseph Roduit, décédé récemment, grand bienfaiteur de cette oeuvre et à tous les autres bienfaiteurs, et enfin le Père évêque a dit un mot avant de passer à table. C’est par le repas que s’est clôturée la journée. Mais la soirée a été réservée pour la présentation d’une pièce de théâtre par les élèves. [Voir diapositives]

28-04-2016 : Bénédiction de la première pierre du dispensaire à la quasi-paroisse saint Kisito de Kai-Tshinionga. Comme on le sait, Kai-Tshinionga est une de ces quasi-paroisses crées en 2012. Jusqu’à présent elle n’a ni église ni presbytères dignes de ce nom. Un petit pas va se faire dans l’apostolat social, un dispensaire va y être érigé sous la direction du BDOM et grâce à l’appui de MISEREOR (Église allemande). La première pierre de cette bâtisse a été posée ce jeudi 28-04-2016 par le Père évêque par une cérémonie de bénédiction. Il est 10h50 lorsque le Père évêque, l’abbé Chancelier et Madame Dr Adolphine Metamonika, Directrice du BDOM, sont accueillis à l’entrée du village par le Chef du village, l’Administrateur paroissial et la population villageoise, après s’être faits escorter depuis le village précédent par une colonne motorisée avec à sa tête l’abbé Alain-Xavier, vicaire de Kai-Tshinionga. Le Père évêque et sa suite effectuent d’abord la traversée du village à pieds guidés par le Chef du village et accompagnés de l’Administrateur paroissial et de fidèles au rythme de chants religieux. Ensuite, visite au saint Sacrement. Puis cérémonie de la bénédiction de la première pierre. En outre, rencontre du Père évêque avec le Chef du village et ses notables ; le Père évêque s’étant aussi fait accompagné de toute l’équipe sacerdotale présente. Notons que le Père Marie-Fidèle dit Pakhaf est aussi de la partie ainsi que deux de ses jeunes confrères en observation. Enfin, la journée s’achève par un repas fraternel. Sur la route de retour, le convoi épiscopal s’arrête à Khanzi, accueilli par l’équipe sacerdotale : causerie qui prend plus d’une heure. Entre Khanzi et Boma, plus exactement proche de « dibanga ya montre » un embouteillage provoqué par des véhicules embourbés et renversés obligent le Père évêque à abandonner sa Jeep et à faire venir un autre véhicule de Boma pour les aider à achever le voyage. Il est 19h30 lorsque le Père évêque et sa suite à domicile. La Jeep du Père évêque n’arrivera à l’évêché qu’à 22h00. [Voir diapositives]

24-04-2016 : Célébration du Jubilé de la miséricorde avec les adolescents à la prison de Tshela. Conformément au calendrier épiscopal et dans le cadre de la célébration du jubilé de la miséricorde, l'autorité diocésaine a prévu une célébration eucharistique avec les adolescents à la prison centrale de Tshela, ce dimanche 24 avril 2016. Étant retenu pour une visite pastorale à la paroisse Saint Michel de Kizu, le Père Évêque s'est fait représenter par l'Abbé José Claude MBIMBI MBAMBA, vicaire épiscopal en charge de l'apostolat des laïcs. C'est le samedi 23 à 16h00' que ce dernier est arrivé à Tshela. Et, à 21h20', il a été rejoint par l'Abbé Jean Liévin MALONDA, Aumônier diocésain des jeunes et la Sœur Clémentine MALEMBE, Aumônier diocésain adjoint des jeunes, qui rentraient de Kinshasa où ils étaient partis pour des raisons liées à leur charge...........[Lire le texte intégral]     [Voir les diapositives]

23/24-04-2016 : Visite pastorale de Père évêque à la paroisse saint Michel de Kizu. Partis de Boma à 08h30, en compagnie de novices des Sœurs Servantes de Marie de Boma et des Frères de Saint Joseph de Boma, le Père évêque, l’abbé Chancelier et l’abbé Maître des cérémonies épiscopales arrivent à la paroisse de Kizu à 16h30 après une escale à Kangu, à Lukula et à Tshela Mbata-Ntombo où ils prennent le repas de midi. Les fidèles de Kizu avec, à leur tête, l’équipe sacerdotale accueillent le Père évêque et sa suite au village de Kiobo ki Kizu. À la paroisse même, d’autres fidèles les attendent surtout les enfants du groupe KA avec un mot de bienvenue et un bouquet des fleurs. Par la suite, le Père évêque, après un petit moment de relaxe, rencontre les divers groupes paroissiaux puis les sœurs ICM, puis le souper, et la soirée se clôture par le concert musical auquel prennent part les novices. Le dimanche 24-04-2016 : laudes, petit déjeuner, rencontre avec l’équipe sacerdotale, visite à l’hôpital et enfin eucharistie. Au cours de la messe, deux événements importants : retraite de 4 Chefs catéchistes et Institution d’un Chef catéchiste. Avant la bénédiction finale, le Père évêque présente les novices à l’assemblée. La visite se clôture par un repas fraternel dans la grande salle du Lycée. Sur le chemin de retour, le Père évêque laisse les novices dans leurs couvents à Kangu. [Voir diapostives]

18/22-04-2016 : Internoviciat avec les Sœurs Servantes de Marie et les Frères de Saint Joseph de Boma à l'Évêché. Tous les deux ans, le Père Évêque donne cours aux novices des Sœurs Servantes de Marie de Boma et des Frères de Saint Joseph de Boma sous forme d’Internoviciat, regroupant deux promotions : les novices canoniques et les novices en stage. Depuis 2004 cela se fait à Boma à l’évêché. Du 18 au 22 avril de cette année, la communauté de l’évêché, comme d’habitude, a eu la joie d’accueillir ces jeunes religieux. Longeant dans des chambres du Centre Pastoral et ayant les cours dans la salle de Conseil de l’évêché, les novices partagent la table de l’évêché et prient avec la communauté de l’évêché, dans la chapelle de l’évêché sauf pour les complies dans la chapelle du Centre Pastoral. Elles étaient 6 cette année : cinq Sœurs et un Frère. Beaux moments de jeunesse pour la communauté de l’évêché. [Voir diapositives] Le jeudi 21 avril, dans l’après-midi, les novices ainsi que la communauté de l’évêché, l’abbé Chancelier et le Père évêque (le VG étant à l’étranger) se rendent à la chapelle de la communauté Mgr Nsumbu pour l’adoration et la messe vespérale. Le vendredi 22 avril, dans l’après-midi, le Père évêque accompagne les novices à la visite de BRALIMA. [Voir diapositives] Le samedi, les novices accompagnent le Père évêque en visite pastorale à Kizu. C’est le dimanche 24 avril, dans la nuit, de retour de Kizu, que le Père évêque quitte les novices à Kangu. Belle semaine, pleine de jeunesse.

17-04-2016 : Célébration eucharistique à L’Université Président Joseph Kasa Vubu (U.K.V.). La messe commence à 10h30 dans la chapelle de l’I.B.M., organisée par l’aumônerie catholique de l’enseignement supérieur et universitaire ; la messe connaît une importante affluence : Madame le Maire, le comité de gestion de l’U.K.V., certains professeurs, les étudiants consacrés de l’ESU de Boma, plusieurs professeurs prêtres de l’ESU, plusieurs étudiants laïcs catholiques. À l’autel le Père évêque est entouré des prêtres étudiants et professeurs dans l’ESU. La chorale « étoile du ciel » et une autre aux couleurs plus locales se mettent ensemble pour animer cette messe : très épatant. Le caractère festif de la messe et de la journée est renforcé par le fait qu’il y des baptêmes, des confirmations, des premières communions et des réintégrations dans les sacrements parmi les étudiants. La journée se clôture, comme il faut s’y attendre, par un repas fraternel : les invités de marque sont accueillis au guest des professeurs, les autres dans la salle des fêtes de l’I.B.M. [Voir diapositives]

14-04-2016 : Obsèques de Papa Philippe TEMBO MASINGA, Père de l’abbé Constant Ngimbi Tembo et beau-frère de l’abbé Philippe-Landry Dinandi. Le Jeudi 14 avril 2016 : après la levée de la morgue de l’HGR Muanda Ville, le corps du défunt a été exposé dans une vaste cour, près du domicile familial, où la veillée funéraire a été organisée, avec la participation nombreuse de personnes de tout acabit et l’animation de plusieurs chorales de la paroisse, y compris une chorale protestante. Le lendemain, la messe des obsèques était célébrée dans l’église paroissiale de Pika-Pende Sainte Famille par l’abbé José-Claude Mbimbi Mbamba, délégué de Monseigneur l’évêque, entouré de plusieurs confrères du Doyenné de Muanda et d’autres venus de Boma et du Mayombe, sans oublier la présence fort remarquée des religieuses et de plusieurs fidèles laïcs. L’abbé José-Claude a focalisé son homélie sur l’attitude de la famille chrétienne face à l’énigme de la mort : celle-ci ne doit pas entraîner la division dans la famille, la maltraitance et l’abandon de la foi ; elle doit plutôt être l’occasion de vivre davantage la solidarité fraternelle, le soutien mutuel dans l’épreuve et l’abandon à Dieu. À la fin de l’eucharistie, l’abbé Landry a, au nom de la famille, remercié Monseigneur l’évêque pour sa proximité avec la famille éprouvée, à travers ses paroles et gestes de réconfort ; Monseigneur le Vicaire général, pour son appel téléphonique peu avant son voyage pour l’étranger ; le délégué épiscopal, pour la célébration des obsèques ; et enfin, tous les confrères présents, les sœurs et les nombreux fidèles pour leur participation et leur soutien. L’inhumation a eu lieu directement après la messe, dans le nouveau cimetière de Makasamba, sur la route vers Boma. [Voir diapositives]

15-04-2016 : Ouverture d’une série de conférences sur la pastorale carcérale dans la grande salle de l’évêché. C’était prévu pour le 13 avril, mais reporté pour de raisons de service. Comme on le sait, le mois d’avril est consacré à la pastorale carcérale. Déjà à Pâques, le Père évêque a prié avec les prisonniers dans la prison de Boma. Il était accompagné de la chorale Reine de la paix de la paroisse Christ-Roi de Boma-Kabondo et d’une forte délégation des Sœurs Servantes de Marie de Boma. Dimanche 24-04-2016, ce sont les adolescents qui participeront à l’eucharistie avec les prisonniers de Tshela dans la prison. Ces diverses visites et plusieurs autres non évoquées ici s’inscrivent dans le programme général de l’année sainte de la miséricorde. À côté de ces visites, une série de conférences : formation, informations et sensibilisation est prévue. C’est cela qui constitue le programme de ce vendredi 15-04-2016. Tout commence à 16h10, dans la grande salle de l’évêché, avec la prière du Père évêque, introduit par l’A. Didier Mambutu, Modérateur et membre de la Commission J&P. La rencontre est fortement médiatisée : la RTDN (Radio et TV) est là et tout passe en direct. Un magistrat assure la conférence consacrée sur l’arrestation d’une personne : processus et droits de la personne. Belle conférence provoquant un débat fort alimenté. Il est 19h15 quand on est obligé d’arrêter. Comme tout a été enregistré, on y reviendra par une rediffusion pour une plus grande participation de la population par téléphone ouvert. La rencontre termine par un cocktail. Lire ci-après le mot d’introduction du Père évêque donnant le ton à cette série de conférences. [Lire le mot du Père évêque]. Rappelons, cette rencontre est une ouverture à d’autres rencontres qui auront lieu dans les paroisses. Merci à tous ceux qui ont pris part à cette rencontre. [Voir diapositives].

10-04-2016 : Concert religieux par le MIEC. L’aumônerie universitaire catholique du diocèse de Boma a organisé un concert de chants de Pâques  en date du 10 avril 2016 dans la salle Jean-Paul II. En effet, depuis deux ans exactement, une chorale classique a vu le jour au sein du Mouvement International des Etudiants catholiques, section ville de Boma. Mgr Cyprien MBUKA, Evêque de Boma, l’a lui-même baptisée sous le nom de « Etoile du ciel ». C’est cette chorale qui a offert un concert pour fêter la résurrection de notre Seigneur Jésus-Christ. Tout a commencé à 19h10’ par le mot de bienvenue prononcé par l’abbé Dominique PHUMU MBAMBI, Aumônier Diocésain des Universités, est venue la prière dite par le Père évêque. C’est après cette prière qu’a commencé le concert proprement dit. Le concert a été sectionné en trois parties. La première partie avait une série de chants classiques, la deuxième des chants gospels et la troisième des chants folkloriques. Pour chaque partie, les choristes ont changé de tenues uniformes. La chorale Étoile du ciel a exécuté des chansons dans plusieurs langues (français, anglais, italiens, swahili, zoulou, yombe).  Quelques uns des chantres se sont déployés en exécutant des morceaux en solo ou en duo.  Beaucoup d’invités à ce concert ont répondu favorablement à tel enseigne que la salle Jean-Paul II était pleine. Cette jeune chorale s’est défendue comme si elle était âgée de plusieurs années. Bref, elle a présenté un concert très agréable. Le Père évêque, compte tenu d’autres charges, n’a pas pu être présent à la clôture du concert. L’abbé Aumônier Dominique PHUMU MBAMBI a félicité la chorale Étoile du ciel qui, selon ses mots, a emporté tous ceux qui ont suivi le concert au ciel. A la place du Père évêque, c’est l’abbé José-Claude MBIMBI MBAMBA, Vicaire épiscopal en charge de l’apostolat des laïcs, qui a dit le mot de clôture. A son tour, il a remercié les organisateurs de ce grand événement et a félicité la chorale qui apporte un souffle de la culture religieuse dans cette ville historique. « Avec le MIEC, c’est le miel », a-t-il conclu. Tout s’est terminé par la prière dite par l’Abbé José-Claude MBIMBI MBAMBA. Il était 21h45’. [Voir diapositives]

10-04-2016 : Jubilé de la miséricorde avec les acolytes et les louangeuses et leurs encadreurs. Alors que le calendrier de l’Église universelle célèbre ce 10-04-2016 le 3è dimanche de Pâques, le calendrier du diocèse de Boma prévoit pour le Père évêque la célébration de la miséricorde avec les enfants de chœur (acolytes et louangeuses). Cela s’est passé à la paroisse Bienheureuse de Lovo. Contrairement à ce qui a été prévu, les enfants ne sont arrivés à Lovo que ce matin du 10 avril ; dès 07h00 du matin le premier convoi est là. Toutes les paroisses du doyenné de Boma sont présentes, sauf Mbotama et Khanzi. Lorsque le Père évêque et sa suite arrivent à Lovo à 08h50, ils sont accueillis à l’entrée de la paroisse par la fanfare diocésaine ainsi que les acolytes et louangeuses, tous habillés de leur uniforme selon la paroisse. Delà tous montent vers la paroisse en procession. La messe est normale sauf quelques particularités : tous les enfants de chœur et leurs encadreurs passent par la porte sainte, ils sont accueillis au chœur de l’église par une bénédiction sur le front faite par le Père évêque alors que tous les autres fidèles sont déjà en place dans l’église ; après ce rite, vient la bénédiction de l’eau suivie de l’aspersion, puis le Gloria et ainsi de suite. Il n’y aura plus de Kyrie sauf le baiser de paix après le Credo. Le rythme normal est suivi : Gloria, Parole de Dieu, Hymne de la miséricorde, Credo, Baiser de Paix, Prière des fidèles, Offrandes. Les acolytes de Lovo assurent le service pendant que les autres sont à la place préparée pour eux ; de même, les louangeuses de Lovo assurent le service principal, mais les autres louangeuses interviennent paroisse par paroisse pour les seconder et, de toutes les façons, toutes les louangeuses, chacune à la place prévue pour elle, font la chorégraphie. Une ambiance d’une liturgie « céleste ». Après la communion, mot de la paroisse, ensuite mot des enfants et enfin bénédiction finale. Après la bénédiction finale, les enfants ainsi que leurs encadreurs et les fidèles désireux de le faire se rendent en procession vers le sanctuaire Bienheureuse Anuarite sous la conduite de la fanfare diocésaine. Au sanctuaire : une prière, puis la bénédiction du sanctuaire et enfin la bénédiction solennelle de l’assemblée par le Père évêque. Tout se clôture au sanctuaire par les photos de famille selon les paroisses. La journée se termine par un repas fraternel pris tous ensemble à la cour de l’école primaire. Très belle journée, très ensoleillée et très familiale. [Voir diapositives]

05-04-2016 : Rencontre du Père évêque avec quelques encadreurs des acolytes et des majorettes. Le calendrier épiscopal d’avril prévoit le jubilé de la miséricorde avec les acolytes, les louangeuses et leurs encadreurs dimanche 10 avril 2016 à la paroisse Bse Anuarite de Lovo. Ce mardi 05-04-2016, dans la salle de Conseil de l’évêché, le Père évêque, accompagné de l’abbé chancelier, a réuni à 16h00 quelques encadreurs et aumôniers des jeunes pour préparer ce rendez-vous spirituel. Les paroisses de la ville ainsi que Tseke-Mbanza et peut-être aussi Kidima vont y être présentes. Ce sera l’occasion pour ces enfants de refranchir la porte sainte et d’aller prier auprès de la Bse Anuarite. Ils se préparent à s’y rendre dès le samedi 09 avril età y passer la nuit en compagnie de la fanfare diocésaine. [Voir Diapositives]

04-04-2016 : SSMB, Fête patronale. Habituellement l’Annonciation, fête patronale des Sœurs Servantes de Marie de Boma, se célèbre le 25 mars. Cette année le 25 mars est tombé en plein triduum pascal, le vendredi saint, voilà la raison du renvoi de cette fête à plus tard, après Pâques, le 04 avril 2016. Si l’Annonciation est pour l’Église universelle une solennité et donc une grande fête, elle est encore davantage pour le diocèse de Boma dans la mesure où elle est la fête patronale de la Congrégation des Sœurs Servantes de Marie de Boma. Fête patronale : elle est pour tous les fidèles du diocèse de Boma et surtout pour les Sœurs Servantes de Marie de Boma, une occasion privilégiée de prendre conscience de leur identité profonde. Le saint patron est le miroir qui renvoie à ce que l’on doit être. Toutes les communautés des SSMB de la ville avec une forte délégation des autres communautés se sont retrouvées à la Maison généralice à Mbangu. La messe, célébrée par le Père Évêque, a commencé à 10h10. À la concélébration : le Vicaire Général, les abbés chancelier, l’aumônier des Sœurs, le curé de Mama ya Luzingu, l’aumônier diocésain des Mamans catholiques, l’aumônier diocésain des jeunes, Cyprien Corneille, José-Claude Mbimbi ainsi que des prêtres de Matadi. La fête a été d’autant plus solennelle qu’elle a connu la première profession religieuse de la Rosalie NZUZI VUVU, une qui a été retardée pour six mois. Celle-ci a été reçue par le Père évêque la veille, le dimanche 03-04-2016 à 19h00, à l’évêché pour la visite canonique. La Mère Générale ainsi que la Maîtresse des novices l’ont accompagnée. Au terme de la visite canonique, toutes trois ont été invitées à souper avec la communauté de l’évêché. [Voir diapositives] La messe du 04 avril a été une belle cérémonie. Un repas fraternel a clôturé cet événement, au cours duquel cadeaux et danse ont renforcé la joie et la fraternité. [Voir diapositives]

02-04-2016 : Funérailles de Maman Caroline KIOBO ki NSOKI. Qu’on se rappelle, Maman Caroline, la maman de l’abbé Paulin Ngoma Bandenda, est décédée à Lukula le 23 mars 2016. Placée à la morgue de Lukula, la dépouille morte est sortie ce vendredi 01-04-2016. La veillée mortuaire a eu lieu à la tribune de la famille, à la cour de la paroisse sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de Lukula. Ce samedi 02-04-2016 a eu lieu la messe de funérailles. Un soixantaine de prêtres étaient présents à la concélébration, à la messe dont l’abbé Paulin était le célébrant principal en présence du Père évêque. L’abbé Raphaël Makuela, préfet du collège saint Charles Lwanga, a assuré la prédication. Le Vicaire Général et l’abbé Chancelier y étaient aussi. Plusieurs prêtres sont venus tout fraîchement de la retraite de Mbata-Kiela, premier groupe, retraite prêchée par l’abbé Jules Kienga. Une forte présence aussi bien des consacrés que des laïcs. Le grand frère de l’abbé Paulin, Mr Jean-Claude, a fait le déplacement de la Suisse où y vit depuis plusieurs années. Un repas fraternel a conclu ces retrouvailles. [Voir diapositives]

02-04-2006↔02-04-2016 : RTDN A 10 ANS. BON ANNIVERSAIRE. L'histoire nous apprend qu'un certain 02 avril 2006 la RTDN émettait son premier signal Radio. Il a fallu attendre un mois et deux semaines, plus exactement le 17 juin 2006, pour voir les premières images de la RTDN. Ainsi RTDN recevait son sens plein : Radio Télé Diocésaine Nguizani. Durant ce mois et deux semaines qui vont suivre la RTDN va vivre son anniversaire en union avec ses auditeurs et spectateurs. Connaître les 10 ans de la RTDN : sa ligne éditoriale, sa grille des programmes, son personnel, son fonctionnement, sa technologie, son extension géographique, son impact pastoral, ecclésial et social, ses ambitions. Un concours sur la culture religieuse catholique entre les écoles secondaires du réseau catholique  clôturera cette période. Pour paraphraser le pape François : la RTDN va regarder son passéc avec reconnaissance, vivre son présent avec passion et embrasser son avenir avec espérance. Voici aujourd'hui la situation de cinq stations : Station de Boma [Voir diapositives]; station de Tshela [Voir diapositives]; station de Muanda [Voir diapositives]; station de Mbata-Kiela [Voir diapositives]; station mobile [Voir diapositives].

29/30-03-2016 : Catastrophe à l’ITP Tshela. La nuit du 29 au 30 mars a connu une forte pluie avec vent violent, qui a causé pas mal de dégâts à Tshela, notamment à l’ITP. Plusieurs salles de classe ont vu leurs toitures emportées. Comme d’habitude, la RTDN lance un appel de détresse aux hommes et femmes de bonne volonté.

27-03-2016 : Solennité de Pâques, messe à la Prison de Boma. Cette visite du Père évêque à la prison ouvre par anticipation le mois d’avril consacré à la pastorale carcérale dans le cadre de l’année sainte de la miséricorde. La chorale Notre Dame Reine de la Paix de Christ Roi anime merveilleusement bien la messe, appuyée par la chorale de la prison, habillée en polos jaunes sur les photos ; les Sœurs Servantes de Marie de Boma, Communautés de Boma, accompagnent le Père évêque ; ce sont elles qui apportent la nourriture déjà préparée et qui la distribuent aux prisonniers après la messe pour leur permettre de bien manger en ce jour de la Résurrection du Seigneur. La messe commence à 10h20. Arrivé sur le lieu un peu avant le début de la messe, le Père évêque accompagné de l’abbé Chancelier, est accueilli par la Direction de la Prison. Tous les prisonniers sont déjà rassemblés à la cour de la prison ainsi que la chorale et les fidèles venus pour prier avec les prisonniers ; c’est là que la messe a lieu. Après la messe : repas offert aux prisonniers par les Sœurs. La paroisse Christ Roi ainsi que Mademoiselle Maria Dolores Zamora ont apporté aussi quelques vêtements. L'évêché a apporté quelques vivres, notamment du riz et du sucre. Une belle journée, très ensoleillée et une ambiance très festive. [Voir diapositives]

26-03-2016 : Veillée pascale à la Cathédrale N.-D. de l’Assomption de Boma. Il est 20h10, ce samedi saint 26-03-2016,  lorsque le Père Évêque et les officiants se rassemblent autour du feu pascal pour le rite du cierge pascal. Une messe de veillée pascale comme les autres ; la chorale sélectionnées anime ; le panier de l’évêque est offert par la Communauté saint Joseph et la Commission des jeunes ; six jeunes sont baptisés et confirmés, une fille et cinq garçons. Le repas dans la salle saint Antoine clôture les cérémonies. [Voir diapositives]

25-03-2016 : Chemin de la Croix et Célébration de la Passion du Seigneur à Phatu. Après le petit séminaire, après un petit crochet à la paroisse Kangu, à la paroisse de Nsioni et au deuil de la maman de l’abbé Paulin à Lukula, le Père évêque et l’abbé Chancelier arrivent à Phatu à 12h20. Accueil par l’équipe sacerdotale et quelques fidèles. Sans trop tarder : repas au presbytère. Après le repas : visite aux couvents des Frères de saint Joseph de Boma et des Sœurs Sainte Famille de Bordeaux. Une rapide visite est effectuée au terrain des Sœurs où se trouve présentement une petite case avec un centre de couture et possibilité de loger deux personnes. De fait, une ou deux Sœurs y logent chaque nuit pour garder le matériel. À côté de la petite bâtisse se trouve un puits d’eau récemment réalisé. Revenu à la cure, le Père évêque rencontre quelques membres des Conseils paroissiaux de Temvo. Après cette rencontre, c’est le temps de se préparer pour se rendre au lieu du départ du chemin de la croix (un peu au-delà du Centre de santé de référence en pleine cité). Le chemin de la croix commence à 15h30. Une importante participation. La suite, bien sûr, se fait dans l’église qui est tellement pleine que plusieurs personnes sont obligées de se mettre dehors. Après les cérémonies, souper au couvent de Sœurs et enfin retour à Boma pour le Père évêque et sa suite. [Voir diapositives]

24-03-2016 : Sainte Cène au petit séminaire. Depuis l’année dernière, avec la retraite des prêtres qui se fait au petit séminaire, le Père évêque se contente du jeudi avec les petits séminaristes qui sont obligés de vider le lieu dès le vendredi saint pour préparer déjà la retraite des prêtres. 10h30 ce jeudi 24-03-2016, le Père évêque et l’abbé Chancelier arrivent sur la colline sacrée, accueillis par l’équipe des Formateurs d’abord puis par toute la communauté des élèves : hymne du séminaire et discours de président des étudiants [Lire le discours] et mot du Père évêque. À 11h00 : rencontre du Père évêque et de l’abbé Chancelier avec tous les élèves, et cela jusqu’à 13h00. Après : repas, repos et à 16h30 début de la messe. Comme d’habitude la communauté de la Propédeutique est présente ainsi que les fidèles des environs. Parmi les prêtres il y a aussi l’abbé Jean-Claude Nsakala, ancien professeur de Mbata-Kiela, mais actuellement aux études à l’UCC (Écritures saintes). Messe animée par les petits séminaristes. Le lendemain matin, 25-03-2016, le Père évêque fait un petit tour sur le site, admirant certaines dernières acquisitions : panneaux solaires illuminant le bloc des Formateurs, la salle d’étude et la salle informatique ; de jolies petites tables qui remplacent des bancs dans plusieurs salles de classes, etc. C’est un don d’un ami prêtre allemand. En ce matin du vendredi saint, les élèves se préparent à partir pour les vacances : beaucoup de mouvement. Avant de quitter le petit séminaire, le Père évêque rencontre d’abord les travailleurs et enfin les Formateurs. [Voir diapositives]

24-03-2016 : Bénédiction de la grotte de la paroisse saint Luc de Nsioni. Le Père évêque et l’abbé Chancelier arrivent à Nsioni ce mercredi 24-03-2016 à 19h30 ; ils sont accueillis par une l’équipe sacerdotale ainsi que quelques fidèles. Après un petit moment de relaxe vient le souper. Le curé doyen de Kangu, abbé Emmanuel Phaka, les y rejoint. Le lendemain matin, jeudi 25-03-2016, la journée, pour le Père évêque et l’équipe sacerdotale, commence par les Laudes au salon du presbytère pendant que les fidèles sont déjà à l’église. Après les Laudes, cérémonie de la bénédiction de la grotte Notre Dame des Pauvres. Tout commence dans l’église : chants, Parole de Dieu, Monition, prières des fidèles, ensuite procession chantée vers la grotte et enfin rite de bénédiction. Les fidèles sont nombreux. Le curé doyen de Kangu y est également. Après la bénédiction petit déjeuner à la cure. De Nsioni, le Père évêque et l’abbé Chancelier se rendent au petit séminaire, Mbata-Kiela, pour la sainte Cène du jeudi saint. [Voir diapositives]

23-03-2016 : « Bampangi légionnaires à la grotte centrale de Boma ». Comme on le sait, les Légionnaires célèbrent habituellement leur ACIES (engagements et renouvellement des engagements pour les anciens) en la fête de l’Annonciation. Comme cette année, cette fête qui, habituellement a lieu le 25 mars, a été renvoyée au 4 avril, car en plein carême, nos Légionnaires du Comitium de Boma se sont retrouvés tout de même à la date du 25 mars 2016 à la grotte centrale de Boma pour une messe célébrée par le Père évêque au cours de laquelle des nouveaux membres ont fait leurs engagements et les anciens renouvelé. La grotte était pleine de « Bampangi légionnaires ». La messe, animée par une chorale des légionnaires, a commencé à 10h30. Présidée par le Père évêque, cette messe a connu la concélébration de Mgr le Vicaire Général, de l’Abbé Chancelier et de quelques curés de Boma dont le curé doyen; parmi les prêtres présents l'abbé Jacques-Laurent Mbumba Konia, aumônier diocésain des Légionnaires ainsi que l'abbé Médard Bianu Tsingana, aumônier des hôpitaux de Boma et vicaire à Boma saint Charles Lwanga, Kabondo, aumônier décanal des Légionnaires. Après la messe, un repas fraternel a été pris dans l’enceinte même de la grotte. [Voir diapositives]

20-03-2016 : Dimanche des rameaux à Bon Pasteur, Boma Km8. 08h20, le Père évêque arrive à la paroisse. Immédiatement, tous les ministres s’habillent et la procession commence. Tout débute à la cour de l’église avec la bénédiction des rameaux des membres de la chorale et des ministres ; pour les autres fidèles, la bénédiction a lieu dans l’église pour éviter une procession dangeureuse à cause du nombre de gens, car il y a deux ans cela a provoqué plusieurs fractures à cause des bousculades.  Comme on pouvait s’y attendre pour un tel événement, la foule était nombreuse, non seulement dedans, mais aussi dehors. Beaucoup d’enfants et de jeunes. La messe a été bien animée par la chorale sélectionnée. Après la messe, un repas fraternel au couvent des Soeurs Servantes des Pauvres. Sur le chemin de retour vers l’évêché, le Père évêque et sa suite se sont arrêtés  à Florentia (travaux d’électrification) et Saïco saint Sacrement  pour voir l’avancement des travaux de la cure. [Voir diapositives]

19-03-2016 : Frères de saint Joseph de Boma, Fête patronale. Ce samedi 19 mars 2016, solennité de saint Joseph, a été une journée de joie et d’allégresse à Christ-Roi, paroisse qui abrite la Maison généralice des Frères de Saint Joseph de Boma. Les Frères des communautés de Boma ainsi que les élèves du complexe scolaire saint Joseph et quelques amis invités se sont retrouvés à la paroisse Christ-Roi. Il était 10h00 lorsque le Père évêque, accompagné de Mgr le Vicaire Général, de l’Abbé Chancelier, de l’Abbé Maître des cérémonies épiscopales, est arrivé sur le lieu, accueilli par quelques élèves. La messe a commencé à 10h25. C’est la chorale du collège qui a animé. Pendant la messe, la dépouille mortelle d’un élève de l’IBM était exposée dans la salle paroissiale de Christ-Roi, de telle manière qu’après la messe une courte présence y a été assurée par le Père évêque.  A la fin de la messe, avant la bénédiction finale, le Frère Vicaire Général, Calixte Ntumba, au nom de la famille joséphite s’est adressé à l’assemblée pour un mot de remerciement. C’est par un repas fraternel que s’est clôturée cette belle rencontre de prière et de fraternisation. Le repas a été pris dans l’enceinte du Généralat des Frères, où les élèves de l’école primaire du complexe saint Joseph ont joué une saynète sur Marie et Joseph avec la naissance de Jésus. [Voir diapositives]

16/17-03-2016 : Journées presbytérales 2016. Sous la présidence du Père Évêque, le diocèse de Boma a organisé  la 17ème édition des journées presbytérales sur le thème « le prêtre et l’accompagnement des familles : témoignage de foi et de joie », en s’inspirant de la page de l’évangile de Saint Jean au deuxième chapitre, le verset cinq (Jn 2,5) : « Faites tout ce qu’il vous dira ». Durant cette année où l’Église universelle accorde une place particulière à la miséricorde et où elle reste également branchée sur le thème de la famille, il est tout indiqué que notre communauté presbytérale s’insère dans cette dynamique. Dans cette perspective, l’Autorité diocésaine, après avoir recueilli les avis de la Commission du clergé, a retenu que ces journées presbytérales prolongent les réflexions de l’année dernière qui, elles aussi, étaient consacrées à la famille. Comme d’habitude et en vue d’un meilleur approfondissement, ces réflexions se sont déroulées en trois étapes : chaque communauté presbytérale a répondu au questionnaire envoyé par la commission du clergé. Ensuite, chaque doyenné s’est retrouvé pour rassembler les réflexions de différentes communautés. Enfin, l’assemblée plénière au niveau diocésain qui réunit tous les prêtres autour de Père Évêque a débattu ensemble. Les assises  se sont étendues sur deux jours au niveau diocésain: du mercredi 16 au jeudi 17 mars 2016. Venus de tous les 9 doyennés du diocèse, 166 prêtres se sont retrouvés autour de Père Évêque. Comme d’habitude, c’est l’occasion, pour les prêtres, de prier ensemble, de fraterniser, de se détendre [Voir diapositives]et de s'écouter mutuellement, de manger ensemble [Voir diapositives] . Elles sont, en outre, une opportunité pour eux de s'encourager et de s'interpeller mutuellement  dans la justice, la vérité et le respect mutuel. Elles sont, enfin, un moment propice d’évaluer leur marche commune, de regarder ensemble vers l’avenir par rapport aux questions débattues. Ces assises, introduites par une messe, [Voir diapositives] terminent toujours par la messe chrismale au cours de laquelle les prêtres renouvellent leurs engagements sacerdotaux. [Voir diapositives] Les échanges durant les deux jours  les ont enrichis mutuellement, les aidant ainsi à regarder la réalité vivante et complexe dans laquelle évoluent les prêtres. [Voir diapositives] Cinq  questions majeures ont constitué la toile de fond de ces réflexions : L’année passée, les  Journées presbytérales ont porté sur la relation du prêtre avec la famille dont il est issu. Il a été souhaité que le prêtre soit évangélisateur de sa propre famille afin que celle-ci devienne évangélisatrice à son tour. Un questionnaire avait été envoyé aux communautés. Après avoir entendu les rapports issus de nos 9 doyennés ; considérant les propositions et recommandations du dernier congrès sur la famille organisé par la CENCO; tenant compte des exigences du droit relatif à la responsabilité parentale ; devant toutes les situations  que connaît la famille en général, et la famille presbytérale en particulier ; après échanges et débats lors de ces journées ; les réflexions nourries d’expériences ont donné lieu à certaines résolutions et ou recommandations suivantes : [Lire les recommandations] A cette occasion les prêtres présents ont profité de faire faire des photos passeport pour le Celebret national. [Voir diapositives] Il est demané aux autres prêtres d'envoyer à la chancellerie chacun sa photo passeport en fichier électronique.

14-03-2016 : Messe des funérailles de papa Alphonse Tona. Comme déjà annoncé, papa Tona Alphonse, père de la Sœur Véronique Lau, ssmb, est décédé à Nsioni le 07-03-2016 à l’âge de 74 ans. Placé à la morgue de Lukula, la dépouille morte est sortie le lundi 14-03-2016. Une messe des funérailles, célébrée par le Père évêque avec la concélébration d’une trentaine de prêtres dont Mgr le Vicaire Général, a eu lieu à la paroisse saint Luc de Nsioni à 17h00 de lundi 14-03-2016. Une autre messe a eu lieu le mardi 15-03-2016, suivie de l’inhumation. [Voir diapositives]

10/13-03-2016 : Célébration de la clôture de l’année consacrée aux écoles et célébration du mois de la miséricorde par les écoles. Qu’on se rappelle, le 08-03-2016, à Tshela Mbata Ntombo, s’ouvrait le jubilé d’or en diocèse de la déclaration conciliaire, Vatican II, consacrée à l’éducation chrétienne. En effet, le 28 octobre 1965, le Bienheureux pape Paul VI publiait, parmi plusieurs documents du Concile Vatican II, la déclaration sur l’éducation chrétienne « Gravissimum educationis momentum ». Les écoles du diocèse se sont mises en route et en pèlerinage avec le cierge jubilaire allumé le jour de l’ouverture de cette année. Tous s’y sont mis : pasteurs, éducateurs, parents et élèves eux-mêmes. Plusieurs activités et programmes ont été réalisés. Cela a été synthétisé dans le Message épiscopal aux écoles de l’année scolaire 2015-2016, déjà publié dans nos éditions antérieures. Pour emboîter le pas avec l’année de la miséricorde en cours, le Père évêque, dans la programmation du calendrier diocésain de l’année sainte de la miséricorde, a dédié le mois de mars, mois consacré à la célébration de la miséricorde dans les écoles. Du 10 au 13 mars 2016 c’était la concentration de la double célébration : clôture année des écoles et année de la miséricorde dans les écoles. Le 10-03-2016, tous les membres du Bureau de la Coordination incluant tout le personnel même des ZAP, se sont retrouvés à Kangu pour une récollection animée par l’abbé Lambert Ndangi, Conseiller du secondaire. Après la récollection, avec les élèves, un pèlerinage s’en est suivi à partir de l’ESEKA en longeant le Lycée de Kangu jusqu’à l’église paroissiale en passant tous par la porte sainte et en clôturant les cérémonies religieuses par la messe célébrée par l’abbé Coordinateur, Floribert Mavungu, avec la concélébration de quelques prêtres engagés dans l’enseignement primaire et secondaire. [Voir diapositives] Le vendredi 11-03-2016 était consacré aux préparatifs du samedi et du dimanche. Le samedi 12-03-2016 : à 09h00, dans la grande salle du collège saint Charles Lwanga de Lukula, rencontre biennale des chefs d’établissement et de leurs adjoints. Le Père évêque, parti la veille à Kinshasa pour assister aux obsèques de l’archevêque de Mbandaka-Bikoro, S. E. Mgr Joseph Kumuandala, a été représenté par l’abbé André Lelo, Vicaire épiscopal chargé des Œuvres. [Voir diapositives] L’après-midi, le Père évêque, revenu de Kinshasa par avion, rejoint non seulement les chefs d’établissements et leurs adjoints mais une foule du personnel de l’enseignement et une masse d’élèves. Tous l’attendent à la cour du collège. Il est 16h50, ce samedi 12-03-2016, lorsque le Père évêque, accompagné de l’abbé Chancelier, Dieudonné Luzolo, est accueilli par la grande foule scolaire en liesse. Sans tarder, commence la longue file d’activités culturelles : chants, saynètes, danses, ballets, récitations, poèmes, conférences. Voilà le menu d’avant le souper. Deux conférences très intéressantes : « L’enseignement catholique en RD Congo : hier et aujourd’hui » par Mr Pamphile Ntima Tsasa, Conseiller à la Coordination, et « Le réchauffement climatique de la planète terre » par le Préfet Bruno Ndolo de l’Institut Mfubu. Un débat a fait suite à ces deux conférences. Dans leurs saynètes et chants, plusieurs Instituts ont redit en d’autres termes les directives données par le Père évêque dans son Message de l’année pastorale adressé particulièrement aux écoles. Après le souper on est passé à la pièce de théâtre, présenté par les élèves du Collège saint Charles Lwanga. [Voir diapositives]  Le dimanche 13-03-2016 : à partir de 07h00, regroupement des enfants et des Enseignants au Collège saint Charles Lwanga, puis marche au rythme de la fanfare diocésaine jusqu’à la paroisse sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. Le Père évêque, qui avait passé la nuit à Lukula (Makuku matatu), s’est rendu à la paroisse un peu avant la messe pour les honneurs de la fanfare diocésaine. La messe a commencé à 08h55 à la cour, à la Tribune de la Famille. Une foule immense ; beaucoup de prêtres du monde scolaire ainsi que les curés doyens pour la concélébration, à laquelle se trouvaient aussi le Vicaire Général, arrivé ce même matin de Boma, et l’abbé Chancelier. La messe a été animée par une chorale des élèves. À la fin de la messe a eu lieu la cérémonie de la clôture de l’année jubilaire d’or des écoles. Le Coordinateur, avec le cierge jubilaire allumé, s’est rendu en procession du bas de l’autel vers le fond pour rejoindre ses Conseillers entourés de représentants d’enseignants et d’élèves pour revenir tous vers l’autel avec chacun un cierge allumé en pas de danse. Le Cierge avait été allumé à l’ouverture et après avoir circulé dans les divers Instituts et Ecoles il est revenu au point de départ. Arrivés tous devant l’évêque avec les cierges allumés, le Père évêque a éteint le Cierge porté par le Coordinateur ainsi que tous les autres : éteints mais intériorisés pour que la flamme jubilaire continue à briller. Cette cérémonie s’est clôturée par la lecture du Décret de clôture de l’année jubilaire par le Père évêque. A cette cérémonie ont été associés particulièrement nos aînés prêtresaînés, professionnels de l'eneignement en la personnelle des abbés Pierre Maduka et Antoine Ndilu. Belle journée, très ensoleillée et très participative. Le repas, pris à la Coordination, a conformé la joie du monde scolaire. L’événement depuis Kangu, le 10-03-2016 a été largement suivi sur l’ensemble du diocèse grâce à la RTDN. [Voir diapositives]

08-03-2016 : Journée internationale de la femme. C’est parti. Aujourd’hui, ce mardi 08-03-2016, le coup d’envoi a été donné à Boma pour la célébration du mois de mars, mois de la femme. À 10h00, la cathédrale Notre Dame de l’Assomption de Boma était déjà pleine de mamans. C’était le début de la messe, célébrée par le Père évêque avec une concélébration de l’abbé chancelier, des prêtres de la paroisse cathédrale, du Vicaire épiscopal chargé de l’apostolat des laïcs et de l’aumônier diocésain des mamans catholiques. Elles étaient nombreuses les mamans. Maman Maire était en tête. Elle avait invitée à cette messe toutes les mamans de Boma toutes confessions religieuses confondues. Une messe bien animée par la chorale des mamans et les majorettes y étaient présentes. La RTDN a fait une diffusion en direct : Radio et TV ; les écrans géants ont aidé celles qui étaient nombreuses dehors. Avant la bénédiction finale, le Message de paix adressé aux divers fidèles par les Pères spirituels des confessions religieuses de Boma a été lu par Mademoiselle Marcelline Nzati entourée des femmes représentant les diverses confessions religieuses de Boma. [Lire le Message] Après la messe, à l’esplanade de la cathédrale, Madame le Maire a adressé un message ; Madame le chef de Service du ministère Femme, enfants et famille a dit aussi un mot. Après ces interventions, un programme de dépistage volontaire a été organisé par le BDOM dans la salle saint Antoine, dépistage de malaria et de VHS ; les positifs recevaient une cure gratuite pour la malaria. Boma est fière de voir que 8 femmes sont à la tête des Institutions publiques : Mairie, Hôpital Général de Référence de Boma, Université Président Joseph Kasa Vubu, Bralima, Tribunal de Commerce, Aéroport de Boma, Ogefrem, et Souproved. Gloire à l’Éternel. [Voir diapositives

05/06-03-2016 : Célébration Diocésaine de l’Enfance Missionnaire. Chaque année, au diocèse de Boma, le Directeur Diocésain des Œuvres Pontificales Missionnaires, en partenariat avec la Commission des jeunes, organise un weekend de célébration de l’Enfance Missionnaire. Il s’agit de sensibiliser les enfants et les jeunes à leur engagement missionnaire ; les jeunes doivent se laisser évangéliser et devenir évangélisateurs des jeunes. Le Père évêque, en compagnie de l’abbé Chancelier, Dieudonné Luzolo, et de l’abbé Maître des cérémonies épiscopales, Joseph Mabonzo, est arrivé à Muanda ce samedi 05-03-2016 à 12h20, accueilli d’abord au plateau de BAKI par une poignée d’élèves représentant les primaires et secondaires accompagnés du Conseiller Résident et de quelques formateurs ; à la cours de la place de la paroisse Notre Dame de grâces le même rite d’accueil s’est répété, cette fois-ci, en plus d’une poignée d’élèves, le Curé doyen et quelques prêtres et membres de la paroisse. Sans trop tarder, le repas étant déjà prêt, les hôtes de marque sont passés à table. À 14h30 : début des activités culturelles dans la nouvelle salle paroissiale de Muanda sainte Trinité. Un programme qui a vu défiler la plupart des écoles catholiques du doyenné de Muanda : chants, danses, ballets, saynètes, récitations ainsi que la conférence sur l’enfance missionnaire assurée par l’abbé Valentin Luzolo, Directeur Diocésain des Œuvres Pontificales Missionnaires. Un bel après-midi, bien animé. Commencées par la prière dite par le Père évêque, les activités ont pris fin avec la prière et la bénédiction du Père évêque. C’est pendant que l’on terminait ces activités culturelles, à 18h00, que la fanfare diocésaine faisait son entrée dans la cour de la paroisse. Le Père évêque a eu droit aux honneurs de la fanfare à la sortie de la grande salle. [Voir diapositives] Le Père évêque et sa suite se sont par la suite retirés au Centre Spirituel à la paroisse Notre Dame de Grâce pour le souper et le repos de la nuit. Dimanche 06-03-2016 à 08h30 : marche à partir de la station d’essence SODEP, marche qui a débuté par l’accueil du Père évêque par la fanfare diocésaine. Quelle masse humaine : toutes les écoles catholiques du doyenné. La fanfare a animé ladite marche jusqu’à l’église de Muanda sainte Trinité. Une église archicomble, beaucoup de monde au-dehors, adultes comme jeunes. Autour du Père évêque une vingtaine de prêtres à la concélébration dont l’abbé Coordinateur des écoles. La messe a été animée par les élèves ; bien animée. Après l’homélie, il y a eu l’envoi des jeunes en mission. Après la communion, c’était la remise au Père évêque des enveloppes de la collecte des fonds par les diverses écoles du doyenné de Moanda pour la Sainte Enfance. ITP-Banana a occupé la première place, tandis que l’Institut du Centenaire la deuxième : quel chahut à la proclamation !!! Le weekend s’est clôturé avec la réception dans la salle paroissiale. Il était 15h25 lorsque le Père évêque reprenait le chemin de retour : une route devenue très mauvaise avec plusieurs bourbiers. [Voir diapositives]

03-03-2016 : Funérailles de l’Abbé Alphonse PHANZU MUAKA. Dans notre diocèse, parmi le clergé, la nouvelle année commence avec des pleurs ; encore un prêtre appelé auprès du Seigneur. L’abbé Alphonse Phanzu Muaka, connu par plusieurs sous les appellations de « Mufola », « Fofona », « Grand frère », l’un des aînés du clergé de Boma, vient de nous quitter sans fanfare ni trompette à l’âge de 84 ans. Deux jours à l’hôpital, sans trop d’agitation ni de bousculade. Ce mercredi 02 mars 2016, à 15h00, le corps sort de la morgue ; fidèles laïcs, consacrés, prêtres sont présents ; le Père évêque, le Vicaire général ainsi que l’abbé Chancelier sont aussi là. Quelques chants religieux au moment où le corps est exposé dans le hangar de la morgue ; entre-temps plusieurs ecclésiastiques précèdent à la paroisse de Boma Sacré-Cœur lieu choisi pour la veillée mortuaire et les messes. [Voir diapositives] A l’arrivée de la dépouille à Boma II,  le Père évêque y est déjà ; quelques fidèles, prêtres, consacrés, élèves et la fanfare diocésaine également sont également. Peu de temps après, intervient, dans l’église, le rite de la croix, de la lumière et de l’eau. La messe vespérale aura lieu à 20h00, précédée des vêpres. À cette messe, présidée par le Père évêque et dont l’homélie assurée par le Vicaire Général, une trentaine de prêtres concélèbrent ; plusieurs fidèles sont présents. Comme d’habitude, la veillée se passe avec l’animation des chorales. [Voir diapositives]  Le jeudi 03-03-2016, à 10h00, début de la messe des funérailles. Beaucoup de monde ; une quarantaine de prêtres concélèbrent autour du Père évêque qui célèbre et assure l’homélie. Après la messe, un rafraîchissement avant de quitter pour Kangu. [Voir diapositives] Il est 13h00 lorsque  le cortège qui achemine la dépouille vers Kangu démarre. Sur place, élèves, religieux, religieuses, prêtres et autres fidèles attendent, malgré la pluie qui les a dérangés peu avant l’arrivée du cortège de Boma. Sans tarder, on passe à la cérémonie de l’inhumation. Quelques personnes prennent la parole au cimetière : l’abbé Chancelier pour lire le curriculum du défunt, un membre de famille et l’abbé Pierre Maduka pour le mot du clergé. Un petit rafraîchement a lieu à la maison cicm pour une poignée d’invités. [Voir diapositives] QUE SON AME REPOSE EN PAIX. [Lire le curriculum vitae].

Nous faisons ici une prospective de quelques événements survenus depuis le 12 février 2016, notamment : la Session des prêtres de l’EPSP ; les Confirmation à la Cathédrale de Boma ; les Funérailles à Muanda Ste Trinité ; les 74 ans de la mort de l’abbé Philippe Ngidi et les Funérailles de maman Cécile Matsuela Phanzu. 12-02-2016 : Session des prêtres de l’EPSP. Profitant du congé de détente, 35 des 38 prêtres affectés dans l’enseignement primaire, secondaire et professionnel se sont retrouvés en session le vendredi 12 février au collège de Lukula autour du Vicaire Général, Chargé du clergé, du Vicaire épiscopal chargé des œuvres,  du coordinateur des écoles conventionnées catholiques et du Président de la commission du clergé pour échanger sur leur apostolat auprès de la jeunesse scolaire dans le contexte de notre pays et de notre diocèse. Le thème de la session était : «   ». Le programme prévu a été bien suivi : prière, mot de bienvenue, présentation du thème, présentations individuelles, travail en carrefours, mise en commun, débat, mot sur quelques questions d’actualité (sopredibo, medibo, études universitaires), recommandations et résolutions, mot de la fin et repas. C’est autour de 16h30 qu’ils se séparaient, heureux de la fraternité partagée. 14-02-2016 : Confirmation à la Cathédrale de Boma. Comme l’an passé, presqu’à la même date, le dimanche 14 février à 10h30 débutait la grand-messe présidée par Mgr le Vicaire général au cours de laquelle il a conféré le sacrement de confirmation à 40 jeunes. C’est la chorale Saint Michel qui a animé l’eucharistie qui a connu une grande participation des fidèles de la paroisse, parents, membres des familles  et collègues de classes des jeunes en honneur. Ces derniers ont été invités à être des hommes et femmes de vraie foi, qui ne se laissent pas balloter d’une église à une autre, à professer leur foi catholique sans peur ni honte, à ne pas être esclaves des modes mais à suivre le chemin de l’évangile, à ne pas adorer le Diable tentateur  aux milles pièges tendus  principalement dans nos recherches de Pain, de Pouvoir et de Prestige. La messe s’est terminée à 13h. Un repas a été offert aux concélébrants au presbytère. 19-02-2016 : Funérailles à Muanda Ste Trinité. La paroisse Ste Trinité de Muanda Cité a perdu un des choristes de la célèbre chorale Kupika en la personne de Jules Lolo Ngoma. Après la sortie de la morgue le jeudi 18 février, la veillée mortuaire a eu lieu au domicile du jeune défunt. Le vendredi 19, une messe  a été célébrée en sa mémoire en l’église paroissiale, présidée par son cousin, Mgr le Vicaire général, avec la prédication de l’abbé Floribert, aumônier paroissial des chorales. Puis sa dépouille a été portée en terre au nouveau cimetière de Muanda. Que son âme repose en paix ! 20-02-2016 : 74 ans de la mort de l’abbé Philippe Ngidi. Comme à l’accoutumée, ce fut la grande fête au Grand séminaire Abbé Ngidi ce 20 février, à l’occasion du 74e anniversaire de la mort de l’un de deux premiers prêtres de notre diocèse, patron de notre philosophat. Les festivités ont commencé jeudi à 9h au centre pastoral Jean Paul II où a été organisée toute une journée scientifique sur l’écologie. Cinq conférences ont servi de toile de fonds des débats et recommandations de ce banquet scientifique. Le vendredi soir, à partir de 19h, dans la salle Saint Antoine de la Cathédrale, les séminaristes ont présenté la pièce de théâtre «le voyage de monsieur Périchon » . Le samedi, à partir de 9h30, Mgr le Vicaire général a présidée l’eucharistie après laquelle une procession a conduit tout le monde à la tombe de l’Abbé Philippe Ngidi, en honneur. Outre les séminaristes, les fidèles du quartier ecclésial saint Philippe, càd ceux de Cema/Bralima/Kikuku/Mont Tshitenge, les invités habituels, la fête a été agrémentée par la chorale Philippe Ngidi de la paroisse Boma 2 Sacré Cœur venue honorer son patron. Après les célébrations liturgiques, une courte séance académique avec les discours du président des séminaristes, de l’Abbé Recteur et du Vicaire général a regroupé les gens dans la grande salle de la nouvelle bibliothèque en travaux de finissage. Puis est venu le repas et la réjouissance avec les pas de danse. Rendez-vous fixé l’année prochaine, à la même date pour le jubilé de diamant de la mort de cet héroïque pionnier du clergé de Boma et les 40 ans d’existence du Séminaire lui dédié. Le séminaire qui s’est assigné l’objectif de gagner le « pari de l’écologie » pour un environnement sain, propre et vert, nous accueillera certainement revêtue d’une très belle robe. Notre appui multiforme est attendu pour que cette robe soit encore plus belle et plus ornée. 26-02-2016 : Funérailles de maman Cécile Matsuela Phanzu. Décédée le dimanche 21 février 2016 à 20h30 à la Polyclinique Diocésaine de Secours (ex Mabaku), maman Cécile MATSUELA  PHANZU, épouse du papa de l’abbé Antoine BUEYA bu BIPHASI a été portée en terre le vendredi 26 février 2016 après une messe célébrée en l’Église paroissiale de Christ-Roi/Boma Kalamu par Mgr Jean-Basile MAVUNGU, Vicaire Général, entouré d’une trentaine de prêtres. Maman Cécile est morte âgée d’au moins 92 ans. Dans l’assistance, on notait la présence de plusieurs consacrés et fidèles laïcs venus apporter consolation à la famille éprouvée. Cette messe a été une occasion propice pour les participants de se laisser interpeller par la valeur de la vie de cette femme stérile. C’est à juste titre que la famille a choisi, en souvenir de la vie de l’illustre disparue, le texte de la Sagesse 4,1  comme première lecture pour la messe : « Mieux vaut ne pas avoir d’enfant et posséder la vertu qui laisse un souvenir d’immortalité, car elle est approuvée par Dieu et par les hommes ». Que son âme repose en paix.

Abbé Alphonse Phanzu appelé auprès du Seigneur. Admis à la Polyclinique diocésaine de Secours (ex -Mabaku) depuis deux jours pour crise de malaria et quelque trouble de mémoire, l'abbé Alphonse PHANZU (Mufola) vient de nous quitter à l'âge de 84 ans ce matin du 24 février 2016 à 07h00. Que son âme repose en paix. [Voir le programme des obsèques]

22-02-2016 : Échange des vœux à Nzo Dikanda Kinshasa. Ce dimanche, bien que l’année 2015 soit déjà avancée, le Père évêque a célébré  à Nzo Dikanda-Kinshasa pour le traditionnel grand rassemblement annuel d’échange des vœux, occasion de  rendre grâce au Seigneur pour tous les bienfaits qu’il a accordés au cours de l’année 2015 à ses fils et filles originaires du diocèse de Boma en diaspora à Kinshasa, et opportunité de se confier au Seigneur pour cette année nouvelle en cours, 2016, surtout en ce temps de carême, en cette année de la Miséricorde. Comme les habitués le savent, c’était aussi l’occasion de l’ouverture de l’opération « collecte des fonds » pour la propagation de la Foi pour l’année nouvelle, opération à laquelle, chaque année, le diocèse de Boma associe ses fils et filles vivant dans la « diaspora ». À l’autel, une dizaine de prêtres ont entouré le Père Évêque ; religieux et religieuses étaient aussi nombreux. L'abbé Zacharie Wasuka, de passage, était aussi présent à Nzo Dikanda. Deux chorales ont animé la messe. Plusieurs personnalités politico-administratives originaires du diocèse de Boma étaient présentes. Le Gouverneur du Kongo Central, S. Exc. Mr Jacques Mbadu, était représenté par son Ministre provincial du Budget. Commencée à 10h30 la messe a pris fin à 13h40. Après la messe, les participants sont restés pour un cocktail dans une ambiance très festive et familiale. Bonne nouvelle, Nzo Dikanda a franchi le cap de 10.000 $ pour la collecte des fonds, cap jamais franchi par une entité paroissiale : ils ont donné 12.000 $ cash. En ce temps de crise, il faut le faire. Avec nos remerciements sincères. La messe, mise en onde par la RTDN par voie internet a été récupérée par les stations RTDN de Boma, Muanda et Tshela qui ont pu la diffuser en direct. Le premier niveau des bureaux en construction à Nzo Dikanda est déjà fonctionnel. [Voir diapositives..........(a)          ....................(b)]

11-02-2016 : Notre Dame de Lourdes. Journée des malades. La paroisse Cathédrale a organisé en ce mardi 11 février une messe pour les malades avec onction des malades pour ceux qui le désiraient. L’organisation était en fait décanale, de telle sorte qu’il y avait plusieurs personnes qui se sont présentées pour l’onction des malades ; il a fallu trois prêtres pour aider l’évêque à les administrer toutes. Le Père évêque a présidé cette messe avec la concélébration de la plupart des curés de la ville ainsi que le Vicaire Général et l’Abbé Chancelier. La messe a commencé à 16h10. Une messe très simple, animée par la chorale des mamans de la Cathédrale. Notons que cette messe fait partie du programme annuel de l'année sainte de la miséricorde. [Voir diapositives]

10-02-2016 : Échange des vœux avec les travailleurs. La série des échanges des vœux continue. Aujourd’hui c’était le tour avec les travailleurs du diocèse dans les services centraux à Boma même ; il s’est agi concrètement du personnel de la PDS (ex-Mabaku), de Florentia, du Complexe scolaire Kisito, des Services Caritas-Développement, de la RTDN et de tous ceux sur le plateau composant le complexe évêché-économat. Avant midi, à 10h10, dans la salle Jean Paul II, a eu lieu une rencontre entre le Père évêque et tous les travailleurs du complexe évêché-économat ; le Père évêque était accompagné du Vicaire Général, de l’A. Chancelier, de l’Économe, du Procureur, du Comptable général et de l’Abbé Me Didier Mambutu. La réunion, très instructive, a tourné autour de la paie du personnel. Un travail a été confié à un comité ad hoc pour approfondissement et proposition des mesures pratiques. [Voir diapositives] Dans l’après-midi, à 17h15, toujours dans la salle Jean Paul II, messe d’échange des vœux, et cette fois-ci avec tout le personnel de divers services mentionnés ci-haut. Comme c’était le mercredi des cendres, l’imposition des cendres a fait partie de cette messe, animée par la chorale Abbé Philippe Ngidi de Boma Sacré-Cœur, Boma II, invitée spécialement pour cette circonstance. Beaucoup de monde et une belle messe bien animée. Après la messe, la chorale s’est retirée pour prendre un verre à la terrasse Jean Paul II pendant que les travailleurs avec le Père évêque et sa suite continuaient leur programme dans la salle Jean Paul II : prière d’ouverture et de bénédiction du repas, mot du protocole, mot du chef du personnel, mot de l’économe, mot de l’évêque, remise d’un cadeau symbolique à l’évêque, présentation des groupes et de certains membres, repas et danse pour les volontaires et initiés. Belle et fraternelle journée. [Voir diapositives]

09-02-2016 : Messe des funérailles de la maman de la Sœur Honorine Yengo, ssp. Décédée le 30-01-2016 à l’âge de 86 ans, Maman Germaine PHUATI MATUNDU a été enterrée ce mercredi 10 février 2016 à Lemba où elle vivait depuis quelque temps. Maman Germaine est la mère de la Sœur Honorine Yengo, Sœur de Saint Paul Servante des pauvres, demi-sœur de l’Abbé André-Édouard Yengo. Pour éviter de perturber les cérémonies du mercredi des cendres, la messe des funérailles prévue pour le mercredi 10 février a été anticipée le 09 et l’enterrement retenu pour le 10. C’est dans l’église paroissiale de Kidima que cette messe a eu lieu, présidée par le Père évêque et prêchée par l’Abbé Raphaël Makuela. Une dizaine des prêtres ont concélébré dont le Vicaire Général, le Chancelier et l’Abbé André Yengo. Après la messe un repas a été servi au couvent des sœurs Servantes des pauvres. [Voir diapositives]

06/07-02-2016 : Clôture de l’année de la vie consacrée et ouverture de la troisième porte sainte à la paroisse Bienheureuse Anuarite, Lovo. Le calendrier épiscopal le prévoyait ; ce weekend du 06 au 07 février 2016 la paroisse Bienheureuse Anuarite, Lovo a été en honneur. Tout a commencé le samedi 06-02-2016 à 16h40 avec le pèlerinage vers le sanctuaire Bienheureuse Anuarite. Le circuit suivi : de la cour du Centre de santé des Sœurs Servantes de Marie de Boma à Lovo, on est passé vers la grotte paroissiale, puis de là vers le sanctuaire où s’est clôturée la quatrième série des mystères. Les consacrés étaient nombreux, avec eux plusieurs fidèles laïcs et des prêtres. Le Père évêque, le Vicaire Général ainsi que l’Abbé Chancelier étaient de la partie. Directement après la prière au sanctuaire de la Bienheureuse Anuarite, qui s’est conclue par la bénédiction du Père évêque, tous les consacrés ainsi que ceux qui le désiraient se sont rendus à l’église pour d’abord un concert de musique religieuse offert par un groupe de religieux et religieuses, et ensuite une conférence animée par l’Abbé Bruno Bowa, sur la lettre apostolique du Pape François aux consacrés à l’ouverture de l’année dédiée à la vie consacrée. Après cette conférence, on est passé au souper dans l’enceinte du presbytère : tous les consacrés présents y étaient invités. C’est après ce repas que le Père évêque, le Vicaire général et l’Abbé Chancelier se sont retirés pour l’évêché, par contre tous les consacrés sont restés pour  l’adoration au saint-sacrement. Tous, frères et sœurs, se sont débrouillés pour passer la nuit à Lovo. [Voir diapositives]  Dimanche 07-02-2016, V° dimanche de l’année ordinaire C. À la paroisse Bienheureuse Anuarite c’était une grande célébration des deux événements : clôture, en diocèse, de l’année de la vie consacrée, et ouverture de la troisième et dernière porte sainte. Ce sont ces deux événements, du reste, que le Père évêque a mis en exergue dans son homélie tirée de la Parole de Dieu du jour, centrée sur la vocation. Les cérémonies ont commencé à 08h35. Comme pour les autres deux premières portes saintes, Kangu et Muanda Ville, celle de Lovo a connu la même cérémonie : rassemblement de tous les fidèles à la cour principale de l’église, cérémonie préparatoire, lecture de la Parole de Dieu, lecture d’un extrait de la lettre d’Induction du Pape « Vultus Misericordiae », procession en passant du côté de la grotte et de nouveau rassemblement devant la porte sainte (l’annexe de l’église, la porte du côté de la grotte) ; après l’ouverture par le Père évêque, tout le monde est entré par cette porte pour prendre place dans l’église en s’inclinant au passage devant la croix au pied de laquelle se tient la Vierge, et toutilluminé par le cierge jubilaire, et un peu plus loin le confessionnal. La messe s’est alors poursuivie comme d’habitude dans pareil cas. Beaucoup de religieux, tous les curés du doyenné de Boma étaient présents ; la chorale sélectionnée de la paroisse a bien animé ; une forte participation des fidèles. Avant de quitter l’église pour la procession vers le sanctuaire Bienheureuse Anuarite, le Vice-Président du CPP a adressé un mot ainsi que la Présidente de la Commission des Consacrés, Sœur Ursule Buanga, des Sœurs Servantes de Marie de Boma. La bénédiction finale a eu lieu au sanctuaire Bienheureuse Anuarite. La journée s’est terminée par un repas pris à la cure de la paroisse. [Voir diapositives]

04-02-2016 : « 24 heures pour le Seigneur » à Mgr NSUMBU. Dans le calendrier diocésain de l’année de la miséricorde il a été prévu que dans la chapelle de l’adoration perpétuelle à la Maison d’accueil Mgr Nsumbu serait organisée l’expérience de « 24 heures pour le Seigneur » : chaque jeudi à partir du mois de février avec adoration silencieuse, instructions, célébration pénitentielle et eucharistie. Effectivement cela a commencé ce premier jeudi du mois de février, le 04-02-2016. Le programme établi est le suivant : après la messe du matin, exposition du saint sacrement avec adoration silencieuse ; à 11h00 : instruction sur l’eucharistie ; à 15h30 : confessions individuelles ; à 17h30 : eucharistie. Le programme a été suivi à la lettre ; il y a du monde. Le Père, venu sur le lieu dès 15h15, a pu participer au programme des confessions et par la suite présider l’eucharistie. Le Père Louis BUNGA, animateur de la journée, a assuré l’instruction de 11h00 ainsi que l’homélie. Plusieurs prêtres ont concélébré notamment le Vicaire Général et le Chancelier. Après la messe, qui a terminé à 19h15, un verre d'amitié a été servi à la Communauté pour quelques personnes. L’expérience de « 24 heures pour le Seigneur » a bien démarré. « Makiadi Lokola…Tata ya betu ». [Voir diapositives]

31-01-2016 : Ordination presbytérale du Père NDOZE NSINGA José-Antoine, cicm. C’était déjà annoncé dans le calendrier épiscopal de janvier 2016. Dieu aidant, le programme s’est réalisé comme prévu. Le Père évêque et l’Abbé Chancelier ont quitté Boma pour Tshela dans l’après-midi du samedi 30-01-2016. Pareillement pour le Vicaire Général. La messe d'ordination a eu lieu le dimanche 31 janvier 2016 à la paroisse Notre Dame des Pauvres Tshela-Mbanga, paroisse où habite la famille du Père José-Antoine, neveu du Frère Jean-Pierre KIMBINDI, des Frères de Saint Joseph de Boma. En réalité la famille est originaire de Niolo. La messe a commencé à 09h30, dans l’église même. Une cinquantaine de prêtres ont concélébré, parmi eux quelques CICM venus de Kinshasa. L’église était archicomble, plusieurs personnes devaient rester dehors. Une cérémonie très animée et une participation active et vivante. Au cours de l’eucharistie, un jubilé d’argent matrimonial a été célébré. La chorale sélectionnée de la paroisse s’est acquittée merveilleusement bien de sa tâche. La messe a pris fin à 13h00, incluant discours, annonces et communiqués. Le repas, pris dans le cercle paroissial, a rassemblé beaucoup de monde. Il était 15h30 lorsque le Père évêque quittait Tshela pour Boma. À titre d’information, le Père José-Antoine, après sa philosophie et son noviciat à Kinshasa, a fait ses études de théologie aux Iles philippines. Après la théologie, destiné à la Province CICM de l’Afrique Australe, il a été nommé dans l’archidiocèse de Kananga pour son stage. C’est delà qu’il est venu pour son ordination presbytérale. Ses prémices auront lieu dimanche prochain le 07 février 2016 à Tshela Mbata-Ntombo.  La RTDN souhaite un fructueux ministère un nouveau prêtre, Père José-Antoine NDOZE NSINGA. [Voir diapositives]

23/24-01-2016 : Visite pastorale de Mgr le Vicaire Général  à Bula Sacré Cœur. Le samedi 23 janvier, Mgr le Vicaire général a quitté l’évêché à 10h pour la paroisse de Bula pour une visite pastorale avec confirmations. Accueilli à son arrivé par le curé de la paroisse, les chefs catéchistes et quelques membres du CPP,  il s’est recueilli quelques minutes à l’église avant le dîner. Il s’est ensuite rendu à la nouvelle fondation paroissiale, St Marc Mbata Banga, se rendre compte de l’avancement des travaux du presbytère en construction. À son retour à Bula, il a eu une longue réunion avec les conseils paroissiaux et les chefs catéchistes avant de souper à 20h30. Puis, il s’est entretenu avec les prêtres. Le dimanche, la messe débutait à 10h30, après le déjeuner au couvent des sœurs servantes de Marie. 72 jeunes y ont reçu le sacrement de confirmation. Après la messe, un repas fraternel a été partagé avec quelques invités. Mgr le VG, après un dernier entretien avec les prêtres, s’est rendu à l’hôpital de la visitation, gérée par les sœurs diocésaines, saluer les malades. C’est de là qu’il a pris le chemin de retour pour Boma, en passant par la propédeutique de Kangu et la paroisse de Nsioni. [Voir diapositives]

21-01-2016 : Échange des vœux avec les mamans catholiques de la Cathédrale. Alors que la pluie menaçait, près de 20 mamans catholiques étaient déjà dans la salle du conseil de l’évêché à 16h30 pour l’échange des vœux ; elles étaient accompagnées de leur aumônier paroissial, l’A. Justin Makaya, vicaire à la Cathédrale. Le Vicaire Général et le Chancelier ont accompagné le Père évêque. Madame le Maire était aussi de la partie en tant que maman catholique. Un programme très familial : prière introductive par l’Abbé aumônier, mot de la présidente des mamans catholiques, hymne de la miséricorde, remise des cadeaux au Père évêque par les mamans catholiques, hymne des mamans catholiques, mot du Père évêque, un chant d’action de grâce, repas offert (apporté) par les mamans catholiques et enfin prière conclusive. Les mamans catholiques ont sollicité du Père évêque de pouvoir organiser avec elles un pèlerinage en dehors du pays. [Voir diapositives]

20-01-2016 : Conseil Presbytéral. Aux Journées presbytérales de l’année dernière, les prêtres ont été invités à choisir leurs délégués au Conseil presbytéral auxquels se sont ajoutés les membres de droit ainsi que les quelques membres nommés par le Père évêque pour ainsi former un Conseil de 45 membres. C’est ce nouveau Conseil qui s’est réuni ce mercredi 20 janvier 2016 dans sa salle Jean Paul II à partir de 10h40. Dans l’ancien Conseil il y avait 41 membres. La différence vient du fait que les membres de droit ont augmenté compte tenu des normes complémentaires au Code de Droit Canonique de la CENCO publiées l’année dernière. Un exemple : ces normes font des curés doyens membres de droit ainsi que les Vicaires Épiscopaux, le Chancelier, l’Économe diocésain s’ils sont prêtres. La réunion, qui a commencé à 10h40, a pris fin à 18h30 par un repas, après une pause-café de 30 minutes à 14h00. [Voir diapositives]

16-01-2016 : Assemblée plénière ordinaire de l’ARCAD. Comme on le sait, depuis 4 ans le diocèse a mis sur pieds une Association des Fidèles laïcs dénommée « Association des Responsables et Cadres laïcs pour les œuvres de l’Apostolat Diocésain », ARCAD en sigle. À titre de rappel, cette Association poursuit un triple objectif : 1) Assurer un soutien moral, matériel et financer en faveur de la prise en charge de l’Église locale de Boma ; 2) Émettre, dans ses initiatives, des avis et considérations conformément aux présents statuts ; 3) Veiller à la protection des biens, immeubles et domaines du diocèse de Boma. Dans ses organes, l’Assemblée Générale est l’Autorité suprême ; celle-ci se tient ordinairement une fois l’an. C’est ce samedi 16 janvier que s’est tenue la réunion ordinaire de cette année nouvelle. Le Père évêque, Autorité morale, le Vicaire Épiscopal chargé de l’apostolat des laïcs, A. José-Claude Mbimbi, le Chancelier, A. Dieudonné Luzolo et l’Aumônier de l’ARCAD, A. Valentin Luzolo ont pris par à cette réunion. Commencée à 12h45, la réunion a pris fin à 17h00 par un repas fraternel et des photos de famille selon les cellules. À titre d’informations, au cours de l’année écoulée, ARCAD est venue en aide au diocèse de façon générale pour un appui juridique et financier ; elle a aussi permis à trois paroisses (Kilengi, Tsanga-Kiyeba et Kai-Tshinionga) d’avoir des panneaux solaires. La RTDN saisit cette occasion pour souhaiter ses meilleurs vœux de Bonne Année à cette œuvre diocésaine, ARCAD, et pour la remercier et l’encourager dans ses engagements en faveur du Diocèse et de ses Institutions. [Voir diapositives]

15-01-2016 : Échange des vœux avec les Consacrés du doyenné de Boma. C’est devenu une tradition qu’au début d’une nouvelle année il y ait échange des vœux dans diverses entités ecclésiales. Les Consacrés, religieuses, religieux et prêtres, du doyenné de Boma ont donné le ton. On sait par ailleurs que plusieurs autres entités s’y préparent : les Consacrés des autres doyennés, les Mamans catholiques, la Communauté Famille chrétienne, Nzo Dikanda Kinshasa, etc. Pour les Consacrés du doyenné de Boma, c’était ce vendredi 15 janvier. La messe, qui devait commencer à 17h00, a été retardée de trente minutes à cause de la pluie. Après la messe, dite dans la Cathédrale, les membres se sont tous rendus dans la salle saint Antoine, salle paroissiale, pour la suite de la soirée avec un programme en cinq points : adresse du curé doyen, accueil des nouveaux membres dans le doyenné, remise des cadeaux aux amis secrets, repas et enfin adresse du Père évêque. La particularité de cette année : les cadeaux ne devaient pas être ouverts sur place et la soirée devait garder un climat mettant l’accent sur la joie d’être ensemble dans une causerie fraternelle. [Voir diapositives]

14-01-2016 : Rencontre des Chefs des Confessions religieuses de Boma. Dans le cadre de la semaine de l’unité des chrétiens, dans le contexte de l’année de la miséricorde et vu la situation socio-politique de notre pays, les Chefs des Confessions religieuses ont entrepris des réflexions appelées à aboutir à un message sur la paix, message qui sera lu le même jour dans toutes les églises respectives. Ce jeudi 14 janvier 2016, la grande salle des réunions de l’évêché, a connu la première réunion de ce processus. Il était 17h00 lorsque le Père évêque a ouvert la rencontre par une prière. Les échanges ont été focalisés sur les éléments pouvant aider à composer un message sur la paix. Un comité technique existe. C’est à lui qu’a été confiée la tâche de préparer une mouture à proposer aux Chefs des Confessions religieuses pour finalisation et approbation. C’est ce document finalisé qui sera rendu public. La rencontre s’est clôturée par un rafraîchissement offert par l’évêché. [Voir diapositives]

09/10-01-2016 : Le Père évêque en visite pastorale à Muanda, N. D. de grâce. Le calendrier épiscopal de ce mois de janvier prévoie un vaste programme pour le Père évêque ce week-end du 09 au 10 janvier : Pèlerinage à Kinlao, Bénédiction de la première pierre du nouveau presbytère de la paroisse Muanda Ville, N. D. de grâce, Ouverture de la Porte sainte, Confirmations, Institution des Chefs catéchistes et Jubilé d’or matrimonial. Le programme a été effectivement réalisé. Parti de l’évêché à 08h10 ce samedi 09-01-2016, le convoi épiscopal s’arrête à la carrière d’AFRITEC, au bord du fleuve, pour attendre la baleinière devant le faire traverser pour contourner le pont qui se trouve juste après le payage de Boma vers Muanda à quelques mètres du carrefour qui va vers le nouvel aéroport de Lukandu ; ce pont, en effet, s’est effondré après la pluie du mercredi dernier et donc impossible de l’utiliser. Les véhicules ainsi que les personnes sont transportés par une baleinière de la sociéte AFRITEC sur une distance d’à peu près trois cents mètres, juste pour contourner l’obstacle. Mais cet exercice, comme on peut l’imaginer dans nos pays, devient un casse-tête : il a fallu trois heures avant que le Père évêque, sa suite ainsi que la délégation de la RTDN passent de l’autre côté. Plusieurs véhicules d’ailleurs y passent la nuit. De part et d’autre des colonnes de véhicules sont en attente. Ce n’est qu’à 10h30 que le Père évêque quitte Boma. Après une courte escale à Khanzi et Kai-Tshinionga, le convoi épiscopal et la délégation de la RTDN arrivent au plateau de BAKI à 14h00, où ils sont accueillis par une forte délégation décanale : tous les curés du doyenné de Muanda sont là ainsi que quelques-uns de leurs fidèles. De là, escorte jusqu’à Muanda Sainte Famille, Muanda Pika-Pende où, sans tarder, le repas est servi dans le couloir du presbytère. [Voir diapositives] Le repas terminé, sans trêve, départ pour Kinlao pour le pèlerinage où plusieurs fidèles attendent déjà. Le pèlerinage commence au carrefour de la SOCIR. La RTDN, relayée localement  par sa station-fille de Muanda, accompagne les pèlerins et assure la couverture médiatique en directe pour tout le diocèse. Après une introduction assurée par le Père évêque, les pèlerins se mettent en marche vers le cimetière sous l'animation des Légionnaires. Les trois premiers mystères du rosaire conduisent au cimetière des pionniers (premiers missionnaires) ; une petite cérémonie y a lieu avec bénédiction des tombes ; le dernier mystère guide jusqu’au futur sanctuaire, lieu où une petite tribune a déjà été érigée. Une cérémonie s’y organise : chant, prière introductive, parole de Dieu (évangile), exhortation par le Père évêque, hymne de la miséricorde, rite pénitentiel, aspersion des fidèles, prière des fidèles et bénédiction finale. Commencé à 16h00 le pèlerinage prend fin à 18h20. [Voir diapositives] Le Père évêque et sa suite prendront le souper au Centre spirituel avec toute l’équipe sacerdotale du lieu ainsi que les sœurs de la charité. La soirée est clôturée par une causerie du Père évêque avec quelques membres des Conseils de la paroisse N. D. de grâce. [Voir diapositives] Dimanche 10-01-2016 : on se réveille sous la pluie, qui avait déjà commencé la nuit et qui devient de plus en plus forte avec l’avancée de la matinée. C’est avec parapluies que le Père évêque et l’équipe sacerdotale de la paroisse se rendent à la chapelle des sœurs de la charité pour les Laudes ; le petit déjeuner se prend là aussi. Il faut utiliser les véhicules pour regagner le Centre car la pluie devient de plus en plus forte. Prévue de commencer à 08h30, la messe est retardée, impossible de la débuter à temps à cause de la pluie. On hésite….que faire… ? On laisse aller…on entre dans le temps de Dieu. 10h30 : la pluie connaît une trêve qui suscite de l’espoir et invite à prendre le risque de commencer ; il y a tout de même une bonne poignée de fidèles. On commence par la bénédiction de la première pierre du presbytère (du côté de l’hôpital : entre celui-ci et l’école primaire des sœurs) ; ensuite, tous en procession, vers l’enceinte de la grotte pour la bénédiction de la porte sainte (grille sainte), qui n’est autre qu’une des trois entrées vers la belle grotte aménagée ; le même scénario qu’à Kangu : on passe par un petit autel sur lequel est posée une statue de la Vierge tournée vers la croix, toutes deux entourées de deux cierges allumés, puis un confessionnal et enfin les casiers (selon les paroisses du doyenné et autres de passage) pour l’aumône et l’on continue en passant devant la statue de la grotte pour rejoindre l’église paroissiale par la petite porte latérale donnant sur le chœur. Après l’entrée dans l’église et l’encensement de l’autel, aspersion des fidèles et la messe continue en respectant l’enchaînement de différents rites : Confirmations puis Institution des trois Chefs catéchistes. La cérémonie pour le couple jubilaire a lieu après la communion. Une belle messe animée par la chorale appelée localement « réunie », une forte participation des gens, même dehors, malgré la pluie jusqu’à 10h30 ; beaucoup de couleur et de cris de joie. Après la messe, pour les invités, le repas est pris à la Tribune de la Foi. Pendant le repas, un petit groupe familial d’enfants, appelé « Juniors archanges », agrémente les convives. Après le repas, le Père évêque a quelques entretiens avec différents groupes. La soirée avec souper se passe dans le jardin de la « cure » : le Père évêque, sa suite, l’équipe sacerdotale, les 12 couples mariés jusque-là au cours de cette année pastorale ainsi que leurs « parrains » constituent les convives. Une soirée agréable et très familiale. Le lundi 11-01-2016, après quelques entretiens, le Père évêque et sa suite quittent Muanda ; il est 09h30. Ils arrivent à l’évêché à 15h00 après avoir passé une heure et cinquante minutes pour la traversée à Boma. Cette traversée devient de plus en plus désagréable; on a même commencé à faire même payer la traversée…On espère que les travaux de la réfection du pont pourront vite commencer ; pour le moment on aménage un passage provisoire. Confions tout cela à l’Éternel. [Voir diapositives]

03-01-2016 : Célébration de l’Épiphanie à l’Orphelinat Bethléem des Sœurs Servantes de Marie de Boma. Tel que initié par l’abbé Jean-Liévin MALONDA  MUANDA, Aumônier Diocésain des jeunes, le dimanche 03 Janvier 2016 a été une grande journée exceptionnelle de l’année 2016. Des enfants, jeunes et encadreurs se sont retrouvés à Bethléem, cette communauté des SSM/B qui encadre les Orphelins, pour célébrer et partager avec ses 10 Orphelins la joie de Noël en cette fête de l’Épiphanie 2016. Tout joyeux, les enfants du groupe K.A de la paroisse Sacré-Cœur Boma II apportent leurs dons et ceux des autres enfants du doyenné de Boma pour manifester leur fraternité en cette année de miséricorde à ces Orphelins qui sont leurs frères et soeurs. Dans son message adressé aux formateurs des jeunes, l’abbé Aumônier a invité les encadreurs et les autres membres de MACs des jeunes à faire de l’encadrement des Orphelins leur préoccupation en vu de soutenir  toutes ces braves personnes qui se dévouent au service de notre Église. [Voir diapositives]

06-01-2016 : Réunion avec les Conseils généraux des SSMB et des FSJB. Ce mercredi 06 janvier 2016, dans la salle DDE Conseil, le Père évêque ouvre l’année 2016 avec la rencontre des deux conseils généraux des deux congrégations diocésaines. Une belle rencontre : bonne ambiance, participation active et réflexion profondes. Tous les membres des deux conseils sont présents à l’exception de la sœur Séraphine, empêchée pour raison de santé (actuellement en Europe). Commencée à 10h00, la réunion a pris fin à 14h30 par un repas. [Voir diapositives]

05-01-2016 : Messe des funérailles de Maman Pauline Masiala, maman de l’Abbé Pamphile Mbadu. Décédée le dimanche 27 décembre 2015 à l’âge de 84 ans et placée directement à la morgue de Lukula, maman Pauline est sortie de la morgue le lundi 04 janvier à 15h00. Une forte délégation a escorté la dépouille de Lukula jusqu’au lieu de « Matanga », à la cour de l’église de Tshela Mbata-Ntombo. Le mardi 0501-2016, la messe commence à 11h00 dans l’église paroissiale de Mbata-Ntombo. Autour du Père évêque célébrant 65 prêtres concélèbrent dont le Vicaire Général qui, du reste, assure la prédication. Les absoutes clôturent la célébration eucharistique. Après la messe, un repas fraternel est servi dans plusieurs endroits. C’est après ce repas qu’a lieu l’inhumation au cimetière du village. QUES SON AME REPOSE EN PAIX. [Voir diapositives]

01-01-2016 : BUANANA à la Maison d'accueil Mgr Nsumbu. Depuis quelque temps, la communauté de l’évêché passe la journée de la Bonne Année à la Maison d'accueil  Mgr Nsumbu. Aujourd’hui, comme il y a deux ans, le Gouverneur de la Province du Kongo Central, S. E. Mgr Jacques Mbadu et son épouse, ont accompagné le Père évêque. La messe a commencé à 10h00, avec une petite participation composée de quelques religieux (Sœurs Servantes de Marie de Boma de la Communauté de la Résurrection et Frères de Saint Joseph de Boma de la communauté de Kabondo) et quelques amis des environs. Après la messe un apéritif a été servi au parloir de la véranda, puis le repas au réfectoire. Pour remercier le Gouverneur, l’Abbé Frédéric Nsaku, Recteur, a adressé un mot de circonstance. La visite s’est passée fraternellement. [Voir diapositives]

29-12-2015 : Clôture de la session des Junioristes à Boma. Cette rencontre, située dans le contexte de Noël, est portée par un ensemble de projets spirituels. Tout d’abord, l’appel à la reconstruction de la famille, appel encouragé par l’Église universelle qui en a fait l’objet d’un Synode des évêques à deux étapes.  Ensuite, le jubilé d’or de l’éducation chrétienne en lien avec les 50 ans depuis la publication du document conciliaire sur l’éducation chrétienne « Gravissimum educationis momentum ». Puis, l’année sainte du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde à peine commencée. Enfin, plus important pour cette session, l’année dédiée à la vie consacrée qui progressivement touche à sa fin. En effet à l’ouverture de cette année dédiée à la vie consacrée, dans sa lettre aux consacrées, le pape François encourage les jeunes consacrés à créer des occasions de se rassembler entre eux, jeunes de différents Instituts, comme chemin de communion, de soutien mutuel et d’unité. Et le Saint Père dit explicitement aux jeunes consacrés : « Aux jeunes consacrés particulièrement : Vous êtes le présent parce que vous vivez déjà activement au sein de vos Instituts, en offrant une contribution déterminante avec la fraîcheur et la générosité de votre choix. En même temps, vous en êtes l’avenir parce que vous serez bien vite appelés à prendre en main la conduite de l’animation, de la formation, du service, de la mission. » C’est dans ce contexte que la Sœur Georgette Nkoy, ssmb, Déléguée à la vie consacrée dans notre diocèse, en dialogue avec la Commission de la vie consacrée, a organisé une session de deux jours pour tous les junioristes œuvrant dans notre diocèse. Ils étaient plus de 40 : Sœurs Servantes de Marie de Boma, Sœurs Servantes des Pauvres, Sœurs Franciscaines Missionnaires de Marie, Sœurs du Cœur Immaculée de Marie (ICM), Sœurs de Notre Dame de Bordeaux et les Frères de Saint Joseph de Boma. La rencontre a eu lieu à Boma dans la salle Jean Paul II. Le Père évêque a ouvert la session par l’eucharistie qui a commencé à 10h00, dans la salle Jean Paul II, en direct à la Radio et à la TV. Quelques supérieurs majeurs étaient présents à cette messe. [Voir diapositives] C’est par une soirée récréative et un repas que la session s’est clôturée ce mardi 29-12-2015, soirée à laquelle l’évêché a été associée. Le Père évêque et le chancelier étaient présents, sauf Mgr le Vicaire Général empêché pour d’autres services. [Voir diapositives]

29-12-2015 : Funérailles de Maman Madeleine Matsanga Lukumbi. Âgée de 95 ans, Madame Madeleine Matsanga, maman du défunt Père Jean-Marie Mbungu Mayal (Père John) et grand-mère de S. E. Mgr Philibert Tembo, évêque de Budjala, est morte cette nuit du 19 décembre 2015 à Phatu, dans la maison où elle habitait depuis quelques années. Son corps a été acheminé à la morgue de Boma. C’est ce lundi 28 décembre que la dépouille mortelle est sortie de la morgue pour être acheminée à Phatu pour la veillée mortuaire. Ce mardi 29 décembre 2015, en l’église du sous-poste de Phatu, a eu la messe des funérailles, célébrée par le Père évêque avec la concélébration de quelques prêtres, dont le Vicaire Général et un prêtre du diocèse de Budjala venu en délégation avec une religieuse de Budjala. Maman Madeleine, veuve depuis des années, avait eu quatre enfants : trois filles et un garçon (le Père Jean-Marie Mbungu). Deux des filles ainsi que le Père Jean-Marie Mayala l’ont précédée auprès du Père céleste ; reste seule en vie la maman de Monseigneur Philibert. Maman Madeleine laisse une nombreuse famille : petits fils et petites filles ainsi que des arrières-fils et filles. Après la messe, un repas fraternel a été servi. Que son âme repose en paix. [Voir les diapositives]

27-12-2015 : Fête de la Sainte Famille à Muanda Pika-Pende, Sainte Famille. La journée de ce dimanche de la Sainte Famille débute pour le Père évêque et sa suite avec la prière des Laudes dans la chapelle des Sœurs de la Charité, à Muanda Ville, où se retrouve aussi toute l’équipe sacerdotale de Muanda Ville, paroisse et Centre spirituel confondus. Après les Laudes, petit déjeuner toujours dans la communauté des Sœurs. Le convoi épiscopal va quitter Muanda Ville à 08h15 pour se rendre à Muanda Pika-Pende, Sainte Famille. Sur le lieu le convoi épiscopal est accueilli par l’équipe sacerdotale ainsi que quelques fidèles ; plusieurs fidèles sont déjà amassés sur la cour de la vieille église, à côté de la nouvelle en construction, c’est bientôt le début de la messe, prévue pour 08h30, mais qui ne commence qu’à 09h00. Une grande foule participe à la messe : à la concélébration : l’équipe sacerdotale de Pika-Pende, Sainte Famille, quelques prêtres de Muanda Cité, Sainte Trinité ainsi que le Père Marie-Fidèle. Belle messe de la Sainte Famille avec confirmations et envoi à la retraite d’un Musungi (Chef Catéchiste). La messe est animée par la Chorale sélectionnée. Après la messe, un repas fraternel dans le couloir du presbytéral et à la cour. Comme on peut le remarquer sur les diapositives, le presbytère prend de plus en plus sa forme définitive tant dehors qu’à l’intérieur du moins sur le plan de finition, car en termes de volume, il est prévu une grande extension. La nouvelle église exige encore beaucoup de travail, mais elle s’impose déjà en véritable « future cathédrale ». Il est 15h00 lors que le Père évêque prend congé de la paroisse après avoir eu quelques entretiens avec des prêtres. Sur le chemin de retour, il y a escale à Khanzi où le Père évêque est accueilli par les trois prêtres de l’équipe sacerdotale ainsi que divers groupes en animation et répétitions diverses : famille chrétienne, groupe KA, etc. Après avoir encouragé les enfants du groupe KA, le Père évêque s’entretient un moment avec l’équipe sacerdotale particulièrement autour des prochaines ordinations presbytérales et diaconales qui auront lieu précisément à Khanzi. [Voir diapositives]

26-12-2015 : Mariages religieux à Muanda Ville, Notre Dame de grâces. La mauvaise route invite à la prudence. Il est 08h10 ce samedi 26 décembre lorsque le Père évêque et sa suite se mettent en route pour Muanda, pour être sûrs d’y arriver à temps et célébrer la messe de mariages prévue pour 16h30. En fait, il y a eu plus de peur que de mal. Alors que le convoi épiscopal a fait escale à Khanzi et à Kai-Tshinionga, il arrive pourtant à 12h00 au plateau de Baki, à l’entrée vers Baki, où il est accueilli par le curé doyen, A. César Kinangu, le curé de Muanda Cité, Sainte Trinité, A. Joseph Nzuzi, l’Aumônier de Baki, A. Jean-Pierre Bononga, les AA. Jean-Patrick Mabiala et Jean-Paul Manzambi et quelques fidèles. Sans tarder, le convoi continue sa route jusqu’à Muanda Ville. Après l’installation du Père évêque et de sa suite, on passe à table pour le diner. Le diner terminé, un repos et une préparation des cérémonies liturgiques. La messe avec bénédiction nuptiale commence à 17h00. La chorale sélectionnée anime ; il y a des majorettes ; c’est une messe festive. Quatre couples sont à l’honneur. Comme il fallait s’y attendre : beaucoup de cris de joie et d’allégresse. Dans la soirée, le Père évêque et sa suite ainsi que le curé doyen passent tour à tour partager un peu de joie avec les couples mariés dans leurs différents lieux de festivités. Présence très appréciée et très encourageante. Il est 23h30 lorsque le Père évêque et sa suite regagnent la communauté, juste pour le repos de la nuit. Pour cette année pastorale, Muanda Ville est à son 11è mariage religieux. On peut remarquer sur les diapositives le petit studio RTDN-Muanda ainsi que les travaux en cours de la grotte. [Voir diapositives]

25-12-2015 : Noël au home des vieillards, Boma-Km3. Le Père évêque célèbre la messe du jour de Noël et de Pâques dans un lieu généralement de condition sociale précaire : hôpital, prison, home des vieillards, etc. Cette année, c’était de nouveau le home des vieillards de Boma Km3, l’un des quartiers fort touchés par les récentes inondations (cf. dans nos éditions antérieures). La messe a commencé à 10h00 ; des fidèles de Christ-Roi étaient là aussi pour accompagner le Père évêque, le curé, A. Roger Umba Diela et l’un de ses vicaires, A. Luc Luaka Ngoma, A. Antoine Lukombo, originaire du quartier, des Mamans Catholiques de Christ-Roi, des Sœurs Servantes de Marie de Kokolo, les sœurs Franciscaines Missionnaires de Marie, Frères de Saint Joseph. La messe était animée par la chorale sélectionnée de Christ. Des dons en nature ont été apportés par divers groupes, notamment : mamans catholiques, Frères de Saint Joseph de Boma, Caritas diocésaine, Évêché. Il y a trois vieilles personnes encadrées par une dame sous la supervision des Sœurs Franciscaines Missionnaires de Marie. Après la messe, le Père évêque et quelques fidèles ont effectué une visite au home où il y a 4 dames et 4 messieurs. Les mamans catholiques ont apporté de la nourriture préparée pour les vieilles personnes. Le Père évêque et sa suite ont été reçus à dîner au presbytère. Il était 15h00 lors que cette visite a pris fin par le repas. [Voir diapositives]

24-12-2015 : Veillée de Noël à la Cathédrale N. D. de l’Assomption. Aux grandes fêtes, notamment Noël et Pâques, le Père évêque a l’habitude de célébrer à la Cathédrale les messes de la nuit. Cette année n’a pas fait exception. La messe a commencé à 20h05. C’était l’occasion pour le Père évêque d’adresser aux fidèles du diocèse le Message de Noël, relayé par la RTDN qui, du reste, a fait le direct. Ont concélébré à cette messe le Vicaire Général, l’A. Chancelier, les prêtres de la Cathédrale et de la Procure, et l’un ou l’autre des services centraux. Un repas fraternel dans la salle Saint Antoine a conclu les cérémonies. Il était 23h50 lorsque le Père évêque et sa suite quittaient la salle. [Voir diapositives]

23-12-2015 : Concert musical religieux par la « Voix des anges ». La paroisse Cathédrale de Boma a une chorale française très célèbre : « la Voix des Anges ». Depuis quelques années, elle nous aide à entrer en « Noël » par un concert musical essentiellement du répertoire de Noël. Cette année, comme par le passé, nous avons eu la joie de prier avec elle le 23 décembre 2015 dans la Cathédrale, du 19h00 à 21h00. Une soirée très priante, dans une Cathédrale à environnement très féérique par des projecteurs et sapins de Noël illuminés, œuvre du Gouverneur de la Province, S. E. Mgr Jacques Mbadu. [Diapositives]

23-12-2015 : Conseil épiscopal. Comme de coutume, le Conseil épiscopal a tenu sa réunion mensuelle dans la salle du Conseil. Tous les membres étaient présents. Commencée à 10h30, la réunion a pris fin à 15h30 par le repas. [Voir diapositives]

19/20-12-2015 : Visite pastorale à Kuimba, Sainte Marie Médiatrice. Pour alléger le weekend, le Père évêque a préféré passer la nuit du vendredi 18 décembre à Loangu sainte Anne. Arrivé vers 20h00, le convoi épiscopal est accueilli par l’équipe sacerdotale et sans tarder, c’est le souper. Le lendemain matin, 19-12-2015 : laudes, messe avec le peuple, petit déjeuner, causerie du Père évêque avec les membres de l’équipe sacerdotale, visite du site et départ pour Tshela Mbata-Ntombo où le convoi épiscopal est attendu pour le repas de midi. Après le repas, une courte sieste avant de continuer la route vers Kuimba. Le convoi épiscopal est accueilli à Nnama Tsanga [ le curé doyenné, abbé Willy Tsasa Phanzu est de la partie], puis à partir de l’entrée de Tsanga c’est la marche à pieds jusqu’à la chapelle du Sous-Poste de Tsanga-Nord. Après une courte prière dans la chapelle et la bénédiction de la foule, le convoi épiscopal continue sa route, par véhicule, jusqu’à Kuimba où il est accueilli par les fidèles. Après un moment de relaxe et un briefing avec le curé doyenné, le Père évêque rencontre des membres des trois conseils paroissiaux ainsi que des représentants des chefs catéchistes ; ensuite, c’est le tour de la supérieure des Sœurs Servantes des Pauvres, puis l’équipe sacerdotale avant de passer au souper. Après le souper, quelques activités culturelles et religieuses : d’abord, dans la salle paroissiale, des élèves, primaires et secondaires, font une représentation sous forme de saynètes les enseignements du thème pastoral de cette année et du thème de cette année scolaire. Ce premier moment est suivi par un concert religieux : les groups KA de divers sous-postes ainsi que quelques chorales. Le dimanche 20-12-2015 : laudes et petit déjeuner chez les Sœurs. La messe commence à 9H10 avec deux moments importants : baptême-confirmation d’une postulante des Sœurs Servantes des Pauvres, et installation du curé doyen de Kuimba. Une belle messe, animée par la chorale sélectionnée. Une délégation du personnel de la procure, conduite par l’abbé économe, Prosper Ngulu, est présente. Les festivités se clôturent par un repas fraternel. Sur la route de retour, le Père évêque et sa suite se sont arrêtés à Nnama Tsangu pour s'incliner et prier devant la dépouille mortelle d'une maman légionnaire du village.  [Diapositives]

15-12-2015 : Funérailles de l’Abbé Léon Makoso Thoyo. Comme on le sait déjà, décédé à Boma, à la PDS, le jeudi 10-12-2015, l’Abbé Léon a été placé à la morgue de Boma. C’est le lundi 14 décembre que le corps sort de la morgue [Diapositives]; après une brève cérémonie dans l’église saint Charles Lwanga Kabondo, présidée par Mgr le Vicaire Général, la dépouille mortelle est acheminée vers Lukula sainte Thérèse de l’enfant Jésus. Il est 14h00 lorsque le convoi transportant la dépouille mortelle arrive à Lukula accueilli par le Père évêque et quelques prêtres, consacrés et laïcs ; sans tarder, une cérémonie religieuse est assurée dans l’église. Une eucharistie sera célébrée à 20h00 et toute la nuit les chorales se succéderont pour la veillée de prière. Le mardi 15-12-2015 : messe des funérailles avec une forte participation des prêtres, consacrés et laïcs. Après la messe, un repas se prend à Lukula même avant de se rendre à Kangu pour l’inhumation. [Diapositives]  [Lire le curriculum vitae]

13-12-2015 : Ouverture de la porte sainte. Comme le saint Père l’a demandé dans sa Bulle d’indiction du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, Misericordiae Vultus, le dimanche 13 décembre, 3è dimanche de l’Avent, en même temps que lui-même à sa Basilique Saint Jean Latran, les évêques, chacun dans son diocèse, ont ouvert une porte sainte dans leur cathédrale ou co-cathédrale ou dans une église d’importance particulière (cf. MV 3). Au diocèse de Boma, le Père évêque a choisi l’église sainte Marie de Kangu à cause de son importance historique dans le cheminement de la foi au diocèse de Boma. Kangu, comme on le sait, vient d’être érigée, le 4 octobre 2015, paroisse sanctuaire Marie Mère des croyants. Le Père évêque s’est rendu à Kangu dès le 12 décembre ; à son arrivée, il trouve le curé doyen, Abbé Emmanuel Phaka, déjà à l’œuvre pour préparer la future porte sainte ; il s’agit de la petite porte à droite de la façade principale de l’église. Un dispositif pour la rendre particulière a été créé : une petite clôture en bois avant la porte ; à l’intérieur, une autre petite clôture rectangulaire toujours en bois avec une porte de passage pour rejoindre l’église ; dans cette clôture intérieure on passe par une table avec d’abord une statue de la Vierge Marie, puis un Crucifix et enfin un confessionnal. Marie Mère des croyants, tout à fait à l’entrée, accompagne le croyant dans son cheminement de foi. Sur la porte elle-même sont affichés le logos du Jubilé extraordinaire et l’image du cœur de la Miséricorde. Le passage à travers cette porte, qui sera régulée, accompagné de prières et de la demande de pardon (confession, et autre) et de la ferme volonté de conversion et de vivre la charité, est source d’abondantes grâces divines ; un panier sera place dans le passage pour y déposer des gestes et contributions de miséricorde. Dimanche 13-12-2015 : la messe commence à 09h30. Toute l’assemblée est debout sur la route et à la cour de « Nzo Bingimbula », tournée vers l’église ; un autel est placé au coin de l’église dans la véranda qui donne sur la route ; c’est là que se font les premiers éléments du rite : salutation de l’assemblée par l’évêque suivie d’une exhortation toujours par l’évêque ; après la monition une oraison, puis la proclamation de l’évangile, un temps de silence, lecture de l’introduction de la Bulle d’indiction et enfin le mot d’envoi pour la procession. De là, tous les fidèles en procession en faisant une sorte de boucle en U sur la cour de l’église pour se positionner en face de la porte sainte. Placée devant la porte, l’assemblée laisse passer l’évêque qui, arrivé devant la porte, procède au rite d’ouverture et de la bénédiction de la porte sainte; ensuite tous les fidèles entrent en passant par cette même et unique porte. Le rite de la bénédiction de l’eau et de l’aspersion se fait au début de la messe, après l’encensement de l’autel. Par la suite, la messe se déroule comme d’habitude, une messe bien animée par la chorale sélectionnée et avec une forte participation des fidèles. Rappelons que c’est ce jour que les MAC et Chorales des paroisses des doyennés de Mbata-Mbenge, Lukula et Kangu remettent au Père évêque leur collecte des fonds, cérémonie qui a lieu avant la bénédiction finale. Les curés et AP de ces diverses paroisses accompagnent leurs délégations. A la procession de cette remise de la collecte des fonds, la paroisse de Kangu, plus que toutes les autres paroisses, est accueillie avec une pluie d’ovations. C’est par un repas fraternel que se clôture cette pieuse et fraternelle journée avec le mot d’ordre donné par le Père évêque en référence à la devise de l’année de la miséricorde : « Makiadi lokola…Tata ya betu ». Telle sera la salutation entre fidèles catholiques (laïcs, consacrés et clercs), tout au long de cette année sainte de la miséricorde. [Diapositives]

12-12-2015 : Inondations catastrophiques à Boma. De 02h00 du matin à 07h30 le samedi 12 décembre, Boma a connu une situation dramatique. Une pluie diluvienne et torrentielle s’est abattue dans la ville de Boma causant de nombreux dégâts très graves, surtout auprès des riverains de Kalamu, dégâts en vies humaines et en biens meubles et immeubles. C’est une véritable catastrophe. Premier constat : les chaussées sont remplies d'eau aux endroits névralgiques, notamment, sur la  route de la Bralima appelée communément aujourd'hui "vert-vert», a "coca-cola", a l'entrée du camp Tabora, et sur la route de Kalamu vers le Tribunal de Paix et sur Dinalo. Deuxième constat : la rivière Kalamu est sortie de son lit et a littéralement inondé le boulevard Kabila en construction. La rivière et le boulevard sont devenus un fleuve d'eau. Enfin troisième constat : beaucoup de maisons construites le long de Kalamu et du futur boulevard ont été, les unes envahies par les eaux, les autres immergées et d'autres encore se sont carrément écroulées. Le même phénomène s’est répété à un degré moindre le dimanche 20 décembre de l’après jusqu’à la nuit. Dans une lettre adressée à ses administrés, Madame le Maire de Boma, Marie-Josée NIONGO NSUAMI, a déclaré la ville de Boma « sinistrée ». Jusqu’à ce jour on déplore 7 personnes décédées. . [Diapositives]

R.I.P. À toute la communauté diocésaine. Au nom de Son Excellence Mgr Cyprien MBUKA, Évêque de Boma, je vous annonce le décès de l’Abbé Léon MAKOSO THOYO, aujourd’hui Jeudi le 10 décembre 2015 à 15h00 à la Polyclinique Diocésaine de Secours (ex MABAKU). L’Abbé Léon MAKOSO qui nous quitte venait de terminer sa course sur terre en exerçant le ministère de vicaire à la paroisse Saint Michel de Kizu. Ordonné prêtre à Mbata Ntombo/Saint Jean Apôtre, le 14 Août 1983, l’Abbé Léon a servi en plusieurs endroits du diocèse : Kai-Mbaku, Mvuangu, Vaku, Kuimba, Khanzi, Kilengi, Lukula, Kizu. Le programme de ses obsèques va être fixé incessamment. Entretemps le livre des condoléances sera ouvert dès ce vendredi 10 décembre à 8h30 à l’Évêché pour ceux qui le souhaitent. A toute sa famille biologique, à tout le clergé de Boma et à tous ceux qu’il a servis durant son ministère, nous présentons nos vives et sincères condoléances. Paix à son âme. PROGRAMME DES OBSEQUES DE L’ABBE LEON MAKOSO THOYO. Lundi 14.12.2015 : À 11h00 : Levée du corps de la morgue de l’HGR de Boma et recueillement dans l’Église paroissiale Saint Charles Lwanga/Kabondo. À 12h00 : Départ pour la paroisse Ste Thérèse de Lukula. À 20h00 : Office des défunts, messe et début de la veillée. Mardi 15.12.2015. À 10h00 : Messe d’enterrement à la paroisse Ste Thérèse de Lukula. À 13h30 : Départ pour Kangu. À 15h00 : Enterrement au Cimetière ecclésiastique de Kangu.

06-12-2015 : Ouverture de l’Année extraordinaire de la Miséricorde. Le 11 avril 2015 le Saint Père François, dans une Bulle d’indiction, a annoncé une année du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde. Il a fixé son ouverture en la solennité de l’Immaculée Conception, le 08 décembre 2015 pour l’Église universelle et la clôture en la solennité du Christ-Roi, le 20 novembre 2016. En RDC, cette ouverture aura lieu le dimanche 13 décembre pour permettre aux fidèles : clercs, consacrés et laïcs, de participer nombreux à cet événement. Dans notre diocèse, nous le faisons aujourd’hui, dimanche 06 décembre, date la plus proche du 08 décembre. C’est aujourd’hui que tous les curés et administrateurs paroissiaux entendent le message de cette année de la Miséricorde pour le transmettre aux fidèles qui leur sont confiés. Ce dimanche du 06-12-2015, 2è dimanche de l’Avent Année liturgique C, est un grand jour à Boma. C’est aussi l’occasion de revenir dans la Cathédrale réfectionnée après plusieurs mois de célébrations liturgiques dans la salle paroissiale saint Antoine. C’est également le jour du lancement des jubilés diocésains sacerdotaux, religieux et matrimoniaux, et de la réception, par le Père évêque, de la collecte des fonds des membres des MAC et des Chorales des doyennés de Boma, Moanda et Tseke-Mbanza. Il est 09h00, la Cathédrale est déjà pleine de monde ; mais il pleut assez fort, ce qui dérange un peu certaines cérémonies : accueil par la fanfare, procession des ministres à partir de la petite Cathédrale ; du coup, une bonne partie de prêtres est partie de la procure par la porte du chœur. Le Gouverneur du Kongo Central, S. E. Mgr Jacques Mbadu était présent, ainsi que S. E. Mr l’Ambassadeur Théodore Mugalu, Chef de la Maison Civile de la Présidence, Représentant personnel de Maman Olive Lembe Kabila, première Dame. Tous les curés et administrateurs paroissiaux sont à la concélébration ainsi que plusieurs autres prêtres. La Chorale regroupée ainsi que la Chorale Voix des anges assurent l’animation. Une foule immense à cette célébration diffusée en direct à la RTDN : la Cathédrale est pleine à craquer et plusieurs participants suivent la messe par la TV à la crotte et dans la salle saint Antoine. La cérémonie d’entrée se déroule comme suit : ouverture de la porte de la Cathédrale par le Père évêque, parti de l’intérieur ; procession avec en tête le saint sacrement et les bougies pour l’arbre jubilaire de 125 ans et enfin  les concélébrants et à le célébrant. Le reste de la messe suit son cours normal, en rite selon la RDC. Après la communion, cette séquence-ci est suivie : Prière postcommunion, Kisambu ya diocèse, Ouverture de l'année de la miséricorde (lire le décret de l'ouverture du Jubilé de la Miséricorde), Ouverture des jubilés diocésains : sacerdotaux, religieux et matrimoniaux (lire le décret du lancement des Jubilés diocésains), Remise de la collecte des fonds, Action de grâces, Communiqués suivis du Mot du protocole, Mot de la paroisse, Mot de l'évêque et bénédiction finale. À la sortie de la messe la journée est plutôt ensoleillée. Quelques invités de marque prennent l’apéritif dans la salle de conseil de l’évêché avant de passer au repas servi dans la salle saint Antoine avec plusieurs autres invités, notamment les consacrés et des fidèles de la paroisse. Dimanche prochain, à Kangu, Ouverture de la porte sainte et remise de la collecte des fonds des MAC et Chorales des doyennés de Kangu, Lukula et Mbata-Mbenge. [Voir diapositives]

04-12-2015 : Messe des funérailles de Madame Victorine Lombo Masunda. Décédée à Kinshasa, la dépouille mortelle de Madame Victorine Lombo Masunda a été acheminée à Boma ce jeudi 03 décembre et placée dans les jardins de Nganda CVM pour la veillée mortuaire. Ce vendredi, dans la salle Saint Antoine, a eu lieu la messe des funérailles, célébrée par le Père évêque et prêchée par le Curé doyen de la Cathédrale, Abbé Pamphile Mbadu. Une foule immense de participants ; plusieurs étaient amassés dehors, sur l’esplanade de la Cathédrale en retouches finales de réfection. Comme on le sait, Madame Victorine a été une infirmière de formation mais a terminé ses dernières années en femme politique. Co-fondatrice du parti présidentiel PPR, elle a été Vice-Maire et Maire de la Ville de Boma. À sa mort, elle assumait des activités d’ordre politique. Aussi son deuil a-t-il drainé beaucoup de foules à Boma. S. E. Mr le Gouverneur de la Province, Mr Jacques Mbadu, était présent. Madame le Maire de Boma, Marie Niongo Nsuami, était empêchée, en déplacement endehors du pays. Madame Victorine Lombo Masunda a été enterrée au Cimetière de Kikuku, à Boma. Que son âme repose en paix. [Voir diapositives]

03-12-2015 : Journée Internationale pour personnes vivant avec handicap. Depuis quelque temps, à l’occasion de la journée internationale pour personnes vivant avec handicap des activités spirituelles, culturelles et sportives sont organisées dans Boma particulièrement pour nos deux écoles pour handicapés :Luzolo, chez les Sœurs Franciscaines, et Florentia. L’année dernière, Mgr le Vicaire Général a été avec eux et c’était à Luzolo. Cette année, en ce jeudi du 03 décembre, le Père évêque s’est rendu à Florentia. La messe a commencé à 10h20, animée par le personnel du Centre et les sourds-muets eux-mêmes. Après la messe, photos de famille, ensuite diverses activités culturelles par les enfants : cours d’anglais, saynètes, poèmes, jeux divers (gymnastique), défilé de modes et séance de danse. Ce programme a été suivi du repas. Après le repas, le Père évêque et sa suite ont visité le Centre médical Florentia, la porcherie et la boulangerie. Il était 15h00 lorsque le Père évêque est revenu à l’évêché. Outre les enfants et le personnel du Centre, quelques invités étaient présents notamment quelques personnes du monde scolaire. Madame Amélie Prata, une française, amie du diocèse, revenue pour quelques jours pour finaliser une construction d’école primaire à Kiyela, Tshela, que son Association a financée, était également parmi les invités. [Diapositives]

01-12-2015 : Visite des postulantes et novices de Matadi à l’évêché de Boma. Elles sont 7 : trois novices et 4 postulantes, toutes diocésaines de Matadi. Elles sont conduites par leur Père évêque, S. E. Mgr Daniel Nlandu et les deux Maîtresses. Le Délégué épiscopal, Modérateur de la Curie diocésaine de Matadi, Abbé Bruno, est de la partie. Arrivés à 11h00, ils sont chaleureusement accueillis par la communauté de l’évêché, à laquelle se joindront plus tard la Mère Générale des SSMB, Mère Colette ainsi que sa Vicaire Générale, Déléguée à la Vie consacrée, Sr Georgette. Une visite guidée de l’évêché, de la RTDN, du Centre Pastoral, de la petite cathédrale et de l’actuelle en réfection occupe tout le temps avant le repas. Le Gouverneur de la Province, S. E. Mr Jacques Mbadu, en séjour chez lui, rejoindra le groupe pour bien parler de ses projets sur la réfection de la cathédrale et de son environnement. La visite se clôture par un repas fraternel dans la salle de conseil de l’évêché. Les Visiteurs de marquent se rendront par la suite à Kangu pour visiter leurs frères et sœurs des noviciats des SSMB et des FSJB, et au retour les postulantes des SSP. C’est vers minuit que le Père évêque de Matadi et sa suite arriveront à Matadi. Merci pour cette belle visite. [Voir diapositives]

29-11-2015 : Installation du Curé de Nganda Tsundi. Ce même dimanche 29 novembre, Mgr le Vicaire Général intalle l’abbé Louis-Bernard Moise Binda Ndambi comme le nouveau curé de la paroisse de Nganda-Tsundi. Les cérémonies d’installation ont eu lieu au cours de la messe présidée par Mgr le Vicaire général. À la messe occasion a été institué chef catéchiste, papa Maurice Mabonzo, nommé chef catéchiste au sous-poste de Kisala. La messe, animée par la chorale centrale, de 9h45 à 14h, a connu une très forte participation, quoique la grande masse soit venue après 10h30 à cause des distances et de la pluie. Ils ont accueilli leur nouveau curé avec beaucoup d’enthousiasme. Mgr Jean Basile est arrivé à Nganda-Tsundi la veille, samedi, à 16h : accueil, relaxe, réunion avec les chefs catéchistes, souper, concert des chorales, coucher. Le dimanche, après la messe et le repas de fête dans la salle paroissiale, il a réuni les prêtres. La délégation quittait Nganda-Tsundi dimanche 29 à 17h. [Voir diapositives]

29-11-2015 : Le Père évêque à Maduda, saint André. Parti de l’ITP ce même 28 novembre, le Père évêque poursuit sa route vers Maduda, une route déjà abîmée par les quelques pluies. C’est la réalisation d’une promesse faite, de bénir à cette occasion de la fête patronale, anticipée, (saint André) des mariages. Au départ on parlait de 14 couples, finalement on est arrivé à 3 couples. Vaut mieux ça que rien. Un bon accueil. Dans la soirée : quatre chorales paroissiales agrémentent les fidèles. Le dimanche 29-11-2015 la messe commence à 10h30 : toutes les paroisses des doyennés du nord (Tshela, Maduda et Kuimba) sont représentés, pour la plupart par leurs curés. C’est aussi l’occasion de la remise à l’évêque de la collecte des fonds des membres des MAC et des Chorales. Une belle messe, bien animée par la chorale sélectionnée devenue de plus en plus efficace. Un repas fraternel conclut la visite du Père évêque, qui regagne Boma en s’arrêtant à la paroisse de Loangu sainte Anne où on venait d’installer le curé. Les gens sont en fête jusque tard dans la nuit. [Voir diapositives]

28-11-2015 : Le Père évêque à l’ITP Tshela, fête patronale. Il est 10h00 lorsque le Père évêque et sa suite arrivent à Tshelaa Mbata-Ntombo, accueillis par une foule d’élèves en liesse ; c’est la fête patronale anticipée. A 10h30 commence la messe, animée par une chorale des évèles, chorale latino-française. Le Père évêque en profite pour inviter les élèves et leurs formateurs et éducateurs à suivre l’exemple de leur saint Patron, saint André, et à vivre le message de cette année scolaire. Après la messe : bénédiction de la nouvelle salle informatique, ensuite appéritif, puis saynètes et démonstrations de quelques activités scolaires selon les sections et enfin repas. [Voir diapositives]

27-11-2015 : Conseil épiscopal. Comme pour chaque mois, le Père évêque, à peine revenu de l’Europe, a tenu le Conseil épiscopal. Cela dans la salle de Conseil. Comme on le sait, depuis plus d’un an, le Père évêque, à côté du Vicaire général, s’est adjoint trois Vicaires épiscopaux (un pour la Pastorale, un pour l’Apostolat des Laïcs et un pour les Œuvres) et une Déléguée à la vie consacrée. Ce Conseil, bras droit de l’Évêque, se retrouve mensuellement pour échanges, informations, discernement, décisions. [Voir diapositives]

26-11-2015 : Retour du Père évêque de sa visite en Europe. Parti de Boma le samedi 10 octobre, le Père évêque a quitté Kinshasa le dimanche 11 octobre pour arriver à Bruxelles le lundi matin. Si le climat atmosphérique est plutôt froid, l’accueil humain est très chaleureux. C’est un séjour de six semaines qui l’a vu en Belgique, en France, en Italie, en Allemagne et en Espagne. Il a eu l’occasion de rencontrer plusieurs prêtres, religieux, religieuses et laïcs du diocèse, et tant d’autres partenaires du diocèse, notamment des évêques des Églises-sœurs où travaillent nos consacrés comme fidei donum. Pour la Belgique [Voir diapositives] : archidiocèse de Malines-Bruxelles-Vicariat du Brabant Wallon,  diocèse de Tournai et diocèse de Liège ;  pour la France : diocèse de Versailles [Voir diapositives], d’Évreux [Voir diapositives], de Saint Flour [Voir diapositives] et de Saint Etienne [Voir diapositives] ; pour l’Italie : archidiocèse de Florence [Voir diapositives] et diocèse de Sabina-Poggio Mirteto [Voir diapositives] ; pour l’Espagne : diocèse de de  « Sant Feliu de Llobregat » [Voir diapositives]. Il faut le dire, plusieurs des consacrés de Boma en Europe n’ont été approchés par le Père évêque que via le « net » et le téléphone. Et c’est le jeudi 26 novembre qu’il regagnera Boma, accueilli dans une ambiance familiale [Voir diapositives]. Dans cette relation, on se contentera de relever quelques moments significatifs de cette visite...[Lire la suite du texte]

22-11-2015 : Installation du Curé de Christ-Roi, Boma Kalamu. Présidée par l’Abbé Pamphile MBADU KUMBU, Vicaire épiscopal chargé de la pastorale, la messe commençait par la cérémonie d’ouverture des portes de l’Eglise. Laquelle cérémonie renvoyait à la première étape de l’installation de l’abbé Roger UMBA DIELA, Curé de la paroisse. C’est après cette cérémonie que la procession vers l’Autel a commencé. La messe était très bien animée par la chorale sélectionnée de la paroisse. Avant la lecture de l’évangile, le Curé a franchi une autre étape, celle de s’agenouiller devant le Vicaire Episcopal pour recevoir la bénédiction et l’évangéliaire pour symboliser sa charge d’enseigner le peuple de Dieu en référence à ce livre qui détient la parole de Dieu. L’homélie a été faite par l’envoyé de l’Evêque. Le message était celui d’être témoin de la vérité. Aussi, le Curé doit – il être un homme vrai dans le respect et dans la collaboration. Après l’homélie, est intervenue la lecture par l’Abbé Antoine BIPHASI, Vicaire Judiciaire, du décret de nomination de l’abbé Roger UMBA DIELA comme Curé de la Paroisse Christ Roi. La lecture aussitôt finie, est venu l’appel nominal des sept confirmands et s’en est suivie leur profession de foi. Le Curé en voie l’installation a fait sa profession de foi après eux puis la prestation de serment de fidélité à l’Evêque et de bonne administration au lutrin et la signature à l’Autel. Après tout ceci, tous les fidèles ont professé leur foi en chantant le credo. C’est alors qu’est revenue la cérémonie de confirmation par l’imposition des mains par tous les prêtres et l’onction du saint crème par le délégué épiscopal. La cérémonie de confirmation terminée, l’installation du curé a été reprise par son renouvellement des promesses de l’ordination sacerdotale au bas de l’Autel assisté côte à côte avec le Vicaire Episcopal. C’est donc après tout ceci que le Vicaire Episcopal a procédé à la remise des divers lieux consacrés au ministère de curé. Il s’agit du siège sur lequel le curé installé s’est assis tenu sur les épaules par le délégué épiscopal pour symboliser que le curé doit s’asseoir afin d’accueillir, d’écouter les fidèles. Le deuxième lieu est le tabernacle. Le Curé installé a reçu la clef et a ouvert le tabernacle. Signe qu’il doit souvent ouvrir ce lieu de garde de la nourriture spirituelle. Troisième lieu était le baptistaire. C’est le lieu privilégié pour baptiser les catéchumènes. Quatrièmement, le confessionnal. Le Curé a enlevé l’étole blanche pour remplacer par l’étole violète. C’est à ce lieu où il doit souvent écouter des confessions. Et enfin le cinquième lieu c’est la cloche où il a été conduit pour faire l’exercice de sonner, symbolisme qui signifie qu’il doit sonner la cloche chaque jour pour appeler le peuple à venir faire la rencontre avec Dieu. Toute cette promenade finie, le délégué épiscopal a exhorté et prié pour le nouveau curé. Pour manifester l’accueil favorable du curé, une représentation de la communauté paroissiale a lu un petit mot devant leur curé. Et tous les fidèles présents dans l’Eglise poussaient des acclamations et des cris de joie en signe d’accueil. C’est alors que le curé a été encouragé par des salutations du Vicaire épiscopal, des prêtres, des religieuses et religieux, le vice président du CPP et CPEAE et d’autres représentants des groupes. C’est après la communion qu’est venue la cérémonie de lancement officielle du jumelage de la paroisse Christ Roi/Boma avec la Paroisse Saint Paul/Genève/Suisse. D’une part, l’abbé Roger UMBA DIELA, Curé, d’autre part, trois envoyés spéciaux de la paroisse Saint Paul. Le lancement de ce jumelage était très symbolique. Du côté de la paroisse Christ Roi, deux œuvres d’art avaient remises aux hôtes. Une dont le contenu est un noir et un blanc adultes qui se serrent la main avait été remise au vice président de la paroisse Saint Paul. Une autre d’un jeune noir et d’un jeune blanc qui se serrent aussi la main avait été remise au jeune Suisse David pour symboliser que ce jumelage commencé par des adultes continuera avec des jeunes. Du côté des visiteurs, ils sont apporté symboliquement des objets classiques pour montrer qu’ils sont déterminés à soutenir la paroisse dans les projets d’éducation et d’autres projets encore. Prenant parole, le vice président du Conseil pastoral paroissial de saint Paul/Genève a exprimé sa joie pour cette amitié et a promis de faire la restitution de tout ce qu’ils ont vécu. Le Curé a à son tour dit un mot de remerciement à tous les fidèles d’avoir pris part active à la fête. Il les a ainsi invités à ne pas avoir peur et de croire qu’il travaillera en collaboration avec eux pour que la paroisse aille de l’avant. Après la bénédiction finale, un repas avait été servi pour les invités dans la salle paroissiale. [Voir diapositives]

21/22-11-2015 : Visite pastorale du Vicaire Général à Mvuangu Saint Joseph. Le weekend du 21 au 22 novembre, la paroisse de Mvuangu St Joseph a connu une ambiance particulière : Elle a reçu des hôtes venus de différents coins du diocèse pour la présentation du nouvel Administrateur paroissial, Joseph Ntedika Mbaku. Mgr le Vicaire général est arrivé sur le lieu samedi à 16h30, accueilli par les scouts et une foule de jeunes et quelques adultes dont les chefs catéchistes et les membres des conseils avec lesquels il a par après conféré de 17h30 à 19h00. Après eux, Mgr s’est entretenu avec les sœurs servantes des pauvres, quelques notables délégués des villages pour terminer par l’équipe sacerdotale. Le souper pris à 21h a été suivi d’un temps de récréation avec tous les hôtes venus d’ailleurs, prêtres, religieuses et laïcs, dont les familiers de l’abbé AP. Le dimanche, la grand-messe a été célébrée avec faste et grande participation de 10h à 13h30. Après la messe, avant le dîner de fête à l’endroit aménagé pour la circonstance, Mgr le Vicaire général a visité les malades du centre médical de la place. C’est à 17h que les délégations de Boma et Lukula quittaient Mvuangu. Fructueux apostolat au Nouveau Pasteur de cette communauté paroissiale ! [Voir diapositives]

14/15-11-2015 : Visite pastorale du Vicaire Général à Kai-Mbaku Saint Quirin. Partie de Boma samedi 14 novembre à 8h, la forte délégation  qui accompagnait Mgr le Vicaire en visite pastorale a atteint la paroisse St Quirin de Kai-Mbaku à 19h30. Plus de 10h de route. La route de Phalanga devenue inpraticable en jeep, ils ont pris la route de Mbata-Siala-Nsumbi-Zimba, moins abîmée, mais également difficile. [Voir les diapositives]Heureusement, sur place, c’était la grande fête pour l’installation du nouveau curé Claude Nsitu et le jubilé d’or de mariage d’un couple. Une foule, venue de tous les coins de la paroisse, déjà présente sur le lieu, est venue accueillir les visiteurs aux pas des danses et des chants et les ont accompagnés à l’église pour dire merci à Dieu et offrir le séjour. Après le bain, avant le souper, Mgr le Vicaire général s’est entretenu avec les chefs catéchistes et quelques membres des conseils paroissiaux. Les mamans de « Nkangu Vuvu » et les légionnaires ont passé une veillée de prière mariale à la grotte et dans l’église. Le dimanche 15 novembre, Mgr a reçu en audiences privées quelques notables et  les prêtres, puis la sœur supérieure. Il a présidé  la grand-messe, de 10h30 à 13h30. Le soir, toute la délégation a prié les vêpres et soupé au couvent des Sœurs servantes de Marie. Le lundi, le départ de Kai-Mbaku a eu lieu déjà à 6h. Un arrêt à Nsumbi pour le déjeuner a donné l’occasion aux élèves de ce coin de saluer les visiteurs. Dîner à Tshela à 15h00, puis retour à Boma. Courage et fructueuse mission au nouveau Curé ! [Voir les diapositives]

15-11-2015 : Présentation de l’Administrateur paroissial de Loangu Bendo Sainte Élisabeth. Le Vicaire Épiscopal chargé des œuvres, l'abbé André LELO a célébré la messe du 33ème Dimanche du Temps Ordinaire B à la Quasi-Paroisse de Loangu Bendo Sainte Élisabeth.  Nous sommes dans le doyenné de Tshela; il était 10h00' lorsque la messe avait commencé. Prêtres, Acolytes, Louangeuses, Fidèles tous ont répondu présent à ce rendez-vous dominicale. L'on nous signale que cette eucharistie n'était pas comme les autres suite à ses quatre grandes activités à savoir; primo la pose de la première pierre de l'église paroissiale, secundo la présentation de l'AP, tertio le jubilé matrimoniaux et enfin le jubilé d'argent de la curia Nlebisi bangu nionga.  Avant le début de cette célébration eucharistique l'abbé André LELO a procédé à la pose d la première pierre pour la construction de l’église paroissial; suivi de la procession. Dans son homélie; l'officiant s'est référé aux texte liturgique du jour, prenant la parole l'abbé André LELO a plus insisté sur le comportement d'un chrétien qui ne doit pas vivre comme un fou; mais savoir que nous sommes des pèlerins sur la terre, donc un chrétien doit avoir du respect et travailler pour la gloire dans sa vie. Maintenant est venu le temps fort c'est la présentation de l'AP, après qu'a suivi la lecture de la lettre nominale par le curé doyen de Kangu  en la personne de l'abbé Emmanuel PHAKA. Le nouveau AP à son tour à fait sa profession de foi et a renouvelée son engagement de la bonne gestion et protection des biens de l'église. S'en est suivi la remise de diplôme du jubilé d'argent de la curia Nlebisi bangu nionga. C'est dans une ambiante de convivialité que cette messe a pris fin. [Voir diapos]

12/13-11-2015 : Session de jeunes prêtres. Sur le thème, « vie et ministère des prêtres de Boma au regard des statuts du clergé de la RDcongo », les jeunes  prêtres de 0 à 2 ans de sacerdoce (c’est-à-dire ceux ordonnés en 2013, 2014 et 2015), se sont retrouvés pendant deux jours,  12-13 novembre, autour du Vicaire généralal au Centre Pastoral Jean Paul II. Le programme (voir en annexe) prévoyait trois activités principales, à savoir prendre connaissance du contenu des statuts du clergé de la RDcongo, le confronter en carrefours à l’expérience de vie en paroisse et écouter les conseils pratiques de quelques aînés, en l’occurrence les abbés Ernest Vangu, président de la commission du clergé, Dieudonné Luzolo, Secrétaire-chancelier, Fulbert Ntedika, Directeur du Centre Pastoral et Moise Matiaba, président de la commission liturgique. Les échanges ont essentiellement portés sur la vie spirituelle et affective, la vie matérielle, la vie intellectuelle et le ministère pastoral. Mgr le Vicaire à clôturé en répondant à quelques préocupations de ses jeunes confrères et en leur donnant quelques recommandations, avec le vœu de voir le diocèse bénéficier de leur fraiche jeunesse. Fructueux ministère à nos benjamins ! [Voir diapositives]

08-11-2015 : Installation du Curé de Saint Luc, NSIONI. Ce Dimanche 08 Novembre 2015; les fidèles de Saint  Luc / NSIONI sont venus nombreux participer à la messe d'installation de leur Curé l'abbé Crispin KHONDE NDUNDA. Eucharistie présidée par l'abbé  Pamphile  MBADU, Vicaire Episcopal chargé de la pastorale. L'on se souviendra que c'est au cours de la messe des Ordinations diaconale et présbytérale en Juillet dernier à la paroisse Ste Thérèse de l'Enfant Jésus de LUKULA; que l'on avait annoncé le changement de la Quasi-paroisse St  Luc/ Nsioni devient Paroisse; décision de l'Evêque diocésain.  Bien avant la procession pour le début de l'Eucharistie animée par la chorale selectionné; un premier rite : La remise des Clés au Curé; symbolisant qu'il devient désormais le gardien de la maison de Dieu. L'homélie du jour; inspirée des textes liturgiques du 32ème dimanche du Temps Ordinaire B ; a été dite par l'abbé  Pamphile MBADU. Après les enseignements : les rites proprement dit d'installation. -  Remise de la Bible au Curé pour  annoncer toujours la Bonne Nouvelle aux fidèles. - Remise des Clés du Tabernacle, où sont gardés les Saints Espèces ( le Corps du Christ ).  -  Installation sur le siège du Curé;  -  Un tour au confessionnal pour finir à la cloche où il devra chaque fois appele les fidèles à la rencontre du Seigneur.  L'abbé Crispin NDUNDA, nouveau Curé de St Luc a également renouvelé sa foi en promettant de bien gérer la paroisse et aussi de marcher sur les traces de Mgr l'Evêque, qui prône la pastorale de proximité; pour éradiquer certaine pratique Anti-Chrétienne dans le coin. [Voir Diapos]  

7/8-11-2015 : Mgr le Vicaire Général à Kilengi saint Pierre Claver. Ce weekend du 7/8 novembre a été spécial pour les fidèles de la paroisse de Kilengi Saint Pierre Claver. Ils y ont célébré, sous la présidence du Vicaire général, 4 grands événements : l’installation de leur nouveau curé, l’Abbé Guy-André Tsimba Biyoko, le sacrement de confirmation conféré à plus de 60 jeunes et quelques adultes, le jubilé d’argent de mariage religieux de 3 couples et le départ en retraite de 2 chefs catéchistes. Partie de Boma à 10h, avec escale pour dîner à Tseke Mbanza, la délégation conduite par Mgr le VG est arrivée à Kilengi à 15h45. Salut au Saint Sacrement, installation et relaxe puis, à 17h, rencontre avec les forces vives de la paroisse. Souper à  20h, entretien avec l’équipe sacerdotale puis coucher à 22h. Le dimanche, après les laudes à 7h30 et le déjeuner, la grand-messe a commencé à 10h30 pour se terminer à 15h. Après le dîner, Mgr le Vicaire général s’est entretenu de nouveau avec l’équipe sacerdotale et quelques notables avant de quitter Kilengi à 17h30. Pour la circonstance, Kilengi a salué la présence de sa paroisse jumelle Muanda-Cité Ste trinité, par 3 délégués, ainsi que de l’ARCAD, par son Président diocésain. [Voir diapos]

07-11-2015 : Obsèques de Mr Pierre Nanga, papa de l’Abbé César Vumuka. Décédé à 80 ans, après près de 3 ans de maladie, Mr Pierre Nanga, papa de l’Abbé César Vumuka, a été porté en terre ce vendredi 6 novembre à Mangala, cette cité dont le défunt a marqué de ses empreintes tant comme commerçant (il a ouvert la première boutique de Mangala) que comme chrétien très engagé au sous-poste de Mangala et à la paroisse de Lovo. Membres de famille, amis, connaissances et collègues de service de sa progéniture étaient nombreux à la morgue de l’HGR de Boma pour la sortie de la du corps du défunt pour lequel une prière a été dite par Mgr le Vicaire général en l’église saint charles lwanga de Kandondo. Le cortège s’est dirigé vers Mangala pour la veillée mortuaire. A 21h45, Mgr le Vicaire général, entouré par plusieurs prêtres, religieux(ses)  a encore présidé la prière de la veillée. Le samedi 7 novembre, à 11h, a débuté la messe d’enterrement présidée par l’Abbé André Lelo, Vicaire épiscopal. C’est après la messe que la foule a pris le chemin du cimetière pour l’inhumation. Qu’il repose en paix! [Voir Diapos]

02-11-2015 : À Christ-Roi, Boma Kalamu, messe pour les fidèles défunts. Les membres de Mont Legion, ont commémoré la mémoire de nos fidèles défunts.  Une messe a été célébrée à cette occasion par monsieur l'abbé José-Claude MBIMBI au cours de laquelle il a invité les partisipants à continuer à se souvenir de nos fidèles défunts en assumant leurs responsabilités: rendre propre les Cimétières à temps et à contre-temps non seulement à l'occasion d la fête de fidèles défunts. Ils voudront bien également prier pour les âmes de ces défunts. [Voir diapos]

01-11-2015 : Promesses des KIZITO-ANUARITE à Bon Pasteur, Boma Km8. Le  31ème Dimanche du Temps Ordinaire de cette année B a revêtu une couleur resplendissante.  Il s'agit là des jeunes de la paroisse Bon Pasteur de Boma/ Km8 qui se sont engagés par les promesses solennelles dans le groupe de prière KIZITO - AANUARITE ( Groupe  KA). Sa couleur resplendissante se fait remarquer dans l'encadrement particulier de trois de nos jeunes sourds - muets qui ont suivi la formation sans discrimination du rang social avec les enfants normaux. En concélébration avec l'aumônier paroissial; l'abbé Alain VUTU, aumônier du Complexe Scolaire FLORENTIA nous a rendu l'audition audible les promesses prononcées en langue de signe par 3 jeunes Sourds - muets. Nous avons donc tous été édifiés de recevoir les promesses de ces 3 jeunes intégrés dans les MACS des jeunes et invitons les fidèles de notre Eglise à apporter main forte à ces formateurs. [Voir Diapos]

01-11-2015 : Toussaint à Boma Seka-Mbote, Bx Isidore Bakanja. Les chrétiens de la quasi-paroisse Bhx Isidore Bakanja ont eu la joie de prier ce dimanche de la Toussaint avec Mgr le Vicaire général. Occasion pour lui d’encourager les fidèles de cette jeune fondation paroissiale à s’engager sur le chemin de la sainteté, en l’occurrence au sein des familles, voie royale pour la construction d’une famille paroissiale solide et florissante. Au cours de cette messe a été présenté le couple Mr Maurice et Mme Hélène mariés religieusement la veille à la grotte mariale de Boma. Les fidèles ont été invités à suivre leur exemple pour que la paroisse réponde à l’appel de Mgr l’Évêque qui encourage vivement les mariages religieux et attend des paroisses du diocèse au moins 10 mariages cette année. Par des cadeaux divers, la communauté a félicité les heureux mariés. La générosité de tous et des originaires de Seka Mbote est sollicitée pour la construction de cette jeune paroisse. [Voir diapositives]  

 
31-10-2015 : Kidima, clôture du mois marial et messe d’action de grâce. À travers le diocèse, ce samedi 31 octobre, mois du rosaire, dans plusieurs paroisses de notre diocèse s’est clôturé le mois marial par une procession de récitation du chapelet et une célébration eucharistique. Mgr le Vicaire général s’est rendu à la paroisse St Joseph de Kidima. Occasion pour lui d’encourager l’engagement des membres de la légion de Marie dans notre diocèse et de leur rappeler tant le fondement biblique de la dévotion mariale, régulièrement critiquée par nos frères des églises de réveil, que les valeurs familiales portées par la Mère du Sauveur parmi lesquelles l’éducation des enfants à la foi. Au cours de cette messe a été baptisée la petite hélène Dibandi. [Voir Diapositives

31-10-2015 : Nsioni, enterrement Maman Monique Malembe. Le samedi 31 novembre a été portée en terre Maman Monique Monique Phanzu, âgée de 73 ans, mère de la sœur Viviane Nzinunu, SSM/B, après la messe célébrée en l’église paroissiale de Nsioni par Mgr le Vicaire Général entouré d’autres prêtres. La présence de nombreuses religieuses était fort remarquée ainsi que de membres de famille. Maman Monique, qui laisse 9 enfants, est arrivée à Nsioni, il y a seulement un an, pour les soins médicaux après 35 ans de vie à Pointe-Noire.  Qu’elle repose en paix ! [Voir diapositives]

27-10-2015 : Rencontre de nouveaux Administrateurs paroissiaux. Le mardi 27 octobre, de 10h à 17h, a eu lieu, à la résidence Makuku Matatu à Lukula, une session de formation pour les 3 nouveaux administrateurs des paroisses de Mvuangu, Loangu Bendu et Mbata Banga. À l’ordre du jour, les points suivants : prière ;  nécessité et objectif de la session ; écho des paroisses ;  Curé et Administrateur paroissial. À l’écoute du droit canon ;  la présidence de la vie communautaire.  Quelques points d’insistance ;  la gestion administrative de la paroisse ; la gestion financière de la paroisse. Partage d’expériences ; échanges sur quelques questions et préoccupations d’actualité ; prière. Mgr le Vicaire général était accompagné de l’Abbé Ernest Vangu, Président de la commission du clergé. [Voir diapositives]

25-10-2015 : Ouverture de l'année initiatique des jeunes. Ce  30ème Dimanche du Temps Ordinaire B, l'abbé José-Claude MBIMBI, Vicaire Episcopal en charge de la pastorale des Laïcs a présidé la messe d'ouverture officielle de l'année initiatique  des jeunes.  Il a signifié aus jeunes que cette messe est célébrée pour offrir à Dieu toutes les activités pastorales des jeunes en cette année pastorale 2015-2016.  Elle est une ouverture officielle de l'année pastorale avec son thème : " Makku matatu matelimina nzungu: dans la foi et dans la joie reconstruisons notre famille", tout en ressortissant le axes à développer chez les jeunes en vue de les rendre responsables dans la réussite de cette reconstruction de la famille.  Dans son homélie, s'adressant aux jeuns, l'abbé José-Claude MBIMBI a invité les jeunes à : a) trouver sa joie dans la recherche de Dieu, b) chercher Jésus-Christ pour oternir les grâces dont ils ont besoin à l'instar de l'aveugle  de Saintes Ecritures de ce dimanche, qui crie sa misère au Christ: " Jésus, Fils de David, Aie pitié de moi".  Notre Seigneur Jésus-Christ, prie de compassion se tourne vers l'aveugle et le guérit.  Il a également invité les jeunes à accueillir le Christ par leurs encadreurs qui sont leurs éclaireurs dans la recherche du Christ.  Il a demandé aux jeunes d’ouvrir leurs oreilles et leurs yeux de la foi pour écouter et voir Dieu qui les aime et leur fait confiance malgré leur jeune âge.  Car Dieu qui est notre Père, veut les conduire sur le droit chemin. Un chemin de vérité et de justice.  Dieu choisit des pour son peuple qui lui fait confiance.  Aussi a-t-il continué en leur disant : Dieu vous fait confiance, Il vous a donné des aumônies, des encadreurs et en ce dimanche, Il vous accorde la grâce d'ouvrir cette année pastorale des jeunes, appelée année initiatique des jeunes. Il a conclu en disant : vous êtes appelés vous jeunes du diocèse de Boma à : 1) Reconstruire vos familles par votre vécu quotidien en famille entre parents et enfants.   2)  Vivre un amour sincère dans vos familles, un amour enraciné dans l'amour du Christ afin de l'apporter dans votre société.  3) Faire usage d'un apprentissage de bonnes manières d'être et de vivre dans votre famille et en Eglise.  4) Etre un réel oxygène qui donne un souffle nouveau dans l'église et la société. [Voir Diapos]

24/25-10-2015 : Visite pastorale de Mgr le Vicaire Général à Mbata-Siala et Installation du curé. La paroisse de Mbata-Siala a connu un weekend particulier. En effet, tous les sous-postes ont bougé pour venir assister à l’installation de leur nouveau curé en la personne de l’Abbé Dieudonne-Merci Mbuinga Lukinzu. C’est à 17h le samedi 24 octobre qu’arrivaient Mgr le Vicaire général et le Curé-Doyen de Maduda. Après le salut au saint sacrement, Mgr le VG a eu une longue réunion avec les chefs catéchistes et les membres des conseils paroissiaux ; puis le souper après lequel un concert des chorales a été organisé dans l’église paroissiale jusqu’à minuit. Le dimanche 25 matin, après les laudes et le déjeuner, la grand-messe a débuté à 10h30 pour finir à 13h30. Après le dîner, Mgr le VG a reçu en audience l’équipe sacerdotale qu’a rejointe, par après, les 2 vice-présidents du CPP et CPAE. C’est à 17h que la délégation venue de Boma et Maduda quittait Mbata-Siala. Fructueux mandat au nouveau Curé ! [Voir diapositives]

20-10-2015 : Obsèques de Mme Helène Nzuzi,  épouse du Vice-Maire de Boma. Le lundi 19 octobre, la population de la ville de Boma est venue nombreuse à la morgue de l’HGR de Boma accueillir la dépouille mortelle de Mme Helène Nzuzi, épouse de Mr Eugène Mbudi, Vice-Maire de Boma. Née en 1956, mariée en 1986, elle laisse 5 enfants. Chrétienne de la Cathédrale, CEV Mont Kinsundi, elle a été chantre de la chorale Notre Dame jusqu’au début de sa maladie. Directement après la sortie du corps de la morgue, à 13h, une messe a été célébrée dans l’église saint Charles Lwanga de Kabondo sous la présidence de Mgr le Vicaire Général. Après la messe, le cortège s’est dirigé vers la salle polyvalente CEAC Mont Sinai pour la veillée. Mardi 20, après les absoutes, Maman Hélène a été enterrée à Kimpungu 2 à Boma. Qu’elle repose en paix !sous la présidence de Mgr le Vicaire Général. Après la messe, le cortège s’est dirigé vers la salle polyvalente CEAC Mont Sinai pour la veillée. Mardi 20, après les absoutes, Maman Hélène a été enterrée à Kimpungu 2 à Boma. Qu’elle repose en paix ! [Voir diapositives

17-10-2015 : Mariage religieux de l’Igr Patrick Mbenza et Anne-Marie Tsimba. En cette année pastorale de nouveau dédiée à la pastorale familiale, les paroisses et les MACs sont engagés entre autres à promouvoir les mariages religieux. Le samedi 17 octobre, à la Cathédrale de Boma, Mgr le Vicaire général a béni le mariage de deux jeunes du Renouveau Charismatique, Mme Anne-Marie Tsimba et Igr Patrick Mbenza, également guitariste du groupe instrumental Maranatha et collaborateur du BDD pour le service des constructions. Après la messe, à partir de 21h, a eu lieu la réception festive à la salle Champs Élysées, sous l’animation de Maranatha. [Voir diapositives

17-10-2015 : Ouverture de l’année académique à la Propédeutique Saint Jean-Marie Vianney de Kangu. Le Délégué de Mgr l'Evêque: l'Abbé José-Claude Mbimbi Mbamba chargé de l'Apostolat des laïcs s'est rendu à la Propédeutique à Kangu pour une messe d'ouverture de l'année accadémique qui a eu lieu également sur toute l'étendue du pays. Une eucharistie a connu la participation du Recteur Abbé Ernest VANGU ki PHEMBA, des formateurs et des étudiants. Dans son homélie: l'abbé José-Claude a rappelé le sens de cette messe. Mettre les nouvels recrus sous la mouvance du Saint Esprit. Donner des orientations de l'autorité diocésaine et rappeler les objectifs spécifiques du Séminaire Propédeutique à savoir: mise à niveau des capacités spirituelles, intellectuelles et morales des candidats au sacerdoce. Aux formateurs et aux séminaristes de travailler dans la collaboration, le dialogue; dans le respect du bien commun, dans l'amour du travail manuel et intellectuel. En fin; il a souhaité que cette nouvelle année placée sous la mouvance de l'Esprit Saint soit une année de Paix et d'amour. Et comme le rappel le thème pastoral de cette année: Makuku Matatu matelimina nzungu: dans la foi et dans la joie, reconstruisons notre famille, que la communauté deviennent réellement une famille par le témoignage de vie de chaque membre. [Voir diapositives].

16-10-2015 : Inhumation de Maman Rutha Malonda, mère de l’abbé Charles Wola. Maman Rutha Malonda, mère de l’abbé Charles Wola et ses 8 frères et sœurs, épouse de Papa Bangala, diacre, a été portée en terre le vendredi 16 octobre à Kiobo ki Kuimba. Les funérailles de cette dame de 74 ans ont été célébrées avec faste depuis Boma, tellement elle a marqué le milieu protestant. Elle a été choriste, trésorière puis présidente des mamans protestantes du district de kuimba, enfin diaconesse. La sortie de son corps de la morgue a eu lieu le jeudi 15 à 9h30, d’où le cortège s’est rendu à Sinai pour le culte qui a duré 2h30. C’est autour de 13h que le cortège funèbre quittait Boma pour Kuimba où a eu lieu la veillée. Vendredi 16, le culte a débuté à 12h30.  Après le culte, l’enterrement non loin de la maison familiale et le repas. Mgr le Vicaire général a été présent ainsi de nombreux prêtres et religieuses. Qu’elle repose en paix ! [Voir diapositives]

10/11-10-2015 : Visite pastorale de Mgr le Vicaire Général à Nzobe Saint Cyprien. 2005-2015, voilà 10 ans depuis que Mgr l’évêque a créé la paroisse Saint Cyprien de Nzobe. Un événement qui méritait d’être fêté pour rendre grâce à Dieu pour toutes ses merveilles accomplies en faveur de son peuple de ce coin. La date choisie est celle-là même de l’ouverture de l’année pastorale en paroisse. À cette occasion, un chef catéchiste a été institué et un autre a pris solennellement sa retraite. La première pierre pour la construction de l’église paroissiale a également été posée. Ces 5 événements mis ensemble ont drainé un grand monde sur la colline de Sisi ki Nzobe. Mgr le Vicaire général a foulé le sol de Mbata Mbenge le samedi 10 à 16h30. Il y a trouvé les agents pastoraux de la paroisse déjà sur le lieu pour les réunions préparatoires à l’ouverture de l’année pastorale. Salutation au saint sacrement, visite du site, rosaire avec les légionnaires, souper, audience avec les prêtres, coucher, tel a été le programme de samedi. Dimanche, la messe a débuté à 10h30 pour se terminer à 14h par la pose de la première pierre de l’église paroissiale. Puis, le dîner, les audiences avec quelques laics et l’équipe sacerdotale. C’est à 18h00 que Mgr quittait Nzobe pour Mbata-Mbenge où il allait dormir pour une visite de la communauté sacerdotale le lundi 12. Un appel est lancé aux originaires de la paroisse de Nzobe pour donner leur contribution à la construction de l’église. [Voir diapositives].

10/11-10-2015 : Visite pastorale à Kai-Tshinionga saint Kisito du Vicaire Épiscopal chargé des Œuvres. Samedi 10 Octobre 2015 à 17h37' arrivée du V.E en la personne de l'A. André LELO à Kai-Tshinionga où il est accueilli par l'Administrateur Paroissial, Abbé Roger NZUNGU, les chefs catéchistes et Catéchumène ainsi que quelques fidèles. Rencontre avec les chefs catéchistes et les membres des conseils. Dimanche 11.10.2015,  la messe à 4 facettes à savoir : 1°) Ouverture de l'année pastorale 2015-2016 en paroisse par l'A.P. Abbé Roger NZUNGU ;  2°) Sacrement de l'initiation chrétienne: a) 1ère Communion de 27 Catéchumènes qui seront confirmés parmi les 37 préparés à la confirmation y compris 44 adultes dont 33 mamans et 1 papa ; 3°) Jubilé d'Or matrimonial du couple Oscar PFUTI  MBONGO et Marie NZINGILA empêchés suite au décès du frère au Mari le matin de ce dimanche 11 Octobre 2015 ; 4°) Retraite du chef catéchiste Marc qui n'a pas reçu le diplôme de mérite parce qu’il n'a pas fourni les coordonnées à la Chancellerie via son pasteur local. Dans son homélie, Monsieur l'Abbé André s'est appesanti sur les textes Bibliques du jour en se résumant au Ps 89 de la méditation après la 1ère lecture, je cite: « Seigneur, rassasie-nous d ton amour et nous serons dans la joie ». Dans son message, il a invité prêtres et fidèles à conjuguer leurs efforts pour que, par la grâce de Dieu, ils développent la Quasi-paroisse Saint Kizito en paroisse ; à mettre en commun leurs forces, projets de vie et de travail, intelligence et sagesse pour bâtir, développer et imprégner l'esprit du meilleur à la paroisse.  Que chaque chrétien travaille selon que Dieu lui donne la force et les grâces. Enfin s'adressant successivement aux lauréats du jour: 1) Aux Catéchumènes de se mettre au service de l'Église parce qu'adultes dans la foi. Prendre en charge l'Église de Dieu par des actions pratiques et viables. 2) Aux Jubilaires empêchés : servir de modèle de mariage aux plus jeunes; vie pratique dans la foi et par la grâce de Dieu. 3) Au chef catéchiste en retraite : servir de référence, de repère, un conseiller pour la Quasi-paroisse Saint Kizito. 4) Quant à l'assemblée, reconstruire la famille en brisant les barrières qui empêchent le sacrement de mariage: dot très élevée: wewa, groupe électrogène à bannir. Après le repas visite effectuée au complexe scolaire Tombe à Tombe: l'école primaire a été construite en matériau durable mais sans porte pour fermeture de classes.  À côté entre l'E.P.Tombe et l'église du sous-poste est bâti  l'Institut en briques en terre cuite ; bâtiment non achevé en charpente. L'abbé André, a demandé au chef du village de procurer dans l'urgence un autre terrain pour construire à la longue l'Institut Tombe pour éviter des dégâts pendant les récréations qui sont aux mêmes heures pour les primaires et les secondaires suite à l'incompatibilité d'âges. Soulignons que le préfet prédécesseur de l’actuel a décidé de déloger le terrain officiel de l'Institut Tombe sans l'aval des autorités compétentes. [Voir diapositives].

10-10-2015 : Rentrée de nos grands Séminaristes, 2015-2016. Il est de coutume dans notre diocèse depuis un certain temps que tous les grands séminaristes du diocèse, propédeutes, philosophes et théologiens, se retrouvent autour du Père évêque pour quelques jours d’échange avant de regagner leur séminaire respectif. Cette année la rencontre a eu lieu le jeudi 08 octobre, dans la grande salle des réunions de l’évêché ; le vendredi 09 octobre était consacré à la préparation du voyage, surtout pour ceux de Mayidi ; et le samedi 10 octobre c’était le départ des uns et des autres. Ils étaient 81 séminaristes (22 Propédeutes, 33 philosophes et 26 théologiens) autour de Père évêque, du Vicaire Général et du Chancelier cette journée du 08 octobre, dans la grande salle de l’évêché. [Notons en passant que 4 grands séminaristes sont en stage, mais eux n'étaient pas concernés par cette rencontre]. Le thème d’exposés et d’échange : « Vivre en famille diocésaine ». Le thème de la rentrée des grands séminaristes est toujours en lien avec le thème pastoral diocésain de l’année en cours. L’année dernière le thème pastoral s’annonçait ainsi : « Makuku matatu matelimina nzungu. Dans la foi et dans la joie, reconstruisons notre famille », « Makuku matatu matelimina nzungu. Na lukuikinu mpe na kiese, betu buela tunga dikanda ya betu », Makuku matatu matelimina nzungu. Mu luwiluku ayi mu kiese, tu bue tunganu dikanda dietu ». Cette année pastorale 2015-2016, après avoir évalué l’année écoulée et ayant remarqué que des problèmes majeurs se posent encore avec acuité au sein de nos familles, on a estimé que pour 2015-2016, le thème devrait se poursuivre d’autant plus qu’il avait été défini pour trois ans. Cependant, on devrait insister davantage sur le témoignage de foi et de joie dans le  mariage et dans la vie familiale. Il est 09h40 lorsque la mise en place dans la grande salle de l’évêché commence ; à 09h50 : annonce du programme par le protocole ; 09h55 : prière d’ouverture par le chargé de la liturgie de Mayidi ; 10h00, séance académique se présentant comme suit : introduction du Père évêque sur les enjeux principaux du thème de la rencontre, « Vivre en famille diocésaine » ; ensuite l’intervention de Mgr le Vicaire Général sur « la FRASEBO, votre famille dans la famille diocésaine à reconstruire » ; puis, intervention d’un aîné, membre de la Commission de la Formation Initiale et Formateur, A. Ernest Vangu sur « Séminariste en vue de la mission » ; pause ; échanges ; mot de clôture par l’évêque ; repas offert par l’évêché. Une bonne partie de l’après-midi a été consacrée à la rencontre de tous les séminaristes, individuellement, avec l’A. Chancelier ; c’était l’occasion de leur parler de leurs évaluations de l’année écoulée. Le Père évêque a eu aussi à rencontrer individuellement quelques séminaristes. Avant de se séparer, un repas léger a été de nouveau offert par l’évêché. Le samedi 10 octobre, à 06h30, dans la grande salle Jean Paul II, la messe, présidée par le Père évêque. Après la messe, moment d’émotions d’au-revoir, puis bénédiction par le Père évêque sur les théologiens dans le bus en partance pour Mayidi. Les Propédeutes regagneront Kangu dans la journée, tous en bus bien sûr ; ceux de Ngidi étaient attendus pour 18h00, chacun pour soi. À tous et à chacun : une fructueuse et heureuse année académique 2015-2016. [Voir diapositives]

06-10-2015 : Cérémonie de passation des services à l’Institut Supérieur Technique Boma (ex ISCIA). Désormais, l’Abbé Pamphile MASUANGI a pris le bâton de commandement du Secrétariat Général Académique à l’IST/Boma. La cérémonie de passation des services a eu lieu ce Mardi 06 Octobre 2015. Tout s’est déroulé en présence du Vice-président du Conseil d’Administration Docteur MAFUANA, les membres du Comité de Gestion, le corps académique et les délégués des étudiants de chaque promotion ; le DG, Abbé Placide Khonde, empêché, a été représenté par l’Abbé Désiré MVUMBI, SGA. Cette cérémonie de passation des services a porté sur les documents et matériels des services ainsi que les documents divers et correspondance de la hiérarchie ; elle a aussi porté sur les conditions d’inscriptions des étudiants, les listes des étudiants pour l’année académique finissante 2014-2015. En ce qui concerne les documents et les matériels dans les différents départements, la passation des services s’est focalisée sur la liste des enseignants œuvrant à l’IST/Boma. Le Secrétaire Général Académique sortant, le chef des travaux, Honoré MBENZA, a remis au Secrétaire Général Académique entrant, Abbé Pamphile MASUANGI, les programmes fonctionnels de chaque département. Ensuite, est venu le tour du Patron de cette alma mater, en la personne du Père évêque. Il était 11h10. Avec lui, tout a commencé par une prière d’ouverture qu’il a lui-même présidée ; s’en est suivi la remise du Procès-verbal du Secrétaire Général Académique sortant au Secrétaire Général Académique entrant. Celui-ci, à son tour, l’a remis au Pouvoir créateur de l’IST/Boma, le Père évêque. L’autorité Diocésaine a saisi cette opportunité pour présenter d’une manière ramassée les objectifs assignés à cet Institut Supérieur Technique, notamment la formation de la jeunesse qui ne doit être non seulement une référence mais aussi une préférence au regard des établissements qui émergent dans la ville portuaire et historique de Boma. Le Père évêque a remercié le Fondateur, Monseigneur Joachim MBADU, évêque émérite du Diocèse de Boma qui était soutenu par les fidèles ; ses sincères remerciements se sont aussi adressés au corps académiques de l’IST/B et aux prêtres de la paroisse Saint Charles Lwanga/ Boma-Kabondo, étant donné que cet Institut Supérieur se trouve dans le rayon de cette communauté chrétienne. Le Père évêque a eu le mot juste pour remercier et féliciter les Secrétaires Généraux sortant et entrant. Après ces paroles de remerciement et d’encouragement, on est passé à la présentation et à la remise des Statuts au Comité de Gestion qui gère au quotidien l’Institut et au Vice-président du Conseil, le représentant du Président, Abbé André LELO  di  MBUMBA, empêché. Une  visite guidée du site a été organisée, et cela jusqu’au complexe scolaire saint Kisito où les enfants ont été très heureux d’accueil leur Père évêque. Un repas de convivialité a couronné cette cérémonie. Pour mémoire : l’Institut Supérieur Technique/Boma a été créé par S. Exc. Mgr MBADU KIKHELA KUPIKA Joachim ; l’acte de fondation date du 22 août 1979. L’Institut a ouvert ses portes en l’année académique 1979-1980 avec le département de Chimie et Industries Alimentaires (ICIA). Actuellement, l’Institut comporte cinq départements : 1) Chimie et Industries Alimentaires, 2) Techniques Médicales, 3) Laboratoire médical, 4) Industrie du Pétrole, 5) Gestion Informatique et Financière. [Voir diapositives]

04-10-2015 : Érection du sanctuaire diocésain « Marie, Reine de la foi et Mère des croyants » [Maria, Ntinu ya lukuikinu, Mama ya bakuikini. Maria, Ntinu luwiluku, Ngudi bawiluki]. L’idée d’un sanctuaire marial à Kangu a fait son chemin ; elle s’est imposée dès lors que la paroisse de Kangu, mère de toutes les paroisses du Mayombe, se voyait fort réduite en territoire. Il fallait trouver une manière de revaloriser ce « monument » historique du  cheminement de foi des fidèles du diocèse de Boma. C’est au cours de l’année pastorale 2014-2015, avec la création de Nsioni saint Luc, que Kangu a été déclarée paroisse sanctuaire. Mais il fallait prendre encore un peu de temps pour permettre à l’autorité diocésaine de voir concrètement dans quelle direction les choses allaient s’orienter. Au début de cette année pastorale, 2015-2016, le Père évêque a décidé de lancer officiellement le sanctuaire, de l’ériger canoniquement. Par Providence, l’idée a trouvé un soutien auprès du saint Père François qui, dans sa Bulle d’indiction annonçant le Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, encourage la fréquentation des sanctuaires. Dans le concret : un triduum, nourri d’importantes et significatives célébrations liturgiques et dévotionnelles, a été organisé  du vendredi 02 au dimanche 04 octobre, jour de la promulgation du décret d’érection. Ce triduum devait traduire la mission du sanctuaire et sa dédicace. Le vendredi 02 a mis en relief l’enracinement de notre foi dans la croix, « CRUX, spes nostra ». «Il a pris nos péchés sur lui-même, sur le bois de la croix, pour que nous soyons délivrés de nos péchés et que nous vivions saintement. Vous avez été guéris grâce à son supplice. » (1 P 2, 24) « Pour moi, je ne veux être fier de rien d’autre que de la croix de Jésus Christ, notre Seigneur, car elle a crucifié le monde pour moi, et elle m’a crucifié pour le monde. » (Ga 6, 14) « Par la croix il a tué la haine : il a réconcilié avec Dieu les deux peuples devenus un seul corps.» (Ep 2, 16) « Lui a effacé la dette qui nous accablait : elle était écrite dans les commandements. Il en a cloué la facture à sa croix et il l’a supprimée. Vainqueur par la croix, il a dépouillé les Principautés et les Autorités, il s’est moqué d’elles devant tout le monde et il les a traînées derrière lui enchaînées.» (Col 2, 14-15) Ainsi, un chemin de croix a été organisé ce vendredi 02 octobre, à partir de 15h00 et une célébration des confirmations, comme processus dans le cheminement de foi. On est parti du nouveau cimetière ecclésiastique de Kangu, où a été placée la première station ; on a profité de cette occasion pour bénir le cimetière lui-même. Après avoir fait un parcours en « M », pour rappeler la Vierge Marie, l’assemblée s’est dirigée vers l’ESEKA en passant par derrière le cercle paroissial et en remontant par la route qui débouche sur la chapelle de l’ESEKA ; avant celle-ci on est passé entre la maison des professeurs et la communauté des Frères (ancienne imprimerie) et descendre vers la route qui longe le mur du Lycée et se diriger vers le dos de l’église paroissiale où se trouvait la XIIe station, puis on a longé la véranda de l’église du côté du presbytère pour faire la XIIIe station à l’entrée de l’église et terminer la XIVe station dans l’église même. Les tableaux de XIV stations ont été portées en respectant les trois « Makuku » et aussi hommes, femmes, adultes, jeunes. Directement après, les ministres sont allés à la sacristie pour s’habiller et procéder à la procession d’entrée pour la messe, au cours de laquelle il y a eu des confirmations. Le Père évêque a présidé tandis que Mgr le Vicaire Général a prêché : Thème : la croix, source de notre foi, celle affermie à la confirmation, grâce au don de l’Esprit Saint [Lire : Homélie du Vicaire Général]. Déjà quelques pèlerins étaient arrivés de plusieurs endroits. Cette première soirée s’est passée sans programme d’ensemble. [Diapositives] Le samedi 03 octobre, journée centrée sur Marie, la première des croyants et modèle de vie de foi ; aussi a-t-on organisé dans l’église, dans l’avant-midi, des enseignements particulièrement sur le rosaire ; trois intervenants. À partir de 10h00, le Père évêque s’est rendu à la Propédeutique pour la visite canonique des futurs prêtres et ensuite la messe de profession de foi. L’après-midi, à partir de 15h30, a été réservé au pèlerinage avec comme prière principale le rosaire ; à la dernière partie du pèlerinage les pèlerins ont rejoint le circuit du chemin de la croix, la Vierge Marie cheminant avec les fidèles sur le chemin de la croix jusqu’à la XIIe station, au dos de l’église paroissiale, Marie au pied de la croix, se tenant debout ferme dans sa foi. Le pèlerinage marial a suivi un itinéraire assez pittoresque : du cimetière ecclésiastique les pèlerins ont marché en direction de Mbata-Kiela ; après le noviciat des Sœurs Servantes de Marie de Boma (anciennement communauté Anuarite), on a piqué vers la droite dans une route de desserte agricole (utilisée autrefois pour collecter les noix de palme, mais quasiment abandonnée, mais défricher pour la circonstance), les pèlerins ont débouché sur le village Mbata-Buka, puis le camps « Bakuela » pour rejoindre la route principale à « Ngala Zaki » et reprendre la direction de la paroisse et finir le pèlerinage par l’endroit de la XIIe station en passant par le cimetière ecclésiastique. C’était aussi l’occasion de bénir la première pierre du futur sanctuaire à la XIIe station. Après le pèlerinage, on s’est rendu à la cour de l’église, à l’endroit préparé pour la messe d’ordination, pour une exhortation ; elle était assurée par l’Abbé Pamphile Mbadu, curé doyen de Boma et Vicaire épiscopal chargé de la Pastorale. Thème : Marie, debout au pied de la croix, ferme dans la foi, première croyante à cheminer avec son Fils sur le chemin de la croix, modèle de foi. La soirée était également mariale : chants, saynètes sur des apparitions de la Vierge par des jeunes Légionnaires. [Diapositives..........(a)          ...............(b)          ...............(c)] Le dimanche 04 octobre, journée haute en couleurs : ordination presbytérale, institution d’un chef catéchiste, jubilé d’or de la Légion de Marie du Comitium « Sanduku ya Luwawanu » du doyenné de Boma et Jubilé d’or matrimonial. Pour chaque rite le cérémonial a été respecté. Après la prière du diocèse, l’Abbé Dieudonné Luzolo, Chancelier, a lu le décret épiscopal d’érection du sanctuaire. [Lire le décret] Le Père évêque a célébré la messe avec une foule de concélébrants ; thème principal : rayonnement de la foi avec comme fruits : ordination, institution d’un chef catéchiste, jubilés d’or matrimonial et du comitium de Boma « Sanduku ya Luwawanu ». La messe a été suivie d’une ambiance festive extraordinaire. La messe des confirmations, le 02 octobre,  a été animée par la chorale saint Cyprien de Nsioni saint Luc, le pèlerinage a été animé par les Légionnaires et "Nkangu Vuvu" et la messe du dimanche 04 octobre par la chorale sélectionnée de Kangu sainte Marie. On a osé, le défi a été affronté, grâce à l’intercession de la Vierge Marie, Reine de la foi et Mère des croyants, le triduum s’est passé merveilleusement bien : quel monde dans les trois assemblements : chemin de la croix, pèlerinage marial et messe du dimanche ! Quelle foule de Légionnaires et de "Nkangu Vuvu" ! Vraiment : une réussite ; Kangu, quelle propreté ! Dans l’assistance, aussi bien au pèlerinage marial qu’à la messe du 04 octobre, on a remarqué Madame Pascale Simon, une paroissienne du diocèse d’Évreux en France, en visite au diocèse. Tout le triduum a été diffusé en direct par la RTDN. Le sanctuaire est à construire, le chemin des pèlerins avec chemin de la croix est à aménager ; nous avons les 14 tableaux pour le chemin de la croix, il faut les poser sur des stèles à construire avec quelques reposoirs sur le chemin, celui-là même utilisé pour le pèlerinage marial. Hommes et femmes de bonne volonté sont invités à souscrire pour la réalisation de cette œuvre de foi. Au curé doyen de Kangu, Abbé Emmanuel PHAKA, et à tous ses collaborateurs et collaboratrices, nous exprimons nos vives félicitations. Rendons grâce à Dieu. [Diapositives..........(a)          ...............(b)]

19-09-2015 : Messe de mariage. Des mariages religieux, il y en a par ci par là dans Boma. Ce qui est un peu de particulier dans les deux couples de ce samedi soir en l’église de Mama ya Luzingu, Boma-Mbangu, c’est qu’il y a d’une part un couple dont le mari est neveu au Père évêque Mbuka Cyprien, Cyprien Nkuanga et l’épouse nièce de l’abbé Corneille Makaba, Anastasie Dimbuila, et d'autre part un couple dont le mari est un membre de famille de l’abbé José-Claude Mbimbi. La messe commence avec un retard de plus d’une heure ; une chorale des femmes de Christ-Roi anime, et bien. L’église est fournie, il y a du monde ; autour du Père évêque, quelques prêtres concélèbrent dont les abbés Corneille, José-Claude et Maurice Makaya, curé de la paroisse. À la bénédiction finale : coupure de courant, cadeau de la SNEL ! Le couple du neveu du Père évêque et de la nièce de l’abbé Corneille fêtera à Zola Tsiaku, où se sont retrouvés les deux oncles ecclésiastiques, dans la joie et l’allégresse. [Voir diapositives]

19-09-2015 : Obsèques de papa David Nsitu Mavungu. Ce vendredi 04-09-2015 à 01h15 meurt à l’Hôpital Général de Référence de Lukula papa David Nsitu Mavungu, le papa de S. Exc. Mr le Gouverneur de la Province du Kongo-Central, Jacques MBADU NSITU. Il meurt 24 heures après une longue et délicate opération chirurgicale qui s’est bien déroulée pendant plus de huit heures, de double hernie étranglée, d’appendicite, d’occlusion intestinale, avec perforation de l’estomac. La dépouille mortelle, placée dans la morgue de Boma, sort ce vendredi 18-09-2015 : il est 12h30. Un monde fou devant la morgue où un espace est aménagé pour un moment de silence et de recueillement avant d’acheminer le corps à la résidence familiale à Mbangu où se passera la veillée. Le programme va se dérouler comme suit : 13h30-15h00 : recueillement et musique (Kintueni) ; 15h00-20h00 : chorales protestantes de Boma ; 20h00 : office religieux ; 21h30-23h00 : chorales protestantes ; 23h00 : exhortation ; 24h00-03h00 : chorales catholiques ; 03h00-06h00 : animation musicale (Kintueni). Samedi 19-09-2015 : 06h00-9h00 : animation religieuse par les chorales protestantes ; 10h30 : dépôt des gerbes de fleurs ; 11h00 : hommage des petits-fils du défunt ; 11h30 : oraison funèbre ; 11h45 : mot de remerciement de la famille du défunt ; 12h00 : prière pour le repos éternel du défunt, suivie immédiatement de la levée du corps pour le cimetière de Kiphungu à Boma. Papa David meurt ferme dans sa foi protestante ; il laisse sa veuve, 63 petits-fils, 60 arrière-petits fils et 1 arrière-arrière-petite-fille. Né en 1928 dans la forêt de Mbata Masafi à Nganda Ndingi, papa David Nsitu Mavungu a terminé sa carrière de fonctionnaire comme douanier. Jamais on a vu à Boma un deuil avec tant de monde : enfants, jeunes, adultes, vieilles personnes, hommes et femmes ; hommes et femmes d’affaires comme hommes et femmes politiques ; tous se sont donné rendez-vous à Mbangu. Dans l’assistance, depuis la morgue, on a remarqué la présence des deux évêques, leurs Excellences Nsielele et Mbuka ; tandis que Mgr Nlandu de Matadi était représenté par son Modérateur de la curie ; les trois diocèses du Kongo-Central étaient largement représentés. La RTDN a diffusé en direct, Radio-Télé, depuis la morgue jusqu’à l’enterrement. Que son âme repose en paix. [Voir diapositives]

14-09-2015 : Exaltation de la Sainte Croix. Les Disciples et Filles de Jérusalem, une communauté d’expérience spirituelle et religieuse dans le diocèse de Boma, ont comme spiritualité la compassion, la miséricorde, la Sainte Croix. Ainsi l’Exaltation de la Sainte Croix est leur fête patronale. Chaque année, le 14 septembre, une messe est organisée soit dans l’église paroissiale d’implantation de la communauté (Bon Pasteur, Boma Km8) soit au sein même de la communauté, dans l’enceinte. Ce lundi 14-09-2015, le Père évêque arrive au à la communauté, située au Km8 à 16h40 ; la cour est déjà pleine de monde ; les acolytes, majorettes, lecteurs et protocole sont déjà prêts ; la chorale ainsi que les fidèles le sont également. Avant de commencer la messe, le Père évêque prend une heure de temps pour rencontrer les membres de la communauté, moment important d’évaluation et de préparation à l’eucharistie. À cette rencontre ont été invités l’A. Martin Phuati, curé de la paroisse Bon Pasteur, et la Sœur Marie-Françoise Vuna, SSMB. S’agissant de la communauté, on a encore affaire avec une Association des fidèles en gestation : il y a des femmes adultes, des filles et des garçons ; les jeunes se destinent à la vie consacrée. À 18h00, le Père évêque,  rejoint par le Vicaire Général et l’A. Chancelier, ouvre la procession d’entrée. La messe, bien animée par la chorale de la paroisse, connaît une forte assistance des fidèles du quartier et même de la paroisse en général. Il fait nuit, mais les choses se passent bien. Un repas fraternel clôture la rencontre. La communauté, notamment les enfants orphelins ne manquent pas de saluer par des chants de joie et d’offrir un cadeau au Père évêque. [Voir diapositives]

13-09-2015 : SSMB, Vêture à Maduda Saint André. Ce weekend du 12 au 13 septembre Maduda, appelée pour les intimes Maduda-Bruxelles, connaît une effervescence insolite. Les Sœurs Servantes de Marie de Boma ont choisi d’organiser la vêture de leurs deux jeunes candidates à la paroisse de Maduda. L’idée et la pratique ne datent pas de ce weekend. Déjà l’année dernière, 2014, la vêture a eu lieu à Boma Christ-Roi, contrairement à une longue tradition qui voit toujours cette cérémonie à Mbata-Mbenge sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. Ce déplacement fait partie de la dynamique vocationnelle ; il faut, autant que possible, faire connaître les SSMB à toutes les paroisses pour y susciter des vocations. Effectivement, la Mère Générale est revenue de Maduda avec une aspirante, qui va terminer son école secondaire à Boma, et quelques autres se sont fait enregistrer. Les deux postulantes, futures novices sont : Sr Adèle LELO PHOLA, de la paroisse de Nganda-Tsundi, Sr Julienne DITONA MAMBIMBI, de la paroisse de Madua. Notons que le papa de cette dernière est protestant, et il était bel et bien à la messe dans la joie et l’allégresse. Maduda a été choisie non pas par hasard, l’une des deux postulantes est originaire de cette paroisse. C’est depuis le vendredi 11 septembre que la première équipe arrive sur place : des Sœurs (communautés du Postulat et du noviciat) ainsi que la RTDN. Donc, depuis ce vendredi 11 septembre Maduda devient un centre de diffusion des nouvelles et activités. La RTDN y installe son équipement Radio mobile : le village connaît un moment de bouillonnement ; les laudes, la prière du milieu du jour, les vêpres et d’autres formes d’animation passent en direct à la Radio. On peut maintenant parler véritablement de « Maduda-Bruxelles ». Le curé doyen, Abbé Vital Ngimbi, le doyen de tous les curés et de tous les curés-doyens devient véritablement un patriarche ; son jeune compagnon, abbé Victor Makumba Kapita, nouveau Préfet de l’Institut Maman Olive Lembe Kabila, est déjà là ; le Préfet sortant, A. Antoine Lukombo, est aussi là faisant ses adieux. La Mère Générale, Sr Colette Malonda, sa Vicaire Générale, Sr Georgette Nkoy ainsi que les membres du Conseil Général et plusieurs autres Sœurs Servantes de Marie de Boma arrivent dans la journée du samedi. L’A. Joseph Mabonzo, Maître des Cérémonies liturgiques pontificales est avec elles. Le Père évêque ainsi que l’A. Dieudonné Luzolo, Chancelier, arrive dans la soirée du 12 septembre 2015, il est 19h00. Peu de temps leur arrivée, le programme se déroule comme suit : vêpres avec tous les consacrés, souper et projection à la cour de la cure du clip musical réalisé avec les SSMB ainsi que de la récente messe des professions et jubilés religieux, Mbangu 16 août 2015. Une soirée très mouvementée et hautement joyeuse. [Voir diapositives] Le dimanche 13-09-2015 : laudes à 07h30, suivies du petit déjeuner. La messe commence à 10h10. Une longue procession d’entrée, car toute la foule des Sœurs est de la partie ; elles sont près de 50, ¼ de la Congrégation. La Chorale sélectionnée, Sainte Marie, est à l’œuvre ; les fidèles, d’abord peu nombreux, remplissent finalement l’église et certains sont obligés de rester dehors. Concélèbrent avec le Père évêque : les AA. André Lelo, VE et ancien curé de Kai-Mbaku, curé doyen de Maduda ; Gilbert Nyimi, curé doyen de Mbata-Mbenge, curé des Postulants ; Dieudonné Luzolo, Chancelier ; Fidèle Mangovo, Spirituel à la Propédeutique ; Fulbert Lukanga, Directeur de la RTDN ; Antoine Lukombo, Préfet sortant ; Victor Makumba, Préfet entrant ; l’A. Joseph Mabonzo fait le cérémoniaire et le curé doyen, A. Vital Ngimbi le commentateur. Dans l’assistance il y a le Chef de Secteur de Maduda, la Maman Chef de groupement, le Chef de Service du Territoire, le Candidat Député provincial Mr Gaston Ngumba. La vêture, au cours de la messe, suscite une pieuse curiosité. Le moment le plus émouvant c’est lorsque les deux nouvelles novices, habillées en robe blanche, entrent dans l’église en procession en pas de danse accompagnées par plusieurs de leurs consœurs : une pluie d’applaudissements et de cris de joie. Les divers mots : homélie, commentaires et mot de la Mère Générale, tout est centré sur l’animation vocationnelle. [Diapositives..........(a)          ..........(b)] Après la messe, les novices ont la joie de se faire photographier avec des amis et connaissances, surtout avec des conseours. Un repas amical regroupe plusieurs participants. [Diapositives] Tous : Père évêque, les Sœurs ainsi que la RTDN quittent Maduda cet après-midi du 13-09-2015. Rendons grâce à Dieu.

31-08-2015 : Floribert Mananga nous quitte. La Radiotélévision Diocésaine  Nguizani de Boma est en deuil !  Elle a perdu un  fils qui lui était très cher, Monsieur Floribert  Mananga.  Et nous sommes réunis dans cette Église en ce moment pour le confier à la Miséricorde de Notre Seigneur. Il est difficile de pouvoir  résumer la vie d’un homme en quelques lignes, même si cet homme n’a vécu que quelques années sur terre. Et quand il s’agit de quelqu’un dont l’actif dans les relations et dans la profession est comme Floribert, la tâche devient encore plus ardue ! Floribert est né le 09 Février 1959 en Boma. Fils de Papa Kianga Mananga Paul ici présent et de  maman Kadulu Matonmina Martine déjà décédée, Floribert est l’aîné d’une famille de trois enfants dont deux petites sœurs. Il commença ses études primaires en 1966 à l’École Primaire Saint Pie X, l’actuel E.P. Muinda et les acheva  en 1972. En 1973, il commença ses études secondaires au petit Séminaire de Mbata Kiela et les y poursuivit  jusqu’en  1976. En 1977, il vint les continuer au Collège Saint Charles Lwanga, l’actuel Institut Tuzolasana de Lukula et les acheva en 1980 où il obtint son diplôme d’État. De 1981 jusqu’en 1982, il fut professeur à l’institut Kiveve. C’était sans doute une année de probation car un an plutard, il entrait au Grand Séminaire Abbé Ngidi à Kikuku. C’était de 1982 jusqu’en 1983. En 1985, il fut de nouveau professeur à l’institut Boma Mungu (IBM). En même temps aussi il fut membre de l’équipe du Centre Pastoral diocésain, où il rédigeait plusieurs articles sur la revue du  Centre, et aussi membre du CIAM. Ressentant au fond de lui-même la vocation de communicateur et de journaliste, il alla rejoindre à partir de 2002 l’équipe de la Radio Télé Boma et commença sa carrière de journaliste. Et lorsque la Radiotélévision Diocésaine Nguizani lança son signal, il voulut offrir ses services au sein de cette radio et devint le premier journaliste à  être recruté à la RTDN, cédé amicalement par la Radio Télé Boma (RTB). Marié depuis 2009 à maman Alexandrine, il lui a témoigné un amour et un attachement indéfectible. Floribert Mananga aimait le travail, était toujours prompt à rendre service et à s’occuper de finir les tâches qui  attendaient d’être exécutées. Homme de relation, il aimait aussi la prière et spécialement la dévotion à la Vierge Marie ! C’est ainsi qu’il devint membre du mouvement sacerdotal Marial. Depuis près d’une année, la santé de Floribert commençait à devenir de plus en plus une préoccupation. Il lui fallait donc un traitement et une attention particuliers. Cela a été fait. Hélas, malgré le traitement, malgré l’attention dont il a pu bénéficier, la mort  est venue nous l’arracher  ce  lundi  31 aout 2015 à 19.00 à la polyclinique diocésaine de secours, pendant que nous avions encore besoin de ses services et de sa présence. Sortie de la morgue ce lundi 07 septembre, la dépouille mortelle a été acheminée vers l’évêché, à la cour des installations de la RTDN pour un moment de recueillement avant d’être acheminée en l’église Boma Sacré-Cœur pour la messe présidée par le Père évêque. [Voir diapositives] Le mardi 08 septembre, à 12h00 : absoutes présidées par Mgr le Vicaire Général suivies de l’enterrement. Que son âme repose en paix.

06-09-2015 : Ouverture de l’année pastorale 2015-2016. L’ouverture de l’année pastorale au diocèse de Boma se fait en deux temps : en diocèse puis en paroisse, pour permettre aux curés et aux administrateurs paroissiaux d’être présents autour de l’évêque lors de l’ouverture en diocèse, et dans leurs paroisses respectives pour l’ouverture en paroisse. Le dimanche d’ouverture est le point d’arrivée de tout un processus d’activités et aussi un point de départ de tout un programme. Cette année l’ouverture en paroisse a été retenue pour le dimanche 11 octobre. Dimanche 06 septembre 2015 : à 08h05, accueil du Père évêque à Saint Sacrement par la fanfare diocésaine ; les fidèles et plusieurs prêtres sont déjà là, la messe étant prévue pour 08h00. Après les salutations de notables et de la foule déjà en attente, le Père évêque et sa suite rejoignent les autres ministres pour s’habiller et sans tarder la procession démarre. La foule est immense. La RTDN fait le direct à la Radio comme à la Télé. Kinshasa est en ligne grâce à Radio Maria. La concélébration est bien fournie : beaucoup de prêtres ; on y remarque la présence du Vicaire général. Madame le Maire est présente. La messe est haute en couleurs. La chorale sélectionnée s’exécute merveilleusement bien. Juste avant la lecture du décret de l’ouverture de l’année pastorale [Lire le décret…], qui a lieu avant la bénédiction finale, le Père évêque donne un certain nombre de communiqués très importants. PREMIÈREMENT, sur le respect lors du culte et surtout de l’eucharistie : ne pas mastiquer ou mâcher du chewing-gum durant le culte surtout à la messe. DEUXIÈMEMENT, au chant de Notre Père dans le rite dit « zaïrois » : on retient chez nous trois gestes discrets : bras levés au départ, mains de supplication au ‘donne-nous le pain de ce jour’ et un léger geste avec les deux mains lors de la demande de pardon. TROISIÈMEMENT, à propos des églises dites « catholiques charismatiques…apostoliques…orthodoxes… » : a) dans le territoire du diocèse de Boma il n’existe pas une église ou communauté officielle et universellement reconnue que représenteraient ces églises, donc on a à faire avec des inventions locales, par ailleurs la combinaison avec l’épithète catholique est un amalgame trompeur et mensonger, voir usurpateur ; b) le port de la soutane par les ministres de ces églises est difficilement attaquable car la loi de notre pays ne l’interdit pas ; c) l’usage de notre rite, de nos livres et de nos chants par ces églises est à condamner voire à traduire en justice car c’est du plagiat et de l’usurpation ; d) l’inflation des bénédictions et de la simonie sont contraires à l’évangile et à la doctrine chrétienne : la prière ne se vend pas et elle n’est pas de la magie ; il faut donc dénoncer cela, et nous-mêmes devons éviter de tomber dans le même piège par des pratiques qui frisent la magie et la simonie (message à certains prêtres et mouvements d’actions catholiques friands de bénédictions-fétiches et d’actes de simonie) ; e) une grande vigilance dans nos sacristies pour que de personnes étrangères n’emportent pas d’hosties et du vin de messe au bénéfice de ces églises ; les hosties et le vin de messe ne pourront être vendus qu’à de personnes munies d’une note d’un prêtre, note signée et cachetée, indiquant aussi la quantité ; ici le Père évêque rappelle que dans notre diocèse on n’utilise que les trois saintes huiles officielles (saint Chrême, huile des malades, huile des catéchumène, les autres (saint Michel, sainte Rita, sainte Barbe…sont interdite) ; f) une plus grande disciple de témoignage de vie pour ne pas donner l’occasion de profiter de nos faiblesses pour gagner les faibles ; une plus grande rigueur à vivre les exigences de notre foi et de notre morale (une faiblesse d’un ministre n’est pas une raison pour mettre en question la norme ; saint Paul dit clairement que le corps du Christ n’est pas une nourriture à partager n’importe comment et à n’importe qui) ; g) l’Évêque de Boma n’a jamais autoriser une de ces églises de s’installer dans le territoire du diocèse de Boma, il ne s’est jamais déclaré en communion de foi avec ces églises ; donc celui qui brandit un texte ou une déclaration pour le dire, c’est de la pure diffamation susceptible d’être portée devant le juge ; h) enfin : les fidèles catholiques qui auront fréquenté ou qui fréquentent ces églises, s’ils reviennent chez nous doivent faire une démarche de foi de réintégration et cela par une pénitence et un engagement au vu et au su de la communauté (LEMVUKILA). À côté de ces communiqués, le Père évêque a invité tous les fidèles à un proche grand rendez-vous : à Kangu, sainte Marie, le 4 octobre, plusieurs événements : un triduum de prière conduisant au jubilé d’or du Comitium de la Légion de Marie de Boma, le lancement du sanctuaire marial de Kangu, l’ouverture du mois du rosaire et l’ordination presbytérale des deux prêtres (cf. Communiqués de la chancellerie) ; ainsi, les groupes dont la Vierge Marie est particulièrement patronne sont invités à s’y préparer avec soin et à s’y rendre massivement. Après ces communiqués Comme il fallait s’y attendre, c’est par un repas fraternel que s’est terminée la journée : consacrés, délégués des paroisses venus pour l’ouverture de l’année pastorale, chorale, acolytes, majorettes, fanfare, protocoles, lecteurs, chacun à manger à la même table : c’était beau et fraternel. [Voir diapositives].

 

05-09-2015 : Mise au point et fixation du thème pastoral 2015-2016. Le travail de l’évaluation du thème de l’année pastorale commence dans les communautés paroissiales et dans les commissions diocésaines. Les divers rapports de ces entités arrivent au Centre Pastoral où l’équipe permanente du Centre Pastoral fait une première synthèse. Ensuite, l’Equipe Diocésaine de Coordination pastorale travaille sur base de cette synthèse et propose un thème pour l’année nouvelle pastorale avec un argumentaire. Enfin, le Père évêque réunit, le samedi qui précèse le dimanche de l’ouverture de l’année pastorale en diocèse, le vicaire général, les vicaires épiscopaux, la déléguée à la vie consacrée, le vicaire judiciaire, les curés et administrateurs paroissiaux, les aumôniers diocésains et leurs adjoints, deux représentants des M.A.C. par paroisse (un homme et une femme), les présidents et vice-présidents des commissions diocésaines, l'Équipe permanente du Centre Pastoral, l'Équipe diocésaine de coordination pastorale, le Coordinateur des ECC, l'Économe diocésain, les Recteurs des séminaires, les Supérieur(e)s majeur(e)s ou leurs délégués, le chargé des questions juridiques et domaniales. Comme on vient de le dire plus haut, pour cette année, c’était ce samedi 05 septembre ; c’était dans la grande salle des réunions de l’évêché étant donné que la salle saint Antoine est encore utilisée comme église car la cathédrale est en réfection. La réunion a commencé à 10h30, sous la présidence de Père évêque ; Mgr le Vicaire Général ainsi que l’A. Chancelier étaient autour de lui. Après la prière introductive, le mot de bienvenue et la présentation de l’ordre du jour par le Père évêque, la parole a été donnée à l’abbé Pamphile Mbadu, Vicaire épiscopal chargé de la pastorale, pour présenter le rapport sur la mise en oeuvre du Thème Pastoral durant l’année écoulée 2014-2015 ainsi que la proposition du thème pastoral pour la prochaine année. Au terme de ce rapport, la parole a été donnée à l’assemblée pour échanger autour du thème pastoral proposé. Comme pour chaque année, les échanges, bien nourris et impliquant la participation de tous, ont conduit à prévciser les articulations du thème, le thème lui-même étant retenu, puisqu’il est triennal : « Makuku matatu matelimina nzungu, dans la foi et dans la joie, reconstruisons notre famille ». « Makuku matatu matelimina nzungu. Na lukuikinu mpe na kiese, betu buela tunga dikanda ya betu». « Makuku matatu matelimina nzungu. Mu luwiluku ayi mu kiese, tu bue tunganu dikanda dietu ». Les articulations mettent  surtout en évidence le témoignage de foi et de joie qu'il faut renforcer par la formation (connaissance) et par des actes dans la vie de famille et de mariage. C'est cela que l'on retrouve dans le décret d'ouverture de l'année de l'année pastorale lu dimanche (cf. prochaine édition). Après la fixation du thème pastoral, on est passé aux divers, notamment sur les églises qui se disent « catholiques charismatiques…apostoliques….orthodoxes… ». L'Abbé Dieudonné Luzolo, Chancelier, a porté à la connaissance de l'assembée quelques décisions épiscopales récentes [Lire le texte de la chancellerie].  Il était 13h00. Un repas fraternel a clôturé le tout. [Voir diapositives]

03/04-09-2015 : Rencontre des curés, administrateurs paroissiaux et responsables des communautés presbytérales extraparoissiales. Comme pour chaque année, la semaine qui précède le dimanche de l’ouverture de l’année pastorale connaît une intense activité pastorale : diverses rencontres des agents pastoraux. Il s’agit d’évaluer l’année pastorale écoulée, de faire le point sur la situation présente et de projeter le programme pastoral de l’année débutante. La rencontre des curés, administrateurs paroissiaux et des responsables des communautés presbytérales extraparoissiales est une occasion de formation permanente aussi, de fraternisation, d’échange et d’écoute mutuels ; une opportunité, pour les prêtres, de conseils et d’interpellations mutuels. Cette année, cette rencontre a eu lieu du jeudi 3 au vendredi 4 septembre. La plupart des concernés étaient présents ; quelques-uns sont encore sur la route de retour du ministère de vacances à l’étranger. Cette année, à côté du traitement de quelques points précis en vue d’une prise de position commune et de quelques communiqués et informations, la session s’est consacrée essentiellement, première journée, sur le projet pastoral paroissial, ceci en vue de préparer les concernés à entrer dans la dynamique du thème pastoral diocésain. Les exposés ont tourné autour du thème : « Bâtir un projet pastoral paroissial ». Pour ce faire, deux grandes étapes ont été menées : la première a consisté à formuler, de façon théorique, les éléments essentiels et les étapes importantes dans la mise au point du projet pastoral paroissial ; la deuxième a parlé de la mise en œuvre pratique dudit projet. La première partie a été assumée par les membres du Conseil épiscopal : le Père évêque et ses Vicaires ; à la deuxième ont pris la parole quelques collaborateurs selon les aspects dudit projet. [Lire l’agenda…] Les participants ont également eu la joie de suivre l’exposé de l’A. Martin Mbumba, venu du Gabon, du diocèse de Franceville, sur son expérience pastorale de Fidei donum là-bas. Il était pratiquement 21h00 ce vendredi 4 septembre lorsque les participants ont pris leur souper. C’était là la fin de ces Journées. [Voir diapositives].

R.I.P. Monsieur MANANGA Floribert de la Radio Télé Diocésaine Nguizani n'est plus, Toute la famille RTDN annonce à ses amis et connaissances que l'un de ses fils de la première heure a été appelé auprès du Seigneur ce lundi 31 août 2015, dans la nuit, à Boma. Le corps se trouve présentement à la morgue de Boma. Floribert a été malade depuis deux ans. Le programme des funérailles sera communiqué ultérieurement.

29/30-08-2015 : Chez les FSJB, Vêture, Professions et Jubilés d’argent religieux. Le mois d’août se clôture ainsi, mois des consacrés. Les Frères de Saint Joseph de Boma ont effectué leur retraite annuelle en deux groupes ; le premier à Kangu et le second à Boma, Christ-Roi, à la Maison généralice. Pour les deux, l’animation a été assurée par l’A Roger Lelo Matundu, aumônier diocésain des Frères. [Voir diapositives] Le samedi, 29-08-2015, à 09h20 : arrivée à l’évêché des Frères pour la visite canonique. Les concernés sont accompagnés du Frère Bruno Butsila, Supérieur Général, du Fr. Calixte Ntumba, Vicaire Général et du Fr. Damase Nzuzi, Maître des Novices. Après l’accueil au salon, le Père évêque s’entretient avec le Supérieur Général pour la présentation générale des candidats. Ceci fait, chaque Frère passe individuellement en visite auprès du Père évêque, en commençant par les aînés, les Jubilaires, pour terminer par le plus jeune, celui concerné par la vêture. Au terme de la visite canonique, les Frères prennent leur repas à l’évêché. À titre d’information : les trois jubilaires d’argent présents sont Armand Nsanda Moyo, Bruno Nkambu Tsasa (Jimmy) et Flavien Lolo Lolo ; les deux premiers vœux : Albert Mabiala Mabiala et Michel Ndombe Ngimbi ; et pour la vêture : Landry Bongo Nkambu. [Voir diapositives] Dimanche 30-08-2015, 08h05, arrivés du Père évêque et sa suite à Christ Roi  et accueil par la fanfare diocésaine ; la messe commence à 08h30 ; une assez importante présence des prêtres à la concélébration, dont le Vicaire Général et l’A. Chancelier, Abbé Dieudonné Luzolo. Les religieuses sont aussi assez nombreuses. Les laïcs sont une foule immense. La chorale sélectionnée de la paroisse accompagne merveilleusement bien les cérémonies. La RTDN diffuse en direct pour la Radio. Comme d’habitude, après la profession de foi viennent les cérémonies de vêture, de professions religieuses et de consolidation des vœux pour les Jubilaires. Après la prière finale, vient la cérémonie jubilaire avec ses deux aspects : remise de la lumière et du diplôme. Beaucoup de cris de joie et d’allégresse. Après la messe, plusieurs invités, dont les consacrés, se retrouvent dans la salle paroissiale pour un repas fraternel, la remise des cadeaux et la danse festive. Bien sûr, dans la soirée, les Frères concernés, notamment les Jubilaires, se retrouvent en famille avec amis et connaissances pour continuer à partager la joie jubilaire. [Voir diapositives].

21/23-08-2015 : Bénédiction de la nouvelle chapelle à Phalanga Ndenga, Nganda-Tsundi. Les sœurs de saint Vincent de Paul, servantes des pauvres, ont organisé cette année le jubilé religieux de leurs consœurs à Kinshasa ce dimanche 23 août, ce qui a permis au Père évêque de se libérer et de répondre positivement à la requête de la paroisse de Nganda-Tsundi pour bénir la chapelle construite récemment au village de Phalanga-Ndenga, dans le sous-Poste de Phalanga, paroisse saint Paul apôtre des nations de Nganda-Tsundi. Les festivités ont commencé pratiquement le vendredi 21 août. L’Abbé Félix Kubola, originaire de ce village, et grand animateur du développement de ce village, et cheville ouvrière de la construction de cette chapelle, était déjà au village depuis quelque temps, accompagné d’une bienfaitrice allemande, venue particulièrement pour installer un système des panneaux solaires à l’école primaire-secondaire en construction dans ce même village. La RTDN était déjà là depuis ce vendredi 21 août. Avec cette dernière, l’animation a commencé et tout le village, voire la région, était en effervescence, au rythme de la Radio diocésaine : soirées musicales et dansantes, interventions à la Radio avec téléphone ouvert. [Voir diapositives] Dans la journée du samedi 22 août, d’autres invités se sont joints à l’équipe partie depuis vendredi, notamment les abbés Antoine Bueya bu Biphasi et Vital Ngimbi en compagnie d’une Française venue rendre visite à l’Abbé Antoine. Le Père évêque, en compagnie du nouveau chancelier, Abbé Dieudonné Luzolo et du nouveau Maître des Cérémonies liturgiques épiscopales, abbé Joseph Mabonzo, a quitté Boma le vendredi 21 août à 16h00. Après une courte escale à Kangu, ils sont arrivés à Tshela Mbata-Ntombo dans la soirée. Après le repas, repos de la nuit. Le lendemain matin, samedi 22 août, après la messe et le petit déjeuner, la suite épiscopale se met en route en passant par le sous-Poste de Dibindu où l’abbé Georges Khita, Préfet de l’Institut Dibindu les attend. Après la visite du centre de santé-maternité en construction (déjà sous toit), grâce à des amis Suisses en lien avec l’abbé Willy Mbuinga, la suite épiscopale s’arrête un moment à la résidence du Préfet, au sous-Poste, avant de continuer vers la paroisse de Nganda-Tsundi où elle s’installe. Dans la soirée, après le souper, le Père évêque et sa suite ainsi que quelques prêtres et religieuses de la communauté de la paroisse se rendent au village de Phalanga-Ndenga, pour la soirée : une ambiance festive. Autour de 21h00, le Père évêque et toute sa suite regagnent la paroisse. Le lendemain matin, dimanche 23 août, après les laudes et le petit déjeuner, le Père évêque ainsi que sa suite et quelques membres de la paroisse se mettent en route pour Phalanga. Il est 09h10 lorsqu’ils arrivent. Tout le village est en mouvement…c’est la « fiesta ». La messe commence à 10h25 par la bénédiction de la nouvelle chapelle ; tout le monde est dehors. La bénédiction finie, la procession d’entrée démarre. L’église est pleine, autant de gens dedans que dehors. La chorale sélectionnée du sous-Poste anime, et c’est très bien. La RTDN est présente ; la messe est diffusée à la Radio en direct. Au cours de l’eucharistie il y a aussi bénédiction nuptiale d’un couple. Dans l’assistance on note quelques personnalités politiques, administratives, policières et militaires ; plusieurs chefs de groupement ; plusieurs notables originaires de la région : un véritable rendez-vous. Autour du Père évêque concélèbrent 5 prêtres, trois autres font le service ainsi qu’un diacre. Parmi les prêtres il y a le Père Roberto Kubola, neveu de l’Abbé Félix Kubola, mais da nationalité angolais; il est venu de Cabinda le samedi 22 août soir en tranversant le fleuve Tshiloango. Parmi les religieuses, la soeur Berthe, ssp, nièce de l'Abbé Félix Kubola. Après la messe, une visite guidée du village pour admirer les réalités initiées par l’Abbé Félix Kubola ; cette visite guidée est suivie du repas. Le village dispose de pas mal d’infrastructures : un centre de santé avec maternité et bloc opératoire ; une école primaire et secondaire ; un groupe électrogène et un château d’eau qui alimentent et l’ensemble du village, le centre de santé et l’école. Notons aussi que parmi les aides obtenues pour la construction de la nouvelle église il y a aussi l’appui de Kirche in Not, Königstein, Allemagne. Le diocèse de Boma saisit cette occasion pour dire merci à cet Organisme de bienfaisance souvent sollicité par nos communautés. Le Père évêque ainsi que sa suite se retirent autour de 16h00. Il est 16h40 lorsqu’il quitte la paroisse de Nganda-Tsundi pour regagner Boma, via Dibindu et après une brève escale à Tshela Mbata-Ntombo. [Voir diapositives].

Le lundi 17-08-2015 : SSMB, messe d’envoi en mission. En guise d’ouverture de l’année pastorale nouvelle pour les Sœurs avec les nominations 2014-2015, une messe d’envoi en mission a eu lieu au Généralat des Sœurs Servantes de Marie de Boma en ce lundi 17 août 2015. La messe a été présidée par le Père évêque avec la collaboration de Mgr le Vicaire Général, l’abbé Aumônier diocésain des Sœurs, Séraphin Nzungu et l’abbé secrétaire-chancelier, abbé Dieudonné Luzolo. Plusieurs sœurs étaient présentes. La chapelle de la Maison généralice était trop petite pour contenir toutes les sœurs présentes, plusieurs étaient dehors à l’entrée de la chapelle. Comme pour l’année dernière, après l’homélie, les sœurs ont toutes lu chacune son Acte d'engagement. [Lire l'acte d'engagement]. Dans son homélie, à partir des textes du jour, le Père évêque a souligné quelques exigences de la mission [Lire l'homélie]. La messe a été suivie d’un repas fraternel. [Voir diapositives].

16-08-2015, SSMB : messe des professions religieuses et des Jubilés d’argent et d’or religieux.  Il est 08h20 ce dimanche 16 août 2015 lorsque le Père évêque, le Vicaire Général, le nouveau Secrétaire-Chancelier ainsi que le Maître des cérémonies liturgiques pontificales sont accueillis à la paroisse Mama ya Luzingu, Boma Mbangu, par la fanfare diocésaine. Sans trop tarder, se met en branle la longue procession, incluant les sœurs concernées par l’événement ainsi que les membres du Gouvernement Général des SSMB. Un nombreux assez important de prêtres concélèbrent ; une délégation de Cabinda est parmi les concélébrants, par les religieuses et lesz laïcs aussi. Une belle messe ; une église archicomble ; la RTDN est présente. La chorale sélectionnée de Mama ya Luzingu anime merveilleusement bien. La cérémonie des vœux se déroule sans faille avec les récentes mises au point, notamment l’intervention de l’évêque diocésain au départ et dans la transmission des insignes (croix, anneaux et couronnes). Comme on le sait déjà, il y a 2 pour les premiers vœux, 1 pour les vœux perpétuels, 8 jubilaires d’argent et et 3 jubilaires d’or. La cérémonie des jubilaires suit le rythme devenu habituel avec la procession de la lumière et la remise du diplôme. Trois gigantesques couronnes de 50 bougies pour les jubilaires d’or. C’est beau à voir.  Tout cela se passse avec une beauté quasi céleste. La fête se poursuivra à la Maison Généralice avec une foule d’invités. C’est là aussi qu’a lieu la remise des cadeaux. [Voir diapositives].

15-08-2015 : SSMB, Professions religieuses et Jubilés d’argent et d’or religieux. Comme d’habitude, la veille des professions religieuses et jubilés religieux, le Père évêque rencontre les concernées pour un entretien fraternel avec encouragements. Cette année, chez les Sœurs Servantes de Marie de Boma, il y a des candidates à la première profession, à la profession perpétuelle et aux jubilés d'argent et d'or religieux. C'set ce samedi 15 août 2015 que cet événement a lieu.  À 09h15, accompagnées de la Mère Générale, Mère Colette MALONDA, les sœurs franchissent le portail de l’évêché ; elles sont accueillies par le Père évêque lui-même. Après avoir placé les sœurs concernées au salon de l’évêché, le Père évêque s’entretient dans son bureau avec la Mère Générale en guise d’introduction. Ensuite, le Père évêque commence à rencontrer chacune des 14 sœurs : Jubilé d'or (50 ans de vie religieuse) : Sr Marie-Rose TULA SOKO, Sr Marie-Françoise VUNA BINDA, Sr Marie-Chantal NZAU THOKO. Jubilé d'argent (25 ans de vie religieuse) : Sr Christiane MASEVO LELO, Sr Hélène MVUEZOLO KUAMA, Sr Viviane MBENZA SAMBU, Sr Egidia NIENZE MUAKA, Sr Cécile KIMBENI MASANGA, Sr Viviane MASANGA MASANGA, Sr Jeannette MAYEMBA BINDA, Sr Séraphine TSIMBA TSASA. Voeux perpétuels : Sr Hélène NGIMBI NZAU. Premiers Vœux : Sr. Bertille MESO BALENZA et Sr. Charlotte NDUMBA NLEMBO. Cette rencontre individuelle prend fin à 13h40. Au terme de cette rencontre, l’évêché offre un dîner aux sœurs ; c’est dans la salle de Conseil. Au repas sont aussi présents, outre les sœurs concernées, la Mère générale, le Père évêque et les abbés Jean-Claude Diaki, secrétaire-chancelier sortant et Dieudonné Luzolo, secrétaire-chancelier entrant. [Voir diapositives..........(a)          ..........(b)]

14-08-5 : Rencontre avec les Auxiliaires de l’Apostolat. Mois d’août, mois des consacrés dans le diocèse de Boma. Plusieurs congrégations organisent leurs professions religieuses et jubilés religieux au cours de ce mois. Les Auxiliaires de l’Apostolat, bien que laïques, consacrent aussi habituellement leurs activités spirituelles en août : retraite, session, cours, appel. Chez les Auxiliaires de l’Apostolat « Appel » renvoie d’une certaine manière à ce que les religieux et religieuses appellent « profession religieuse ». Cette année, il n’y a pas eu d’appel. Après leur retraite et session, elles ont rencontré aujourd’hui le Père évêque. D’abord en entretien dans la salle de Conseil de l’évêché à 16h00 autour du thème : « le rôle de l’Église catholique en RDC dans les élections politiques ». Après l’entretien, est venue l’eucharistie et enfin le repas fraternel. L’abbé Jean-Claude DIAKI, secrétaire-chancelier sortant ainsi que l’abbé Dieudonné LUZOLO, nouveau secrétaire-chancelier et les deux religieuses qui travaillent à l’évêché, Srs Clémntine Nlandu et Bernadette Ngoma étaient de la partie pour la messe et le repas. Mgr le Vicaire Général étant absent pour un voyage à Kinshasa. Les neuf Auxiliaires de l’Apostolat y étaient présentes.  Pour ceux qui ne le savent pas, le diocèse de Boma dispose actuellement de 9 Auxiliaires de l’Apostolat : Thérèse MBUMBA, Marie MALONDA, Pascaline KIPHUINDI, Marcelline NZATI, Philomène TSEVE, Marcelline MUAKA, Angèle Clarisse MAYUNDA, Charlotte YIMI et Alexandrine NGOMA. ¨[Voir diapositives].

07/09-08-2015 : Spécial Jubilé de la Cathédrale de Boma, 125 ANS. Le 28 décembre 2015 à la paroisse sainte Marie de Kangu, au cours de la messe en la fête de la sainte Famille, sont lancés en diocèse les Jubilés de l’année pastorale 2015. À partir de là, les divers jubilés allaient être lancés et célébrés selon les dates retenues pour chaque institution ou groupes et personnes. Le Jubilé de 125 ans de la première cathédrale de Boma a été lancé en la fête du Baptême du Seigneur, le 11-01-2015. Avec Maria, avançons sur le chemin de huit Béatitudes [Nsika mosi na yandi, betu tambula na nzila ya dinana ya Matsaya]. Comme nous en avions largement parlé dans des éditions antérieures, telle était l’idée force de l’année jubilaire de la cathédrale. Avec Marie les fidèles de la cathédrale ont prié dans les quartiers, dans les CEV et dans les familles autour du cierge jubilaire allumé; avec elle, chaque mois, ils ont porté dans leurs prières les joies et les préoccupations d’une catégorie des fidèles de la paroisse; avec elle, durant huit mois, ils ont vécu les huit Béatitudes, une chaque mois. Le cierge jubilaire, qui a circulé dans les quartiers est revenu à la cathédrale le jour de la clôture après avoir illuminé partout où il est passé et après avoir fait de toutes les personnes qu’il a  illuminées lumière pour les autres [Voir diapositives].  Le cierge a été accueilli par la communauté de l’évêché, il y a dormi et la communauté l’a acheminé, le lendemain après-midi, en procession vers une autre maison [Voir diapositives]. Cette expérience spirituelle a été accompagnée d’un intense engagement dans l’assainissement de l’environnement. Au Centre Pastoral Diocésain Jean Paul II: Cinq appartements ont été transformés en 10 chambres plus modestes, un des réfectoires a été transformé en Cyber café, la cave refaite pour enregistrement RTDN et la terrasse modernisée avec la photo de saint Jean Paul II. L’évêché : la chapelle en nouvelle présentation; deux chambres refaites; le couloir principal de l’étage refait; la paillotte refaite; la cour en nouvelle présentation avec pots de fleurs et parking; le mur qui entoure l’évêché peint à l’intérieur comme à l’extérieur; et à l’extérieur tout le mur est décoré en motif missionnaire et historique. La procure : cour nettoyée et débarrassée de tout ce qui l’encombrait; trottoir refait; le bloc Caritas-BDD-BDOM-J&P repeint à l’extérieur et « plafonné ». La première cathédrale retouchée. L’actuelle cathédrale en plein gros chantier de réfection total et son esplanade aménagée en plateforme grandiose et tout l’environnement refait et repeint. La cure de la cathédrale : le mur entourant la cure repeinte complètement. [Voir diapositives..........(a)          ..........(b)]. La RTDN s’est fort déployée pour accompagner les fidèles par l’animation. Voilà les efforts engagés pour bien “regarder le passé avec reconnaissance, vivre le présent avec passion et tourner le regard vers l’avenir avec espérance”. La paroisse cathédrale Notre Dame de l’Assomption, voire l'enemble du diocèse, était, en cette solennité de l’Assomption en RDC, dans une allégresse extraordinaire : 125 ans d’existence de sa première cathédrale, la première de ce pays, mais en même temps, plus important encore, 135 ans de l’évangélisation du diocèse de Boma et de la RDC. Les festivités ont commencé le vendredi 07-08-2015 : 15h30, début du pèlerinage de la grotte de la cathédrale jusqu’au cimetière des pionniers (à côté de l’hôpital Hygiène Ville où a eu lieu une prière et la bénédiction du cimetière des pionniers dont les premiers missionnaires à Boma, les Pères du Saint Esprit). De là la procession, aux pas de la fanfare, diocésaine s’est dirigée vers la cour du Lycée Kiese où a eu lieu une belle messe animée par la célèbre Chorale Saint Paul de Saint Charles Lwanga, Boma-Kabondo, avec premières communions. Le Père évêque a présidé l’eucharistie, le curé doyen, abbé Pamphile Mbadu, a prêché (lire son homélie); thème : accueil des missionnaires en terre de Boma, en terre africaine. Après la messe, après un rafraîchissement a eu lieu une projection publique d’un documentaire fait par la RTDN sur l’historique de l’évangélisation de Boma, RDC, en leurs débuts et particulièrement celui de la première cathédrale. [Voir diapositives]. Le samedi 08-08-2015 : 09h00 : au site de Nganda CVM (RVM). Comme on le sait, c’est sur ce site actuellement occupé par la CVM, lieu appelé “Nganda CMV”, et pour les chrétiens “Mont du Saint Esprit”, que la première mission, au titre de Notre Dame des Victoires, a été construite par les Pères du Saint Esprit, appelés aussi Spiritains. Ces vaillants missionnaires l’ont fait en réponse au commandement du Seigneur: « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez donc et faites-moi des disciples de toutes les nations. Vous les baptiserez au nom du Père et du Fils et de l’Esprit Saint, et vous leur enseignerez, pour qu’ils observent, tout ce que je vous ai ordonné ». (Mt 28, 19-20). Depuis lors, cette région, ce pays ne cessent d’être traversés par cet appel de l’Évangile, que l’Église transmet à ses fils et filles de génération en génération. Une messe sur un site surplombant le fleuve; beaucoup de monde. Madame le Maire arrive à 08h30, le Gouverneur de la Province du Kongo Central, S. E. Mr Jacques Mbadu, et son épouse arrivent à 08h45 et le Père évêque à 09h00, accueillis par la fanfare diocésaine. La messe est animée par la Chorale pilote. Au cours de la messe une cérémonie d’institution des chefs catéchistes du doyenné de Boma, parmi eux 3 femmes, et aussi une mise à la retraite de deux chefs catéchistes. Le Père évêque préside la messe, Mgr le Vicaire Général prêche (lire son homélie); thème : l’association des collaborateurs à la mission par les premiers missionnaires. [Voir diapositives]. Dimanche à 10h30: messe diffusée en direct sur satellite par la RTNC en collaboration avec la RTDN. Une immense foule sur l’esplanade de la cathédrale et dans tous ses environs. Un programme costaud : 08h00, mise en place terminée ; 09h10 : arrivée du Conseil Urbain de Sécurité ; 09h15 : arrivée de Madame le Maire de la ville de Boma ; 09h30 : arrivée des Autorités Provinciales ; 09h45 : arrivée des Autorités Nationales ; 10h10 : arrivée du Père évêque accueilli par la fanfare diocésaine ; 10h15 : arrivée de S. E. Mr le Gouverneur, accueilli par Madame le Maire et le Père évêque ainsi que les honneurs militaires. 10h30 : début de la messe. Tous les acolytes et majorettes de la ville sont présents ; la chorale est le regroupement des chorales de la cathédrale, même la latino-française est alignée. Messe présidée par le Père évêque, qui a aussi assuré l'homélie (lire son homélie). Une messe aux multiples symboles et cérémonies. Deux jubilés matrimoniaux (25 et 50 ans), un jubilé d’une chorale (25 ans) et la clôture du Jubilé de 125 ans de la première cathédrale de Boma, de la RDC. Pour le jubilé de la cathédrale, un moment important : la procession de la bible, de la croix et de 125 cierges allumés pour construire l’arbre jubilaire. La bible était portée par le Supérieur des Pères spiritains, fondateurs de la première mission de Boma en 1880 et la croix par le représentant du Père provincial des CICM, successeurs des Pères spiritains : Bible et Croix, fondement de la mission qui a produit tous les fruits connus : paroisses, fidèles laïcs, consacrés, clercs, institutions, développement, etc., symbolisés par ces 125 cierges. Moment d’intense émotion  et de satisfaction spirituelles et missionnaires. Au terme de cette construction de l’arbre jubilaire, le Gouverneur, fidèle de cette paroisse, a pris la parole au nom de tous les fidèles pour donner le sens de cette symbolique. Une journée extraordinairement belle : douce et clémente ; une joie immense sur les visages de tous : petits et grands, enfants, jeunes et adultes ; hommes et femmes. S. Exc. Mgr Mbadu Joachim, évêque émérite de Boma, était à Boma depuis le vendredi 07-08-2015 matin. Le Secrétaire de la Nonciature avait anticipé le week-end précédent [Voir diapositives] et avait envoyé de nouveau son message [Lire le message]. Plusieurs de nos prêtres, religieux, religieuses, laïcs en mission à l’étranger étaient présents ; la CENCO était représentée par le Secrétaire de la Commission Épiscopale de l’Évangélisation. L’Ambassadeur de l’Italie était présent ; un représentant de l’évêque de Raleigh, Caroline du Nord, USA, était présent ; les provinciaux des Missionnaires Spiritains et CICM étaient là. Avant la bénédiction finale, le représentant de la CENCO a lu le message du Président de la CENCO adressé aux fidèles du diocèse de Boma [Lire le message du Président de la CENCO]. Ici nous rappelons aussi le message que la Nonciature avait adressé aux mêmes fidèles le dimanche passé, 02 août 2015, à Boma Sacré-Cœur, lors du jubilé d’argent sacerdotal, événement reporté dans notre édition antérieure. Ainsi que nous l’avons annoncé antérieurement, le Chargé d’Affaires à la Nonciature était venu le weekend qui a précédé le jubilé de la cathédrale car empêché ce weekend là (ordination épiscopale à Kole). Il était donc venu à Boma dans ce cadre-là même si cela était une semaine plus tôt. L’après-messe a connu une ambiance festive indicible sur l’ensemble du plateau catholique de Boma. Le pari a été gagné ; le Père évêque l’avait dit : la célébration du double jubilé de la cathédrale (125 ans de la première cathédrale et 135 ans d’évangélisation) devait faire la différence et devenir la référence. Aux dires de tous les participants et à ceux et celles qui ont suivi l’événement par voie des ondes ou par la Télé, la réussite a été totale et la célébration a été effectivement différente et une référence. Rendons grâce à Dieu. [Voir diapositives.....(a)          ..........(b)        ..........(c)        ..........(d)]

02-08-2015 : Jubilé d’argent sacerdotal promotion 1990. Le 02 août 2015, à Boma Sacré-Cœur, Boma II, la communauté diocésaine a eu, une fois de plus, la joie et le bonheur de célébrer un jubilé sacerdotal, celui  de nos prêtres de la promotion de 1990, ordonnés à Mbanga le 02 septembre. Ils étaient 4: un est décédé [Abbé Raphaël VUIDI NLANDU) et trois sont encore en vie, parmi eux 2 étaient présents: les Abbés Roger-Blaise Mbongo Masela et Zacharie WASUKA di WASUKA, et le troisième, le Père Laurent KHONDE BADIA, CICM, était retenu en mission au Cameroun, mais en union de prière et de cœur. Ce dimanche 02 août 2015, 0 Boma Sacré-Cœur, 08h15, le Père évêque, en compagnie de Mgr le Vicaire Général, de l’abbé Chancelier et de Mgr Daniele Chargé d’Affaires à la Nonciature Apostolique en RDC, est accueilli par la fanfare diocésaine à l’entrée de la cour de la paroisse. Beaucoup de monde; après la salutation de quelques personnalités et un moment de relaxe, on passe à la sacristie pour s’habiller et finalement la procession liturgique se met en branle. Une belle messe, animée par la chorale sélectionnée. La cérémonie jubilaire se fait comme d’habitude (cf. Les éditions antérieures). Avant la bénédiction finale, le Chargé d’Affaires à la Nonciature, adresse un message aux fidèles du diocèse de Boma à l’occasion de la prochaine célébration de 125 ans de la première cathédrale de Boma (cf. Ce mot dans nos prochaines éditions), mais il ne manque pas de dire un mot aux jubilaires. Après la messe, un repas est offert aux invités dans la salle paroissiale. Dans la nuit, les jubilaires organiseront dans la ville des soirées de convivialité. Fidèle à la tradition, le Père évêque rencontre les jubilaires à l’évêché le mardi 04 août 2015 dans l’après-midi, d’abord pour un entretien, puis l’eucharistie et enfin le souper. Habituellement cela se fait avant le jour de la célébration jubilaire, mais cette fois-ci, pour des raisons circonstancielles, cela s’est fait après. [Voir diapositives]

31-07-2015 : Funérailles de Maman Anne PEMBA. Vendredi 31 juillet toute la famille PANZU de laquelle est issue le Père Simon Madeko, aux côtés des amis et connaissances, frères et sœurs de l’Église, s’est donnée rendez-vous pour le dernier adieu leur mère, tante, grand-mère…. En effet, c’est sur le terrain protestant de Sinaï que se sont déroulées les funérailles depuis la sortie du corps de la morgue de l’Hôpital Général de référence  de Boma. Le vendredi était consacré aux minkutu et à toutes les cérémonies relatives à ‘enterrement. Le moment capital était sans doute le culte œcuménique entre les frères protestants et catholiques. La partie catholique était représentée par Mgr Jean-Basile Mavungu , Vicaire Général qui a fait la prière de bénédiction après la prédication qui était assurée par l’Abbé Jean-Claude Diaki, secrétaire-chancelier sortant, ami et frère de la famille du Père Simon Madeko. Les chorales protestantes de Voix du salut International dont Maman Anne était chef d’équipe a accompagné la prière par les chants qui ont suscités beaucoup d’émotion et de pleurs. Puis le cortège funèbre s’est rendu au cimetière de Kimpungu II où Maman Anne a été remise ne terre après la bénédiction de la tombe par une prière dite par l’Abbé Jean-Claude. RIP. [Voir diapositives].

30-07-2015 : Funérailles de Mr Jean Barthélemy VUNA MUANDA. Décédé à Kiveve, au Centre Mère et Enfants des Sœurs Servantes de Marie de Boma, papa Jean Barthélemy Vuna a été placé à la morgue de Boma. Sa mort survient après une maladie qui l’a terrassé pendant toute une année. Mr Jean Barthélemy Vuna a passé sa vie comme professionnel de l’enseignement primaire. Il est mort comme Directeur de l’école primaire saint Marcel de la paroisse Bon Pasteur Km8. Veuf depuis quelque temps, Mr Jean Barthélemy  Vuna laisse 6 orphelins. Notez que Mr Jean Barthélemy Vuna, deuxième fils de la famille, dont la maman vit encore, est le petit frère de la Sœur Françoise VUNA, SSMB et le grand frère de l’Abbé Albert VUNA, prêtre du diocèse de Boma, actuellement fidei donum en Corse, France. [Lire le curriculum vitae]. La dépouille mortelle est sortie de la morgue le mercredi 29 juillet à 12h00. Mgr le Vicaire Général était là pour assurer la prière avant de conduire le corps vers le lieu de la veillée, en famille, au Km8. Le lendemain, à 12h30 commencé la messe des funérailles en l’église paroissiale Bon Pasteur. Un bon nombreux de prêtres autour du Père évêque pour la concélébration. Beaucoup de religieux et religieuses, beaucoup de fidèles laïcs. Après la messe et l’inhumation au cimetière de Kiphungu II, un repas fraternel est servi dans plusieurs endroits. Les consacrés sont reçus dans la cour du presbytère de la paroisse Bon Pasteur. Encore une fois, la RTDN présente ses condoléances les plus attristées à la famille et aux amis et connaissances directement touchés par ce deuil. [Voir diapositives..........(a)          ..........(b)]

26-07-2015 : Clôture des Journées Diocésaines des jeunes et Jubilé d’argent des « Femmes seules avec Jésus ». Ce dimanche 26 juillet, à Boma Christ Roi, a eu lieu une messe très animée ; la chorale sélectionnée de la paroisse s’est déployée avec puissance et compétence. Tous les deux ans, la Commission Diocésaine des Jeunes organise des Journées Diocésaines des Jeunes, rassemblant les jeunes de tout le diocèse dans un lieu choisi. Il y a deux ans et cette année encore, le site de l’BM a été choisi. Cette rencontre est une occasion pour les jeunes de prier, d’être formés, de se divertir et de se retrouver en frères et sœurs. Les Journées ont commencé le mercredi 22 juillet dans la journée et se sont clôturées avec la messe du dimanche 26 juillet à la paroisse Boma Christ Roi. Au menu : plusieurs interventions sous forme de conférences, d’instructions, de directives, et plusieurs moments d’échange aussi bien en carrefours qu’en assemblée plénière ; les soirées étaient meublées par diverses animations et la dernière soirée par une soirée culturelle. La prière ainsi que l’adoration au Saint Sacrement ont occupé une place de choix. Le dimanche 26 juillet, avant la messe, les jeunes ont effectué une marche-pèlerinage. Emboitant le pas avec le thème pastoral, les jeunes ont réfléchi sur « La place de l’enfant/du jeune dans la reconstruction de la famille ». « Femmes seules avec Jésus ». Le même dimanche 26 juillet, au cours de la même eucharistie, a eu lieu la célébration du Jubilé d’argent des « Femmes seules avec Jésus », un ministère au sein du Renouveau Charismatique Catholique. C’est depuis 25 ans que ce mouvement existe dans le Renouveau Charismatique de notre diocèse. Ces Femmes étaient nombreuses et bien rayonnantes à Christ Roi ce dimanche 26 juillet. Au cours de la messe, plusieurs d’entre elles ont émis leurs engagements, bougies allumées à la main. La traditionnelle procession avec la couronne illuminée de 25 bougies n’a pas manqué : moment très spirituel et festif intense. Les « femmes seules avec Jésus », sont concrètement : veuves, divorcées, femmes ayant eu des enfants en femmes libres ou ayant vécu en concubinage ou en papillonnage matrimonial, ont décidé désormais de n’avoir comme mari que Jésus-Christ. Les membres du Renouveau, auquel ces femmes appartiennent, étaient nombreux et très engagés dans la réussite de cette journée. Il est 10h00 lorsque le Père évêque est accueilli à la cour de la paroisse Christ Roi par la fanfare diocésaine; peu de temps après de cet accueil la messe a commencé. L’église très pleine ; obligés d’installer des écrans géants dehors pour ceux qui n’ont pas eu de place dedans. La messe a connu deux moments importants : 1) cérémonie du Jubilé des « Femmes seules avec Jésus » comportant engagement solennel des jubilaires, signature de l’engagement, remise de diplôme et procession de lumière ; 2) la lecture par l’évêque du décret de clôture des Journées Diocésaines des Jeunes. Un repas fraternel dans la salle paroissiale clôturera les festivités, repas accompagné du célèbre groupe instrumental « Maman Masota ». [Voir diapositives].

16-07-2015 : Inauguration de l’Atelier Agro-Alimentaire de Kinkazi-Muanda. Un Protocole d’accord a été conclu entre la Société Perenco et le Diocèse de Boma, appuyé par son partenaire Texere Italia. La commune ambition des deux parties c’est de s’ « engager dans un lien contractuelen vue de renforcer les capacités des populations paysannes, de les appuyer à améliorer leurs conditions de vie socio-économique et de les aider à acquérir une autonomie responsable dans leur développement intégral ». L’action est concrétisée par un Atelier Agro-Alimentaire de transformation du manioc en certains produits finis, notamment farine et chikwangues améliorés ; elle vise aussi le renforcement, par la formation, des capacités des agriculteurs dans leur participation et implication au Plan de Développement Rural de leur terroir. Il s’agit de prolonger l’action déjà en cours depuis un certain temps entre PERENCO et l’ASBL CARGE ainsi que l’ASBL CADIM, dans l’appui aux paysans de Muanda dans le secteur de l’agro-forestière. C’est un début qui pourrait connaître d’autres actions similaires. L’inauguration officielle de ce partenariat a eu lieu ce jeudi 16 juillet 2015 à Kinkazi, lieu d’implantation de l’Atelier. Dans ce protocole, le diocèse est tenu aux responsabilités suivantes : créer une fabrique de transformation et de conservation des produits agricoles ; créer une station de stockage des produits agricoles ; créer un bureau de commercialisation ; assurer la présence des produits agricoles sur le marché de Muanda toute l’année ; assurer un prix moyen annuel égal pour les produits agricoles ; organiser la logistique de la filière partant de la production à la commercialisation en passant par la transformation et la conservation ; renforcer, par la formation, les capacités des agriculteurs dans leur participation et implication au Plan de Développement Rural de leur terroir ; créer une plateforme coopérative avec les paysans ; assurer la commercialisation de toute la production agricole exclusivement sur le marché de Muanda. Perenco a comme responsabilité : assurer le financement de l’investissement initial pour réaliser les objectifs spécifiques en mettant à la disposition, notamment les infrastructures nécessaires à l’installation des équipements de ce dernier (c’est-à-dire la construction d’un hangar pour abriter les équipements et d’une station de stockage) ; la fourniture en permanence d’eau et électricité) ; le transport pour les équipements de Boma à Muanda. Le Père évêque a fait le déplacement pour cette inauguration. Les cérémonies ont eu lieu au lieu où se trouve implanté l’Atelier. Il était 15h00 lorsque les cérémonies ont commencé : hymne national, présentation du programme ; saynète expliquant la dynamique globale du projet par l’ASBL CARGE ; mot du DG de la Perenco ; mot du Père évêque ; mot du Comité de concertation de Muanda (COCODIM) ; mot de l’Inspecteur de l’Agriculture ; mot de l’Administrateur du Territoire de Muanda ; cérémonie traditionnelle des chefs des groupements ; coupure du ruban (Perenco-Diocèse) ; Hymne national ; explication du processus de fonctionnement de l’Atelier ; cocktail et fin des cérémonies. Il était 16h30 lorsque tout cela a pris fin. Y étaient présents : le personnel de Perenco; les Autorités politico-administratives, policières et militaires; des agents des ONGDs; des journalistes venus de Kinshasa et d'ailleurs; des hommes d'églises; la population environnantes. Dans son mot, le Père évêque s’est adressé aux uns et aux autres en ces termes : À vous chers frères sœurs de la population de Moanda, chefs des groupements, chefs des villages, chefs des terres, population, spécialement celle de Kinkazi : accueillez cette initiative non pas comme un corps étranger, mais comme une affaire qui vous concerne ; nous vous considérons comme du partenariat et donc nous voulons nous comporter envers vous comme à un partenaire autant que nous, soucieux du bien commun et des intérêts d’un chacun et de tous. Ni le diocèse ni PERENCO n’ont l’intention de s’enrichir sur votre dos ; au contraire, notre joie c’est de voir cette région se développer de façon intégrale et responsable. À vous Autorités policières et militaires : nous nous mettons entre vos mains, vous, à qui l’État a confié la charger de protéger non seulement nos frontières mais aussi nos personnes et nos biens. Nous voudrions que vous soyez pour nous dans le cadre de cette œuvre un refuge auprès duquel nous nous sentons à l’aise, en sécurité et en paix. À vous Autorités politico-administratives, dans toutes vos ramifications et hiérarchies : en bons Pères de famille, travaillez à protéger cette « maison commune ». Non seulement la protéger, mais aussi l’embellir, y favoriser la convivialité et la fraternité. À vous mes frères et sœurs futurs employés de cet Atelier à temps plein, à temps partiel ou à titre de bénévole : merci pour votre disponibilité. Sachez que vous avez une lourde responsabilité vis-à-vis de la population. Je vous invite à marquer la différence et à viser toujours l’excellence non pas par une stratégie du moindre effort ou du profit personnel,  mais en étant toujours  conscients que cette œuvre constitue aussi votre propre survie. Au Père Charles KUSIKA NZAU, Prêtre Rédemptoriste, Fondateur et Directeur de CIVAK, Atelier-Agro-Alimentaire de Kimpese : merci d’être parmi nous. Comme vous le savez, dans ce domaine, vous êtes un maître et un grand frère pour nous. Nous continuons à compter sur votre accompagnement et votre soutien. A tous : Nous avons des raisons pour dire merci à la société PERENCO pour ces gestes sociaux significatifs. Certes, il n’est jamais trop tard pour faire davantage et pour mieux faire. Notre vif souhait est que la présence de cette Société ici soit toujours plus solidaire des conditions de vie de la société environnante, tant pour son bien-être économique que pour sa santé physique, culturelle, mentale et intellectuelle. [Diapositives]

DÉCRETS ÉPICOPAUX : CRÉATION ENTITÉS PASTORALES : LIRE LE DÉCRET

12/17-07-2015 : Ordinations diaconales et presbytérales, et Visite de S. Exc. Mgr Giuseppe SANDRI. AINSI, AVEC CES QUATRE NOUVEAUX PRÊTRES ET SIX NOUVEAUX DIACRES, LE DIOCÈSE DE BOMA COMPTE A CE JOUR 306 PRÊTRES ET 9 DIACRES. Déjà la veille, samedi 11 juillet, la cour de la paroisse de Lukula sainte Thérèse de l’enfant Jésus est en effervescence : fanfare diocésaine, diverses animations et débits de boisson…La RTDN est aussi là. Le Père évêque s’était installé à Makuku Matatu depuis le 10 juillet. Le dimanche 12 juillet, à 08h00, le Père évêque est heureux d’accueillir son homologue, S. Exc. Mgr Giuseppe SANDRI, évêque de Witbank, diocèse sud-africain où travaillent 4 prêtres de Boma, deux communautés des Sœurs Servantes de Marie de Boma et deux communautés des Sœurs de saint Vincent de Paul, Servantes des Pauvres, tous en Fidei donum. L’événement est significatif car en 2006, son Prédécesseur, S. Exc. Mgr Paul Kumalo, était venu aussi participé à la messe d’ordinations diaconales et presbytérales, et c’était aussi à la Lukula. Mgr Sandri, arrivé à Kinshasa le vendredi 10 juillet et accueilli par la Sr Georgette Nkoy, SSMB, Vicaire Générale et Déléguée à la vie consacrée, ancienne missionnaire à Witbank (RSA), est arrivé à Boma par avion le samedi 11 juillet, accueilli à l’aéroport de Boma par le Vicaire Général, Mgr Jean-Basile. Cette même journée, en compagnie de Mgr Jean-Basile, l’hôte épiscopal visitera quelques sites de Boma, notamment la Communauté des aînés, Mgr Nsumbu, le grand Séminaire Abbé Ngidi ; le diner d’accueil sera pris à l’évêché avec quelques invités, et dans la soirée, Mgr Sandri sera chaleureusement accueilli à souper chez les Sœurs de saint Vincent de Paul, Servantes des Pauvres à leur communauté de Km8. C’est avec le Vicaire Général que Mgr Sandri arrive à Lukula le dimanche matin, 12 juillet. Peu de temps après l’arrivée de Mgr Sandri à Makuku Matatu, arrive aussi S. Exc. Mgr Philibert Tembo, cicm, évêque de Budjala, fils du diocèse, en congé à Phatu. Le convoi épiscopal, très enrichi, est accueilli à l’entrée de la paroisse par la fanfare diocésaine, il est 09h15. La messe commencera à 10h00, à la cour de la paroisse, où une belle et solide tribune venait d’être construite, Tribune de la famille. Félicitations à nos frères et sœurs de Lukula ainsi qu’à tous leurs bienfaiteurs ; une belle bâtisse. Une belle messe et belles cérémonies, une forte assistance, une forte concélébration, trois évêques…c’est du boom ! Un repas fraternel, pris à la paroisse et à la cour, clôturera les festivités officielles. Les Pères évêques Sandri et Mbuka se retireront à Makuku Matatu pendant que Tembo regagnera Phatu. [Diapos] Dans la soirée, pour le souper, les Pères évêques Sandri et Mbuka seront les hôtes de marque des Sœurs de saint Vincent de Paul, Servantes des Pauvres, à la Maison provinciale, à Lukula. Une belle soirée, chantante et dansante et bien sûr avec repas et boisson. [Diapos] C’est à Kangu, à la Maison CICM, que les Pères évêques Sandri et Mbuka iront passer la nuit. Le lendemain, le lundi 13 juillet, après les laudes, la messe et le petit déjeuner, les deux évêques se mettent à visiter le grand site de Kangu : la paroisse, les communautés des Frères de saint Joseph de Boma (noviciat, postulat et communauté de l’Imprimerie), l’ESEKA, la communauté presbytérale de l’ESEKA, les communautés des Sœurs Servantes de Marie de Boma (Béthanie, Mamvuamvu, Noviciat) et l’hôpital. Partout un accueil chaleureux. De Kangu, le convoi épiscopal se rend à Mbata-Kiela, puis au retour un crochet à la Propédeutique. [Diapos] Il est 13h30 lorsque les deux Pères évêques regagneront l’évêché juste pour le diner. Dans la soirée de ce lundi 13 juillet, les deux évêques et toute la communauté de l’évêché sont accueillis à la Maison généralice des Sœurs Servantes de Marie de Boma : quelle soirée…chants, danses, nourriture, saynètes…incroyable ; une vitalité admirable. [Diapos] Le mardi 14 juillet, Mgr Sandri, en compagnie de Mgr Mbuka, prend l’avion à Boma pour Kinshasa. Dans la soirée de ce mardi, c’est le tour de la communauté des Sœurs Servantes de Marie de Boma, de Matete-Kinshasa, d’accueillir les deux Pères évêques : d’abord visite du complexe scolaire Molende, puis repas, chants. Une belle et fraternelle soirée. [Diapos] Mgr Sandri passera la nuit chez ses confrères comboniens. C’est delà qu’il partira pour  l’aéroport pour son retour à Witbank. Retour prévu pour le 15 juillet mais qui a finalement eu lieu le 17 juillet. Mgr a raté l'avion  pour la simple raison que l'heure indiquée était tellement matinale (00h2' du 15 juillet) que tout le monde croyait avoir lu 14h00. Beau et chaleureux séjour en RDC et particulièrement au diocèse de Boma. Mgr Sandri est parti très heureux et a promis de revenir pour un séjour plus long. Merci aux fidèles de Boma qui l’ont très bien accueilli ; merci aux frères et sœurs, prêtres et sœurs de Boma travaillant dans son diocèse ; c’est leur témoignage apostolique qui a permis cette belle visite.

11-07-2015 : Visite canonique des futurs prêtres et diacres. Cela s’est passé à la propédeutique, lieu de la retraite, prêchée par l’Abbé André Lelo, Vicaire épiscopal Chargé des Œuvres. Le Père évêque a commencé la rencontre individuelle à 10h00 : quatre futurs prêtres et six futurs diacres. Au terme de la rencontre, a eu lieu la messe dans la chapelle de la propédeutique suivie du repas. [Diapos]

10-07-2015 : Le Père évêque avec les jeunes en Formation Initiale. En 2012, le Père évêque avait rencontré, à la Propédeutique, Kangu, tous les jeunes du diocèse en Formation Initiale : grands séminaristes (propédeutes, philosophes et théologiens), postulants et novices des frères de saint Joseph de Boma, des Sœurs Servantes de Marie de Boma et des Sœurs de saint Vincent de Paul, Servantes des Pauvres. En 2013, la rencontre a été remplacée par le pèlerinage à Maduda dans le cadre de l’année de la foi ; en 2014 les circonstances n’ont pas permis cette rencontre. De toutes parts on la réclamait. Il a été retenu, au moins pour cette année, de l’organiser le vendredi qui précède les ordinations. Lukula a été retenu, les Sœurs de saint Vincent de Paul, Servantes des Pauvres, assurant l’accueil de base. Toutes les communautés s’y sont préparées et ont apporté leur concours. L’équipe des Formateurs ainsi que le Chargé de la formation Initiale, l’Abbé Jean-Claude DIAKI, étaient déjà sur place dès jeudi 09 juillet. La rencontre a eu lieu au Collège. Le Père évêque est arrivé le vendredi 10 juillet matin, 10h00. La journée s’est déroulée comme prévue : espace culturel, mot du macro doyen, mot du Chargé de la Formation Initiale, Intervention du Père évêque. Le thème était : vivre en famille diocésaine, rejoignant ainsi le thème de l’année pastorale mais aussi du synode des évêques. Après la rencontre, tous les jeunes, qui étaient plus de 100, ainsi que leurs Formateurs, se sont rendus à la paroisse pour la messe au cours de laquelle des jeunes de la paroisse ont accédé au sacrement de confirmation. Une chorale de la paroisse a animé cette messe, au terme de laquelle tous les jeunes en Formation Initiale ont partagé fraternellement le repas à la cour de la paroisse. Parmi les jeunes en Formation Initiale présents il y avait cette fois-ci les jeunes des Disciples et Filles de Jérusalem, et ceux du Monastère du Désert Moanda-sur-Mer. Belles retrouvailles. Au dire de tous : une expérience à continuer. [Diapos]

04/05-07-2015 : Visite pastorale du Père évêque à Dizi saint Ferdinand. A la visite pastorale de la paroisse, avait été rattachée la bénédiction des tombes des membres de famille de l’Abbé Emery Mbadu Kumbu, son grand frère et sa grand-mère. Pour être à temps, le Père évêque est parti de Boma depuis vendredi 03 juillet pour passer la nuit à Tshela Mbata-Ntombo. C’est le matin du 04 juillet, le samedi, qu’il arrive à Thotama-Singini pour la messe. À l’arrivée, 10h00, tout le monde est déjà là : prêtres, religieuses, frères (plusieurs originaires de la région) et laïcs sont au rendez-vous. La messe commence à 10h45. La grande église en construction est pleine ; certaines personnes sont dehors ; bon signe car nous sommes un samedi, jour du marché et jour de la semaine; malgré cela, les fidèles n'oublient pas leur Dieu. Thotama-Singini est le sous-poste chef lieu du « doyenné » de Singini ; une grande église est en construction depuis quelques années, avec l’appui important de prêtres originaires du coin. Merci…Une belle messe, animée par la chorale du lieu. Après la messe, tout le monde se déplace vers Kai-Nkulu, village de l’Abbé Emery, lieu où avaient été enterrés ceux pour qui les tombes étaient bénies. Après la bénédiction des tombes et de tout le cimetière, plusieurs invités se rendent au domicile de l’Abbé Emery pour un repas de famille. [Diapos] De là, le Père évêque et sa suite continuent vers Dizi où ils sont accueillis triomphalement par une colonne des motos et une foule en liesse. C’est la première fois que le Père évêque visite cette paroisse depuis que l’Abbé Roger Kifu Ngoma, revenu il y a un an du Congo où il a été pendant des années Fidei donum, est à la tête de cette paroisse. Avant toute chose, le Père évêque effectue une brève visite au saint Sacrement. Après un moment de relaxe, commence la rencontre de divers groupes de la paroisse ainsi que la visite individuelle des deux prêtres de la paroisse (A. Roger Kifu Ngoma, Curé, A. Luc Luaka Ngoma, Vicaire), le diacre Crépin Mvuela Nzambi étant absent pour la préparation à l’ordination presbytérale. La soirée sera clôturée par un concert musical. Le dimanche 05 juillet, après les laudes et le petit déjeuner, rencontre de Père évêque avec les deux prêtres de la paroisse. Après cette rencontre : messe à 10h30. Au cours de la messe, 91 jeunes accèdent au sacrement de confirmation. L’église de Dizi, déjà très grande, est débordée, une grande foule doit se tenir dehors faute de place. La chorale sélectionnée fait vibrer l’église et fait bouger l’assistance. Un repas fraternel clôture la journée. Le Père évêque regagnera Boma avec sa suite tout de suite après le repas. Tous les événements du weekend, depuis Thotama-Singi jusqu’à Dizi ont été diffusés par la RTDN, Radio. [Diapos]

28-06-2015 : Nganda-Tsundi Saint Paul Apôtre des Nations, Jubilé de diamant. Ouverte le 28 décembre 2013 et prévue d’être clôturée le dimanche 29 juin 2014, l’année jubilaire de diamant de la paroisse Saint Paul Apôtre des Nations s’est finalement clôturée ce dimanche 28-06-2015. C’était l’insuffisance dans les préparatifs qui avait milité pour le report de cette clôture. Le pari a été gagné, les fidèles de Nganda-Tsundi, aussi bien ceux de la place que ceux de la diaspora en communion avec l’équipe sacerdotale ont levé le défi. Les choses se sont magnifiquement bien passées ; la paroisse s’est montrée plus coquette, propre et digne : une belle tribune pour l’eucharistie, acquisition toute récente; une nouvelle paillote. Les festivités ont commencé depuis vendredi 26 juin par toute une série d’activités culturelles, notamment le « fameux kinthueni », qui a drainé des gens depuis le Cabinda. [Voir diapositives] Le samedi 27 juin, à 16h00, a eu lieu la messe avec 91 confirmations, messe présidée par l’abbé Jean-Cornélis Nkuanga, curé doyenné de Tshela, délégué épiscopal à cet effet. [Voir diapositives]  Dans la nuit de ce même samedi concert musical qui a vu défilé plusieurs chorales même des sous-postes : une ambiance féérique avec un monde fou : cela est allé jusqu’à O2h00 du matin. Mgr le Vicaire Général ainsi que l’abbé Jean-Claude Diaki, Chancelier, ont eu la joie de suivre une bonne partie de ce concert. [Voir diapositives] Le Père évêque, lui, a préféré passer la nuit à Tshela et n’arriver sur le lieu que dimanche matin 28 juin. Nous sommes dimanche 28 juin 2015. Il est 09h00. Tout part de l’inauguration et de la bénédiction du nouveau bâtiment de l’Institut Nganda-Tsundi par le Père évêque. Pour la petite histoire, cet établissement a vu le jour en 1975 sous le nom de Cycle d’orientation de Nganda-Tsundi. Ce n’est qu’en 1986 qu’il va s’appeler Institut Nganda-Tsundi, IGS en sigle. La construction de ce nouvel édifice, qui comprend 6 salles de classe, outre les efforts locaux, a reçu l’appui et des originaires de la paroisse habitant ailleurs et de l’Organisme de l’Église allemande, diocèse d’Aix-la-Chapelle (Aachen) appelé Kindermissionswerk, auquel le Bureau Diocésain de Développement, BDD en sigle, s’était adressé. La population de Nganda-Tsundi et tout le diocèse de Boma remercient vivement Kindermissionswerk, dont la contribution a été de 12.000 EUROS. Après la coupure du ruban et la bénédiction,  l’assistance, nombreuse, se met en branle pour en pèlerinage vers la paroisse, avec l’animation de la fanfare diocésaine, qui, du reste, déjà sur place depuis la veille, avait conduit la foule en procession vers l’Institut. Sur la route, l’assistance s’arrête à SISA, petit cours d’eau, pour la consécration de l’ancienne grotte désacralisée sous la deuxième République, grotte qui date sans du début de la paroisse. De SISA, l’assistance continue jusqu’au rond-point de la paroisse où vient d’être érigé un monument statue Saint Paul Apôtre des Nations : la foule s’y arrête encore pour la bénédiction de la statue. Enfin, de là, on continue procession jusqu’à la paroisse pour la bénédiction de la nouvelle grotte. Pour les connaisseurs, la grotte à SISA fait penser à « LOURDES », et celle à la paroisse renvoie à « FATIMA ». Il est 10h15 lorsque la procession liturgie démarre. La messe a lieu à la cour de l’école prim[Voir diapositives..........(a)          ..........(b)] aire « garçons » où une belle et nouvelle tribune vient d’être construite. Alors que l’église universelle célèbre ce 28 juin le 13e  dimanche de l’Année ordinaire B et le lendemain, 29 juin, la fête des Saints Pierre et Paul demain,  les fidèles de Nganda-Tsundi ont retenu d’anticiper la fête des Apôtres Pierre et Paul le dimanche 28 juin. On comprend :  Nganda-Tsundi est dans l’allégresse ; elle célèbre son Jubilé de diamant, jubilé qui aurait dû être célébré l’année dernière mais reporté à cette année. Saint Paul ne peut manquer au rendez-vous ; c’est lui le Saint Patron. Voilà qui justifie, en ce dimanche 28 juin, le choix de la messe des Saints Pierre et Paul, solennité. Comme vous le savez, la célébration d’un Jubilé d’une institution religieuse est un événement qui évoque non seulement l’âge mûr, l’âge adulte, l’âge de responsabilité, mais aussi la vocation, l’appel de Dieu et l’envoi en mission. C’est l’occasion donc de réentendre ce mandat du Seigneur: « Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici que je suis avec vous pour toujours jusqu'à la fin du monde. » (Mt 28, 19-20) Cette Parole, qui a été entendue jusque dans cet arrière-pays, continue de résonner dans les oreilles de tant d’hommes et de femmes. Voilà qui fait la joie ;  voilà qui nous conduit à rendre grâce au Seigneur. Beaucoup de monde. La chorale sélectionnée Saint Paul accompagne les fidèles. Au cours de la messe, deux grands événements : bénédiction nuptiale et cérémonies de clôture du jubilé. Six couples accèdent au sacrement de mariage. Comme cela se fait ailleurs à la clôture d’un Jubilé d’une Institution, la messe se clôture par le rite de réconciliation et de paix. Le cierge du Jubilé, allumé au lancement du jubilé est éteint à cette occasion ; le lavement des mains (Évêque, Curé, deux laïcs adultes homme et femme, deux jeunes fille et garçon et une religieuse) symbolise la réconciliation pour tous les manquements commis au cours de ces 75 ans ; l’offrande des trois colombes par la paroisse, colombes lâchées par l’Évêque, symbole de la paix qui a régné et qui doit continuer à régner au sein de cette paroisse et du diocèse. C’est dans ce contexte que le Père évêque lit le décret de clôture de l’année jubilaire et éteint le cierge jubilaire. La messe sera suivie d’un repas, de la remise des cadeaux, des danses. La boisson a coulé, les pieds et les anches se sont détachés et les voix se sont déliées…Grande fiesta. Et il y a de quoi. 75 ans, c’est beaucoup… ! Plusieurs sont venues de Kinshasa, Matadi, Tseke-Mbanza, Moanda, Boma, Lukula et Tshela…Parmi les personnes présentes, on a noté plusieurs personnalités notamment, pour ne citer que quelques ‘uns : S. Excellence Mr  LUZOLO BABI, Conseiller spécial du Président de la République en matière de sécurité ; Honorable MBUINGA BILA, Député national ; Honorable BAVULA, Député provincial ; S. Exc. Mr  NGOMA BINDA, Ministre provincial de l’enseignement ; Mr le Procureur de la République de Tshela. La parole leur a été accordée après la messe, une fois les ministres de l’eucharistie partis. Chacun a plaidé la cause de Nganda-Tsundi en bon politicien. Comme il fallait s'y attendre : tous les discours respiraient l'air de la "précampagne". Dans son homélie, le Père évêque a retenu quatre points retenus par le Père évêque dans son homélie : Confiance en Dieu, car qui se confie en Dieu ne sera jamais déçu ; Année consacrée à la famille et au mariage : travailler à plus de mariages religieux et à bannir la pratique de la dot-commerce ; aux fidèles de la paroisse de Nganda-Tsundi, continuer à fructifier les biens que les missionnaires ont laissé et fair davantage pour une plus grande prise en charge de la paroisse (. Ukaba munu khumbi, sukisa.) ; aux originaires de Nganda-Tsundi, qu’ils se rappellent ces adages « yombe » : [Kumbela waku wendanga, ka buawu wela zabilanga mo mavioka], [Kiazi ki ngazi, kizimbalanga tsisi diba ko], et donc  éviter à être être des oiseaux migrateurs, qui n’apparaissent que quand il y a à manger, il y a intérêt personnel : [Kikhazi buna… kioso ka lumbu]. C’est autour de 16h30 que les invités, y compris les habitants de l’évêché, quittent Nganda-Tsundi. Aux fidèles de Nganda-Tsundi : FÉLICITATIONS. [Voir diapositives]

ACTES DE LA CHANCELLERIE EPISCOPALE : 1. Quelques nominations.  2. Ministères des séminaristes 2015.

21-06-2015 : Lancement officiel du jumelage entre la paroisse Saint Paul et la paroisse Christ-Roi. Alors qu’à Tsanga Kiyeba c’est la grande fiesta : bénédiction de la nouvelle paroisse, le Père évêque se trouve loin de son diocèse, à Genève, Suisse, à la paroisse Saint Paul du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg. Plusieurs s’étonnent d’apprendre cela car le calendrier épiscopal indique qu’à cette date le Père évêque est à Kinshasa pour les réunions épiscopales allant du 10 au 27 juin. C’est vrai, mais le weekend du 20 au 21 juin le Père évêque a été bel et bien en Suisse. L’église de la paroisse saint Paul, dont les travaux débutèrent en octobre 1913, fut inaugurée officiellement le 28 novembre 1915. Cette paroisse est donc en année jubilaire de cent ans. Le 25 janvier de cette année a eu lieu la messe inaugurale de ce jubilé, qui se clôture le jeudi 24 décembre à  23h15 par la veillée de Noël. Entre ces deux moments de grâce, les paroissiens de Saint Paul ont décidé  de célébrer au 12è dimanche de l’année ordinaire C, le 21 juin 2015, une messe pontificale présidée par Mgr Charles Morerod, op, évêque du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg, concélébrée par Mgr Cyprien Mbuka, cicm, évêque de Boma. Cette décision n’est pas fortuite. La paroisse Saint Paul accueille l’abbé Placide Khonde en ministère d’été depuis des années ; cette présence a suscité des relations amicales et spirituelles qui ont conduit à l’idée d’un jumelage entre la paroisse où travaille l’abbé Place à Boma (Christ-Roi) et celle où il exerce son ministère de vacances, Saint Paul de Lausanne, Genève et Fribourg. Cette année jubilaire de cent ans de l’église paroissiale est bien indiquée pour lancer officiellement cette relation ecclésiale et cela en présence des deux évêques impliqués, celui de Lausanne, Genève et Fribourg, et celui de Boma. L’abbé Place, cheville-ouvrière du projet, n’a malheureusement pas pu être présent au grand regret de tous les paroissiens. L’abbé Placide, qui devait voyager avec le Père évêque, ne l’a pas pu faute de visa. C’est à Kinshasa, à distance, qu’il a suivi la célébration de l’événement auquel il avait pleinement et avec raison droit de participer. Oui, en ce dimanche 21 juin 2015, il est 10h30 lorsque S. Exc. Mgr Charles arrive à la paroisse. Plusieurs prêtres sont déjà là : les pères dominicains de la communauté juste à côté, certains anciens curés, prêtre originaire de la paroisse, prêtres amis et connaissances de la paroisse. Il y a aussi quelques pasteurs protestants. L’église est déjà pleine ; l’événement est de taille. À 10h30 la procession d’entrée se met en branle ; la garde suisse est au rendez-vous. Une belle messe, bien animée, une forte participation, sous un ciel clément et ensoleillé. C’est après la prière de conclusion que se fait l’acte créateur du jumelage. Le vice-président du Conseil pastoral paroissial ainsi que le Père évêque de Boma s’échangent, devant toute l’assemblée, les symboles des deux paroisses (dessins faits par les enfants des deux paroisses) qui représentent le pont désormais posé et ouvert entre saint Paul et Christ-Roi. Dans son mot, le vice-président du conseil pastoral paroissial s’est adressé en ces termes : « Nous avons souhaité, en la présence de nos évêques, concrétiser par un geste symbolique les débuts de notre projet commun de jumelage entre notre communauté et celle du Christ-Roi. Pour ce faire, quoi de plus beau qu’un échange de dessins réalisés par nos enfants de Saint-Paul et du Christ-Roi ? Ils représentent l’avenir et la simplicité ; c’est comme un souffle léger qui nous porte au-delà de nous-mêmes. Grâce à l’Esprit-Saint qui travaille nos cœurs et nous inspire, nous voulons nous éveiller, être attentifs et prendre en compte nos réalités de foi si différentes, les porter dans la prière notamment, réfléchir ensemble sur nos besoins respectifs, échanger, ouvrir nos portes. Bref, en deux mots : apprendre à nous connaître et collaborer ensemble, par-delà les milliers de kilomètres qui nous séparent géographiquement. Puissent ces dessins, que nous afficherons prochainement, nous rappeler notre engagement réciproque et puisse l’Esprit du Seigneur nous conforter dans ce partenariat au fil des jours ». Après ces mots réconfortants du vice-président du Conseil pastoral paroissial, les deux protagonistes se donnent une accolade et ensuite le Père évêque Mgr Mbuka Cyprien adresse une parole de remerciement et d’espérance au nom de toute la communauté diocésaine de Boma en général et de la paroisse Christ-Roi en particulier. À cette belle et historique petite cérémonie fait suite la bénédiction finale. Après la messe : d’abord un apéritif au jardin de la paroisse et ensuite un repas fraternel dans la salle paroissiale. Tout le monde est invité. La RTDN souhaite longue vie au partenariat-jumelage entre la paroisse Saint Paul de Lausanne-Genève et Fribourg et la paroisse Christ-Roi de Boma; elle souhaite aussi que de telles expériences ecclésiales se multiplient entre nos paroisses et oeuvres, et celles des diocèses qui accueillent nos prêtres, consacrés et laïcs. MERCI À L'ABBÉ PLACIDE KHONDE. Arrivé à Genève le samedi 20 juin, le Père évêque a regagné Kinshasa le mardi 23 juin. Durant son bref séjour genevois, le Père évêque a eu la joie de rencontrer quelques compatriotes, notamment quelques originaires de Boma. Tout pour la gloire de Dieu et le salut des âmes. [Voir diapositives].

FEVRIER-AVRIL 2015. ACTIVITES PASTORALES DU VICAIRE GENERAL. RETROSPECTIVE. Nous vous livrons dans ces quelques lignes certaines activités pastorales du Vicaire Général au cours de février, mars et avril de cette année. Février 2015. Le 12-13 : session des prêtres de 12 à 24 ans de sacerdoce. Les prêtres ayant accompli entre 12 et 24 ans de vie sacerdotale ont été en session de formation au centre pastoral diocésain de Boma du 12 au 13 février. Pendant Deux jours, ce groupe de prêtres, sous la présidence du Vicaire Général, Chargé du clergé, a eu à échanger sur le thème suivant : « vie et ministère du prêtre à Boma au regard des statuts du clergé diocésain de la RDC ». Le premier jour a été essentiellement consacré à la lecture commenté desdits statuts. Le second jour, après les salutations et l’écoute de quelques points d’insistance de Mgr l’Évêque ainsi que des avis et considérations des fidèles laïcs présentés par le Président de la commission diocésaine de l’apostolat des laïcs, les participants sont allés en carrefours avant la mise en commun d’où sont issues plusieurs recommandations. [Voir diapositives] Le weekend du 14-15 : visite pastorale à la Cathédrale avec confirmation. Le samedi 14, Le Vicaire général a été reçu par les fidèles de la Cathédrale représentés par les membres de deux conseils paroissiaux et de l’équipe sacerdotale avec lesquels il a eu trois heures d’échange sur la vie de cette paroisse jubilaire et une heure de souper dans la salle saint Antoine. Le dimanche, il a présidé la messe au cours de laquelle 43 jeunes ont reçu le sacrement de confirmation. Grande fête pour les jeunes concernés, leur membres de famille, leurs catéchètes ainsi que toute la communauté paroissiale venue nombreuse à cette célébration. Après la messe, le Vicaire général a été reçu à dîner au presbytère par ses confrères avec lesquels il a également fixé les heures des RDV pour les entretiens individuels pendant la semaine. [Voir diapositives] Fête patronale du Grand Séminaire Abbé Ngidi. Comme de coutume, la mémoire de la mort de l’Abbé Philippe Ngidi, patron de notre philosophat, est fêtée avec faste. Cette année, 72e anniversaire (donc le jubilé de diamant est pour bientôt), 3 jours ont été dédiés à cet événement. Le 18, une journée scientifique a été organisée au centre pastoral Jean Paul 2 sur le thème de la famille, base de la société, vue sous l’aspect biblique, moral et philosophique. Les professeurs Mgr Jean Basile Mavungu, Abbé Pamphile Mbadu et Mr Sorel Nyimi ont été les conférenciers du jour, sous la modération du prof Abbé Antoine Biphasi. Le 20 février, messe solennelle présidée par Mgr le Vicaire général, puis procession et prière à la tombe de l’illustre pionnier du clergé de Boma, enfin discours de circonstance par l’Abbe Recteur, José-Claude Mbimbi et le président des séminaristes avant de clôturer par le repas et la détente. L’homélie de Mgr le Vicaire général a porté comme titre : « Sur les pas de l’Abbé Philippe Ngidi, Prêtre, chrétien et homme de l’essentiel ». Le samedi 21, pièce théâtrale, « le Tartuffe de Molière », présentée par les séminaristes dans la salle saint Antoine de la Cathédrale. Que les anciens de Ngidi pensent déjà à cette maison qui devra revêtir une belle nouvelle robe en 2018 ! [Voir diapositives]. Mars 2015.  Mariage à Boma 2 Sacré Cœur. Dans la ligne du thème pastoral diocésain consacré à la famille, les mariages religieux sont vivement encouragés. Le samedi 28 mars, Mgr Jean Basile a béni le mariage de Mme Chantal Mombo, jeune membre du renouveau charismatique (Mujeurcha) de la paroisse Sacré-Cœur de Jésus Boma 2, avec Mr Sébastien Mombo. La messe a été animée par 2 chorales dont celle du renouveau charismatique. Après la messe, la réception, avec les divers rites habituels, a eu lieu dans la salle champs Élysées à Kabondo, pleine d’invités, amis et membres de famille. Dimanche des rameaux et de la passion du Sgr Jésus-Christ. La jeune nouvelle fondation paroissiale de Loangu, Ste Anne, a été en grande liesse le dimanche 29 mars en recevant le Vicaire général venu les encourager dans leurs efforts de doter leur quasi-paroisse d’un presbytère digne de ce nom. Les travaux de construction, en effet, avancent à grands pas. La liturgie de ce dimanche festif débutait avec la bénédiction des rameaux à 10h00 pour finir à 13h30. Est venu alors le repas après lequel l’hôte s’est entretenu avec les membres des conseils paroissiaux. [Voir diapositives] Avril 2015. Paroisse Saint Sacrement/Saico- Jeudi Saint. Depuis 2 ans, Mgr l’Évêque a créé une nouvelle fondation paroissiale dédiée au Saint Sacrement. Après l’acquisition définitive du terrain, les fidèles se préparent déjà à la construction de l’église paroissiale dont la première pierre devra être posée en juin prochain. Étant donné la mission que cette paroisse vient de recevoir de l’Autorité diocésaine (être un lieu de référence où l’eucharistie est sérieusement et soigneusement valorisée, notamment en réservant une place de choix à l’adoration eucharistique qui devra y être perpétuelle), le Vicaire général a préparé les fidèles de cette paroisse à célébrer le Triduum pascal par une retraite de 3 jours sous le thème de « l’Eucharistie dans la Bible. Mystère de foi, d’amour et de vie ». Cette retraite, qui a connu une grande participation, a été clôturée par la Messe de la sainte Cène le Jeudi saint. [Voir diapositives] Sous-poste Moenge, le vendredi saint. Moenge, une agglomération de la paroisse de Lukula, sur l’axe routier Boma-Tshela, ne fait que s’agrandir, l’exode rural aidant. Le Vicaire général s’y est rendu le vendredi saint pour la célébration de la passion du Seigneur. Ce fut l’occasion pour lui d’attirer l’attention des fidèles pour que l’organisation pastorale de ce milieu ainsi que la construction des infrastructures ecclésiales et la conservation et/ou l’acquisition des terrains tiennent compte de l’évolution en cours.[Voir diapositives]. Quasi paroisse St Luc de Nsioni, samedi saint. Bientôt un an depuis que la cité de Nsioni est devenu quasi-paroisse. Le Vicaire général y est allé célébrer la veillée pascale avec la vivace communauté chrétienne au cours de laquelle plus de 20 personnes adultes ont renoué avec les sacrements après des années de situation irrégulière. Occasion bien indiquée de leur transmettre le message pascal de l’Évêque invitant ses brebis à vivre dans la liberté, dans la lumière et la joie du Christ ressuscité, loin de la peur et des esclavages. Le presbytère étant encore en construction, les chrétiens de Nsioni paroisse ont été appelés à redoubler d’efforts. Les originaires de Nsioni sont également interpellés. Après le repas partagé après la messe, le Vicaire général est allé se reposer au Séminaire propédeutique où il a prié les laudes et déjeuné le matin de Pâques [Voir diapositives]. Kiniati, Dimanche de Pâques. Une autre agglomération de la paroisse de Lukula en pleine croissance est Kiniati. C’est ici que le Vicaire général a fêté la Pâques. Au cours de la messe, bien animée par une chorale des mamans, plus de trente enfants ont été baptisés. Le message épiscopal est également venu à point nommé dans ce sous-poste très populeux mais qui a besoin d’être davantage animée. Les ont deux grands chantiers en cours, l’église et les écoles primaires et secondaires que le Vicaire général a visités après le repas et les entretiens avec le comité du sous-poste. [Voir diapositives].

13/14-06-2015 : La chorale pilote à Nzo Dikanda Kinshasa. Ce n’est pas la première fois. On le sait, les chorales du diocèse effectuent fréquemment des visites amicales et « spirituelles » les unes auprès des autres. La chorale pilote de Boma s’est rendue ce weekend du 13 au 14 juin 2015 à Nzo Dikanda prier avec la communauté des originaires de Boma, laquelle communauté constitue actuellement une véritable « quasi-paroisse » qui se retrouve mensuellement le deuxième dimanche, avec 7 chorales qui font « fureur ». Une fois l’an, généralement dans le cadre de l’échange des vœux autour de janvier-février, le Père évêque célèbre avec eux l’eucharistie. Ce deuxième dimanche de juin, solennité du Sacré-Cœur, le Père évêque, depuis une semaine à Kinshasa pour des réunions épiscopales, a été invité à célébrer cette belle eucharistie avec la chorale pilote. Chorale pilote, finalement qui est-elle ? La plupart des membres de la célèbre chorale pilote chantent actuellement dans diverses chorales de Boma. C’est pour dire que parler de chorale pilote maintenant c’est parler d’une chorale occasionnelle qui regroupe des anciens membres de la chorale pilote et qui chantent dans diverses chorales. Pour la sortie de ce weekend, le groupe a été conduit par l’A. Moïse Matiaba, qui a, du reste, prêché au cours de la messe. Partis de Boma le vendredi 12-06-2015 à 19h00 avec un grand bus, les amis de la chorale pilote arrivent à Nzo Dikanda le samedi 13-06-2015 à 05h00 du matin. Ils sont visiblement fatigués [Voir diapositives] ; mais cela n’empêche pas quelques commerçantes d’effectuer quelques courses. 95 personnes, 50 hommes et 45 femmes, envahissent Nzo Dikanda : tous les espacent sont occupés ; c’est vraiment familial ; on dort où on peut pourvu que la nuit passe…effectivement la nuit s’est bien passée ; grâce à Dieu ce weekend l’électricité et l’eau sont au rendez-vous. La visite du Père évêque ce samedi 13-06-2015 soir les encourage et réconforte. Le dimanche 14-06-2015, le Père évêque arrive sur le lieu à 10h00. La messe commence à 10h30. [Voir diapositives].Une messe à la hauteur de la chorale pilote, bien animée. 4 collectes sont effectuées au cours de la messe : un tsisani déjà prévu entre hommes et femmes ; la quête normale ; le tsisani de la chorale pilote et enfin la quête pour la chorale pilote (Vutula Tsula). Le Père Jean Peeters, cicm, ancien du diocèse de Boma, en visite de travail en RDC, est par hasard de la partie ; les participants à la messe lui réservent un chaleureux accueil par des applaudissements bien nourris. Le diocèse de Boma lui souhaite la bienvenue. Un repas fraternel clôture les festivités. [Voir diapositives]. Profitant de cette assemblée, le Président de l’ARCAD exhorte les membres à la prise en charge du diocèse par ses membres et présente le pagne jubilaire de la Cathédrale ; il coûte 25 US$. La chorale pilote reprendra le chemin de retour à Boma dans la soirée de ce dimanche 14-06-2015. Merci et Bon voyage.

08-06-2015 : Lancement de l’adoration perpétuelle au diocèse. Comme le dit le décret de lancement [Lire le décret], plusieurs motifs ont amené le Père évêque à instituer dans le diocèse de Boma la pratique de l’adoration perpétuelle au Saint Sacrement. Le lundi de la fête du Saint Sacrement a été retenu comme le jour idéal pour ce lancement. C’était dans le prolongement de la fête elle-même. La quasi-paroisse Saint Sacrement, Boma-Saïco, a été choisie comme le lieu de départ ; c’est normal, car c’est l’unique paroisse du diocèse pour le moment dont le Saint Sacrement est le patron. C’est pour cette raison, du reste, que le Père évêque l’a déclarée « pierre angulaire » pour l’adoration perpétuelle au Saint Sacrement dans notre diocèse. En attendant que cette quasi-paroisse ait son église [qu’on se rappelle ce qui a été dit dans l’édition précédente, la bénédiction de la première pierre de ladite quasi-paroisse a eu lieu en sa fête patronale, le dimanche 07-06-2015], la chapelle de la Communauté d’Accueil Mgr Nsumbu dans la paroisse saint Charles Lwanga de Boma-Kabondo sera provisoirement le lieu de cette adoration. Cela pour diverses raisons : présence d’une chapelle assez vaste et disponible ; antécédences historiques de cette chapelle, en effet les sœurs Franciscaines Missionnaires de Marie y pratiquaient l’adoration perpétuelle au Saint Sacrement ; présence des prêtres aînés dans ce lieu avec possibilité de faire appel à eux pour certaines actions liées à cette adoration ; proximité du monde des malades (les prêtres aînés, les handicapés au Centre Luzolo, l’Hôpital Général de Référence de Boma, l’Hôpital de l’Onatra), ainsi l’adoration au Saint Sacrement prend aussi couleur d’une pieuse reconnaissance de la compassion de Dieu pour les malades. L’adoration, a précisé le Père évêque, aura lieu de 07h00 à 19h00 chaque jour ; à l’ouverture comme à la conclusion de l’adoration une prière et une bénédiction seront présidées par un prêtre ; l’adoration, qui sera plus méditative et silencieuse que « louangeuse », est proposée aux individus comme aux groupes ; c’est tout normal qu’à cette occasion soit offerte à ceux qui le demandent la possibilité de la confession sacramentelle. Chacun des fidèles de la ville est invité à offrir au Saint Sacrement par semaine une présence d’au moins une demi-heure. Cette pratique n’est pas proposée aux seuls fidèles de la ville de Boma, elle concerne tous les fidèles du diocèse. C’est cela qu’a symbolisé, dans la cérémonie, le port par neuf fillettes, appelées souvent chez nous « louangeuses », des cierges allumés encadrant la pose du Saint Sacrement sur l’autel de l’adoration ; sur chaque cierge est inscrit, non seulement le nom d’une paroisse ou de deux du doyenné de Boma, mais aussi chaque cierge porte le nom d’un des neufs doyennés du diocèse. Ainsi chaque fidèle du diocèse, même celui de la diaspora, est symboliquement présent en tout moment devant le Saint Sacrement. La diaspora est représentée par le cierge qui porte l’inscription de « Nzo-Dikanda ». Le Père évêque, dans sa monition, a demandé que chaque fidèle, lors de son adoration, veille à ce que le cierge le concernant soit allumé. Enfin, le Père évêque a invité chaque fidèle, au terme de son adoration, à déposer une offrande dans le lieu préparé pour cela ; cette offrande servira d’une part à entretenir le sanctuaire et d’autre part à appuyer la construction de l’église du Saint Sacrement. Après ces éléments de l’environnement de cette adoration, passons aux faits. Nous sommes le lundi 08 juin 2015 ; il est 15h30 ; les diverses paroisses de la ville sont en position de marche pour le pèlerinage marial avec procession au Saint Sacrement : Bon Pasteur et Mama ya Luzingu, parties de chez elles, rejoignent Saint Sacrement au lieu de culte de cette quasi-paroisse ; Christ-Roi attend devant le Lycée marial ; Boma Sacré-Cœur attend au bord du pont dit « kisikiemba » pour rejoindre la procession sur la route-rails ; la Cathédrale et Mbotama attendent à la grotte centrale et Saint Charles Lwanga et Bx Isidore Bakanja à la Banque centrale. [À cause de la précarité du pont dit « Kisikiemba » on a, au dernier moment, décidé providentiellement que la masse des pèlerins n’y passe pas, mais seuls ceux de Boma Sacré-Cœur. On a eu raison, car, sans doute à cause du passage des seuls fidèles de Boma Sacré-Cœur, ce pont a cédé ce mercredi matin 10-06-2015 ; heureusement sans victime.] Ainsi, au fur et à mesure que le pèlerinage avance l’assemblée devient de plus en plus nombreuse, s’exposant ainsi au vu et au su des curieux le long du passage, dans les rues pleines des « curieux ». Mais il faut l’avouer, c’est avec fierté, joie, exubérance et espérance que les pèlerins, véritable masse humaine, continuent leur marche de foi [Betu mu Yezu kaka tu…tumfuila]. Le Père évêque arrive à Saint Sacrement à 15h45 : honneurs religieux par la fanfare diocésaine avec la célèbre mélodie de « makuku matatu », habillement pour le culte, introduction du pèlerinage par une brève prière et un chant, et enfin début du pèlerinage depuis Saint Sacrement en passant par l’ITP, Lycée marial, route rails (dans le chantier des Chinois) pour sortir sur pont ville et continuer par la Banque centrale et l’Institut Luzolo ; point de chute : cour de la chapelle Communauté Mgr Nsumbu. Le pèlerinage, comme de coutume, est animé : chants, prières, fanfare ; le pèlerinage porte le cachet marial, car c’est aussi la conclusion du mois marial ; avec Marie les fidèles adorent le Saint Sacrement. L’ostensoir avec le Saint Sacrement est porté sous le baldaquin transporté par quelques fidèles qui se relaient ; le Saint Sacrement lui-même est porté par des prêtres qui se relaient aussi, le Père évêque fait la première partie ainsi que la partie finale. L’autel de l’exposition pour la première adoration est placé à l’entrée de la chapelle ; la foule est tellement immense qu’il est impossible de se contenir dans cette chapelle. C’est déjà nuit, 19h00 : mais les choses se passent pieusement bien. Le Saint Sacrement arrive sur le lieu encadré par neuf « louangeuses » apportant chacune un cierge allumé ; le Saint Sacrement posé sur l’autel, les « louangeuses » déposent les cierges face au Saint Sacrement : prières, chants, monition, lecture du décret du lancement de l’Adoration perpétuelle, explications relatives aux diverses formes d’adoration et au sens qu’il faut accorder à cette pratique, tel est le menu du programme à la porte de la chapelle. Après cela, procession du Saint Sacrement jusqu’à l’autel de la chapelle avec les prêtres, quelques fidèles, les acolytes ainsi que les « louangeuses ». Le Père évêque porte le Saint Sacrement, le dépose sur l’autel et les « louangeuses » déposent les cierges face au Saint Sacrement. C’est la fin de ce beau pèlerinage marial au Saint Sacrement, occasion du lancement de l’adoration perpétuelle au Saint Sacrement. Un repas est servi à la Communauté Mgr Nsumbu aux consacrés présents. À tous les fidèles, en particulier à ceux du doyenné de Boma mais surtout aux MACs, encadrés par le Vicaire Épiscopal chargé de l’apostolat des laïcs, A. José-Claude Mbimbi, à la Commission liturgique diocésaine : un grand merci pour la préparation tant spirituelle que matérielle de cet événement. La RTDN a été présente tant lors de la préparation de l’événement (animation) que tout au long du pèlerinage. Ainsi les fidèles qui n’ont pas pu faire le déplacement et ceux qui sont au loin ont pu suivre cet événement en direct. Rendons grâce à Dieu. [Voir diapositives].

06/07-06-2015 : Visite pastorale épiscopale à Saint Sacrement Boma-Saïco. Comme d’habitude, le Père évêque commence sa visite pastorale le samedi. Ce samedi 06-06-2015, il est 16h05 lorsqu’il arrive à la résidence de l’équipe sacerdotale, résidence en l’occasion, accompagné de l’Abbé Jean-Claude Diaki, Secrétaire-Chancelier, et d’un cameraman de la RTDN. Avant d’effectuer la rencontre, les hôtes venus de l’évêché, en compagnie de l’Abbé Roger-Délphin Matandu, Administrateur paroissial et de quelques paroissiens font un tour sur le terrain de la quasi-paroisse, lieu où se fait le culte et sur lequel va bientôt commencer la construction de l’église et plus tard du presbytère. Le tour épiscopal, c’est en vue de mieux apprécier le plan de l’église présenté et proposé par la quasi-paroisse. Le plan de l'église est très ambitieux comme on peut le constater sur la photo en-tête. Saint Sacrement : une paroisse sur un passage très fréquenté et une paroisse appelée à développer le culte de l'adoration au très Saint Sacrement; donc il faut une église assez vaste et belle. N'hésitez pas à les aider à réaliser cette belle oeuvre. MERCI d'avance. La visite du site terminé, le Père évêque entame la rencontre avec les « forces vives » de la paroisse ; cela se passe dehors, car la quasi-paroisse, locataire, n’a pas encore de bâtiments. Dehors ? Cela n’empêche pas les entretiens d’être fructueux. Il est 19h10 lorsque le Père évêque termine cette étape, commence après la rencontre individuelle des membres de l’équipe sacerdotale : A. Roger Matandu Ndele, Administrateur paroissial, A. Simon Mvumbi Mvumbi, Vicaire et A. Édouard Makoko Ngumba, Chargé du suivi des programmes à la RTDN. La soirée termine par le souper avec quelques membres des conseils paroissiaux. [Voir diapositives]. Le dimanche 07-06-2015, l’accueil se fait bien avant le carrefour de SOFORMA : quelques motards et voitures ; il est 08h05. Sur place, la foule attend déjà pour la messe ; la fanfare diocésaine accueille le Père évêque avec les traditionnels honneurs. Sans tarder, après l’habillement, la procession se met en branle. Une belle messe : beaucoup de monde, un soleil doux (c’est la saison sèche), une chorale, la sélectionnée, à la hauteur de sa tâche et une population très participative. En ce dimanche du très Saint Sacrement, la fête est plus que solennelle à Boma-Saïco : c’est la fête patronale ; c’est l’occasion choisie pour trois événements ecclésialement très significatifs et qui réhaussent l’importance de cette eucharistie : confirmations, célébration des jubilés d’argent matrimoniaux (trois couples) et bénédiction de la première pierre de l’église à construire. Du côté des prêtres, quatre concélébrants : A. Antoine Bueya bu Biphasi, A. Roger Matandu, A. Dr Omer Mananga et A. Emery Kinavuidi ; trois cérémoniaires : A. Jean-Claude Diaki, Maître des cérémonies liturgiques épiscopales, A. Joseph Mabonzo, Maître adjoint et A. Simon Mvumbi, local. Madame le Maire de la Ville de Boma est présente ainsi que Prof. Madame Anastasie Masanga, Recteur de l’UKV. Une belle ambiance. Avec la cérémonie de la bénédiction de la première pierre, le Père évêque décide de ne plus faire la procession du Saint Sacrement d’autant plus que celle-ci est prévue pour ce lundi 08-06-2015 dans l’après, occasion d’amener le très Saint Sacrement de Boma-Saïco au Centre Mgr Nsumbu pour le lancement de l’adoration permanente dans notre diocèse. La messe terminée, le repas se prend au lieu même où la messe a été célébrée ; les convives peuvent se réjouir de manger en compagnie des enfants qui exhibent quelques ballets. Les invités de marque, dont le Père évêque et sa suite, se retirent après la prière conclusive du repas : il est 15h15. La messe de ce dimanche à Boma-Saïco a été diffusée par la RTDN en direct et à la TV et à la Radio. [Voir diapositives].

30/31-05-2015 : Visite pastorale à Vaku sacré-Cœur de Jésus. Lukula, sainte Thérèse de l’enfant Jésus, est la première escale qu’effectue le Père évêque, acompagné de l’abbé Joseph Mabonzo, cérémoniaire épiscopal adjoint. Nous sommes le samedi 30-05-2015. Lukula, c’est pour se rendre compte des travaux de la tribune pour les prochaines ordinations, mais aussi pour le repas avant de reprendre la route pour Vaku via Tsanga Kiyeba. Le repas terminé, le convoi épiscopal se met en route. Il est 17h00 lorsque le Père évêque arrive à Kikuembo où les fidèles l’attendent pour bénir la chapelle du Centre, cela dans le sous-poste de Kinzovo. La mauvaise route est la cause de cette arrivée tardive. Le curé de Vaku, abbé Raphaël Kimbambala, avait déjà célébré la messe avec première communion à cet endroit et le Père évêque était attendu pour 15h00 pour la bénédiction de la chapelle nouvellement construite sur le lieu. Avec le retard, beaucoup de personnes étaient déjà parties, néanmoins plusieurs ont eu de la patience. C’est sous une immense ovation que le Père évêque est accueilli. Sans tarder, commence la cérémonie de la bénédiction de la chapelle suivie de la cérémonie du jubilé d’or matrimonial : belles cérémonies, très familiales. Après le souper sur place, le Père évêque et sa suite ainsi que le curé de Vaku et quelques fidèles qui trouvent une place dans la Jeep poursuivent la route jusqu’à Vaku, à 18km de là. A Vaku, bien que la nuit, un accueil chaleureux. C’est après le rosaire dans l’église paroissiale que tous se retirent pour le repos de la nuit. Le dimanche 31-05-2015 : laudes chez les sœurs de saint Vincent de Paul, Servantes des Pauvres, puis petit déjeuner. Avant la messe, le Père évêque rencontre les membres de l’équipe sacerdotale : le curé, abbé Raphaël Kimbambala et le vicaire abbé Christophe Bilandi Mayamba ; le Sém. Laurent Wala Vayambi, en stage, est arrivé à 02h00 du matin, venant de Boma où ils étaient en session de formation tous les futurs diacres et prêtres, organisée par le Chargé de la Formation Initiale, l’Abbé Jean-Claude Diaki. La messe commence à 10h30. La fanfare de la paroisse de Kinzao Mvuete (Matadi) est présente ; c’est elle qui fait les honneurs traidtionnels au Père évêque. En cette solennité de la Sainte Trinité la messe à Vaku sacré-Cœur de Jésus est riche en cérémonies : jubilé d’or matrimonial et institution d’un chef catéchiste. Les deux cérémonies se passent comme de coutume. Une foule de fidèles participent à cette messe épiscopale : belle animation par la chorale sélectionnée et une active participation des fidèles. Après la messe repas puis rencontre du Père évêque avec les « forces vives de la paroisse » et enfin restitution du contenu de cette rencontre à l’équipe sacerdotale. Il est 18h18 lorsque le convoi épiscopal quitte Vaku. Il est 22h50 quand le Père évêque et sa suite arrivent à Lukula où ils dorment, au Centre Makuku matatu, après avoir mangé. Le lundi 01-06-2015, à 09h00, le Père évêque rencontre les finalistes du Petit Séminaire de Mbata-Kiela en visite canonique. Il est 12h20 lorsque le convoi épiscopal quitte Lukula pour Boma. [Voir diapositives].

29-05-2015 : 5è Station jubilaire, Cathédrale N.-D. de l’Assomption. Comme nous l’avons dit dans nos éditions précédentes, dans le cadre de la préparation du Jubilé de 125 ans de la paroisse cathédrale, chaque mois, dans la paroisse Cathédrale, le cierge jubilaire, allumé à l’ouverture de l’année jubilaire, circule à travers les quartiers et maisons de la paroisse. Ce mois de mai il circule dans le quartier saint Grégoire à Fisher. Chaque mois, Mgr l’Évêque rejoint la paroisse pour une messe particulièrement en faveur des concernés du mois. Ce mois, ce sont trois Mouvements d’Action Catholique concernés: la Légion de Marie, le Renouveau et l’ARCAD. Qu’on se rappelle, dans cette préparation au Jubilé de la paroisse cathédrale, avec la Vierge Marie, les fidèles avancent sur le chemin de huit Béatitudes, et la Parole de Dieu entendue proclamer ce vendredi 29-05-2015 avait pour référence principale: « Kiese na bantu ke’monaka kiadi, ba ke’kuiza mona bawu kiadi ». (Heureux les miséricordieux, ils obtiendront miséricorde). Le cierge jubilaire, qui était présent dans la cathédrale, continue de circuler dans les familles. Et c’est dans la maison qui l’abrite présentement que se sont retrouvés quelques invités après la messe pour un souper fraternel. On n’a pas manqué de faire des photos autour du cierge jubilaire avec les convives. [Voir diapositives].

26/27-05-2015 : Tournée de CGAT à Matadi. Nos éditions antérieures avaient déjà parlé de CGAT (Centre de Gestion et d’Accompagnement Technique des Mutuelles de santé). Organisme de société civile, a-politique et a-confessionnel, le CGAT, une ASBL, s’organisme à deux niveaux : national et provincial. Le Père Évêque assume présentement la Présidence du Conseil d’Administration au niveau national. Dans le cadre de faire connaître cet Organisme, de l’accréditer là où il est présent et d’inciter à la promotion des mutuelles de santé, le Père Évêque, au titre de Président du Conseil d’Administration, avait été invité à  visiter les quatre Provinces dans lesquelles l’Organisme est actuellement implanté, à savoir : Kinshasa, Équateur, Nord-Kivu et Kongo Central. Trois Provinces avaient déjà fait l’objet de sa visite (cf. éditions antérieures); il restait le Kongo Central. Le Père Évêque a consacré deux journées pour la visite du Kongo Central, particulièrement Matadi, Capitale de la Province. Actuellement le noyau CGAT dans la Province du Kongo Central est présent seulement à Boma ; la tâche est donc non seulement de le faire connaître au-delà de Boma mais aussi de voir comment l’organiser en statut  provincial. Le Père Évêque est parti de Boma ce lundi 25 mai soir pour dormir à Matadi ; il était accompagné de Madame Docteur Adolphine Metamonika, Directrice du BDOM-Boma et Présidente CA-CGAT Kongo Central, de la Sœur Adeline Ngimbi, Sœur Servante de Marie de Boma, Gestionnaire de la Mutuelle Tuzolana, mutuelle de santé initiée par le diocèse de Boma, de Mr Liévin Mboyi, Coordonnateur du Bureau Exécutif provincial de CGAT. Divers groupes et personnalités ont été rencontrés : le mardi 26-05-2015 : Caritas-Développement Matadi; S. Exc. Mgr Daniel Nlandu, Evêque de Matadi ; Division provinciale de la santé ; Division provinciale du ministère de travail et de prévoyance sociale ; et enfinFédération des Entreprises du Congo, section provinciale (FEC). Mercredi 27-05-2015 : S. Exc. Mr le Gouverneur de la Province ; S. Exc. Madame le Ministre provincial de la santé ; et enfin les Chefs des Confessions religieuses. Partout l’accueil était chaleureux et plusieurs personnes ont solliciteé auprès de CGAT d'initier de mutuelles de santé. Voilà la preuve que le message est passé. Il était 18h00 lorsque le Père Évêque et sa suite ont pris la route de retour sur Boma. [Voir diapositives].

23/24-05-2015 : Visite pastorale de Loangu sainte Anne. Depuis son érection comme quasi-paroisse, juillet 2013, Loangu sainte Anne n’avait pas encore reçu la visite pastorale du Père Évêque. Maintenant chose faite. Ce weekend du 23 au 24 mai aura été très riche en rencontres et en cérémonies religieuses. Le weekend s’ouvre par la viste de quelques écoles du secteur de Loangu dans le cadre de l’année jubilaire des écoles, comme cela vient de se faire dans plusieurs écoles, notamment du doyenné de Boma et de la paroisse sainte Marie de Kangu. Samedi 23-05-2015, 12h25, l’Abbé Gustave Mvemba Mbumba, Administrateur paroissial et son Vicaire A. Justin Nsuami Vangu ainsi que quelques fidèles laïcs et religieuses accueillent le convoi épiscopal à l’intersection du territoire de Lukula et de celui de Tshela. Une colonne motorisée accompagne les hôtes de l’évêché jusqu’à l’ITAV (Tseke-Temba), première escale. A l’ITAV : accueil par l’équipe sacerdotale, par le corps enseignant, par les riverains ainsi que par les élèves ; la fanfare kimbanguiste exécute le fameux chant de « Makuku matatu » ; ensuite l’hymne de l’école, le mot du préfet avec cadeau à l’Évêque, le mot de l’Évêque, visite du site avec signature du livre d’or et du cahier des présences et enfin départ pour Loangu. La colonne motorisée continue de guider le convoi épiscopal qui entre dans Loangu sous une pluie d’acclamations, d’autant plus qu’il s’agit de samedi, jour du marché. A l’entrée de la quasi-paroisse le corps constitué, notamment le personnel enseignant ainsi que les membres de divers conseils et mouvements de la paroisse, sans oublier la foule des fidèles. Sur place : rencontre avec les élèves (école primaire) ; accueil par des chants de bienvenue, puis un mot par une élève avec bouquet de fleurs, le mot du Directeur de l’école primaire, le mot de l’Évêque, visite du site et signature du livre d’or et du cahier de présence. Après : rencontre des finalistes (du secondaire et de l’école primaire), puis rencontre avec le corps enseignant de l’ITAV et de l’école primaire. [Voir diapositives]. Enfin, messe vespérale : deux événements sont particulièrement célébrés au cours de cette eucharistie : la préparation de la célébration jubilaire des écoles et le sacrement de mariage pour deux couples. Comme il fallait s’y attendre : beaucoup de monde et beaucoup de joie et d’exubérance. Belle et pieuse animation par la chorale jubilaire sainte Bernadette. La messe a lieu dans l’église paroissiale. Après la messe, rencontre du Père Évêque avec « les forces vives de la paroisse » : membres des trois conseils paroissiaux (cp, cpp et cpae), les chefs catéchistes, les représentants des mouvements d’action catholique et des chorales, les représentants des jeunes et de la commission liturgique. Après cette rencontre : repas à la cour intérieure du presbytère, combinant dîner et souper. Il est 19h30. C’est la fiesta car même les mariés et quelques invités sont là. Après le repas, le Père Évêque rencontre l’équipe sacerdotale pour la restitution du contenu de la réunion avec les « forces vives ». C’est par cette activité que se clôture cette première journée, samedi 23 mai 2015. [Voir diapositives].  Le lendemain, 24-05-2015, solennité de la Pentecôte : laudes, petit déjeuner, messe. La messe se passe dehors, devant l’église. Un monde fou. Plusieurs événements sont célébrés : confirmations, jubilés matrimoniaux (25 et 50 ans), jubilé d’argent de chorale sainte Bernadette et enfin institution d’un chef catéchiste.  Commencée à 09h30 la messe prend fin à 13h45. Comme de coutume, chaque événement est célébré avec sa particularité, avec son rituel et ses couleurs. Lumière et procession, rythme et chants alimentent merveilleusement la célébration. Encore une fois, n’oublions pas que c’est la solennité de la Pentecôte. Beaucoup de joie et de chaleur alors que la saison sèche annonce déjà sa présence. Parmi les sollicitations des fidèles : renforcer l’équipe sacerdotale, penser à faire vite de Loangu sainte Anne non plus une « nkazi-paroise » (quasi-paroisse) mais une « nnuni-paroisse), donc une paroisse. Plusieurs consacrés originaires de Loangu sainte Anne rehaussent cette visite pastorale de leur présence. Le presbytère de sainte Anne avance très bien et sûrement. Mais il y a encore beaucoup à faire. N’hésitez donc pas à secouer votre poche ou sac. Ils en ont besoin. [Voir diapositives]. Parmi les jubilaires matrimoniaux, ceux de 50 ans, ce sont les parents de la sœur Florienne NIATI MALUNDA, Sœur de Saint Vincent de Paul, Servante des Pauvres ; et la maman c’est la grande sœur de Mr Hercule, chauffeur du Père Évêque. Après le repas à la cour intérieure du presbytère, le Père Évêque a fait une brève présence au village des jubilaires d'or avant de regagner Boma[Voir diapositives].

22-05-2015 : Visite canonique aux Séminaristes du Grand Séminaire de philosophie A. Ngidi. La série des visites canoniques des grands séminaristes continue ; après la Propédeutique et Mayidi aujourd’hui c’est le tour de Ngidi. Il est 09h40 lorsque le Père Évêque et l’Abbé Chancelier, Jean-Claude Diaki, en ce vendredi 22 mai 2015, sont accueillis par la communauté du grand séminaire Abbé Philippe Ngidi de Boma : formateurs résidents et séminaristes sont là à la cour de l’appartement du Recteur. Après l’accueil, sans trop attendre, les deux hôtes se mettent au travail ; le Père Évêque commence par les troisièmes et l’Abbé Chancelier par ceux de la première. 24 étudiants à écouter et à qui il faut dire quelque chose de sensé et d’instructif : c’est du travail. Après les étudiants, le Père Évêque reçoit chaque formateur résident individuellement. Ils sont sept. Au terme de cette rencontre individuelle, le Père Évêque et l’Abbé Chancelier rencontrent tous les étudiants pour la restitution : il est 16h35. Notez : on n’a pas encore dîné. Après la rencontre de tous les étudiants vient la messe. Après la messe : dîner combiné avec le souper. Après le repas : rencontre du Père Évêque et de l’Abbé Chancelier avec les formateurs pour la restitution générale. Il est 19h35 lorsque nos hôtes de marque quittent le grand séminaire. [Voir diapositives].

21-05-2015 : Visite pastorale des écoles du secteur Boma I Kalamu, Boma Christ-Roi. La visite des écoles se poursuit. Aujourd’hui le Père Évêque est dans le secteur scolaire de Christ-Roi. Première étape : SOCOL ; il est 09h35 ; un complexe d’une école primaire et d’un Institut. De là, au Lycée marial, une école privée des Sœurs Servantes de Marie de Boma, mais une école catholique : une maternelle, une école primaire et un Lycée. Troisième étape : IBM ; un complexe de deux écoles primaires et de deux Instituts. Et enfin, le complexe saint Joseph, école primaire et Institut, avec les Frères de Saint Joseph de Boma, une école privée mais catholique. Au terme de la viste de ces divers sites, le Père Évêque rencontre les finalistes de tous les Instituts visités, et c’est chez les Frères de Saint Joseph. Après cette rencontre, messe avec toutes écoles dans l’église paroissiale, Christ-Roi. Quelle masse humaine ? Une messe bien animée par la chorale des élèves de l’IBM. Le rite de la lumière est présent comme dans les autres écoles. C’est toujours dans le cadre de l’année jubilaire des écoles (cf. nos éditions antérieures). Après la messe : rencontre de Père Évêque avec le personnel de diverses écoles dans la salle paroissiale et enfin repas. C’est par là que la journée prend fin. Il est 16h25. [Voir diapositives].

20-05-2015 : Visite pastorale des écoles du secteur Boma Notre Dame de l’Assomption. La tournée épiscopale auprès des écoles continue ; c’est l’année jubilaire de la déclaration  conciliaire (Vatican II, 1965) « Gravissimum educationis momentum », portant sur l'éducation chrétienne. Comme déjà dit dans nos éditions antérieures, Mgr l’Evêque visite les écoles dans ce contexte pour les accompagner dans la préparation de la célébration de ce jubilé. Pour le doyenné de Boma, après les écoles des secteurs de Kabondo, Boma II, Mama ya Luzingu, aujourd’hui c’est le tour de la Cathédrale. Le scénario est le même : visite des sites, un mot aux enfants sur chaque site ; rencontre avec les finalistes du secondaire ; messe avec tous les élèves ainsi que leurs formateurs avec le rite du cierge jubilaire ; rencontre avec tous les formateurs ; repas. Le message d'ensemble est adressé au cours de la messe (homélie). Aujourd’hui c’est au site du complexe « Kiese », le seul pour le secteur de la cathédrale, sur lequel se trouvent une école primaire et deux écoles seconadiares : le lycéee Kiese et l’Institut Notre Dame de l’Assomption. L’un étudie avant-midi et l’autre après-midi. Le convoi épiscopal arrive ce matin du 20-05-2015 à 09h30 sur le lieu, accueilli d’abord par les enfants de l’école primaire ensuite par ceux du secondaire. Les rencontres avec les finalistes et avec les formateurs ainsi que le repas ont lieu sur le site même. La messe a lieu dans la salle saint Antoine. Notez que depuis samedi passé 16 mai, la cathédrale a été évacuée et les fidèles prient dans la salle saint Antoine ; des travaux assez importants sont en cours aussi bien sur l’esplanade que dans la cathédrale même (plus tard) ; cela en vue de la célébration du Jubilé de 125 ans de la Cathédrale, le 09-08-2015. [Voir diapositives].

NÉCROLOGIE : Père Floribert MAVUNGU appelé auprès du Père céleste ce matin du 18 mai 2015. Le Secrétariat Général de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) a la profonde douleur de vous annoncer le décès inopiné du Révérend Père Floribert MAVUNGU, Prêtre de l'Ordre des Chanoines Réguliers de Prémontré, Secrétaire de la Commission Épiscopale pour la Pastorale Liturgique, Culte Divin et Discipline des Sacrements ; décès survenu ce lundi 18 mai 2015 à 7h00 à la Clinique Ngaliema de suite d'une très courte maladie. Le programme des funérailles sera communiqué ultérieurement. Le Secrétariat Général de la CENCO présente ses condoléances à l'Ordre des Chanoines Réguliers de Prémontré ainsi qu'à la famille biologique de l'illustre disparu et leur assure de ses ferventes prières pour le repos éternel de l'âme de ce dévoué serviteur de l'Église.

16/17-05-2015 : Visite pastorale, paroisse Christ-Roi, Boma I Kalamu. Ce weekend c’est la paroisse Boma Christ-Roi qui a reçu la visite pastorale de Mgr l’Évêque. Comme de coutume, tout commence le samedi. Ainsi, ce samedi 16-05-2015, à 16h10, Mgr l’Évêque et l’A. Chancelier arrivent à la paroisse Christ-Roi où ils sont accueillis principalement l’équipe sacerdotale et quelques sœurs servantes de Marie de la communauté de Kokolo. Avant de commencer les rencontres, Mgr l’Évêque visite le chantier que la paroisse vient d’ouvrir : il s’agit actuellement de construire des boutiques, par la suite un grand mur de soutennement, puis une impressionnante bâtisse avec deux niveaux : boutiques en-bas et chambres en-haut. La visite du site achevée, une petite relaxe dans le bureau-salon de l’Administrateur paroissial (A. Roger Diela). Par la suite Mgr l’Évêque rencontre les forces vives laïques de la paroisse dans leurs diverses compossantes. Cette rencontre dure jusqu’à 20h00. Après cette rencontre, Mgr l’Évêque se retrouve avec les religieux et religieuses implantés dans la paroisse : les Frères des Ecoles Chrétiennes (IBM), les Frères de Saint Joseph de Boma (Maison Généralice) et les Sœurs Servantes de Marie de Boma (Kokolo). Après cette rencontre, souper avec tous les consacrés : équipe sacerdotale de la paroisse et les religieux et les religieuses. Après le souper, rencontre de Mgr l’Évêque avec l’équipe sacerdotale pour la restitution. C’est après cette rencontre que Mgr l’Évêque regagnera l’évêché. Le lendemain, il est 08h10 lorsque Mgr l’Évêque et l’A. Chancelier arrivent à la paroisse sous une pluie fine, le reste d’une forte pluie qui s’est abattue la nuit et qui a gêné l’arrivée de plusieurs personnes à temps notamment la fanfare. La messe commence avec un peu de retard, au lieu de 08h00, c’est à O8h45. En cette solennité de l’Ascension deux grands événements sont célébrés à Christ-Roi, double jubilé d’argent : mariage et chorale, la Chorale Reine de la paix (Ntinu ya ndembama). C’est cette Chorale jubilaire qui anime la messe aidée par la Chorale Anuarite. Une belle cérémonie, haute en couleurs : le rite jubilaire de la lumière n’a pas manqué ainsi que la remise des diplômes. Pour la Chorale jubilaire, une profession spéciale de foi  et un engagement de fidélité à la mission confiée dûment signé devant l'Évêque; celui-ci a prié sur les membres. Quant au couple jubilaire : une prière de l'Évêque sur lui pour raffermir les engagements matrimoniaux. Avant la bénédiction finale : mot du Vice-Président du CPP, mot de la Présidente de la Chorale Reine de la Paix, mot de l’Evêque. Dans la salle des fêtes, avant le repas, on présente les différents membres qui ont une certaine responsabilité au sein de la chorale et des Certificats de fidélités aux membres qui font partie de la Chorale depuis ses débuts. Parmi les fondatrices de cette Chorale mentionnons la Sœur Hélène MBUZI NGOMA, Servante de Marie de Boma. La Sœur Florence THIAMA KIANDA est un autre fruit de cette Chorale. Le repas et la danse succèdent à cette cérémonie. Mgr l’Évêque quittera avant pour continuer les rencontres avec les membres de l’équipe sacerdotale de la paroisse, qui sont : A. Roger Umba Diela, Administrateur paroissial, A. Roger Pholo Thuadi, Vicaire, A. Jean-Pierre Nzita Dikanda, Vicaire, A. Médard Bianu Tsingana, Aumônier diocésain du Groupe Saint Vincent de Paul, Vicaire, A. Fulbert Ntedika Khonde, Directeur du Centre Pastoral Jean Paul II, Aumônier diocésain des Acteurs politiques, Vicaire dominical , A. César Vumuka ku Nanga, Professeur ESU, Vicaire dominical. [Voir diapositives].

15-05-2015 : Bénédiction de la nouvelle maison des Sœurs de Saint Vincent de Paul, Servantes des pauvres au Km8. Les Sœurs de Saint Vincent de Paul, Servantes des pauvres, sont installées dans la ville de Boma depuis quelques années maintenant. Jusqu’à présent elles étaient locataires par-ci par-là. Depuis quelques mois elles habitent dans leur propre maison, mais qui était encore en construction, et cela au Km8, dans la paroisse de Bon Pasteur, proche de l’Université Président Joseph Kasa Vubu (U.K.V.).  Depuis ce vendredi 15 mai 2015, la communauté habite une maison finie et bénie. 16h10, ce vendredi 15 mai 2015, Mgr l’Evêque, accompagné de l’Abbé Chancelier, arrive sur le lieu ; il est accueilli par la sœur Provinciale, Sœur Sylvie NZUZI PHANZU  ainsi que les autres sœurs Servantes des pauvres et les invités déjà sur place. Madame le Maire de Boma est présente. Les cérémonies commencent à 16h45 avec la coupure du ruban et la bénédiction du bâtiment ; l’assemblée se tient dehors à l’entrée de la nouvelle maison. Cette bénédiction finie, tous entrent dans l’enceinte de la maison en procession ; c’est là que se tient la messe. La maison est en forme plus ou moins rectangulaire avec une cour intérieure. Une chorale de la paroisse anime la messe ; quelques invités, prêtres, religieux, religieuses et laïcs s’adjoignent aux Sœurs Servantes des pauvres. Avant la bénédiction finale a lieu la bénédiction de la chapelle avec ensuite translation du saint sacrement dans le tabernacle nouvellement béni ; quelques membres de l’assemblée acompagnent les ministres avec bougies allumées. La soirée se clôture par le repas et la danse. La pluie a failli gêner la soirée juste après la messe ; heureusement cela n’a pas duré. Belle soirée, belle cérémonie, belle maison. Communauté du Bon Pasteur. FELICITATIONS AUX SŒURS DE SAINT VINCENT DE PAUL, SERVANTES DES PAUVRES. [Voir diapositives].

11/13-05-2015 : Visite canonique à Mayidi. Après la visite canonique de la Propédeutique (voir nos précédentes éditions), Mgr l’Évêque, accompagné de l’Abbé Jean-Claude DIAKI, Secrétaire-Chancelier et Chargé de la Formation Initiale, a pris la route ce lundi 11 mai 2015 pour le Grand Séminaire de Mayidi pour la visite canonique des séminaristes de Boma, nos Théologiens. Partis en tard de Boma, ils sont arrivés à Mayidi à 20h00, après une escale à Kimpese chez le père Charles KUSIKA, Rédemptoriste, pour le repas et chez l’abbé Gérard KIUSI, étudiant de Boma en Français-Latin à l’ISP, pour les salutations. L’équipe des Formateurs ainsi que les séminaristes de Boma étaient là pour accueillir les hôtes de marque. Sans trop tarder, ils ont été conduits au réfectoire pour le souper, alors que la communauté avait déjà terminé. Ȧ ce jour d’arrivée, à cause de la fatigue, Mgr l’Évêque a préféré de se reposer et de ne commencer les rencontres que le lendemain matin. 12-05-2015 : journée des rencontres. Mgr l’Evêque et l’Abbé Chargé de la Formation Initiale, chacun de son côté, a rencontré chaque étudiant et Formateur originaire  du diocèse de Boma. Après le souper, les deux hôtes de marque ont rencontré ensemble tous étudiants de Boma : moment de joie et de pas de questions. Toutes ces rencontres ont été précédées par la rencontre de Mgr l’Évêque avec l’Abbé Recteur, Simon Matondo, prêtre de Matadi. Le mercredi 13-05-2015, après les laudes, la messe et le petit déjeuner, Mgr l’Évêque a rencontre chacun des Formateurs permanents et au terme de cette rencontre individuelle, il les réunit tous pour la restitution. C’est après cette rencontre que les Formateurs ainsi que les hôtes venus de Boma prennent leur repas de midi. Il est 15H07 lorsque Mgr l’Évêque quitte Mayidi, et 23h00 lorsqu’il arrive à Boma, à l’évêché, après une brève escale à Mbanza-Ngungu auprès de l’Abbé Géréard KIUSI. Le programme de Mgr l’Éveque, bien que totalement réalisé, a été comprimé car certains étudiants avaient cours et surtout le mercredi 13 mai à 19h00 les étudiants devaient présenter une pièce de Théâtre à Kisantu. Avec tous les étudiants de Mayidi, qui sont 125, Mgr l’Evêque n’a pu parler qu’à travers l’homélie au cours de la messe qu’il a célébrée le mercredi 13 mai. La configuration actuelle du grand Séminaire de Mayidi est la suivante : en philosophie, 44 étudiants dont 24 de Kisantu, 12 de Matadi, 7 des Serviteurs des Pauvres (congrégation) et 1 de Nkayi (Congo-Brazza) ; en Théologie, 81 dont 25 de Boma, 23 de Matadi, 20 de Kisantu, 7 de Pointe Noire, 5 de Dolisie et 1 de Nkayi. Au total donc 125 grands séminaristes théologiens. Boma y est réprésenté par 3 Professeurs : les abbés Frédéric BUNDA, Aguste NYITU et François MAKAYA. Les séminaristes de Boma sont ainsi répartis : 6 en première ; 7 en deuxième, qui viennent d’avoir leur vêture le dimanche passé le 10 mai et qui seront institués Lecteurs ce samedi 16 mai ; 7 en troisième, futurs Acolytes pour ce samedi 16 mai ; et enfin, 5 en quatrième. Soyons donc en union de prière avec  nos Théologiens, surtout ceux qui vont être institués Lecteurs et Acolytes ce samedi 16 mai 2015. [Voir diapositives..........(a)          ...............(b)]

09/10-05-2015 : Visite pastorale à la quasi-paroisse saint Luc de Nsioni. Il est 16h30 ce samedi 09 mai lorsque une colonne motorisée accueille Mgr l’Évêque et sa suite à l’entrée de Nsioni venant de Kangu ; le convoi se dirige vers l’église, et bien avant l’église, une foule de fidèles, enfants et adultes, en liesse accueille le convoi épiscopal. Mgr l’Évêque doit passer sur un linge blanc et couper le ruban, symbole de sa première visite épiscopale dans cette jeune quasi-paroisse ; la fanfare est de la partie ; avec des chants et des cris de joie toute la foule se dirige vers l’église pour une brève visite au saint sacrement. Sans tarder, Mgr l’Évêque rencontre les traditionnels groupes : conseils paroissiaux, catéchistes, représentants des chorales et des Mouvements d’Action Catholique ainsi que des jeunes et de la Commisssion liturgique. Après cette réunion, rencontre individuelle de deux membres de l’équipe sacerdotale (l'administrateur paroissial et le diacre), ensuite rencontre de restitution et enfin souper. Le dimanche 10-05-2015, à 08h00, début de la messe ; une très belle messe, beaucoup de monde autant dehors que dedans ; une très belle animation par la chorale sélectionnée, une participation massive ; une trentaine de confirmants et un catéchiste mis à la retraite : tout cela renforce le caractère festif de la messe et de la journée. Oui, la quasi-paroisse saint Luc de Nsioni est partie; c'est vraiment "Genève" ; il faut que sous peu le terme de « quasi » soit effacé…Oui, enchérit Mgr l'Évêque, mais  il faut encore travailler, notamment les finitions du bresbytère. La journée est clôturée par un repas fraternel à la cour de la maison ou réside actuuellement  l’équipe sacerdotale. [Voir diapositives]

09-05-2015 : Visite de quelques écoles du Secteur de Kangu. Dans le cadre du Jubilé d’or du document conciliaire « Gravissimum educationis momentum » (déclaration sur l’éducation chrétienne), ainsi qu’il a déjà été fait dans quelques secteurs scolaires du doyenné de Boma (cf. nos éditions antérieures), Mgr l’Évêque a visité ce samedi 09 mai quelques écoles du secteur de Kangu. Dès 08h30, Mgr l’Évêque, en compagnie de l’Abbé Chancelier, du Curé doyen de Kangu et du Conseiller Résident de la ZAP de Kangu, foule le sol de l’Institut Bunzumbi à Nsioni à la quasi-paroisse saint Luc ; il est accueilli par la fanfare de la quasi-paroisse et de tous les élèves, secondaires et primaires (EP 1 Nsioni). Chant de bienvenue, hymne de l’Institut, un bouquet de fleurs, mot du préfet, mot de Mgr l’Évêque, prière du diocèse, bénédiction épiscopale, visite des deux bureaux avec signature des livres d’or et des cahiers de présences. [Voir diapositives] De l’Institut Bunzumbi, le convoi épiscopal se dirige vers l’Institut MBODO, Institut fondé par l’abbé célestin Mbodo. Là aussi le même scénario. [Voir diapositives] De l’Institut Mbodo, les visiteurs de marque se retrouvent à l’école primaire 3 Kangu (EP 3 Kangu) dans le territoire actuel de la quasi-paroisse saint Luc de Nsioni. Là aussi, le même scénario. [Voir diapositives] Vient ensuite la visite du Lycée de Kangu et de l’école primaire au sein du Lycée, EP 2 Kangu, avec le même scénario. [Voir diapositives] Du Lycée le convoi passe à l’ESEKA : d’abord l’école primaire (EP 1) chez les Frères de saint Joseph de Boma, ensuite à l’Institut (ESEKA). Partout le même scénario. [Voir diapositives] Enfin, dans la chapelle de l’ESEKA, une rencontre particulière de Mgr l’Évêque avec tous les finalistes des écoles visitées : occasion d’échanger, d’encourager, de conseiller et de bénir spécialement les finalistes. [Voir diapositives] Au terme de toutes ces visites, les élèves ainsi que tout le personnel de ces écoles visitées y compris les écoles primaires se retouvent à l’église paroissiale pour la messe, animée par les élèves eux-mêmes ; se joigent à eux quelques élèves de l’ITM-Kangu bien que le samedi ces derniers n’aient pas classe. Au cours de la messe, Mgr l’Évêque adresse le même message que celui adressé aux élèves déjà visités dans les autres secteurs soclaires dans le cadre du Jubilé d’or de « Gravissimum educationis momentum ». Après la messe, rencontre de Mgr l’Évêque avec tout le personnel des écoles visitées et enfin un rafraîchissement à la cure pour les consacrés, par contre les autres selon les groupes scolaires. [Voir diapositives]

08-05-2015 : Messe des funérailles de Maman Anne MBADU, Maman de l’Abbé Ferdinand Makoko Mvumbi. La messe a lieu dans l’église de la quasi-paroisse de Nsioni, célébrée par Mgr l’Évêque avec une concélébration de plusieurs prêtres. L’abbé Administrateur paroissial, Crispin Ndunda, prêche. Après la messe, les consacrés se retrouvent pour un rafraîchissement. Encore une fois, nos sincères condoléances à l’Abbé Ferdinand et à toute la famille. [Voir diapositives]

07/08-05-2015 : Visite canonique du séminaire propédeutique et célébration de la fête patronale. Ce jeudi 07-05-2015, sur la route vers Kangu, pour la Propédeutique, Mgr l’Évêque s’arrête à Lukula pour se rendre compte de l’avancement des travaux de la Tribune qui servira pour les ordinations en juillet prochain. Il y trouve le curé doyen à l’œuvre, Abbé Emmanuel ZEBE ; l’abbé Joseph Ndiengele Toko les y rejoint. Les travaux avancent bien. On pense lui donner le nom de « Tribune de la Famille », en lien avec l’année de la famille. Arrivé à la Propédeutique vers 13h30, Mgr l’Évêque passe directement à table avec la communauté, puis la sieste avant de commencer la rencontre avec les séminaristes d’abord et ensuite avec chacun des deux Formateurs. Les rencontres individuelles terminées, on passe à la prière du soir (les vêpres), puis le souper et enfin le repos de la nuit. Le vendredi 08-05-2015, à 10h00 : messe solennelle à l’occasion de la fête patronale du séminaire propédeutique. Comme on le sait, il avait été décidé que notre Propédeutique fête son saint patron, Jean-Marie Vianney, le 08 mai, jour de sa naissance sur terre au lieu du 4 août jour de sa fête universelle qui coïncide avec sa mort, naissance au ciel. Cela pour une raison simple : permettre aux Propédeutes de célébrer cet événement durant l’année académique. Quelques invités y sont présents, surtout ceux de Kangu : sœurs, frères, prêtres et quelques représentants des institutions scolaires et médicales, sans oublier quelques autorités locales et amis et connaissances.  Le petit séminaire y est aussi : formateurs et quelques représentants des séminaristes, les finalistes. Une belle messe animée par les Propédeutes eux-mêmes. Comme d’habitude repas, cadeaux et danse succèdent à la messe. Dans la soirée, 20h00 : Mgr l’Évêque, après avoir fait le point avec les deux Formateurs de la Propédeutique sur la visite canonique, rencontre tous les Propédeutes, accompagné de l’Abbé Chancelier, Chargé de la Formation Initiale, et des deux Formateurs. C’est par cette rencontre communautaire que prend fin cette visite canonique et la fête patronale. [Voir diapositives]

03-05-2015 : Mgr l’Évêque à Mama ya Luzingu, Boma-Mbangu. La journée de ce dimanche 03 mai s’inscrit dans la visite pastorale à la paroisse Mama ya Luzingu, que Mgr l’Évêque a effectuée à cette paroisse depuis le mercredi 29-04-2015. Ce mercredi en effet, Mgr l’Évêque s’était rendu, dans l’après-midi, à Mama ya Luzingu pour rencontrer les forces vives de cette paroisse : catéchistes, chefs catéchistes, catéchètes, membres des trois conseils paroissiaux, représentants des chorales, des Mouvements d’Action catholique et des jeunes ainsi que l’équipe sacerdotale. Il était 16h30 lorsque Mgr l’Evêque est arrivé sur le lieu et il était 23h15 lorsqu’il est parti de là pour l’évêché. Les divers groupes ont eu un agenda copieux. Le souper, comme on peut se l’imaginer, a été pris tardivement. Dans la même dynamique, puisqu’il s’agit d’une paroissiale mariale, le samedi 02-05-2015, toujours à Mama ya Luzingu, Mgr l’Évêque a ouvert le mois marial avec une immense foule de légionnaires ; l’équipe sacerdotale était présente ainsi que le Vicaire Episcopal chargé de l’Apostolat des Laîcs, Abbé José-Claude Mbimbi, le Curé doyen de Boma, Abbé Pamphile Mbadu et les aumôniers décanal et paroissiaux des légionnaires. Tout a commencé par le chapelet à la grotte ; il était 15h30. Mgr l’Évêque était présent. Directement après le chapelet, on est passé à la messe, présidée par Mgr l’Évêque, animée par une chorale des mamans légionnaires. Une ambiance festive et mariale. Un souper très fraternel et intime a clôturé la soirée épiscopale. [Voir diapositives]. Le dimanche 03-05-2015, à 08h00 : début de la messe paroissiale présidée par Mgr l’Évêque avec une participation massive des fidèles. Deux événements au cours de la messe : confirmations et jubilé d’argent matrimonial de deux couples. Une belle journée, ensoleillée, très animée. Après le repas, Mgr l’Évêque se retrouvera avec l’équipe sacerdotale pour la restitution de diverses rencontres eues le mercredi 29 avril. Il est 15h45 lorsque Mgr l’Évêque regagne l'évêché. Tous ces événements du wekend ont été diffusés en direct par la Radio, RTDN. [Voir diapositives].

27-04-2015 : Funérailles de l’Abbé François Tuma-di-Fwalongo. On le savait déjà, l’Abbé François avait été appélé auprès du Père Céleste le samedi 11 avril 2015 à 4h20 à l'hôpital du Sacré-Coeur de Fulda, en Allemagne où il s’était rendu pour de soins depuis peu. La dépouille mortelle est arrivée à Kinshasa le vendredi 24-04-2015 à 20h15 par Turkish Airlines. Accuellie à l’aéroport de Ndjili par de consacrés et laïcs originaires de Boma, du personnel de la CENCO, amis et conna. De l’aéroport la dépouille a été acheminée et déposée à la morgue de l’hôpital saint Joseph. Une prière y a été dité présidée par Mgr Jean Basile, Vicaire Général. [Diapositives]. Par la suite des amis et connaissances ainsi que des consacrés originaires de Boma se sont retrouvés pour un moment à Nzo Dikanda. Le samedi 25 avril 2015 : 15h00 : levée du corps de la morgue de saint Joseph avec une petite prière présidée par Mgr le Vicaire Général et départ pour le Centre interdiocésain à la Gombe ; après les témoignages on est passé à la messe, après la messe dépôt de gerbes des fleurs, ensuite un rafraîchissement par la CENCO et enfin départ pour Nzo Dikanda pour la veillée « Matanga ». La messe au Centre Interdiocésain a été célébrée par le 2è Secrétaire Général adjoint et l’homélie assurée par le secrétaire de la commission épiscopal du clergé, Mgr Jean Basile, VG, a remercié la CENCO et l’assistance au nom du diocèse. [Lire mot de remerciemment du VG].  [Diapositives]. Départ pour Nzo Dikanda où le programme s’est déroulé de la manière suivante : Arrivée du corps et mise en place, à 21h30 ; Annonce du programme par l’Abbé Jonas, Directeur de Nzo Dikanda ; Prière, par Mgr le VG ; Biographie de l’Abbé Tufranc, par l’Abbé Dieudonné Luzolo ; 1 chant sur la mort, par nos religieuses de Boma, ssm, ssp, icm, debout autour du corps + 10 Ave Maria + 1 chant à la Vierge ; Dépôt des gerbes de fleurs, sur fond musical ; Témoignages divers (+- 10, pas plus de 5 minutes chacun) sur l’Abbé Tufranc, par les amis, élèves, collègues, … ; En 50 minutes au plus. Se faire inscrire d’avance ; Mot de remerciement, par Mgr le VG ; Animation par les chorales, 30 à 45 minutes chacune ; 4h30 : Office des défunts/Laudes. [Diapositives]. 5h00 : Départ pour Boma. Il est 16h30 lorsque le convoi apportant la dépouille mortelle est accueilli à Mnaterne. En cortège et en compagnie de la RTDN (Radio Télévision Diocésaine Nguizani), la dépouille est accueillie à la cour de la cathédrale par une une immense foule conduite par Mgr l’Évêque. [Diapositives].  Une cérémonie d’accueil a lieu avant la messe vesperale à 20h00. La pluie dérange un peu,  mais finalement les choses se se passent bien. Mgr l’Évêque célèbre la messe vespérale entourée d’une foule de prêtres et l’abbé Dieudonné Theto, un des compagnons du défunt, prêche. La veillée se passe bien avec le concours de diverses chorales du doyenné de Boma, même de chorales protestantes. Le lundi 27 à 09h30 début de la messe : une immense foule et une forte concélébration ; de Kinsahasa est venue une délégation d’une vingtaine de personnes du Centre Interdiocésain dont quatre prêtres et trois religieuses. Mgr l’Évêque a célébré et prêché. Une belle messe animée par la chorale sélectionnée de la Cathédrale. Avant la bénédiction finale, on a lu la lettre de S. Exc. Mgr Nicolas Ndjomo, évêque de Tshumbe et Président de la Conférence Episcopale Nationale du Congo adressée au diocèse de Boma, ensuite l’oraison funèbre du corps académique, lu par la Sr Josiane Ngimbi, ssmb, DG de l’ISP Kangu à Tshela où le défunt était professeur associé. [Diapositives]. Après la messe, avant de se rendre à Kangu, un repas a été servi dans divers endroits. Le véhicule transportant la dépouille mortelle a précédé le grand cortège pour permettre une escale digne à Lukula, Coordination, qui attendait avec pompe et faste. Une belle cérémonie : dépôt de gerbes de fleurs, quelques témoignages, mot du Coordinateur, et tout cela dans une ambiance pleine d’émotion et par une foule innombrable. [Diapositives]. De Lukula, le cortège a continué sur Kangu où une autre foule attendait. Après une brève cérémonie à l’église et la lecture du curriculum vitae, la foule s’est rendue au cimetière pour accompagner l’Abbé François TUMA à sa dernière demeure terrestre. [Diapositives]. Il faut le dire, de telles funérailles ne se voient pas tous les jours : dignité et fraternité. Déjà tous les jours qui ont précédé l’arrivée de la dépouille mrotelle à Boma, la RTDN animait les fidèles et chaque jour des chorales passaient à la TV pour cette fin.

25/26-04-2015 : Visite pastorale auprès du Mouvement International des Étudiants Catholiques (M.I.E.C.) à L’Université Président Joseph Kasa Vubu (U.K.V.). Après la visite ces jours passés des écoles maternelles, primaires et secondaires de la ville de Boma, Mgr l’Evêque s’est rendu ce weekend du 25 au 26 avril 2015 à l’Université Président Joseph Kasa Vubu, U.K.V. en sigle. C’était principalement auprès des étudiants du Mouvement International des Étudiants Catholiques. La journée du samedi 25 avril a été essentiellement consacrée à une conférence donnée par Mgr l’Évêque. Accueilli par Madame le Recteur, Mme Anastasie, l’Abbé Maurice, Secrétaire Général académique et d’autres membres de l’Université, Mgr l’Évêque a été sans tarder acheminé dans la salle des fêtes de l’I.B.M. pour la conférence. Après la prière présidée par Mgr l’Évêque, puis le mot de bienvenue de Madame le Recteur et enfin La lecture du curriculum vitae de Mgr l’Évêque par le Modérateur, Mgr l’Évêque a pris la parole pour sa communication intitulée : « U.K.V, un regard d’un pionnier. L’Évêque de Boma livre son expérience ». Au terme de l’exposé, un débat a été ouvert, débat qu’on a dû arrêter faute de temps. Madame le Recteur a conclu par un mot de remerciement.  La journée s’est clôturée par un repas au guest des professeurs. [Voir diapositives de la 1ère journée]. Le lendemain, dimanche 26 avril, messe à 10h30 dans la chapelle de l’I.B.M., organisée par l’aumônerie catholique de l’enseignement supérieur et universitaire ; la messe a connu une importante affluence : le comité de gestion de l’U.K.V., certains professeurs, tous les étudiants consacrés de l’U.K.V., plusieurs étudiants laïcs catholiques. La chorale « étoile du ciel » et une autre aux couleurs plus locales se sont mises ensemble pour animer cette messe : elles l’ont magnifiquement bien fait. Le caractère festif de la messe et de la journée a été renforcé par le fait qu’il y avait des baptêmes, des confirmations ainsi qu’un rite de retour de quelques jeunes à l’Église catholique. La journée s’est clôturée, comme il fallait s’y attendre, par un repas fraternel : les invités de marque au guest des professeurs, les autres dans la salle des fêtes de l4.B.M. [Voir diapositives de la 2è journée].

R.I.P. Chers frères et amis, la dépouille mortelle de notre Frère François TUMA vient enfin d'arriver à Kinshasa ce vendredi soir du 24-04-2015. Rendons grâce à Dieu! Lire le programme des funérailles ajusté.

24-04-2015 : Visite pastorale des écoles du secteur de Mama ya Luzingu. Comme il a beaucoup plu la nuit jusqu’au matin, la visite a été retardée ; elle n’a commencé qu’à 11h00. C’était le complexe scolaire : maternelle et primaire Mère Agnès à Kiveve (SSMB) qui a accueilli en premier lieu Mgr l’Évêque et sa suite. Sur le site, outre les enfants, Mgr l’Évêque a trouvé le curé de Mama ya Luzingu Abbé Maurice Phambu, le Conseiller Résident, la sœur directrice ainsi que le personnel. De là, Mgr l’Évêque est passé à l’Institut Fwalongo, dans le site même de Kiveve. Troisième école visité : le complexe scolaire saint François Xavier (maternelle, primaire et Institut), SSMB, à Mbangu, à côté de la Maison généralice des Sœurs Servantes de Marie de Boma. Enfin, la quatrième école : le complexe scolaire Mama ya Luzingu : primaire et secondaire. Partout de nombreux effectifs. Les difficultés rencontrées ailleurs s’y trouvent aussi : infrastructures insuffisantes et rudimentaires, personnel non payé, etc. Partout le scénario était le même : un mot de bienvenue accompagné d’un bouquet de fleurs, le chant de bienvenue, un mot de Mgr l’Évêque, la prière du diocèse, la bénédiction par Mgr l’Évêque et visite des bureaux avec signature du livre d'or. Après la visite des sites s’en est suivie la messe à l’église de Mama ya Luzingu : une messe animée par les élèves avec une très grande participation. Une église trop petite pour tant d’enfants ! Après la messe : entretien de Mgr l’Évêque avec le personnel de toutes les écoles ; le repas fraternel, dans la salle paroisiale, a clôturé la visite. [Diapositives].

22-04-2015 : Visite pastorale des écoles du secteur de Boma II. Comme pour le secteur de Kabondo la semaine dernière, cette visite s’inscrit dans le cadre de la préparation du Jubilé d’or du document conciliaire « Gravissimum Educationis Momentum », Déclaration relative à l’éducation chrétienne, document du Concile Vatican II publié par le Bienheureux pape Paul VI le 20 octobre 1965. Mgr l’Évêque a, cette fois-ci, commencé par la visite des sites avant de célébrer l’eucharistie avec toute la population scolaire concernée. Les écoles visitées et implantées dans la paroisse sont : EP 1 et 2 Telema, EP 1 et 2 Lisala, EP 1 et 2 Muinda ainsi que Instituts 1 et 2 Kiveve. Partout l’accueil était très chaleureux et joyeux.  Les enfants très enthousiastes de voir leur Pasteur. Partout, après le bouquet de fleurs, le chant de bienvenue et le mot de Mgr l’Évêque, intervenait la visite des locaux notamment des bureaux avec signature du livre d’or. Un fait surprenant : toutes les écoles vistées sont en état d’insfractures minables et sans terrain de sport. Ce tour des sites terminé, on est passé à l’étape suivante : la messe, animée par les élèves. Une belle célébration très animée. Le message de Mgr l’Évêque ainsi que le rite du cierge jubilaire étaient les mêmes que lors de la visite des écoles du secteur de Kabondo. Après la messe : entretien de Mgr l’Évêque avec les enseignants, professeurs, directeurs et préfets, et enfin repas fraternel dans la salle paroissiale. [Voir diapositives].

PROGRAMME DES OBSÈQUES DE L’ABBÉ FRANÇOIS TUMA COMPLÈTEMENT CHANGÉ. ⇒  Chers confrères et amis, Du Congo Mgr Jean-Basile vient de m'informer qu'ils ont reçu un coup de fil de Turkisch Airlines selon lequel le corps de notre confrère n'a pas été embarqué sur l'avion parti d'İstanbul pour Kinshasa aujourd'hui. J'en ai tout de suite informé les pompes funèbres de Fulda, qui ont vérifié l'information auprès de leur correspondant national. Celui-ci, ayant pris contact avec la compagnie aérienne, vient de nous confirmer la triste nouvelle. Ce n'est que demain que nous en saurons peut-être la vrai raison. C'est très triste, mais malheureusement vrai. Le pauvre Abbé José Nzati, avec qui j'ai encore parlé au téléphone pendant son escale d'İstanbul, ne le sait pas encore. Le prochain vol est pour vendredi. À suivre. Sgné : Abbé Hippolyte MANTUBA.

PROGRAMME. Samedi 11 avril 2015, au nom de Son Excellence Mgr Cyprien MBUKA, Évêque de Boma, je vous annonçais la malheureuse nouvelle du décès de l’Abbé François TUMA-di-FWALONGO, décès survenu le même jour à 4h20 dans un hôpital de Fulda en République d’Allemagne. Comme dit dans le communiqué de décès, je viens à présent vous donner le programme des obsèques qui se présente de la manière suivante : [Lire la suite].

18/19-04-2015 : Visite pastorale épiscopale à Khanzi saint Alphonse. 15h30, au carrefour appelé communément « numéro », l’abbé curé (Albert Ndibu Phoba) et l’abbé Préfet de l’Institut Khanzi (abbé Théophile Nzinga Nzinga) ainsi que quelques fidèles et plusieurs motards accueillent Mgr l’Évêque et sa suite. Commence alors un véritable convoi motorisé jusqu’à la paroisse après avoir traversé le centre de Khanzi et faire un tour à l’Institut Khanzi. A la paroisse une foule attend : adultes et élèves encadrés par l’Abbé vicaire, Jean-Berder Kumbu Makaya. Un mot d’accueil est assuré par une élève et un bouquet de fleurs est remis par un élève, l’accueil d’honneur est assuré par la police du Commissariat de Khanzi et enfin l’hymne du diocèse par les « flutistes » kimbanguistes. Un accueil chaleureux et massif. Cet accueil terminé, Mgr l’Évêque et sa suite se sont rendus à l’église pour la visite du saint sacrement avant de se relaxer et de prendre un verre d’eau de détente. Les rencontres avec les forces vives de la paroisse débutent à 17h00 dans la salle du cinquantenaire. Ils sont : chefs catéchistes, membres des conseils paroissiaux, représentants des Mouvements d’Action Catholqie et des jeunes. Un entretien fructueux avec Mgr l’Évêque où l’on fait le tour de la vie spirituelle, matérielle et organisationnelle de la paroisse. Il est 19h00 lorsque la rencontre prend fin. Par la suite, Mgr l’Évêque rencontre les prêtres individuellement avant l’ouverture, par la prière épiscopale, de la soirée culturelle devant la tribune du cinquantenaire. Aprè l’ouverture, Mgr l’Évêque et sa suite se retirent un moment pour le souper. Ce n’est qu’après le ssouper qu’ilsvont  rejoindre la foule amassée devant la tribune. La soirée est essentiellement animée par les élèves de l’Institut Khanzi qui, comme on le sait sans doute, comporte pour l’heure trois sections : Véterinaire, Pédagogie et Chimie bilogie. La soirée retient plusieurs activités : saynettes, poèmes, récitations et une pièce de téhâtre. Une soirée culturelle très suivie, surtout que pour ce milieu il s’agissait d’une première. Le lendemain, 19-04-2015 : laudes, petit déjeûner et messe à 10h10. Au cours de la messe : confirmations et institution des deux chefs catéchistes. Une belle messe, très pieuse et participative, animée merveilleusement bien par la chorale sélectionnée de Nzadi-Kongo. L’animation s’est prolongée pendant un moment à la cour de la paroisse. Le repas, dans la salle et la tribune du cenquantenaire, clôture cette belle visite pastorale de Mgr l’Évêque. [Diapositives].

13-04-2015 : Quelques consacrés originaires de Boma devant la dépouille mortelle de feu A. François TUMA. Biens chers confrères, notre frère abbé Francois Tuma di Fwalongo a été appélé auprès du Père Céleste ce samedi 11 avril 2015 à 4h20 à l'hôpital du Sacré-Coeur de Fulda, où il était en soins. C'est là aussi que nous abbés José Nzati, Félix Kubola, Jean-Hilaire Nyimi Vita, Francois Thamba, Ephrem Khonde, Julles Kienga, F. Mboma (Kikwit), Corneille Makaba, José-Pierre Mambu (diacre), Cyprien Mbi Tsasa, Adélard Matoko, Hippolyte Nsunda et le père Flavien Tsoluka avons pu nous receuillir devant sa dépouille mortelle ce lundi 13 avril 2015, soit dans l'après-midi, soit après la messe présidée par le prélat Dr Gerhard Stanke, vicaire général du diocèse de Fulda et ancien recteur du grand séminaire du lieu. [Depuis l’Allemagne]. [Voir diapositives].

16-04-2015 : Visite pastorale des écoles du secteur de Kabondo. Dans une de nos précédentes éditions nous avons parlé du lancement de l’année Jubilaire pour les écoles en lien avec le 50è anniversaire de la déclaration consacrée à l’éducation chrétienne « Gravissimum educationis momentum », document de Vatican II publié par le Bienheureux pape Paul VI le 28 octobre 1965. Dans notre diocèse, l’ouverture de cette année jubilaire avait eu lieu le 8 mars 2015 à Tshela Mbata-Ntombo. Maintenant, c’est le suivi de l’accueil du cierge jubilaire et le rappel du programme de cette période. Mgr l’Évêque a commencé la tournée de ce suivi dans les écoles de Boma, plus particulièrement dans le secteur Kabondo. Arrivés à l’église paroissiale de saint Charles Lwanga à 09h30 ce matin du 16 mars 2015, Mgr l’Évêque et l’abbé Chancelier sont accueillis par le curé doyen de Boma ainsi que toute l’équipe sacerdotale de la paroisse de Kabondo, les autorités scolaires, notamment le Conseiller résident et une foule d’enfants en liesse. Sans tarder, la messe commence, animée par les élèves. Au cours de la messe, le Cierge jubilaire, remis à Tshela au Conseiller résident de la ZAP de Boma, est remis à Mgr l’Évêque qui le confie au curé doyen de Boma qui, à son tour, le remet au curé de Kabondo ainsi qu’à ses proches collaborateurs : prêtres, consacrés et laïcs. Le message est simple : le Cioerge jubilaire doit circuler dans les différentes écoles sous la houlette pastorale du curé. Après la messe, Mgr l’Évêque visite les sites de diverses écoles du secteur de Kabondo : EP IBM 1, Complexe Scolaire Kisito (au passage IST/B), Complexe Scolaire Kiezila, Institut Luzolo où a lieu le repas avec quelques invités et la tournée de Mgr l’Évêque termine avec le Complexe Scolaire Confiance 1. En ce jeudi 16 avril, Mgr l’Évêque a entamé une tournée pastorale auprès des écoles du doyenné de Boma dans le cadre du jubilé d’or de la Déclaration conciliaire sur l’éducation chrétienne. Dans son homélie et dans la perspective du thème de cette année jubilaire « Vivre l’école-famille », Mgr l’Évêque,  s’inspirant de la Parole de Dieu a souligné ceci : pour aller vers le Père il faut passer par Jésus-Christ ; le Christ est donc au centre de notre vie ; le cierge pascal comme le cierge jubilaire symbolise le Christ, lumière du monde. Chrétiens, nous sommes, à la suite du Christ, devenus lumière du monde. Le cierge jubilaire qui va circuler dans toutes les écoles est appelé à illuminer ces écoles et ceux qui les fréquentent élèves comme formateurs et employés. Chaque élève doit donc être lumière du monde. Concrètement cela se vérifiera par ceci : être obéissant, s’adonner aux études, se donner au travailler même manuel, ne pas tricher, ne pas corrompre, ne pas se livrer à des danses obscènes (ici il faudrait créer des danses édifiantes plutôt que copier celles que l'on voit exhiber à la TV) , vivre l’amour fraternel, soigner l’environnement personnel par un habillement décent (pas des courtes jupes, pas de coiffure et de boucles d'oreilles extravagantes, pas de port au cou de chaînettes aux motifs vulgaires voire anti-chrétiens, pas de fashion et par un environnement communautaire décent notamment la propreté dans son école. Mgr l’Évêque a aussi invité les élèves à  s’engager dans l’église à travers les mouvements des jeunes e. Il s’est lui-même engagé à prier pour eux tous, particulièrement pour la réussite des finalistes aux examens d’État, tout en leur rappelant  trois choses : aide-toi, le ciel d’aidera, rien ne sert de courir il faut partir à temps, le hasard ne favorise que des esprits préparés. Au personnel enseignant, Mgr l’Évêque a adressé une parole d’encouragement  pour cette mission certes noble mais combien lourde et difficile; mais il lui a également lancé  une interpellation en l’invitant à plus de solidarité avec les plus nécessiteux mais aussi à plus de conscience professionnelle et d’engagement pour le bien de l’école. [Voir diapositives].

In memoriam Abbé TUFRANC. En souvenir du regretté serviteur de Dieu, l’Abbé François TUMA, la Commission diocésaine de Liturgie vient d’ouvrir sur la RTDN une tranche d’antenne de Méditation sur la mort chrétienne. Chaque soir, en direct de la radio et de la télévision, une chorale passe chanter le mystère de la mort. C’est une soirée de prière, de louange et d’action de grâce au Seigneur pour la vie et la mort de l’illustre disparu. Les chants sont assaisonnés des commentaires bibliques par un prêtre. C’est à la chorale sélectionnée de la paroisse Mbotama, aumônerie militaire de Boma, qu’est revenue la primeur d’ouvrir la série de cette tranche [Voir diapositives].  Voici le programme de la première série de cette tranche : Mardi 14 avril 2015 : Chorale Sélectionnée Mbotama (De 17h45 – 18h30) ; Mercredi 15 avril 2015 : Chorale Saint Etienne Kabondo (De 17h10 – 18h15) ; Jeudi 16 avril 2015 : Chorale Saint Marcel Bon Pasteur (De 17h40 -18h30) ; Samedi 18 avril 2015 : Chorale sélectionnée Saint Sacrement (De 17h15-18h15) ; Dimanche 19 avril 2015 : Chorale Abbé Ngidi Boma II (De 17h00 – 18h00). Ce programme va se poursuivre jusqu’à l’arrivée du corps sur place au diocèse. Ainsi, la deuxième série sera annoncée pour la semaine suivante. Que son âme repose en paix. (Abbé Jean-Claude DIAKI, membre de la CDL).

Abbé François TUMA-di-FWALONGO, prêtre du diocèse de Boma, appelé auprès du Seigneur ce matin samedi 11-04-2015 à 04h20. Il était hospitalisé en Allemagne depuis près d'un mois. Né le 18-09-1955 à Boma, il a été ordonné prêtre à Tshela Mbata-Ntombo le 14-08-1983. Le programme des funérailles vous sera communiqué ultérieurement. QUE SON AME REPOSE EN PAIX.

2/5-04-2015 : Triduum pascal avec Mgr l’Évêque. Ce mercredi 01-04-2015, Mgr l’Évêque, après les absoutes et enterrement de la Sœur Wilhelmine NZUNGU, ssmb, à Kangu, s’est rendu à Mbata-Kiela pour la célébration du jeudi saint, 02-04-2015. Accueilli d’abord par les Formateurs, Mgr l’Évêque sera ensuite reçu par les petits séminaristes qui l’attendaient dans la salle d'étude, car c’était déjà nuit. Cérémonie d’usage : hymne du petit séminaire, mot de bienvenue du Président des séminaristes et enfin mot de l’Évêque. La soirée se terminera par le souper. Le lendemain 02-04-2015, après les Laudes et le petit déjeuner, Mgr fera le tour du site pour se rendre compte de l’état des infrastructures. On est toujours doublement surpris lorsque l’on visite le site de Mbata-Kiela : d’un côté on est joyeux et heureux de voir ce qui est en train de s’y faire (par exemple lors de cette visite : des toilettes externes modernes) et de l’autre on est triste de se trouver devant des situations malheureuses (par exemple lors de cette visite : la porcherie vient de connaître une peste qui a décimé plusieurs têtes, et aussi le mur de soutainement du terrain de sport qui s’écroule par endroits suite aux récentes pluies, et de nouveau de l’eau qui s’infiltre du terrain de sport vers la cave). Il faut vraiment de gros moyens pour cette œuvre immense, qui a vu former plusieurs centaines des jeunes devenus importants dans leur vie. SOS : Chers anciens, sauvons notre Alma mater).  Après la visite du site, Mgr l’Évêque s’est longuement entretenu avec tous les petits séminaristes dans la sale d'étude, entretien qui l’a conduit au dîner. Après le repas, avant les cérémonies de la soirée, Mgr l’Évêque a rencontré l’un ou l’autre prêtre, puis a pris un petit repos. A 17h00 : début de la messe avec l’assistance des fidèles des villages environnants. La messe a été animée par les Propédeutes. Dans la nuit même Mgr l’Évêque a regagné Boma. [Diapositives]. Le vendredi 03-04-2015 à 15h00 débute le chemin de la croix au grand séminaire Abbé Ngidi de Boma. Le chemin de la croix commence au cimetière ; en plus des grands séminaristes il y a aussi les fidèles du quartier eccclésial saint Philippe (Kikuku, CEMA et BRALIMA). C’est Mgr l’Évêque qui préside aux cérémonies. Tout se passe bien : lecture de la passion, homélie, prière universelle, adoration de la sainte croix et communion. C’est après le souper que Mgr l’Évêque prend congé du grand séminaire. [Diapositives].   Samedi 04-04-2015 : veillée pascale à la Cathédrale N.-D. de l’Assomption de Boma. Il est 20h15 lorsque Mgr l’Évêque et les officiants se rassemblent autour du feu pascal pour le rite du cierge pascal. Une messe de veillée pascale comme les autres ; quatre jeunes sont baptisés et confirmés. Le repas dans la salle saint Antoine clôture les cérémonies. [Diapositives]. Dimanche 05-04-2015, solennité de Pâques : messe à l’Hôpital Général de Référence de Boma. Cela se passe à la cour de l’hôpital. La messe commence à 10h10 ; les prêtres de la paroisse saint Charles Lwanga de Boma-Kabondo concélèbrent autour de Mgr l’Évêque. Une belle messe sous un ciel fort ensoleillé : forte participation, animation par la chorale saint Paul de Kabondo. Après la messe, Mgr l’Évêque et sa suite, en compagnie de la direction de l’hôpital, visiteront les malades. Après cette visite, Mgr l’Évêque et tous les invités se retrouvent à la cour de l’Institut Luzolo pour le repas fraternel. C’est après le repas et après avoir visité les prêtres de la Communauté Centre Mgr Nsumbu que Mgr l’Évêque et sa suite se retireront. [Diapositives]. HEUREUSES ET JOYEUSES PÂQUES 2015.

01-04-2015 : Adieu, sœur Wilhelmine NZUNGU. Comme on le sait, le 30 mars 2015 à 20h50 à l’hôpital Mère et Enfant de Kiveve/Boma des Sœurs Servantes de Marie de Boma, mourait la sœur Wilhelmine NZUNGU, ssmb. La dépouille mortelle a été gardée à Kiveve même cette nuit où une veillée interne a eu lieu. Le lendemain, 31-03-2015, à 16h30 le corps a été exposé dans l’église paroissiale de Mama ya Luzingu, Boma-Mbangu ; à 20h00 a eu l’office des défunts suivi de l’eucharistie célébrée par Mgr l’Évêque avec une forte concélébration et une participation des fidèles. C’est l’abbé José-Claude Mbimbi Mbamba, Vicaire épiscopal chargé de l’apostolat des laïcs et Recteur au grand séminaire Abbé Ngidi de Boma, qui prêché. [Voir diapositives]. Toute la nuit les chorales et d’autres personnes, particulièrement les sœurs, ont veillé. Le lendemain, 01-04-2015, à 05h30 : Laudes ; à 10h30 : eucharistie célébrée et prêchée par Mgr l’Évêque avec une forte concélébration et grande participation des fidèles. [Voir diapositives]. La famille de la défunte était en majorité déjà présente depuis la veille. Le papa, par contre, malade, s’est arrêté à Kangu où il attendait la dépouille mortelle. Comme de coutume, au début de la messe, le curriculum vitae de la défunte a été lu, c’était la sœur Georgette Nkoy, ssmb, Vicaire Générale [Lire curriculum vitae], et à la fin de la messe la Mère Générale, Mère Colette Malonda, a adressé un mot de remerciement [Lire mot de la Mère]. Après la messe un repas a été servi dans la salle paroissiale avant de se rendre en cortège à Kangu pour l’inhumation. Il était autour de 16h30 lorsque le convoi mortuiare, accueilli bien avant Nsioni, est arrivé à Kangu. Une prière, des chants et une salutation à la dépouille surtout par les prêtres, religieuses, religieux et membres de famille qui n’ont pas été à Boma. Après, en procession, on est parti au cimetière des sœurs servantes de Marie de Boma. Mgr l’Évêque a assuré les absoutes. Très émouvant le mot de réconfort et d’espérance du papa de la défunte. A côté de lui a parlé aussi l’Abbé Jean-Claude Diaki, cousin de la défunte. Une impressionante foule des gens. Plusieurs sœurs servantes de Marie de Boma ont effectué le déplacement. [Voir diapositives] QUE SON AME REPOSE EN PAIX.

30-03-2015 : Sr WILLY NZUNGU auprès du Père. Ce lundi saint, 30 mars 2015, à 20h50, après une longue maladie, cancer du sein, la Soeur Vilhelmine NZUNGU NYMI, Soeur Servante de Marie de Boma, a été appelée auprès du Père céleste. C'était à Kiveve, à l'hôpital Mère et Enfant, où, depuis son transfert de Kinshasa à Boma le 05-03-2015, elle était soumise aux soins palliatifs. La dépouille mortelle, encore à Kiveve, sera acheminée ce mardi 31-03-2015 à 17h00 à Mama ya Luzingu, Mbangu, dans l'église paroissiale pour la veillée. Une messe sera célébrée ce même mardi soir. Mercredi 01-04-2015, une messe des funérailles sera célébrée avant d'acheminer le corps à Kangu pour l'enterrement. La soeur Willy nous quitte dans sa trente-neuvième année de naissance. QUE SON AME REPOSE EN PAIX. [Voir le Communiqué nécrologique].

28/29-03-2015 : Visite pastorale à la quasi-paroisse Bx Isidore Bakanja, Boma Seka-Mbote. C’est sous la pluie que Mgr l’Évêque arrve ce samedi 28-03-2015 à Seka-Mbote où l’attendaient l’équipe sacerdotale et quelques fidèles. C’était 16h30. La rencontre avec les forces vives de la paroisse s’est tenue dans l’église, encore hangar. Ils étaient assez nombreux : membres des CPP et CPAE, chefs Catéchistes, Catéchistes, Catéchètes, représentants ds chorales, des MACs et des jeunes. Il a fallu attendre pendant un moment pour que la pluie baisse, mais…on a dû utiliser la sonorisation. Les questions autour desquelles les échanges ont eu lieu : les limites de la quasi-paroisse, la présence et la participation des fidèles dans la vie des CEV, la participation des membres des chorales et MACs aux cotisations paroissiales diverses, la présence des jeunes dans les MACs ainsi que la nouvelle formule de la collecte des fonds auprès des chorales et des MACs. Les échanges ont été bons et très constructifs. Un effort a déjà été réalisé pour améliorer le lieu de culte ; les pierres sont en train d’être entassées pour commencer la construction de la cure. Après la rencontre avec les forces vives laïques, Mgr l’Évêque a rencontré les deux prêtres de la paroisse d’abord séparement et ensuite ensemble. Il s’agit des abbé Pierre Mavinga Mavinga, Administrateur, et Alain Phuati Khiendo, Vicaire. Il était 19h30 lorsque Mgr l’Évêque a quitté l’église pour le souper à la maison que loue la paroisse pour l’équipe sacerdotale, de là il a regagné l’évêché. Le lendemain, 29-03-2015, les cérémonies commencent par la bénédiction des rameaux, dehors. Il est 08h00. On doit se dépêcher car  le ciel inquiète, des gouttes de pluie se font déjà remarquer. La bénédiction des rameaux des fidèles a dû avoir lieu dans l’église, ce qui a pris du temps car, comme on pouvait s’attendre pour un tel événement, la foule était nombreuse, non seulement dedans, mais aussi dehors. Beaucoup d’enfants et de jeunes. Une belle messe : bonne animation par la chorale sélectionnée, active participation de tous les fidèles et un climat de joie, de fête et de prière. Une messe diffusée en direct à la radio par la RTDN. L’abbé Désiré Mvumbi Mvumbi, Secrétaire Administratif à l’IST, Recteur du Foyer Universitaire St. Augustin II (Ferme de Boma) et Vicaire dominical à la quasi-paroisse Bx Isidore B. était présent. Après la messe, un rapas fraternel a été servi. Il était 13h15 lorsque le convoi épiscopal a regagné l’évêché. [Voir diapositives].

27-03-2015 : Troisième station de l’année jubilaire de la Cathédrale. Dans le cadre de la préparation du Jubilé de 125 ans de la paroisse cathédrale, ce mois de mars est consacré aux malades; le cierge jubilaire circule ce mois à travers le quartier Notre Dame. Chaque mois, Mgr l’Évêque rejoint la paroisse pour une messe particulièrement en faveur des concernés du mois. Ce mois, mois de la femme, en plus des malades et ceux qui s’en occupent, les femmes ont aussi été portées dans cette grande prière d’action de grâce. C’est ainsi que la messe a été principalement animée par les mamans, et les mamans catholiques de la Ville y ont largement pris part. Qu’on se rappelle, dans cette préparation au Jubilé de la paroisse cathédrale, avec la Vierge Marie, les fidèles avancent sur le chemin de huit Béatitudes, et la Parole de Dieu entendue proclamer ce vendredi 27-03-2015 avait pour référence principale: « Kiese na bantu ke'dila mpe ke'mona niongo, ba ke'kuiza leboso ». (Heureux ceux qui pleurent et qui sont affligés, ils seront consolés). Le cierge jubilaire, qui était présent dans la cathédrale, continue de circuler dans les familles. Ce vendredi 27-03-2015, il se trouvait dans la maison de Madame le Maire de la Ville. Et c’est dans cette maison que se sont retrouver quelques invités pour un souper fraternel. On n’a pas manqué de faire des photos autour du cierge jubilaire avec les convives. [Voir diapositives].

25/26-03-2015 : Journées presbytérales 2015. Fidèle à sa tradition d’il y a 15 ans, le diocèse de Boma a organisé la 16ème édition des Journées Presbytérales sous le thème « le prêtre et la famille » (cf Mc 3, 34-35). Les réflexions qui ont commencé au niveau paroissial et décanal, se sont étendues sur deux jours : du mercredi 25 au jeudi 26 mars 2015. Tout a commencé le mercredi 25 mars 2015 par la messe  célébrée en l’église N.D.de l’Assomption par S.E. Mgr Cyprien MBUKA, Évêque de Boma. C’était autour de 09h45. Partant des textes liturgiques du jour, solennité de l’Annonciation du Seigneur, Mgr l’Évêque a, dans son homélie, invité les prêtres à voir en la Vierge Marie un modèle de foi, de confiance et de disponibilité dans leur cheminement ; un  cheminement fait des oui et des non : « Voici la servante du Seigneur qu’il me soit fait selon ta parole ». [Lire l'homélie] Certes, la mission implique des défis qu’il faut absolument affronter avec humilité et espérance. Comme d’habitude, c’était pour les prêtres une occasion de prier, de fraterniser et de s’écouter mutuellement. Les repas étaient des moments de grande détente. [Lire mot d'introduction par Mgr l'Évêque].  [Lire le rapport synthèse]. [Voir diapositives.....(a)          ..........(b)     ..........(c)     ..........(d)].

24-03-2015 : SSMB, Fête patronale anticipée. L’Annonciation, fête patronale des Sœurs Servantes de Marie de Boma, tombe généralement le 25 mars. Effectivement cette année c’était le 25 mars. Mais il s’est fait qu’en cette date le clergé de Boma était en Journées presbytérales. Voilà pourquoi la Mère Générale, prévoyant cela, avait proposé, pour Boma, d’anticiper cette fête pour s’assurer de la présence épiscopale. Toutes les communautés se sont retrouvées à la Maison généralice à Mbangu. La messe, célébrée par Mgr l’Évêque, a commencé à 17h00. Un repas fraternel a clôturé cet événement. [Voir diapositives] Le même jour, mais à 10h00, dans la cathédrale N.-D. de l’Assomption, a eu une messe commémorant le 46è anniversaire de la mort du Président Joseph KASA VUBU. S. Exc. Mr le Gouverneur du Kongo Central, Mr Jacques MBADU SITU, était présent ainsi que Madame le Maire de la Ville de Boma, Marie-Josée NIONGO NSUAMI et quelques ministres provinciaux du Kongo Central. La communauté de l’Université Président Joseph KASA VUBU y a été largement réprésentée. La messe a été célébrée par Mgr l’Évêque. Après la messe, une longue procession sous la houlette de la fanfare diocésaine a conduit toute l’assistance au monument du Président Joseph KASA VUBU. Là, deux personalités ont pris la Parole : Madame le Recteur de l’Université Président Joseph KASA VUBU et S. Exc. Mr le Gouverneur. Des gerbes des fleures ont été déposées. Après cette cérémonie, un rafraîchissement a été servi à l’hôtel Mabuilu pour les invités. Dans l’après-midi, le Gouverneur et sa suite ont visité le site propre de l’Unversité Président Joseph KASA VUBU et dans la soirée quelques invités ont soupé chez le Gouverneur, dont les locataires de l’évêché. [Voir diapositives].

23-03-2015 : Naissance d’une nouvelle chorale catholique à Boma, « Étoile du Ciel ». L’Aumônerie universitaire catholique du diocèse de Boma, sous la houlette de l’A. Dominique Phumu Mbambi diocésain, Aumônier diocésain de l’ESU, a organisé ce lundi 23 mars 2015 un concert musical religieux au cours duquel la Chorale « Étoile du Ciel » a fait sa première entrée. C’était dans la grande salle de l’évêché.  La soirée a débuté par la prière présidée par Mgr l’Evêque, ensuite un mot de l’Aumônier, puis la bénédiction sur la nouvelle chorale avec un petit rite d’engagement missionnaire de la part des choristes. Au terme du concert, Mgr l’Evêque a conduit la prière conclusive et la bénédiction finale. Les choristes sont principalement des étudiants de l’Université Président Joseph KASA VUBU et aussi de l’Institut Supérieur Technique Boma (ISCIA). La RTDN souhaite longue vie à cette nouvelle entité ecclésiale de notre diocèse. [Voir diapositives]

21/22-03-2015 : Visite pastorale de Mgr l’Évêque au sous-poste de Mbata-Banga, paroisse de Bula sacré-Cœur. Mbata-Mbanga est à 17 km de Bula, siège de la paroisse. La route habituelle pour rejoindre Bula (par Nsioni) étant impraticable pour le moment en cette période des pluies, Mgr l’Évêque a dû prendre la route par Kimangebele, au-delà de Luvu où les conditions sont passables. C’est vers 15h00 que Mgr l’Évêque arrive à Bula, accueilli par l’équipe sacerdotale, par les religieuses (ssmb) et quelques fidèles laïcs ; première action : visite au saint sacrement. Nous sommes le samedi 21 mars 2015. Par la suite, après un bref moment de relaxe, le dîner et un petit repos, Mgr l’Évêque avec sa suite ainsi que le curé de Bula, Abbé Edmond Nganga Mbuta, se mettent en route vers le sous-poste de Mbata-Banga. Pour mémoire, ainsi que cela a été déjà largement fait mention dans nos précédentes éditions, Mbata-Banga (Fuka ki Tende) aspire ardemment depuis des années à devenir une paroisse. Ȧ Mbata-Banga l’accueil est chaleureux. La rencontre avec les forces vives commence à 17h30 et dure jusqu’à 19h30, deux bonnes heures d’intense et profond dialogue, auquel plusieurs autres membres de la communauté participent  avec intérêt à travers portes et fenêtres. Déjà le corps constitué lui-même est volumineux : tous les chefs catéchistes de la paroisse de Bula, les chefs des villages et groupements, les membres des trois conseils paroissiaux ainsi que le Comité Central du « doyenné de Mbata-Banga » composé de tous les sous-postes pressentis faire partie de la nouvelle paroisse. Pour tout le monde, sauf sans doute pour l’Évêque, à la sortie de cette rencontre on devait avoir le décret d’érection de la quasi-paroisse et la nomination de ses animateurs. Pour les gens, Nsioni devenue quasi-paroisse, Mbata-Banga devrait aussi l’être. Les échanges sont fructueux ; ils mettent en lumière les acquis des préparatifs vers une nouvelle paroisse et les besoins auxquels il faut encore penser. La cure, au moins la partie importante, est au niveau de la première ceinture. Seront-ils prêts pour jullet 2015 ? Tel est le défi que Mgr l’Évêque à lancé à cette population en attente fiévreuse d’une quasi-paroisse. Au terme de cette rencontre animée mais fraternelle et respectueuse, est venu le souper, après lequel Mgr l’Évêque et sa suite ont regagné Bula non sans peine, car ils ont passé au moins une heure dans un bourbier. Le lendemain, dimanche 22 mars 2015, après les laudes, le petit déjeuner, la rencontre de l’équipe sacerdotale d’abord individuellement puis ensemble, départ pour Mbata-Banga. La messe commence à 10h45, dehors, une immense foule bien participative et très pieuse ; la chorale sélectionnée de la paroisse anime merveilleusement bien. En somme, tous les ingrédients pour prouver à l’autorité que Mbata-Banga mérite bien d’être une….Pendant la messe, la pluie menace, mais le ciel épargne cette population et lui permet de bien célébrer dans la fraîcheur sans eaux. Un repas fraternel clôture cette belle journée à Mbata-Banga. Mgr l’Évêque et sa suite reprennent le chemin de retour en faisant escale à Bula. Il est 17h15 lorsque le convoi éspicopal quitte Bula pour arriver à l’évêché à 00h45, après un blocage de plus de deux heures dans un bourbier. [Voir diapositives]

19-03-2015. Saint Joseph. Les Joséphites de Boma en fête. Ce jeudi 19 mars, solennité de saint Joseph, a été une journée de joie et d’allégresse à Christ-Roi, paroisse qui abrite la Maison généralice des Frères de Saint Joseph de Boma. L’événement a connu une grande festivité ; c’est toute la famille joséphite de Boma qui s’est retrouvée à la paroisse Christ-Roi. À l’initiative des Frères de saint Joseph de Boma, et pour emboîter le pas à la pastorale de proximité, a vu le jour, à la paroisse Boma Sacré-Cœur, Boma II, la famille joséphite de Boma qui englobe : les Frères de saint Joseph de Boma, le Mouvement d’Action Catholique dénommé Joséphite, le Groupe vocal saint Joseph de la paroisse Christ-Roi, la Chorale Ste Joséphine de la paroisse Christ-Roi et le Complexe Scolaire saint Joseph, école privée catholique de la congrégation des Frères de saint Joseph de Boma. Voilà la Famille joséphite de Boma ; c’est elle qui a été en honneur en ce jeudi 19 mars 2015, solennité de saint Joseph. La messe, célébrée par Mgr l’Evêque avec une concélébration de quelques prêtres, a commencé à 13h30 en l’église paroissiale Christ-Roi. La famille joséphite de Boma y a été largement représentée et c’est elle qui a animé la messe. Accueilli à son arrivée par les élèves du complexe scolaire saint Joseph, Mgr l’Evêque, accompagné du Vicaire Général, s’est arrêté un moment au presbytère avant d’aller s’habiller à la sacristie et de commencer la messe. Une belle messe, très solennelle et très vivante. À la fin de la messe, avant la bénédiction finale, le Frère Général, Bruno Butsila, au nom de la famille joséphite, s’est adressé à l’assemblée pour un mot de remerciement ; après lui, c’était le tour du Vice-président du Conseil pastoral paroissial, au nom de la paroisse, de remercier les participants. C’est par un repas fraternel que s’est clôturée cette belle rencontre de prière et de fraternisation. À de telles occasions, le RTDN ne pouvait pas manquer. La messe a été intégralement diffusée en direct à la Radio. [Voir les diapositives].

7/8-03-2015 : Weekend des jeunes. Le 28 octobre 1965, le Bienheureux Paul VI publiait, parmi plusieurs documents du Concile Vatican II, la déclaration sur l’éducation chrétienne « Gravissimum educationis momentum ». Ce document parle particulièrement de l’éducation des jeunes. Cette année est le 50è anniversaire de cette publication. Le diocèse de Boma a choisi d’ouvrir l’année jubilaire à Tshela en ce troisième dimanche du temps de carême. À cette même occasion a été organisée une collecte pour la sainte enfance : les enfants, les jeunes qui collectent des fonds comme engagement d’évangélisation en faveur d’autres enfants et jeunes, comme manière pour les enfants et les jeunes de participer à la mission évangélisatrice de toute l’Église. Ce samedi 07 mars 2015, Mgr l’Évêque arrive à Tshela Mbata-Ntombo vers 13h00 après s’être arrêté un moment à la quasi-paroisse sainte Anne de Loangu pour admirer les travaux du presbytère qui avancent bien. Après le repas et le repos, les activités de jeunes commencent à Tshela Mbanga où Mgr l’Évêque arrive 16h50, accueilli par la fanfare diocésaine. Dans la salle paroissiale de Mbanga, pleine à craquer avec une immense foule d’enfants dehors, au menu : prière d’ouverture par Mgr l’Évêque, saynètes, déclamations, ballets par quelques élèves du primaire et du secondaire ; puis exposé sur l’Enfance Missionnaire par l’Abbé Valentin Luzolo, Directeur diocésain des OPM ; en outre conférence sur l’historique de l’enseignement en RDC, particulièrement au diocèse de Boma par l’ Abbé André Lelo, Vicaire Épiscopal chargé des Œuvres ; et enfin prière conclusive par Mgr l’Évêque. Mgr l’Évêque et les consacrés venus d’ailleurs se retrouveront à Tshela Mbata-Ntombo pour le souper. [Voir diapositives]. Le dimanche 08 mars 2015, dès 07h30 : rassemblement des enfants, jeunes et leurs encadreurs scolaires et autres à la paroisse Mbanga ; à 08h00 début du défilé jusqu’à Mbata-Ntombo, conduit par la fanfare diocésaine. 10h15 début de la messe. Une église pleine à craquer ; autant d’enfants et de jeunes dehors que dedans ; heureusement, la paroisse a organisé sa messe matinale à 06h30, ce qui a réduit considérablement la présence des paroissiens. Les enfants, écoliers et autres, sont venus d’un peu partout du diocèse, mais principalement des doyennés de Tshela, Kuimba et Maduda. Quatre moments importants au cours de la messe : tout d’abord, envoi des jeunes en mission ; puis, présentation du nouveau coordinateur des écoles ; ensuite ouverture de l’année jubilaire de 50 ans depuis la publication de la déclaration « Gravissimum educationis momentum » ; et enfin : remise de la collecte des fonds des enfants pour la sainte Enfance. Comme d’habitude, lors de la présentation du nouveau coordinateur, celui-ci a eu à ré-exprimer sa profession de foi et à prêter serment de bonne administration. Pour l’ouverture de l’année jubilaire : après la lettre d’ouverture lue par Mgr l’Évêque, le Cierge jubilaire a été allumé, remis au Coordinateur puis à chaque Conseiller (ZAB) en lien avec les doyennés. Il devra circuler à travers les écoles ; il reviendra à la clôture du Jubilé après avoir illuminé au passage et fait des personnes illuminées lumière du monde. Dans la ligne du thème pastoral de l’année, le thème de l’année Jubilaire est « Vivre l’école-famille ». Belle messe animée par la chorale sélectionnée ; forte participation ; belle journée très ensoleillée. [Voir diapositives..........(a)          ..........(b)        .............(c)]. C’est par un repas fraternel que les cérémonies officielles se sont conclues. Sur le chemin de retour, le convoi épiscopal s'est arrêté un moment à la quasi-paroisse saint Luc de Nsioni pour voir l'avancement des travaux de la cure. [Voir diapositives].

Du 17 janvier au 08 février 2015 : MGR LE VICAIRE GÉNÉRAL. RÉTROSPECTIVE. 17/18-01-2015 : Le Vicaire Général à Mbata Makongo. Délégué par Mgr l’Évêque, le Vicaire général s’est rendu à la paroisse Saint Esprit de Mbata Makongo en vue de se rendre compte de l’ampleur d’un phénomène qui secoue le coin depuis quelques mois : l’invasion des villages de cette paroisse par une nouvelle église venue du Cabinda, église dite orthodoxe, provoquant la désertion de plusieurs chrétiens catholiques. Mgr le VG avait mission de raffermir la foi des fidèles et de donner quelques orientations pastorales à l’équipe sacerdotale. Par ailleurs, le VG devait voir l’avancement des travaux de construction du presbytère, de l’école secondaire et de la maison du chef catéchiste. Samedi 17, il s’est arrêté au Petit Séminaire de Mbata Kiela pour le dîner et se rendre compte de l’avancement des travaux de réfection du bâtiment dit « campus » qui devra accueillir les prêtres en retraite annuelle cette année. Le mauvais état de la route, avec plusieurs heures d’embourbement, a fait qu’il n’est arrivé que tard à Mbata Makongo. Il a tout de même pu réunir les membres des conseils paroissiaux et les chefs catéchistes avant le souper qui a été suivi par une soirée musicale. Le dimanche, avant la messe, qui a débuté à 10h30, il s’est entretenu avec les prêtres et visité les sites des travaux en cours. Après la messe, à 14h, au cours du repas de circonstance, à la cour intérieure du nouveau presbytère, il est revenu sur le message qu’il a apporté de l’évêché à l’intention des chrétiens et des pasteurs de cette paroisse, insistant sur le rôle que les notables des villages, les agents pastoraux et les prêtres doivent jouer pour l’évangélisation en profondeur du peuple, tirant leçon de la situation de l’invasion des sectes déplorée ; il en a profité pour éclairer quelques points doctrinaux en débat dans le milieu. C’est autour de 16h qu’il reprenait le chemin de retour pour Boma. Sur le chemin de retour, il s’est arrêté visiter les travaux de l’église d’un sous-poste en construction pour encourager le chef catéchiste. [Voir diapositives] 25-01-2015. Abbé Martin Phuati Mboko installé curé à Bon Pasteur, Boma km8. La jeune paroisse Bon Pasteur de la ville de Boma a officiellement accueilli son troisième curé ce dimanche 25 janvier. L’Abbé Martin Phuati Mboko, est revenu en septembre dernier du diocèse de Saint Étienne en France où il a été en mission pendant 6 ans. Toute la paroisse était en liesse et en prière pendant la messe présidée par Mgr le Vicaire Général, messe commencée à 9h et bien animée par la chorale sélectionnée, au cours de laquelle le nouveau curé a été officiellement installé selon le rite prévu pour pareille cérémonie. Le territoire de la paroisse Bon Pasteur étant un nouveau quartier de la ville en pleine expansion, tous les fidèles de ce coin ont été invités par Mgr le Vicaire général à être de vaillants « pêcheurs d’hommes », sous la houlette du nouveau Curé, pour que grandisse la famille de Dieu. À la fin de la messe, après les traditionnels mots de remerciement par le Conseil paroissial et par le nouveau Curé, Mgr le Vicaire Général est revenu sur les 4 tâches que Mgr l’évêque a confiées à l’Abbé Martin, entre autres l’entretien, l’amélioration et la protection des infrastructures paroissiales (presbytère, église, auberge, grotte). Il a rappelé à tous les fidèles présents l’importance que doit de plus en plus prendre à Bon Pasteur la pastorale en faveur de nos jeunes sourds, souvent marginalisés dans la société alors qu’ils peuvent bel et bien mener une vie plus digne. À nous tous d’être soucieux de l’avenir de nos jeunes frères et sœurs portant un handicap pour donner à leurs parents la bonne information afin qu’ils amènent leurs enfants dans les centres spécialisés. Commencée à 9h, la messe s’est terminée à 12h30 après laquelle une réception a été offerte à quelques représentants des paroissiens et invités, dans l’enceinte de la cour du presbytère. [Voir diapositives] 31-01/ 01-02- 2015, Le Vicaire Général à Tsanga Kiyeba. Ça fait plus d’un mois que l’église du sous-poste de Tseki Mvingu dans la paroisse de Tsanga Kiyeba est fermée au culte suite à l’enterrement d’un notable du milieu sur la parcelle de l’église. La situation créée a obligé la descente sur le lieu de l’autorité diocésaine. Mgr le Vicaire Général a fait le déplacement le samedi 31 janvier. À 13h30, une première visite du site avant la réunion au siège du groupement avec tous les notables et quelques fidèles catholiques et habitants du milieu. Dieu merci, tout s’est bien passé. Les compromis trouvés entre les deux villages qui ont cédé le terrain actuel de l’église, après plus de deux heures de débat, ont nécessité une deuxième descente sur le lieu. Les nouvelles limites du terrain ont été présentées à Mgr le Vicaire général et à toute la population présente. À 17h, retour à la paroisse où Mgr le VG a eu réunion avec les membres de conseils paroissiaux et les chefs catéchistes avant le souper. Puis la réunion avec les prêtres avant le coucher. Le dimanche 1 février, la messe a débuté à 10h30. Mgr a profité de la présence de représentants de tous les sous-postes pour leur rappeler, à la fin de la messe, la nécessité et l’urgence pour toutes les entités pastorales de la jeune paroisse de Tsanga Kiyeba de se mettre en ordre pour ce qui concerne les actes de cession et les documents cadastraux des terrains de l’église. Il les a félicités et encouragés pour les grands travaux de construction de la nouvelle église paroissiale dont l’inauguration est prévue le 21 juin prochain. Il a en outre exhorté les MAC et chorales à inciter leurs membres à programmer les mariages religieux en cette année pastorale justement dédiée à la famille, avec l’espoir que pour la fête de 10 ans de la paroisse, dans une nouvelle église, il y’aura au moins 10 nouveaux mariages. C’est à 16h30 que Mgr le VG quittait Tsanga Kiyeba pour Boma. [Voir diapositives] 07/08-02-2015 : Le Vicaire Général  à Muanda Cité, sainte Trinité. Année pastorale dédiée à la famille, occasion tout indiquée pour encourager les mariages religieux et exhorter les fidèles à s’engager dans la lutte contre les pratiques qui ne cadrent pas avec les valeurs du mariage chrétien (concubinage, surenchère autour de la dot, polygamie, mariage à l’essai,…). Mgr le Vicaire général s’est rendu à la paroisse Ste Trinité de Muanda Cité bénir le mariage de Sébastien Ndombe et Clothilde Masiala, parrainé par le couple berger paroissial de la communauté famille chrétienne, Igr Hector – Elodie Tuluenga. Après la messe bien animée par trois chorales, de 17h30 à 19h, ce n’est qu’à 22h que commençait la fête dans la nouvelle salle paroissiale. Le dimanche 8 février, le Vicaire général a présidé la première messe, dès 6h30, au cours de laquelle, comme de coutume dans notre diocèse, les nouveaux mariés ont été présentés à la communauté paroissiale qui les a encouragés avec des offrandes en argent et en biens divers. Dans l’après-midi, Mgr le vicaire, accompagné de l’équipe sacerdotale de la paroisse, a dîné en famille avec les nouveaux mariés. Ils se sont ensuite rendus chez les sœurs diocésaines dont une des membres vient d’être durement éprouvée par la mort, par accident, de 4 de ses parents. De là, ils ont rejoint la communauté sacerdotale de Muanda ville qui était en cérémonie d’échange de vœux avec les animateurs pastoraux ; puis une visite de salutation à la communauté sacerdotale du GSCOM avant de regagner Sainte trinité d’où Mgr partait à 17h pour Boma, avec un bref arrêt à la paroisse Ste famille Pika Pende. [Voir diapositives]


28-02/01-03-2015 : Visite pastorale de Mgr l’Évêque à la paroisse saint André de Maduda. Il est15h30, ce samedi 28 février 2015, lorsque le convoi épiscopal est accueilli à Mbanza-Kai par les deux prêtres de la paroisse (abbé Vital Ngimbi, curé doyen de Maduda et abbé Antoine Lukombo, Préfet à l’Institut Maman Olive) et quelques fidèles. D’autres fidèles comme des élèves attendent à la paroisse. A peine arrivés, Mgr l’Évêque et l’abbé Chancelier commencent les entretiens, d’abord avec les deux prêtres, puis Mgr l’Évêque tour à tour avec chacun des deux prêtres, avec les chefs catéchistes à paillote et enfin avec les membres des chorales et des MACs (Mouvements d’Action Catholique) dans l’église. La soirée, après le souper, se clôture par le concert musical. Il est proche de minuit quand intervient le repos de la nuit. Le lendemain matin, dimanche 01 mars 2015, après les laudes et le petit déjeuner, messe à 10h15. Importante participation des fidèles, les élèves sont là et chantent aussi en alterance avec la chorale sélectionnée. Maduda-Bruxelles n’est pas des moindres de nos paroisses pour l’animation de la liturgie eucharistique. La paroisse de Mbata-Siala est représentée par l’abbé Jean-Jacques Binda Mbungu, Directeur des études à l’IKV et Vicaire; l’Administrateur paroissial, abbé Dieudonné Mbuinga Lukinzu, et le Séminariste Jean-Robert Umba Ngoma, en stage, arrivent juste pendant le repas, après la messe. [Voir diapositives] Après la prière post-commion et les communiqués, procession vers l’Institut Maman Olive (I.M.O.) où Mgr l’Évêque procède à la bénédiction des deux salles de classe et des deux dortoirs, locaux récemments construits. Deux dortoirs pour filles et garçons d’une capacité de 20 lits chacun, équipés en nouveaux matelas et en petites tables de nuit. Ces dortoirs font la fierté de Maduda-Bruxelles aujourd’hui, très jolis et tès fonctionnels, avec douches et toilettes dedans. A cet événement, la Coordination scolaire était représentée. Merci abbé Préfet pour avoir conduit les travaux consciencieusement. C’est grâce à l’aide de l’Association BATALI/France. Qu’on se le rappelle : dans notre édition du 27 juillet 2014 nous avions reporté la visite  de trois dames, membres du comité directeur de la fondation BATALI en France, Mme Isabelle et Madame Alix Philippon, deux sœurs (Françaises) ainsi que Mme Florence Monier (Belge). Elles sont venues visiter le diocèse de Boma pour une coopération dans la pastorale scolaire, notamment dans l’appui à l’amélioration des infrastructures. Elles avaient, à cette occasion,  visité la coordination de nos écoles à Lukula, les écoles de la paroisse de Kangu, le Petit Séminaire de Mbata Kiela et Mbata Ntombo avant d’atteindre Maduda où elles avaient eu à toucher du doigt les réalités de nos écoles rurales. Une agréable soirée avec le comité des parents des élèves des écoles de Maduda avait agrémenté leur séjour. Elles ont aussi visité le Centre Médical protestant de Maduda. Ȧ ce jour, les traces de leur passage à Maduda sont visibles: deux nouvelles salles de classe et deux dortoirs pour accueillir les jeunes garçons et filles des villages éloignés du site scolaire. Le diocèse de Boma les remercie sincèrement et souhaite les revoir dans très bientôt. [Lire discours du l'abbé Préfet] [Lire discours du Conseiller Résident]. Le convoi épiscopal quittera Maduda à 15h30 après un repas fraternel. [Voir diapositives]

28-02-2015 : Maman Odile  MBIKILA  PHOBA auprès du Seigneur. Maman de l’abbé Joseph MUAKA (JIMY), Maman Odile est décédée  le matin du 28 février 2015 à Kinshasa après une longue maladie. Elle était née le 4 mai 1932 à Khienge. Veuve depuis 38 ans, elle est mère de 9 enfants dont 7 en vie, elle était fort croyante et avait une grande dévotion pour la Vierge Marie. A titre prévisionnel, le programme est le suivant : une messe sera dite à son intention  le samedi 7 mars  à Kinshasa; descente du corps au village à Khienge le dimanche 8 mars et enterrement le mardi 10 mars à Khienge. Le samedi  13 mars, une messe pourra être dite à son intention à Mama ya Luzingu, sa paroisse d'attache à Boma. Nos sincères condoléances. QUE SON AME REPOSE EN PAIX.

27-02-2015 : 2è station jubilaire pour la Cathédrale Notre Dame de l’Assomption. Comme on le sait, depuis le 11 janvier 2015 en la fête du Baptême du Seigneur a été lancée l’année jubilaire de 125 ans de la Cathédrale Notre de l’Assomption de Boma qui sera célébrée en la solennité de l’Assomption le 09 août 2015. Animée par un thème principal : « Nsika mosi na Maria, betu tambula na nzila ya dinana ya Matsaya. [Avec Maria, avançons sur le chemin de huit Béatitudes].», la paroisse vit au rythme du souffle de l’Esprit. Au cours des huit mois qui mènent à la date de la célébration jubilaire une action particulière est faite : le cierge jubilaire, qui avait été remis lors du lancement de l’année jubilaire, circule dans les huit quartiers ecclésiaux, passant chaque mois d’un quartier à un autre, d’une maison du quartier à une autre. La transmission du cierge d’un quartier à un autre est faite lors d’une eucharistie paroissiale. Chaque mois, une catégorier des fidèles est particulièrement portée dans les prières de tous et une béatitude nourrit la spiritualité mensuelle ; une eucharistie est célébrée par Mgr l’Évêque au cours de chaque mois pour bien asseoir les différents éléments mensuels. Ce mois de février, deuxième station, a été consacré aux jeunes et cette béatitude-ci a été la nourriture spirituelle : « Kiese na bantu ya kulembama, ba ke’kuiza baka insi ya kusidukulu (heureux les doux: ils obtiendront la terre promise). ». La messe épiscopale, précédée par le chapelet à la grotte de la Cathédrale a commencé à 17h15. Après la messe, à 19h30, un repas fraternel a été servi au domicile du chef catéchiste du quartier avec quelques familles de ce quartier ainsi que Mgr l’Évêque et sa suite. Ainsi on avance progressivement vers la célébration du Jubilé de 125 ans de notre Cathédrale. [Voir diapositives]

24-02-2015 : Messe des funérailles pour Maman Astrid LEMBE PFUMU. La défunte n’est autre que la tante paternelle de Maman Olive LEMBE SITA KABILA, Première Dame de La RDC. Depuis près dix ans, intallée à Boma par sa nièce, Maman Astrid Lembe, veuve, est née à Kimbenza-ki-Lubota le 10/05/1928 dans la paroisse de Kai-Mbaku, secteur de Maduda. [Lire le curriculum vitae]. Maladive ces dernières années, elle est allée mourir à Kinshasa à l’hôpital du Centenaire le 16 février 2015 à 17h50. Placée dans une des morgues de Kinshasa, la dépouille mortelle sera acheminée à Boma par avion le mardi 24 février 2015. Accueilli à l’aéoroport par une immense foule, dans laquelle on reconnaît sa nièce, Olive LEMBE SITA KABILA, le corps sera d’abord exposé pendant un moment dans la maison familiale de Boma où une courte prière sera présidée par Mgr l’Évêque. [Voir diapositives]. A 14h00 : messe des funérailles à la cathédrale Notre Dame de l’Assomption. Comme il fallait s’y attendre, une immense foule : des Officiels comme de non Officiels. Une forte délégation est venue du secteur de Maduda, surtout de Kai-Mbaku. Une vingtaine de prêtres ont concélébré autour de Mgr l’Évêque. Maman Olive Kabila, sa mère et plusieurs membres de famille étaient présents. [Voir diapositives] Après la messe, le corps a été déposé dans la salle de fête des Protestants à Sinai pour la veillée mortuaire (matanga). Toute la nuit des chorales catholiques et quelques protestantes et kimbanguistes, relayées par les « Kinthueni », se sont occupées de l’animation.  Le lendemain à partir de 10h00, toujours dans la même salle, diverses cérémonies : animation musicale, dépôt des gerbes de fleurs, oraison funèbre, mot du Gouverneur de Province, mot de la famille, animation par « Kinthueni », absoutes par Mgr l’Évêque. A 13h00 : départ pour le cimetière familial (non loin du cimetière de Kiphungu). Après l’enterrement : repas oragnisé dans divers sites. La première Dame quittera Boma à 17h00 pour Matadi après avoir salué et adressé un message familial aux membres de famille regroupés pour le repas dans la salle saint Antoine de la Cathédrale. [Voir diapositives] QUE SON AME REPONSE EN PAIX. AMEN.

Heureux les morts qui s’endorment dans le Seigneur. Le samedi 14-02-2015 à 20h17, après avoir reçu, deux heures auparavant, la bénédiction de Mgr l’Évêque, l’abbé Nathalis BUASA nous quitte définitivement dans cette vie terrestre au Centre Hospitalier saint Raymond des Sœurs Servantes de Marie de Boma à Malandi, Kinshasa. La nouvelle parvient à Nzo Dikanda alors que Mgr l’Évêque est en pleine réunion avec le Comité de la Communauté de Boma à Kinshasa pour mettre au point les cérémonies d’échange des vœux du dimanche 15-02-2015. Directement après le souper à Nzo Dikanda, une équipe conduite par Mgr l’Évêque se rend au lieu de deuil. De là le corps est acheminé à la morgue de l’Hôpital saint Joseph. Le mardi 17-02-2015 à 18h00, messe des funérailles à Nzo Dikanda, dite à l’intérieur à cause de la menace de la pluie. Plusieurs personnes (laïcs, religieux et religieux, prêtres, du diocèse de Matadi aussi) sont au rendez-vous ; Mgr l’Évêque célèbre la messe, un groupe assez important de prêtres originaires de Boma et de Matadi concélèbrent ; l’abbé Gérard Kiusi, étudiant à Mbanza-Ngungu, de la même promotion que l’abbé défunt, prêche. A terme de la messe un repas est  servi. [Voir diapositives] Le mercredi 18-02-2015 à 05h45, rendez-vous à la morgue ; après une prière et bénédiction présidées par Mgr l’Évêque, le cortège se met en branle pour Boma. [Voir diapositives]  La dépouille mortelle est accueillie par une foule de fidèles à la paroisse Boma sacré-Cœur, Boma II ; il est 17h50. Une cérémonie religieuse (rite de la lumière et de la croix) est célébrée dans l’église, sous la conduite de Mgr le Vicaire Général, en présence de Mgr l’Évêque. [Voir diapositives] La messe a lieu à 20h00, célébrée par Mgr l’Evêque avec une importante concélébration ; plusieurs prêtres de Matadi sont présents. L’abbé Antoine Bueya bu Biphasi, son Responsable direct à l'Officialité, prêche. La veillée continue toute la nuit avec les diverses chorales du doyenné de Boma. [Voir diapositives] Le jeudi 19-02-2015 à 09h45 commence la messe avec une grande participation de fidèles, jeunes et adultes. La messe, célébrée par Mgr l’Évêque, connaît une impresssionnante concélébration, plus de 100 prêtres. Disons en passant que plusieurs prêtres du diocèse de Matadi se sont joints au clergé de Boma ; l’abbé Nathalis a un grand frère prêtre incardiné au diocèse de Matadi. Une brève cérémonie  (déploiment de la chasuble et de l’étole sur le cercueil) ouvre la messe. Belle messe, forte participation. [Voir diapositives] Comme c’est la pratique depuis un certain temps, après la messe, un repas est servi avant le départ pour Kangu en vue de l’inhumation. A Kangu, un accueil digne d’un prêtre ; une forte participation aussi bien de fidèles (religieux, religieuses et laïcs) que du clergé. Les absoutes sont présidées par Mgr le Vicaire Général. C’est le troisième prêtre à être enterré au nouveau cimetière du clergé à Kangu encore en pleine construction. Les cérémonies sont clôturées par un rafraîchissement. [Voir diapositives]  YANDI VUNDILA NA NDEMBAMA. [Lire le curriculum vitae du défunt...]

Abbé Nathalis BUASA appelé auprès du Père Céleste.  Il nous quitte après avoir terminé sa course sur terre en exerçant le ministère de notaire à l’officialité et d’archiviste diocésain. [Lire la suite : annonce et programme...].

15-02-2015. Échange des vœux à Nzo Dikanda/Kinshasa. Il est devenu une coutume d’organiser annuellement à Nzo Dikanda/Kinshasa pour les originaires du diocèse de Boma l’échange des voeux. Ce traditionnel grand rassemblement est une occation de rendre grâce au Seigneur pour tous les bienfaits accordés au cours de l’année écoulée, de lui confier l’année nouvelle, de fraterniser ensemble, de se formuler de nouveaux projets pour l’année nouvelle et aussi de lancer l’opération « récolte des fonds » comme prise en charge de l’Église par ses propres fidèles. La rencontre de cette année a connu deux autres événements : la présentation du nouveau Recteur de Nzo Dikanda ainsi que l’installation du Comité directeur de la Cellule d’ARCAD-Kinshasa. Il est 10h40 ce dimanche 15 février 2015 lorsque la procession eucharistique se met en branle. Une vingtaine de prêtres concélèbrent autour de Mgr l’Evêque, assisté par l’abbé Joseph Mavungu Mabonzo en sa qualité de Maître des Cérémonies épiscopales Adjoint. La cour de Nzo Dikanda est envahie, prise d’assaut : beaucoup de monde de toute catégorie. Deux chorales sont programmées ; l’animation est belle et vivante ; la cour vibre de joie et d’allégresse. En marge de l’homélie, Mgr l’Evêque commente sur la collecte des fonds 2014 : Nzo Dikanda, avec ses 6.100,00 USD, occupe la 4è place par rapport aux différentes paroisses et quasi-paroisses du diocèse. Avec les diverses cérémonies, la messe connaît une belle et joyeuse ambiance, et un climat de prière très pieux et fraternel. L’Abbé Victor-Jonas Mabiala Phanzu, nouveau Recteur de Nzo Dikanda, renouvelle sa profession de foi et prête serment de bonne administration ; le Comité définitif de la Cellule ARCAD-Kinshasa est installé, introduit par le Président diocésain de l’ARCAD Mr Christophe Punzi et béni par Mgr l’Évêque ; la collecte des fonds 2015 est lancée par un mot de la Maman Présidente du Comité de Nzo Dikanda. La journée, très ensoleillée, renforce le caractère festif de l’événement. Un repas fraternel, dedans comme dehors, clôture les retrouvailles. [Voir diapositives]. 

12/13-02-2015 : Session des prêtres de 12 à 24 ans de sacerdoce. Chaque année, dans le cadre de la formation permanente du clergé, outre les récollections, les retraites et les Journées presbytérales, des sessions sont organisées selon les tranches d’âge d’ordination ou de la diversité des ministères. Ces sessions sont organisées par le Vicaire Général, Chargé du Clergé, ensemble avec la Commission diocésaine du Clergé. Ce jeudi 12 février 2015 à 17h00 a commencé la session des prêtres de 12 à 24 ans de sacerdoce avec comme thème : Vie et Ministère des Prêtres de Boma au regard des statuts du clergé diocésain de la RDC. La session s’est poursuivie jusqu’au vendredi 13 février 2015 à 14h30. Le programme a connu des moments forts : prière, exposés, échanges, travail en carrefours, mise en commun, recommandations finales et repas. Mgr l’Évêque est intervenu pendant 45 minutes le vendredi 14 février de 10h00 à 11h00. Le groupe était assez important : près de quatre-vingt membres. [Voir diapositives].

11-02-2015 : Quasi-paroisse saint Sacrement, Boma Saïco, a de nouveaux instruments de sonorisation. Ce mercredi 11-02-2015, mémoire de Notre Dame de Lourdes, l’Administrateur paroissial de la quasi-paroisse saint Sacrement, Boma-Saïco, alors qu’il s’était rendu auprès de Mgr l’Évêque pour lui annoncer l’intention de ses paroissiens de célébrer la pose de la première pierre de leur église en la prochaine solennité du saint Sacrement, a reçu une heureuse nouvelle : un cadeau venu d’un fils prêtre du diocèse de Boma, Abbé Darius Bamuene Solo en fidei donum en Suisse. C’est des mains de Mgr l’Évêque lui-même que l’Administrateur paroissial a reçu ce cadeau à l’entrée de l’évêché. Il s’agit de deux haut-parleurs, deux guitares, deux micros et un mixeur audio. À l’abbé Darius les fidèles de saint Sacrement disent : Matondo mingi. De tels gestes sont bien appréciés. Pour mémoire, la quasi-paroisse saint Sacrement, érigée en juillet 2012, n’a encore ni église ni presbytère. Merci pour votre générosité envers elle. [Voir diapositives].

07/08-02-2015 : Visite pastorale de Mgr l’Évêque à Kizu saint Michel. Ce samedi 07 février 2015, la première étape du weekend épiscopal était Tshela-Centre où Mgr l’Évêque a procédé à la bénédiction d’une chambre froide d’un parossien de Kizu : quelques fidèles étaient présents ainsi que le curé de Kizu, abbé Célestin Muanda Nguala, et le curé doyen de Tshela, abbé Jean-Cornélis Nkuanga, accompagné de son jeune vicaire abbé Polydor Ndambi : une brève cérémonie accompagnée de quelques chants religieux et de prières. L’étape suivante était le village de Kivunda où Mgr l’Evêque à procéder à la bénédiction cette fois-ci d’un complexe scolaire (primaire et secondaire), œuvre du même réalisateur de la chambre froide. Dans la foulée, bénédiction et pose de la première pierre du futur camp des enseignants et professeurs. Un accueillant chaleureux et affectueux. Le curé de Kizu était également présent. Kivunda est le village, netre autres, des abbés Gabriel Tsasa Mbaku et Roger Malonda Nyimi. [Voir diapositives] La troisième étape : Kizu saint Michel ; l’équipe sacerdotale, la Sr Brigitte Muanda Ntedika, icm de la communauté de Kizu et le Frère Calixte Ntumba, fsjb, Administrateur Gestionnaire de l’HGR de Kizu ainsi que quelques paroissiens attendent la suite épiscopale au carrefour de Kiobo ki Kizu ; l’arrivée à la paroise se fait en cortège ; les élèves internes et quelques paroissiens attendent à la paroisse où, dès l’arrivée de Mgr l’Évêque, ils entonnent des chants d’accueil sans oublier la remise du bouquet des fleurs. L’accueil terminé, un petit temps de relaxe avant de passer à table pour le dîner. La rencontre avec les chefs catéchistes, membres des conseils, représentants des MACS etc a lieu à 17h30. Après cette rencontre, Mgr l’Évêque se retrouve avec toute l’équipe sacerdotale avant de passer de nouveau à table pour le souper. La soirée est animée par les chorales en concert religieux, jusqu’à 01h00. Le dimanche 08-02-2015 la journée s’ouvre par les laudes, ensuite le petit déjeûner. Avant la messe, qui débute à 10h45, Mgr l’Évêque rencontre les prêtres de la communauté individuellement ainsi que le Frère et la Sœur restée seule pour ce weekend. Au début de la messe, l’église est presque vide ; c’est progressivement qu’elle va se remplir. Dans l’ensemble, l’animation est festive, la chorale sélectionnée se défend très bien. Le soleil ajoute l’ambiance festive à cette assemblée toute joyeuse de revoir Mgr l’Évêque après un temps assez long. Ont concélébré à la messe, à côté de l’équipe sacerdotale de Kizu, le curé doyen de Tshela ainsi que l’abbé Polydor, vicaire de Tshela. C’est par un repas fraternel, dans la grande salle du lycée, que se termine cette visite pastorale. Sur le chemin de retour, le convoi épiscopal s’arrêtera à la quasi-paroisse sainte Anne de Loangu pour admirer les travaux du presbytère. Pour mémoire, l’équipe sacerdotale est ainsi composée : A. Célestin Muanda Nguala, curé, A. Léon Makoso Thoyo, vicaire, A. Barnabé Tati Yuya, aumônier de l’HGR, vicaire, A. Michel Diulu Khonde, membre de l’équipe permanente du CPD, Vicaire et l’A. Willy-Faustin Thubi Thubi, chargé de l’agro-pastoral, vicaire dominical. L’A. Léon était absent, aux soins à Kinshasa. [Voir diapositives]

05-02-2015 : Échange des vœux avec la Communauté Famille Chrétienne à Mama ya Luzingu, Boma-Mbangu. Programmée pour 17h00, la messe a commencé à 17h30. L’église était pleine. En plus des membres de la Communauté Famille Chrétienne, plusieurs paroissiens de Mama ya Luzingu sont venus à la messe, animée par la chorale sélectionnée. Célébrée par Mgr l’Evêque, l’eucharistie a connu la célébration de quelques prêtres dont Mgr le Vicaire Général et l’abbé Chancelier ainsi que l’équipe sacerdotale de Mama ya Luzingu. Depuis quelque temps, la Communauté Famille Chrétienne organise l’échange des vœux ; plusieurs de ses membres, des familles entières, y prennent ; chaque année ils choisissent une paroisse où ils se retrouvent. La Communauté Famille Chrétienne est une Association des Fidèles laïcs, initiée à Kinshasa et présente dans notre diocèse depuis quelques années, principalement à Boma et à Moanda. C’est un groupe assez dynamique et engagé en ce qui concerne la pastorale familiale. Après la messe, les diverses familles membres et les invités se sont retrouvés pour un souper familial, certains dans la salle paroissiale de Mama ya Luzingu et d’autres (plusieurs) dehors. [Voir diapositives].

31-01/01-02-2015 : Les consacrés du diocèse à Lovo. Comme on le sait, le 30 novembre 2014, 1er dimanche de l’Avent, le pape François a ouvert l’année dédiée à la vie consacrée, année qui se clôturera le 2 février 2016, fête de la Présentation de Jésus au Temple. Cette année se situe dans le cadre du 50ème anniversaire de la Constitution dogmatique Lumen gentium sur l’Église et du Décret Perfectae caritatis sur le renouveau de la vie religieuse. Dans notre pays, au niveau de l’Association des Supérieurs Majeurs [ASUMA] et de l’Union des Supérieures Majeures [USUMA] l’ouverture de l’année des consacrés a eu lieu le lundi 26 janvier à Kinshasa dans la cathédrale avec tous les Supérieurs et Supérieures majeurs. Toute la samaine du 26 janvier au 02 février est consacrée à l’Assemblée plénière de l’USUMA-ASUMA, au Centre Nganda, et le 02 février se clôture cette Assemblée par une messe solennelle à la cathédrale, en la fête de la Présentation de Jésus au Temple. Dans notre diocèse, les consacrés se sont retrouvés à Lovo ce samedi 31 janvier 2015, malgré le macth de foot-ball opposant la République du Congo à la RDC. C’était un sacrifice agréable aux yeux de Dieu puisqu’il a valu l’écrasante victoire de la RDC : quatre contre deux. Les activités des consacrés ont commencé a 18h15, en prénsence de Mgr l’Evêque, par les Vêpres, puis le repas, ensuite une conférence, en outre l’adoration et enfin le pèlerinage au sanctuaire Bienheureuse Anuarite avec récitation du rosaire lors de la procession et les bougies allumées. Il était tard dans la nuit lorsqu’est intervenu le repos. Le lendemain matin, à 08h15, début de la messe ; d’abord peu de fidèles de la paroisse, puis ils ont progressivement rempli l’église. Évidemment les consacrés étaient présents et nombreux, surtout les religieuses. Une messe bien animée par la chorale sélectionnée de la paroisse avec une pieuse et forte participation des consacrés. Mgr l’Évêque célébrait la messe avec la concélébration des deux pères passionistes de la paroisse ainsi du père Léon Mfundu, cicm ; le curé de la paroisse, le père Xavier étant absent. Avant la bénédiction finale, toute l’assemblée, en procession, s’est rendue au sanctuaire Anuarite en chantant. Sur place, Mgr l’Évêque, après une brève exhortation, a conduit la prière dédiée à Anuarite, puis a procédé à la vénération de la bienheureuse par l’aspersion d’eau bénite et l’encencement et enfin la bénédiction finale. Tous les consacrés se sont retrouvés à la cure pour un repas fraternel. Tout commence bien : « Là où il y a les religieux il y a la joie », dit le pape François aux consacrés. [Voir les diapositives..........(1)          ....................(2)].

30-01-2015 : Messe de la première station de l’année jubilaire de 125 ans de la cathédrale de Boma. Le cheminement de l’année jubilaire des 125 ans de la cathédrale de Boma prévoit un programme à multiples arcticulations : chaque mois, un aspect du thème principal, une catégorie de fidèles et le transfert du cierge jubilaire. A titre de rappel, le thème principal de l’année jubilaire est : Nsika mosi na Maria, betu tambula na nzila ya dinana ya Matsaya = Avec Maria, avançons sur le chemin de huit Béatitudes. Le programme prévoit que les huit mois qui conduisent à la célébration finale du Jubilé, le 9 août, Solennité de l’Assomption, soient marqués par un cheminement spirituel intense. Ce mois de janvier, le cierge jubilaire circule au quartier saint Pierre, de maison à maison; au cours de ce mois deux célébrations eucharistiques ont lieu: une pour l’installation du cierge jubilaire dans le quartier et l’autre pour prier en faveur d’une catégorie de fidèles. Ce mois a été consacré aux familles. La deuxième eucharistie est normalement célébrée par Mgr l’Évêque. Effectivement, ce vendredi 30 janvier 2015, après le chapelet à la crotte à 16h30, Mgr l’Évêque a célébré la messe à la cathédrale avec la concélébration de Mgr le Vicaire Général et de l’équipe sacerdotale de la cathédrale. Le message principal du mois est: «Kiese na babimpumbulu ya ntima, kitinu ya mazulu kele ya bawu»= « Heureux ceux qui ont un cœur de pauvre, le Royaume des Cieux est à eux», première béatitude chez saint Matthieu. Après la messe, un cocktail a été organisé dans une des familles du quartier saint Pierre, famille où se trouve présentément le cierge jubilaire. [Voir diapositives].

17/18-01-2015 : Visite pastorale de Mgr l’Évêque à Kidima saint Joseph. Il est 15h10, ce samedi 17 janvier 2015, lorsque Mgr l’évêque et sa suite arrivent à la paroisse de Kidima ; la pluie menace ; la cour est plutôt déserte ; seuls quelques fidèles et l’équipe sacerdotale assurent l’accueil. Ils sont tous surpris de voir l’évêque arriver à cette heureu-là ; son accueil est prévu pour 16h00 et c’est sur la route principale ; c’est de là que la marche à pieds devait s’effectuer jusqu’à l’église. Cette arrivée prématurée perturbe le programme. Par ailleurs, avec la menace de la pluie, même sans cette arrivée précoce, les choses auraient été dérrangées. Finalement Mgr l’évêque se contente d’attendre les fidèles à la cour de la paroisse et c’est de là qu’ils se rendent tous dans l’église pour la visite au saint sacrement. Directement après la visite au sacrement, Mgr l’évêque s’entretient avec les responsables de l’ONG qui gère le château d’eau implanté à la paroisse. La suite du programme de la journée se déroule comme d’habitude : rencontre de divers membres des conseils et des représentants des MACS, Chorales et jeunes. Mgr l’évêque rencontre aussi quelques prêtres de la parsoisse avant le souper qui a lieu chez les Sœurs Servantes des Pauvres. Le dimanche 18 janvier, la journée débute par les laudes dans la chapelle de la cmmunauté des sœurs et directement s’en suit le petit déjeuner toujours chez les sœurs. Après le petit déjeuner, Mgr l’évêque effectue, sous la houlette des abbés Corneille Tanda et Matthieu Kimbuendi, la visite de la porcherie et du poullailler ainsi que des autres activités de développement en cours à Kidima ; après cette visite, il fait l’évaluation de ces activités avec l’abbé Corneille. La messe commence à 09h50. Au curs de la messe est installé le curé de la paroisse, l’abbé Edmond Divioka. Sont présents le curé doyen de Lukula, le curé doyen de Kangu, le curé de Temvo ainsi qu’une représentation de Mvuangu. La messe est très bien animée par la chorale sélectionnée avec une très forte et massive participation des fidèles. Les Mamans catholiques et les jeunes sont nombreux et dynamiques. Rendons grâce à Dieu. [Voir diapositives]

16-01-2015 : Connsacrés du doyenné de Boma en échange des vœux 2015. C’est la période. Un peu partout on organise ce que l’on appelle « échange des vœux ». Chaque année, les religieux, religieuses, prêtres, diacres et séminaristes en stage du doyenné de Boma se retrouvent au début de l’année pour l’échange des vœux. Cette année ils ont choisi la date du 16 janvier. Généralement cela se passe autour de Mgr l’évêque et à la cathédrale à partir de 17h00. Le programme est classique : d’abord l’eucharistie célébrée par Mgr l’évêque, ensuite, dans la salle saint Antoine,  le discours bilan-perspectives du curé doyen ; puis un mot de Mgr l’évêque en réponse au discours du curé doyen,  en outre la remise des cadeaux aux amis visibles et invisibles [moment d'intenses émotions], et enfin le repas suivi de « quelques pas de danse » avant la bénédiction de Mgr l'évêque qui annonce la séparation pour le repos de la nuit. La RTDN souhaite à tous les consacrés et consacrées du doyenné de Boma une fructueuse année 2015. [Voir diapositives].

11-01-2015 : Notre Dame de l’Assomption en route vers la célébration de ses 125 ans. Ça y est, aujourd’hui, au cours d’une célébration faste, Mgr l’Évêque a lancé l’année jubilaire de 125 ans de la paroisse cathédrale Notre Dame de l’Assomption. Alors que l’Église universelle célébrait le Baptême du Seigneur, dans la cathédrale de Boma, il y avait plus que cela. Trois événements ont marqué cette célébration eucharistique : 1) l’ouverture de l’année jubilaire de la cathédrale, 125 ans ; 2) l’ouverture de l’année charismatique et l’envoi en mission des membres ; 3) l’installation du comité diocésain des mamans catholiques. Les trois événements ont drainé une foule immense de fidèles, l’église cathédrale devenant trop petite ; plusieurs ont dû participer à la messe étant dehors. Les trois cérémonies correspondant aux trois événements ont rendu encore plus solennelle l’eucharistie et très vivante l’ambiance. Les mamans catholiques sont venues d’un peu partout par délégation. C’était vraiment une grande joie de voir tout ce monde écoutant la parole de Dieu et prendre part au banquet eucharistique, car plusieurs ont communié. La chorale sélectionnée a épaté ; la participation a été massive et joyeuse. Le Renouveau dans l’Esprit a renforcé le caractère festif et l’ambiance d’allégresse. La RDTN, fidèle à sa mission, a diffusé l’événement en direct. La présence à la messe du Père Daniel Procureur du diocèse de Tournai, Belgique, professeur au grand séminaire de Mayidi, recteur du grand séminaire de Tournai et Vicaire épiscopal, a renforcé les liens de solidarité ecclésiale entre Boma et Tournai dans la mesure où des prêtres de Boma y ont travaillé (ex. Abbé Barnabé Tati Yuya) et y travaillent encore (Abbé Abélard Matoko). Après la messe, c’était une ambiance hautement familiale sur l’esplanade de la cathédrale. Dans la salle saint Antoine, au cours du Repas, le groupe instrumental GIRAC de Maman Françoise Masota a animé et agrémenté la salle. C’est là aussi que les membres du Renouveau et les Mamans catholiques ont adressé leurs mots à Mgr l’Évêque. Avant de quitter la salle, Mgr l’Évêque a fait le tour de la salle pour saluer, danser et faire des photos avec divers groupes et personnes qui le désiraient ardemment.  Ça y est : on est parti : Nsika mosi na Maria, betu tambula na nzila ya dinana ya Matsaya = Avec Maria, avançons sur le chemin de huit Béatitudes. Tel est le thème de l’année jubilaire. Les huit mois qui précèdent l’événement (9 août 2015, Assomption en RDC) seront vécus avec Marie, notre Mère, en soulignant chaque mois une béatitude et en pensant à une catégorie de fidèles au cours de chaque mois. Le cierge jubilaire, allumé aujourd’hui et remis par Mgr l’Évêque à la paroisse cathédrale, devra passer allumé dans toutes les CEV; il devra illuminer les fidèles et faire d'eux de “lumière du monde”. Mgr l’Évêque a martelé sur le fait que le Jubilé de 125 ans de la paroisse cathédrale, paroisse de l'Évêque, doit marquer la différence car il doit être la référence. Oui, Avec Maria, avançons sur le chemin de huit Béatitudes. [Voir diapositives..........(a)         ...............(b)].

10-01-2015 : Papa Alphonse VELA MABIALA conduit à sa dernière demeure terrestre. Comme annoncé précédemment, papa Alphonse Vela Mabiala, papa de l’abbé Jules Vuvu, préfet de l’Institut Loangu Bendo sainte Élisabeth, est décédé ce jeudi 1er décembre 2015. Papa Alphonse a été longtemps dans l’enseignement, à l’imprimerie diocésaine et a terminé sa carrière professionnelle comme chef du personnel à l’économat diocésain. Retraité depuis 2010, il nous a quittés à 79 ans. Mise à la morgue de Boma le jour même de la mort, la dépouille mortelle est sortie le vendredi 09 décembre. Sitôt retirée de la morgue, la dépouille a été placée dans l’église paroissiale saint Charles Lwanga de Boma Kabondo pour une prière présidée par Mgr l’Évêque, puis acheminée au lieu de la veillée mortuaire (matanga), à la cour de l’école primaire de Boma II, proche de la maison familiale. L’eucharistie des funérailles a eu lieu en l’église Sacré-Cœur Boma II ce samedi 10-12-2015 à 11h30. La chorale Kiezila, d’abord saint Grégoire, a animé la messe. Pour mémoire, papa Alphonse est parmi les fondateurs de la chorale saint Grégoire qui, avant Vatican II, était quasiment latine ; par la suite, c’est elle qui est devenue chorale Kiezila. C’est ainsi qu’à la messe il y a eu quelques chants en latin. Une foule nombreuse y a pris part et une trentaine de prêtres ont concélébré autour de Mgr l’Évêque, pendant que Mgr le Vicaire Général et d’autres prêtres, notamment les abbés Vital Ngimbi et Antoine Bueya représentaient le diocèse de Boma, à Kinshasa, aux funérailles de la maman de Mgr Nlandu Daniel, Évêque de Matadi. [Voir diapositives].

04-01-2015 : Les SSMB à Lovo Bse Anuarite. Ce dimanche 04 janvier 2015, c'est l’épiphanie, en RDC, Solennité de la manifestation du Seigneur. A la paroisse Bienheureuse Anuarite de Lovo-Manterne c’est la grande « fiesta ». C’est ce jour en effet que la Mère Générale, Soeur Colette Malonda, et son Conseil ont choisi d’installer la nouvelle communauté des Sœurs Servantes de Marie de Boma à Lovo. Il est 10h30 quand la messe commence ; elle est célébrée par l’Abbé José-Claude MBIMBI MBAMBA, Recteur du Grand Séminaire Abbé Ngidi de Boma, Vicaire Épiscopal chargé de l’Apostolat des Laïcs et Délégué épiscopal à cette célébration. A ses côtés concélèbrent les prêtres de la paroisse et l’Abbé Séraphin Nzungu, Aumônier diocésain des SSMB. Pour mémoire la paroisse est administrée par les pères passionistes : le Père Xavier Mvumbi Makundi, curé, le père Serge Vimbu Phuati, vicaire et le père Faustin Maphasi Mbenza, préfet de l’ITA, vicaire. Bien sûr, comme il fallait s’y attendre, une immense foule des SSMB sont présentes, représentant pratiquement toutes les communautés de la ville, voire même de quelques unes du Mayombe. Les fidèles de la paroisse et d’autres amis sont au rendez-vous. La messe est animée par une chorale du lieu. La célébration est festive, joyeuse et très pieuse. La journée est clémente, bien ensoleillée.  Au début de la messe le curé lit la lettre épiscopale accréditant cette nouvelle communauté ; à la fin de la messe, la Mère générale présente à l’assemblée les membres de la nouvelle communauté ainsi que toutes les autres sœurs servantes de Marie de Boma présentes selon leurs communautés. A la sortie, devant l’église, diverses photos sont prises : les membres de la nouvelle communauté avec les prêtres, les servants de messe, les majorettes, les lecteurs et les protocoles ; avec les autres sœurs resprésentées ; avec les choristes ; avec les membres des conseils paroissiaux. Une fois la prise des photos terminée, la grande procession vers la nouvelle communauté démarre; sur place : d’abord la bénédiction et la coupure du ruban ; la communauté porte le nom de « ÉPIPHANIE » ; ensuite la réception, qui clôture officiellement l’événement. Aux sœurs de la Communauté de l’Épiphanie la RTDN souhaite longue vie et une nouvelle année pleine de joie, de paix, de prospérité et de bonheur. [Voir diapositives..........(a)          ...............(b)].

25-12-2014 : Papa Stanislas Ngoma Phanzu appelé auprès du Seigneur. Comme annoncé dans les informations urgentes et de dernière minute, Papa Stanislas Ngoma Phanzu, dit « Mafuzi », nous a quittés alors que nous étions entrain de fêter la naissance du Seigneur. C’était à l’hôpital Général de Référence de Boma, où il avait été admis depuis quelque temps. A titre de rappel, Papa « Mafuzi », longtemps dans l’enseignement catholique comme préfet et membre de la Coordination, avait été victime d’un AVC, qui l’a contraint à se retirer du métier qu’il avait aimé et assumé avec compétence. Rappelons-le : le défunt est papa du Père Richard Mbizi Phanzu, cicm, en mission au Brésil puis actuellement en formation aux Philippines et grand frère du P. Sébastien Khonde Ngoma, cicm, encien missionnaire en République Dominicaine et actuellement en mission à Kinshasa.  Placée à la morgue, la dépouille morte est sortie ce vendredi 02 janvier ; après une brève prière dans l’église paroissiale saint Charles Lwanga de Kabondo, prière présidée par Mgr l’Évêque, le corps a été acheminé au lieu de « Matanga », à Sinaï, salle des Protestants. Le lendemain, 03-01-2015, à 11h30, a lieu la messe des funérailles en l’église paroissiale de Bon Pasteur, Boma Km8, célébrée par Mgr l’Évêque avec une forte concélébration et participation des fidèles laïcs, religieux et religieuses. Les membres du « Nkangu Vuvu », auquel apprtient la veuve du défunt, ont été massivement présents à ces obsèques. Que son âme repose en  paix. [Voir diapositives]

01-01-2015 : L’évêché avec la Communauté Mgr Nsumbu. Comme l’année dernière, en ce jeudi 1er janvier 2015, Journée de la Bonne Année, Mgr l’Évêque, le Vicaire Général ainsi que l’Abbé Chancelier ont célébré l’eucharistique avec la communauté Mgr Nsumbu. La messe était prévue pour 11h00 ; elle a commencé effectivement à 11h10. Arrivés sur le lieu à 10h50, Mgr l’Evêque et sa suite ont été accueillis par quelques habitants de la communauté. Après un moment de relaxe et une brève causerie au parloir central, est venue l’heure de la messe. Tous les membres de la communauté [les Abbés Alphonse Phanzu, Pierre Maduka, Antoine Ndilu, César Khonde, Romain Lula, Frédéric Nsaku (Recteur), Albert Kibinda, Omer Mananga] étaient présents sauf l’abbé Willy Tsasa en déplacement pour Kinshasa. Outre les habitants de l’évêché, il y avait aussi l’Abbé Prosper Ngulu, Économe diocésain, et quelques visiteurs externes : laïcs et religieux. Après la messe, Mgr l’Evêque a fait un tour de visite de la construction du mur autour du Centre ; les travaaux piétinent un peu. Après cette visite c’était l’appéritif avant de se mettre à table. C’est par cette rencontre de table que s’est clôturée cette visite. Au retour, Mgr l'Évêque et sa suite se sont arrêtés à la Polyclinique Diocésaine de Secours (MABAKU) pour voir les malades, notamment les abbés David Ndelo Mbambi et Roger Kifu Ngoma qui s'y trouvaient. [Voir les diapositives].

21-12-2014 : Le Vicaire Général au Grand séminaire Abbé Ngidi. Pour préparer les étudiants du MIEC qu’anime l’Abbé aumônerie diocésain des étudiants catholiques à mieux accueillir le Messie, Mgr le Vicaire Général leur a prêché une récollection au Grand séminaire Abbé Ngidi sous le thème : « Le Seigneur vient. Que devons-nous faire ? ». Ils étaient plus de 100 étudiants venus de l’Université et Instituts supérieurs de Boma ainsi que de Lemba. Après les instructions et la méditation dans la matinée, l’après-midi commençait par la célébration eucharistique. Puis la visite du Séminaire et la rencontre sportive entre les étudiants et les séminaristes qui ont remporté le match (1 à 3). La journée s’est clôturée par un bon repas au cours duquel on a salué les nouveaux membres du MIEC et dit au revoir aux finalistes de la Fac de médecine qui vont partir en année de stage à Kinshasa (voir diapositive). 24-12-2014 : Le Vicaire Général à St Jacques Nsiamfumu. Pour la Noël, Mgr le Vicaire Général s’est rendu à la ville côtière de Muanda. Il a célébré la messe de la nuit de la nativité à la quasi-paroisse Saint Jacques de Nsiamfumu. Avant la messe, il a visite le site qui se métamorphose petit à petit. L’opération Briques et claustras pour les travaux de la nouvelle église avance bien. Après l’entretien avec les prêtres, il a soupé avec quelques membres du CPP. Animée par une chorale de mamans, la messe a débuté à 21h et est finie à 23h30. Il en a profité pour encourager les fidèles dans leurs efforts de finaliser les travaux de la nouvelle chapelle et de construire un presbytère  (voir diapositives). 25/26-12-2014 : Le Vicaire Général à Ste Trinité Muanda Cité. Tôt le matin du 25 décembre, à 6h45, débutait la messe de Noël à la paroisse Ste Trinité de Muanda Cité, dans une église archicomble. Finie la messe, Mgr le VG est allé rendre visite aux parents des prêtres originaires de la cité de Muanda avant le dîner pris autour de 14h. Il est rentré se reposer au centre spirituel de la ville avant de se retrouver avec quelques amis en famille. Le vendredi 26 décembre, la journée a été consacrée aux audiences et réunions, aussi bien avec les prêtres et responsables laïcs de la paroisse qu’avec les chefs catéchistes, les CPP et CPAE. Le souper, dans la grande nouvelle salle polyvalente est intervenu à 20h30 avec tous les agents pastoraux de la paroisse (voir diapositives). 28-12-2014 : Le Vicaire Général à Ste Famille Pika Pende. La fête de la sainte famille a été choisie pour installer le nouveau curé de la paroisse Sainte Famille de Pika Pende, l’Abbé Roger Kumbu Situ récemment revenu de la mission fidei donum à St Etienne en France. La paroisse était en grande liesse d’accueillir leur nouveau pasteur. À la même occasion, 6 couples ont fêté leur jubilé d’argent de mariage religieux. La Communauté Famille chrétienne a profité de l’opportunité offerte pour lancer officiellement l’appel aux familles de cette paroisse étant donné que les objectifs de ce mouvement d’action catholique correspondent bien au nom donné à la paroisse qui totalisera dix ans d’existence l’année prochaine. Tous les invités ont admiré les travaux de la nouvelle église paroissiale dans laquelle a eu lieu la célébration eucharistique. On a également remarqué la présence d’une forte délégation de la paroisse de Vaku, jumelée à celle de Pika pende, sous la conduite de leur Curé, l’A. Raph Kimbambala (voir diapositives). Dans l’après-midi du dimanche 28 décembre, à partir de 16h, Mgr le VG a rejoint la centaine de familles membres de la communauté chrétienne au cercle de la Socir. Pères, mères et enfants de ce association des fidèles se sont retrouvés pour fêter ensemble. Jeux, saynètes, poèmes, repas, danse étaient au rendez-vous. Mgr le VG, prenant la parole, a encouragé l’initiative et rappelé le vœu de Mgr l’Évêque de voir ce mouvement s’impliquer davantage dans l’œuvre de l’évangélisation en profondeur de nos familles, surtout en ces années où le thème pastoral est justement la famille. Il a exprimé le souhait de voir les familles de la communauté famille chrétienne être avant-gardistes dans la lutte contre les antivaleurs qui gangrènent nos familles aujourd’hui au Congo et la société, suivant l’exemple de la sainte famille de Nazareth. Après le cercle Socir, Mgr le VG s’est rendu au GSCOM où il a passé la soirée pour le souper avec le corps enseignant résident au camp (voir diapositives).

27/28-12-2014 : Visite pastorale à Kangu sainte Marie. Le calendrier épiscopal indique que Mgr l’évêque devait se rendre ce weekend du 27 au 28 décembre à Kangu pour une visite pastorale. Effectivement il s’y est rendu. Accueillis bien avant Nsioni par la communauté sacerdotale de la paroisse de Kangu et des sœurs, accompagnées de la Mère Générale de passage, Mgr l’Evêque et sa suite sont arrivés à la paroisse à 12h15, en escorte bien organisée. Premier geste à l'arrivée : visite au saint sacrement. Kangu se transforme tout doucement : l’électricité (SNEL) déjà installée et est fonctionnelle ; à la cour du presbytère et devant l’église on trouve des parterres ; devant le vieux bâtiment en étage : tables et chaises installées pour le repas. L’ambiance est nettement festive ; tout respire de la joie et de l’air frais. Les activités de l’après-midi débutent à 17h00 avec les rencontres avec divers groupes dans « Nzo Bingimbula ». Mgr a largement parlé de la nouvelle vision qu’il entend voir imprimer à la paroisse de Kangu réduite en territoire et en population. [Voir diapositives de la première journée]. Pour ne pas trahir cette vision, nous renvoyons au décret de nomination de l’abbé EmmanuelPhaka Nlenzo, décret qui indique entre autres ce que Mgr l’Evêque attend du nouveau curé doyen, décret lu devant les fidèles par l’abbé Chancelier [Lire le décret]. Après la rencontre avec les divers groupes, Mgr l’Evêque se retrouve avec l’équipe sacerdotale de la paroisse. Cette rencontre terminée, vient l’heure du souper suivi du concert religieux, activité par laquelle se clôture cette journée du samedi 27 décembre 2014. Le dimanche 28 décembre : tôt le matin, les membres du Groupe de l’Espérance (Nkangu Vuvu) récitent le chapelet à la grotte [Voir diapositives] ; disons en passant que ce Mouvement d’Action Apostolique est de la dévotion mariale, en particulier liée à la sainte famille ; et donc ce dimanche 28 décembre 2014, fête de la sainte famille, est un grand jour pour eux. Avant de commencer la messe, Mgr l’Evêque reçoit les traditionnels honneurs de la fanfare diocéasaine arrivée la veille dans la soirée. Une trentaine de prêtres concélèbrent ; l’église est pleine, et plusieurs personnes sont obligées de se tenir dehors. La chorale sélectionnée fait correctement son travail ; la journée est clémente : sans pluie ni chaleur. Au cours de la messe plusieurs cérémonies se déroulent avec faste : installation du curé doyen, Abbé Emmanuel Phaka Nlenzo, promesse des membres du groupe de l’espérance, ouverture des Jubilés 2015 et enfin remise à Mgr l’Evêque de la collecte des fonds reccueillie par les chorales et MACS des paroisses des doyennés de Kangu, Lukula, Mbata-Mbenge et Tseke-Mbanza. Les divers Jubilaires de l’année 2015 déjà connus peuvent être trouvés ci-desous [Lire la liste déjà enregistrée]. Les cérémonies d’installation du curé doyen et celle de l’ouverture des Jubilés 2015 se déroulent comme d’habitude. Après la messe le nouveau curé doyen, en guise d’accueil, est transporté en « Kiphoyi » depuis la sacristie de la paroisse jusque dans son bureau après avoir fait quelques mouvements de danses à la cour de la paroisse comme on peut le remarquer sur la photo contre ; une scène assez originale. Le repas, dans divers lieux, notamment à « Nzo Bingimbula », clôture officiellement les festivités ; C’est au cours du repas que les cadeaux ont été offerts au nouveau curé doyen. [Voir diapositives]. [Voir une autre série de diapositives] La RTDN, comme de coutume, a diffusé en direct les événements à la Radio.

25-12-2014 : Mbotama fête son Jubilé d’argent. Le 9 mars 2014, le 1er dimanche de carême, était lancée, lors d’une célébration eucharistique présidée par Mge l’Evêque au camp Shinka, l’année jubilaire de la paroisse Mbotama, aumônerie militaire de Boma. Il avait alors été décidé de célébrer la clôture de cette année le 25 décembre 2014 en la fête patronale de cette paroisse [Mbotama]. En ce 25 décembre la messe, qui a commencé à 09h50, a eu lieu à la cour de l’école primaire officielle du camp Mujiba. 41 couples militaires et policiers se sont mariés religieusement et deux couples ont célébré leur jubilé d’argent de mariage religieux. Ce qui a solennisé davantage la messe. Ces mariés religieusement font partie des ceux qui, suite à l’action menée depuis quelque temps par Maman Olive, la première Dame, se sont mariés massivement civilement à Boma il y a un mois en la présence de la première Dame elle-même. Cette action, commencée à Kinshasa, se poursuit en provinces ; il y a quelques mois c’était à Moanda ; et avant Boma c’était à Matadi. L’organisation de ces mariages religieux n’était pas si facile que ça vu le temps imparti et aussi compte tenu de l’absence de l’abbé Déo Gratias Stéphane Mbambi Phola, Aumônier, actuellement en formation à Kananga ; son adjoint, abbé Crispin Basuesumuka, a connu des heures d’insomnie. Grâce à Dieu, tout s’est bien passé. Outre la cérémonie de mariage, la messe a connu aussi la cérémonie de la clôture de l’année jubilaire comme on le fait partout dans le diocèse depuis quelque temps. Il y avait de l’ambiance et de la chaleur non seulement du soleil mais aussi humaine : des cris de joie et des applaudissements. La messe a été diffusée en direct à la Radio. Le repas, après la messe, avec tous les mariés et quelques invités a eu lieu dans la salle des réunions de l’évêché. A la paroisse de Mbotama la RTDN souhaite une longue vie. [Voir diapositives].

24-12-2014 : Messe de la veillée de Noël à la Cathédrale N.D. de l’Assomption. Comme d’habitude, Mgr Mbuka Cyprien a présidé lui-même à la Cathédrale la veillée de Noël. Cette année la messe a commencé à 20h15, animée par la chorale sélectionnée. A la concélébration étaient tous les prêtres formateurs du Séminaire Abbé Ngidi, qui sont venus avec leurs étudiaants, ainsi que les prêtres de l’économat et bien sûr ceux de la cure de la Cathédrale. La RTDN a déployé son matériel : dispositif pour la TV-Radio en direct et des écrans géants pour ceux qui étaient dehors. La messe a été très participative. Le panier de l’évêque n’a pas manqué. [Voir diapositives] C’était minuit lorsque les convives quittaient la salle saint Antoine où il y a eu la traditionnelle réception après la messe. [Voir diapositives]

11 octobre au 07 décembre 2014 : MGR LE VICAIRE GENERAL. Rétrospective.
11-10-2014 : Ouverture de l’année scolaire à Mbata Kiela.
Sur la colline sacrée de Mbata Kiela tombait pour la première fois de cette nouvelle saison une fine pluie quand Mgr Mavungu arrivait, ce samedi 11 octobre, au parloir du presbytère saluer les petits séminaristes, 230 cette année, venus le saluer par le chant de bienvenu et un discours de leur Président, comme le veut la tradition de la maison. Puis, le déjeuner. À 9h45 commençait la sainte eucharistie à la fin de laquelle les nouveaux professeurs ont eu à professer leur foi. Le mot d’ordre de cette année scolaire étant « être vrai, pour la gloire de Dieu », l’homélie de Mgr le VG avait pour titre « Des jeunes, mis à part, pour la gloire de Dieu, appelés à être vrais, parce que croyants ». Après la messe, Mgr le VG a visité le site du Petit séminaire pour admirer les réalisations en cours et voir les coins qui demandent encore une attention particulière suite au vieillissement des bâtiments. La séance académique s’est tenue dans la salle d’études : saynètes et poèmes des élèves, en français, anglais et latin ; discours du Président des séminaristes, discours du Recteur et ouverture officielle de l’année par Mgr le VG. Avant de lire cette formule d’ouverture, ce dernier a laissé aux séminaristes le loisir de lui poser quelques questions auxquelles il a répondu volontiers. A suivi le repas après lequel Mgr a reçu en audience privé le Recteur et quelques professeurs qui le désiraient [voir diapositives]. Il est parti de la colline sacrée à 16h30 pour Mbata Nlundu. 11/12-10-2014 : Présentation de l’Administrateur paroissial de Mbata Nlundu. Le samedi 11 octobre, après Mbata Kiela, Mgr Mavungu JB a repris la route pour se rendre à Mbata Nlundu Mater Dei. Il y est arrivé à la tombée de la nuit accueilli par une foule de jeunes et catéchistes en liesse. À 19h, il a rencontré les chefs catéchistes et les membres des CPP et CPAE. Après le souper, Mgr le VG a eu le temps, de 21h à minuit, de savourer les belles mélodies exécutées par une quinzaine de chorales des sous-postes. À pieds, à vélo, à moto et même en camion, les choristes sont venus très nombreux honorer leur nouveau Pasteur, l’Administrateur Pierre Ngimbi qui a eu à accueillir également, pour la circonstance, son ancien Curé de Mbanga ainsi que l’Abbé Theto et le Curé Doyen de Mbata Mbenge. Le dimanche 12, la messe, animée par la chorale sélectionnée d’un des sous-postes de la paroisse, a été célébrée de 9h30 à 13h00. Après le dîner, Mgr le VG a accordé des audiences en privé et/ou en groupes à quelques personnes et aux prêtres. Il était 17h30 quand il descendait de la colline de Mbata Nlundu pour Boma où il est arrivé à 21h30, la route entre Mbata Nlundu et Lukula étant dans un état assez déplorable [Voir diapositives]. 16/17-10-2014 : Funérailles de Papa « Musungi » Joachim Nzunzi à Muanda. C’est jeudi 16 octobre à 15h que sortait de la morgue de l’HGR de Muanda le corps de Mr Joachim Nzuzi Ngoma, chef catéchiste à la paroisse Ste trinité de Muanda depuis 1980 et père de la rde Sœur Nicole Nzuzi, SSP. Après une prière dite par Mgr le Vicaire Général, le cortège funèbre s’est rendu à la cour de la maison familiale, lieu désigné pour la veillée en raison de sa renommée « mariano de Muanda » à cause du bon accueil, devenu légendaire, que papa Joachim offrait à quiconque était dans le besoin. Homme de culture et très pieux, Papa Joachim a été pleuré par la grande foule de ses collègues chefs catéchistes dont il était le grand conseiller ainsi que par ses fidèles chrétiens qui l’ont connu trois décennies entières comme Président de leurs assemblées de culte, comme catéchète et ministre extraordinaire de l’eucharistie. C’est vendredi 17 octobre qu’il a été enterré au cimetière de Muanda après la messe célébrée dans l’église paroissiale sous la présidence de Mgr le VG entouré de plusieurs prêtres [Voir diapositives]. 18-10-2014 : Ouverture de l’année académique au Séminaire Propédeutique de Kangu. Le samedi 18 octobre, dès 6h30, Mgr a pris la route de Kangu. Sur son chemin, Il s’est incliné quelques minutes devant les dépouilles mortelles de Feu le Bourgmestre de Kabondo et son épouse dans la salle polyvalente CEAC au quartier Sinai, puis devant la dépouille mortelle de Feu le Conseiller Sébatsien Mombo à son domicile à Nsioni. C’est à 8h30 qu’il foulait le sol du Séminaire Propédeutique, accueilli par les Abbés Formateurs et les séminaristes. Après le déjeuner a eu lieu la cérémonie de bénédiction de la nouvelle grotte puis le cortège s’est dirigé à la cour pour la célébration eucharistique. Mgr le VG a invité les séminaristes à entrer à l’école de saint Luc, fêté ce jour, pour devenir de vrais amis du Christ et des annonciateurs de son évangile comme l’indique le mot d’ordre de l’année : « l’amour du Christ nous presse. Mieux aimer le Christ et mieux l’annoncer ». Après la messe, la séance académique a connu 3 moments forts, les discours du Président des étudiants, le discours du recteu