Messe du 17 novembre 2002

Ouverture de l’année pastorale 2002-2003

Pr 31, 10-13.19-20.30-31

1 Th 5, 1-6

Mt 25, 14-30

Chers frères et sœurs, Bonjour !

En ce jour où nous ouvrons et lançons l’année pastorale 2002-2003, la parole de Dieu nous rappelle que nous sommes presque à la fin de l’année liturgique, qui, effectivement, aura lieu dimanche prochain. C’est pourquoi cette parole évoque le Retour du Seigneur, Evénement vers lequel tend toute l’histoire du salut. Le message principal est : soyons vigilants. Dans la première lecture, tirée du livre des Proverbes, on nous parle du bon arbre qui est reconnu par ses fruits, de la femme appréciée non pas par sa beauté, mais par son travail, sa fidélité à son mari, sa générosité aux malheureux et son attachement au Seigneur. L’Evangile selon saint Matthieu rapporte la parabole des talents : chacun de nous a reçu des talents du Seigneur. C’est un devoir de les fructifier par son engagement, car on aura à rendre compte au Seigneur. Celui qui est paresseux et oisif prépare sa perte, sa ruine, son échec. C’est ainsi que dans la seconde lecture Saint Paul nous invite à ne pas nous endormir, mais à être vigilants, car nul ne peut connaître le jour ou l’heure de la venue du Seigneur. En bref, ce que Dieu nous demande aujourd’hui c’est la fidélité à sa grâce dans l’accomplissement des tâches quotidiennes ; chacun doit se comporter là où il est, en « bons et fidèle serviteur ».

Eclairés par ce message de la parole de Dieu, nous pouvons nous poser ces questions-ci : comment avons-nous vécu l’année pastorale qui s’achève et comment comptons-nous vivre celle qui s’ouvre aujourd’hui ?

L’année pastorale qui s’achève avait comme thème : Makuku matatu ma telimina nzungu, avec comme volonté de mettre en œuvre les valeurs de solidarité, concertation, coresponsabilité et sens du bien commun. Dans l’évaluation qui en a été faite, nous avons reconnu quelques expériences encourageantes. Cependant, il faut le reconnaître, sur plusieurs points le résultat était plutôt faible. C’est ainsi que nous avons décidé de garder le même thème pour cette année pastorale, à savoir : Makuku Matatu matelimina nzungu. Nous mettrons l’accent sur l’identité de chaque dikuku et insisterons sur le sens du Bien Commun. Le contenu de ce thème doit être précisé et approfondi auprès des trois composants ( fidèles laïcs, consacrés et clercs ) pour une meilleure compréhension et un plus grand engagement individuel et collectif.

«  L’affaire-Eglise, c’est toi et moi, c’est toute la famille de Dieu à Boma et pour sa vie et pour son développement ». C’est cela que nous voulons expérimenter au cours de cette année pastorale. Pour y arriver, il nous faut une profonde prise de conscience de l’importance et du caractère vital de l’Eglise pour chacun de nous et être conscient de sa place et de ses responsabilités dans cette Eglise. Depuis les origines lointaines de l’Eglise, en passant par Jésus-Christ lui-même, son Fondement, et jusqu’à nos jours une multitude d’hommes et de femmes ont donné leur vie pour la cause de l’Eglise. Ce qui montre à suffisance que l’Eglise est une réalité vitale. Chrétiens, nous portons le nom du Christ et donc appartenons à cette Eglise, comme notre famille ; nous sommes frères et sœurs d’un même Père, Dieu. Appartenant à la même famille, nous sommes appelés à porter en nous le sens du bien commun, à vivre solidaires les uns des autres, à être coresponsables et à promouvoir la concertation.

Pour vivre ce thème pastoral nous mettrons en oeuvre une stratégie de proximité et de participation de tous. Chaque entité locale ( paroisse, CEVB, Sous-Poste, Village, MAC, communautés sacerdotales ou religieuses, etc. ) fera sa propre programmation en définissant son calendrier d’activités concrètes, précises, réalistes et selon un ordre de priorité ; cette programmation se fera dans une pastorale d’ensemble soucieuse de promouvoir la cohésion entre les différentes entités au sein de la paroisse ; elle devra également clarifier le rôle d’un chacun : qui fait quoi ? avec qui ? comment ? où ? quand ? Elle progressera selon une pédagogie initiatrice, basée sur la mobilisation, la conscientisation, la sensibilisation grâce à l’information et à la formation à partir des situations et expériences concrètes, terre à terre. Le prêtre doit se faire disponible pour cette animation, non seulement par la parole mais surtout par le témoignage et l’exemple de vie et d’engagement concrets. L’Equipe Permanente du Centre Pastoral et l’Equipe Diocésaine de Coordination Pastorale s’emploieront activement pour animer tous les trois Makuku et en particulier les prêtres pour qu’ils répondent à ce qu’on attend d’eux.

Batata, Bama… Yenge…Zola…Zola…Kiese…Salamu. Mbembo Nzambi yawu yi kutuvana diela ayi bunzumbi bu sudikila tsundu mambu ma luzingu luetu. Mbembo Muene yidi banga muinda wunkienzusa baboso badi mu nzo. Diambu di ngudi di Mbembo lumbu kiaki buna : tubanu batiemuna, bila tu kadi zaba lumbu ayi thangu Mamuene kela kuizila. Nyoso kamutu kabutisa makama mo Nzambi kamvana, …meni ayi ma…ma sika.

Tumemanisanu mvu mu kisalu kitedi ndiatusulu Dibundu dietu ayi dilongi di Makuku ma tatu matelimina nzungu. Enati tala mu zingonde bene tu mesadilanu ayi dilongi bene buna mbi tummona ? : nunga voti bela mvita ? Bukiedika, phapa kisalu tu sidianu va kimosi, phapa mambu tu vengianu, mankaka mambote vayi mankaka ma...mambimbi. Mumambu mawombo tubeki bukambila ti : yibedi banga makinu tukinini, vayi makinu bene mesa-bomba ko. Yibedi banga mbingu, vayi mbingu bene yisa bomba ko. Kadi bulu kinnene tusi-vonda. Zio zithumbi ayi zikhaka tubeki. Yawu ko mbisi yibe vingilanga bakieto ayi babakala ba Dibundu. Diawu tunkambila ti : muingi mbote tubue-bonga dilongi dio diawu ditedi Makuku ma tatu ma telimina nzungu. Vayi tubonganu di zina di lelo. Lelo tu sianu ngolo ayi lufiamu muingi dilongi bene dikota mu mintima mietu, mu mafola metu, mu zi familles, mu makanda, mu mala, mu zi sous-postes, mu bimvuka, mu zi paroisses ayi mu diocèse yetu. Lelo tutidi Vuata nsamu Dibundu ayi kuwubelanga dibamu, meni ayi ma...ma sika.

Batata, bamama, bakhomba ziama, a buabu masila buetueka...nsila ? Muingi woso kuandi ka nsamu ubaka bubombila, buna vuatu ufuete teka... vuatu. Muingi mutu kabaka buvuatila nsamu, buna mambu muadi mangudi kafuete dukisa : Dithete : Kasudika thete vala ku nsamu bene, bila bakulu bawu bakamba ti " Muamba ufuila phesi buna u…koba ". Kabika bongila nsamu bene va kingiela, bila nyandi ubongila va kingiela, kedi sudika ko vala ku nsamu bene. Dimmuadi : Mutu bene katomba ve katelimini mu nsamu bene. Bila ti kakadi bakula nyandi na mu nsamu bene, kedi wuvuata ko khama bue. Bakulu bakaba : « Lembe ka kilembe mama, kiawu ndieka-mvila mbasu ? ».

Mu nzingulu bakulu vadi minsamu ka mutu kedi lasakana ko : mambu ma dikanda, mambu ma dikuela, mambu ma buta, mambu ma kidise, mambu makitekolo. Nge mana mazimbakana babotudi mu ntanda batu bakiedika. Weka vungisi, weka yeyila. Bakulu bakamba ti : « Lu muana wedi lufuila ko, lu nkasi wedi lufuila ko, lu kanda wedi lufuila ko, a lufua mbi wela fuile ? » Zabanga ku kiyekula mu diambu di mvila, voti di dikanda, voti Di Dibundu.

Dilongi dietu di Makuku ma tatu dimbakila tsundu mu Dibundu di Eklezia. Dibundu bene luvalu lunnene didi, bila mu yandi veka Mamuene Nzambi muidi tho’andi. Dibundu di Eklezia wisi ko ti nsamu sevila voti sekinina, vayi nsamu nnene, nguandi ka nsamu, nsamu ulutidi vala vadi minsamu mioso. Nsamu ume-fuila batu bawombo ayi batu buna bakidi ufuila te vana vela sukila nza. Batu boso bobo buna bamana bakula tola ku nsamu bene wowo, batumbulu kuwuvuata muna vuata, ayi bila bame-bakula ti nsamu bene weka wawu, nsamu basi kanda. Bazebe epi ti nya Pfumu Makanda utona nsamu bene, ubasobula ayi ubatuma, kasi vungisi ko.

Batata, bamama, bakhomba ziama, tutebukanu moyo ti banza tuidi basi Kongo, vayi’epi tuidi bakristu. Tuidi basi dikanda di bana ba Nzambi mu Yezu Kristu mo tume-bongulu khulu. Bakulu bakamba : « Bakubonga khulu, buna weka muisi dikanda ». Mu Yezu Kristu, nyo tume-bongolo khulu muawu tuekila basi dikanda dimosi di Nzambi. Muawu tuekila bakhomba yi bakhomba. Mu ziphiangu zietu zi batismu, zi sakramento lukindusu, mu dikuela, mu kinganga, mu ki mufelele vo ki masela, muawu tume-bakinina, muawu tume-kangimina dio le... mu dikanda di Nzambi. Tona mu thangu yina kusiedi ko nsamu Nzambi unkambu bue tutala betu.

Tuzebianu bue bundiatilanga buala butungu. Thidi ku lukamba mua nsamu. Ku buala bu mosi, zimbukila ngo totukidi kuna nsitu. Baboso beka mu tsisi yi tsisi. Ndemba va buala bene yi meni ( sens du bien commun ). Pfumu buala telimini lukofi : a bakulutu bamvila, yizanu tufubanu mayindu, phanianu diela, tuwakasananu muzaba buetuekansila ( concertation ). Buna bamana kutangana, bakembe tata Pfumu buala ti : ngo bene kavondo bila betu kambu kumvonda, buna mene vonda buala buetu. Mutu yandi fua buna ndambi kudi bakulu ayi kudi Nzambi ( coresponsabilité ). Pfumu ubayuvudi : a bue tueka nsilanu mukumvonda ? : baboso bakembe ti : tumana kunzungalanu, bila koko ku mosi kuedi vola tsombi ko ; koko ku mosi kuedi sasa nzau ko. Babuedidi’epi ti : kuna zungadala bene, muna mutu ka mutu kazaba kisalu kiandi : ntombisi kasia kiandi, nyo widi buta kazaba songa, nyo widi mmbasa, kazaba bue busadila wawu, nyo widi dikuwa ka ludika diawu : bila enati kuendila mu tsiatikini buna matuvondasana. Buna ba sia mamoso momo, bavondidi ngo bene ayi ndembama yiza bue ba va buala.

Batata, bamama, bakhomba ziama, a bue leka lueka-nleka ? ...A bue sianu ti yoyo...yoyo. Mu mangumba metu, bimvuka, zi sous-postes, zi paroisse, zi famille, mu diocèse, zingo zidi momo. Zi ngo bene buna mbiandi ? Buna kambu ku Nzo-Nzambi, kambu ku nzo-nkanda, nzo-mbuku voti minkinza mi phila phila. Dede nsamu tumewanu : betu batuami bantuala : banganga zi Nzambi, ba Pfumu zi minlongi, ba Minlongi, tuzabanganu kutikisanu batuami bamvila, tuzabanganu kuenda ku khoto ayi fubikisa mabanza : dede bukamba bakulu : nlangu uduma buna ma...matadi, buala bu nieva buna batu, bobuawepi Dibundu di Nzambi didiata kuntuala buna ba...bakristu, kaba sobo kaba vingu. Muna nkristu ka nkristu kavuata minkinza mi Dibundu muingi va kimosi bakristu boso babaka bukumidedikisa ; nkristu ka nkristu ka butisa makaba mo Nzambi kamvana muingi Dibundu dienda kuntuala. Ngo, mu matona beta kunzabila, ..............Khaka mu makhua. Betu ba kristu mu nzola, tsalisini, buadikisi, khinzasana ayi ndedokosolo mi nsamu. Tuzabanga kuenda ku khoto mu kuefubikisa mabanza. Tubikanga sia diana ku nzo phala. Kiaku kiaku veka, vayi kingana buna ki...ngana. Enati tidi kuenda nzila ndaku buna sia diela mu ...khutu.

Mu mvu wawu tu tidi ti mu mangumba metu, mu paroisse, mu bimvuka, mu zi famille, mu makanda, mu diocèse : mutu ka mutu kazaba nyandi widi na ? ayi mu diambu dia, mu thangu ya ayi va buangu kia mbi mbi kafuete sia ? ayi bue kafuete sila ? ayi na tufuete sia yandi kisalu bene ? Tusimbidilanu kisalu ki Nzambi mu Dibundu ku Diocèse yetu. Makuku matatu matelimina nzungu : wawu ntungulu tsadulu tufuete bue-bonga mvu wawu betu boso mene yi ma sika mu kisalu ki Nzambi. Muingi nzungu yisikama va mbasu, ayi muingi bidia bivia, buna makuku matatu. Dikuku dimosi diedi-sikimina nzungu ko, makuku muadi, medi sikimina nzungu ko. Mamamatatu, va kimosi, mawu mansikiminanga nzungu. Mu kisalu ki Nzambi, mu kitinu ki Nzambi, mu Dibundu di Nzambi ku Diocèse yetu, betu boso : Laïc, Mufelele, Masela, Diacre, Nganga-Nzambi, tufuete-ba simba di ngiembo... tusimbasana. Betu boso mfiengo phuku mbembo mosi mu salasana, longasana, kindinasana ayi sembasana. Bakulu bakamba ti : " mbeeza ibeela waaku...keni ka tsuudi. Lelo tuvuatanu nsamu Dibundu ayi kuwubelanga dibamu, meni ayi ma...ma sika.

Bamama Bakhomba ziama zi luzolo, ayi benu lubedi wanda ayi benu lubedi mongo, fiofi kuandi fibedi yama; fiedi bue kala yama; tunga phu, zitika buinu; ayi kuenda ayi kuiza, abu…!

Fait à Boma, le 17 novembre 2002

Mbuka Cyprien, cicm